Politique culturelle

Table des matières

 

 HautChamp d’application

La Politique culturelle de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, ci-après « BAnQ », s’applique aux expositions, aux activités culturelles ainsi qu’aux activités de médiation qui en découlent dont la Direction de la programmation culturelle (DPC) a la responsabilité.

 

 HautObjectifs généraux

  • Faire en sorte que la programmation culturelle participe pleinement à la mission de BAnQ telle qu’elle est définie par la Loi sur Bibliothèque et Archives nationales du Québec;
  • Assurer la représentativité des collections dans la programmation culturelle de BAnQ afin de témoigner de la richesse et de la diversité de ses collections;
  • Soutenir le mandat national de BAnQ en assurant la réalisation d’activités culturelles dans son réseau et à l’échelle du Québec;
  • Définir les responsabilités quant à la planification, la programmation, la mise en œuvre, la promotion et l’évaluation des activités visées par la présente politique;
  • Faire connaître au public, aux organismes et aux partenaires potentiels les principes qui guident la programmation de ces activités.

 

 HautPrincipes et objectifs

La politique culturelle détermine les principes qui permettent de structurer et de guider les priorités et les choix de la programmation tout en précisant sa mise en application. Ceux-ci traduisent les valeurs et la philosophie de l’institution.

  • Principe de respect de la mission, des mandats et des orientations stratégiques de BAnQ
    • Tenir compte des missions de BAnQ telles qu’elles sont définies dans la Loi de BAnQ
    • Arrimer la programmation aux orientations stratégiques
    • Faire refléter la mission de l’institution dans les choix de la programmation culturelle
  • Principe de mise en valeur des collections dans le cadre des activités culturelles
    • Témoigner de la diversité et de la richesse des collections de BAnQ
    • Prioriser la diffusion d’activités culturelles ayant trait à l’histoire, au milieu littéraire, aux arts et la culture contemporaine
    • Offrir un contenu pertinent, de qualité et signifiant pour le public
    • Respecter les conditions de conservation du patrimoine documentaire de BAnQ
    • Respecter les droits d’auteurs et la propriété intellectuelle
    • Sensibiliser les citoyens à la protection du patrimoine
    • Mettre en place des moyens créatifs et innovants pour la diffusion numérique des activités culturelles
  • Principe de médiation et de prise en compte des publics et de leurs besoins 
    • Faire de BAnQ un lieu de médiation de la culture à la rencontre des publics
    • Mettre en place des stratégies de développement de publics
    • Maintenir la diversité des sujets et des thèmes afin de rejoindre un large public
    • Adapter la programmation culturelle aux différents publics et à leurs besoins
    • Reconnaître l’intelligence des publics
    • Assurer la présence médiatique et la visibilité de BAnQ
    • Tout mettre en œuvre pour mieux accueillir les publics
    • Favoriser le développement des jeunes publics
    • Mettre en place des stratégies pour stimuler la lecture et promouvoir la littératie
  • Principe d’accessibilité et de démocratisation de la culture
    • Faire de BAnQ un lieu de mise en valeur de la culture vivante
    • Par sa diversité et la complémentarité des activités culturelles, la programmation rejoint les différents publics définis dans l’énoncé de
    • Favoriser une approche plurielle de la culture
    • Assurer le développement de l’offre culturelle numérique
    • Rééquilibrer l’offre culturelle de BAnQ sur l’ensemble du territoire
    • Favoriser l’accessibilité universelle à tous les publics, notamment aux handicapés
  • Principe de collaboration (partenariats)
    • Maintenir la complémentarité avec les diverses composantes de BAnQ (archives, bibliothèque, centre de conservation)
    • Favoriser le partenariat avec les médias culturels
    • Bonifier et diversifier les partenariats de diverses natures : culturelle, scientifique, financière
    • Créer des partenariats sur l’ensemble du territoire québécois
  • Principe d’excellence
    • Maintenir le niveau d’excellence auquel s’attendent les usagers d’une institution nationale
    • Favoriser la création et l’innovation dans les pratiques culturelles et les stratégies de développement de publics
    • Assurer la présence d’artistes et d’artisans (spécialistes), de professionnels connus ou issus de la relève

 

 HautOrientations et Approches

La politique culturelle tient compte des principes directeurs qui guident la planification triennale de la programmation culturelle dans le respect de la mission de BAnQ. Elle doit permettre de couvrir, de façon équilibrée et cohérente, ses différents champs d’intervention. Cette planification est nécessaire afin que la programmation culturelle puisse proposer une offre cohérente et systémique d’activités complémentaires de diverses natures qui rejoindront les différents publics.

La programmation culturelle valorise les collections de BAnQ et les savoirs d’ici et d’ailleurs et favorise leur médiation par la diffusion auprès des différents publics. Elle doit reposer sur l’équilibre des activités proposées et la cohérence de son ensemble. Elle comprend les activités culturelles réalisées par BAnQ, seule ou en collaboration avec des partenaires, à l’intention de ses visiteurs à Montréal et ailleurs au Québec, ainsi que l’offre numérique ou né-numérique qui en découlent.

Pour témoigner de la diversité des collections et mieux positionner la programmation auprès du public, BAnQ doit privilégier une approche thématique. Ce sont des thèmes qui sont priorisés, en liaison avec des enjeux socioculturels. De même, les expositions à caractère thématique permettent de réunir différents documents et artéfacts et de les interpréter en fonction du thème général présenté et du propos élaboré. L’approche thématique favorise les regards multidisciplinaires sur les thèmes.

Les orientations de la programmation culturelle devront tenir compte de la politique de commémoration du gouvernement du Québec1 et de la Loi québécoise sur le patrimoine culturel adoptée le 19 octobre 2011 qui renouvelle la notion de patrimoine :

Le patrimoine culturel est constitué de personnages historiques décédés, de lieux et d’événements historiques, de documents, d’immeubles, d’objets et de sites patrimoniaux, de paysages culturels patrimoniaux et de patrimoine immatériel2.

Dans ses choix, BAnQ doit prêter attention à l’offre culturelle existante et éviter d’entrer en concurrence avec elle.
 
La programmation culturelle mise sur toute une gamme de moyens pour rejoindre les publics :

Activités culturelles

Les activités culturelles comprennent toute la variété des activités offertes aux publics de tous les âges. Exemples : spectacles, lectures publiques, club d’écoute, entretiens, etc.
Cela comprend également la participation de BAnQ aux manifestations culturelles majeures telles que les Journées de la culture, le Festival international de littérature, la Nuit blanche, etc.

Conférences

Des conférences sur des thèmes spécialisés ou grand public font partie de la programmation annuelle. Elles s’inscrivent dans le mandat de valorisation du savoir de l’institution. Elles peuvent reposer sur les collections de BAnQ, témoigner d’activités commémoratives, relever de l’actualité ou aborder des thèmes liés au savoir universel.

Expositions

BAnQ conçoit et réalise un programme d’expositions qui est présenté dans son réseau. Ces expositions peuvent également circuler dans d’autres lieux et réseaux comme les bibliothèques, les maisons de la culture, les musées ou les centres d’expositions. Exemples : expositions permanentes, expositions itinérantes, expositions virtuelles et temporaires.

Si certaines expositions présentent des objets patrimoniaux, d’autres peuvent revêtir un caractère didactique et ne pas exiger, lors de leur présentation, des lieux qui répondent à des normes muséologiques.

Programmes de médiation ciblés

Les jeunes forment  un  public important. Aussi, BAnQ doit-elle offrir des programmes de médiation ciblant des groupes d’âge précis en complément aux programmes scolaires et en soutien à diverses problématiques ou enjeux sociaux tels que la littératie. Exemples : programmes éducatifs, visites guidées, camp littéraire, etc.

Diffusion numérique

Il est souhaitable que BAnQ développe une offre numérique destinée à différents publics (expositions virtuelles, programmes éducatifs, contenus complémentaires pré et post-visite). Elle devrait également rediffuser certaines activités captées lors de leur présentation en salle.

Publications

En plus de la réalisation de catalogues d’exposition, il pourrait être intéressant de considérer la création d’une collection numérique sur le patrimoine documentaire de BAnQ en lien avec son programme d’expositions itinérantes. Ces publications pourraient faire l’objet de publications numériques accessibles en ligne.

 

 HautPartage des responsabilités

La sélection de la programmation culturelle repose sur deux comités structurants : le Comité d’évaluation et d’analyse de projets culturels et le Comité de programmation culturelle. L’application de la politique et gestion de l’offre culturelle est sous la responsabilité de la Direction de la programmation culturelle.

Rôle et mandat du Comité d’évaluation et d’analyse de projets culturels

Sur recommandation de la Direction de la programmation culturelle, les membres du comité sont nommés par le président-directeur général.  Le Comité d’évaluation et d’analyse de projets culturels relève du directeur de la Direction de la programmation culturelle. Il est formé de huit représentants :

  • Le directeur
  • 3 professionnels de la Direction de la programmation culturelle
  • 4 représentants des autres directions de BAnQ

Le comité pourra s’adjoindre d’autres personnes au besoin.
  
Le comité a pour responsabilité d’analyser les propositions de projets et de présenter des recommandations au Comité de la programmation culturelle. Le comité devra tenir compte des orientations annuelles et des priorités institutionnelles, de même que la faisabilité technique et financière.

 

Rôle et mandat du Comité de programmation culturelle

Sur recommandation du président-directeur général de BAnQ, les membres du comité sont nommés par le conseil d'administration.  Le Comité de programmation culturelle relève du président-directeur général. Il est formé de 10 représentants :

  • Le président-directeur général
  • Le directeur de la programmation culturelle
  • 2 membres du Conseil d’administration
    • 1 personne résidant à Montréal
    • 1 personne résidant en régions
  • 2 membres du personnel de BAnQ
  • 3 représentants externes
  • 1 représentant du secteur des archives

Le Comité de programmation culturelle a pour mandat d’approuver les orientations annuelles et de veiller à ce que les choix soient représentatifs de la diversité des collections et des priorités de BAnQ. Il veillera notamment à définir les priorités triennales et approuvera les projets. Il tiendra aussi compte de l’avis émis par le Comité d’évaluation et d’analyse de projets culturels.

Afin d’assurer un suivi, le comité examinera annuellement les priorités de la programmation.

 

Rôle et mandat de la Direction de la programmation culturelle (DPC)

La Direction de la programmation culturelle a pour responsabilité de proposer des orientations thématiques au Comité de la programmation culturelle. Elle se dote de mécanismes d’évaluation des projets et des formalités relatives à l’inscription des projets. Elle veille à ce que la programmation culturelle soit conforme aux orientations et priorités institutionnelles.

Elle a également la responsabilité de définir les processus, directives ou processus découlant de la politique culturelle. La DPC assume la gestion  de l’ensemble des activités découlant de la programmation culturelle. La réalisation est confiée à un chargé de projet à l’interne qui assume entre autres tâches la coordination auprès des autres unités administratives de BAnQ et les partenaires.

 

 HautEntrée en vigueur (date, signature)

Cette politique entre en vigueur le 30 mars 2011, à  la suite de son adoption par le conseil d’administration de BAnQ.

Révisée le 15 décembre 2011.

 


1 Voir la politique de commémoration définie par la Commission des biens culturels du Québec. http://www.cbcq.gouv.qc.ca/commemoration.html (Consulté le 8 mars 2011.)

2 Loi  québécoise sur le patrimoine culturel. http://www.mcccf.gouv.qc.ca/index.php?id=4538 (Consulté le 5 décembre 2011.)

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.