Photographie d'un couple de mariés et de leur famille se tenant devant la façade église.

Guide généalogique sur les mariages au Québec

Repérer un mariage est souvent la première étape à réaliser lorsqu’on entreprend des recherches en généalogie. Dans ce guide, vous découvrirez les fondements de la recherche de mariages au Québec ainsi que des ressources et des astuces incontournables.

  • Vocabulaire
  • Informations de base
  • Ressources en ligne
  • Ressources sur place
  • Trucs et astuces
  • Liens connexes

Acte de mariage  
Document inscrit dans un registre civil ou religieux et servant à constater et à documenter officiellement un mariage. L’acte est le document de mariage dont l’usage est le plus répandu en généalogie.  

  • De 1621 à 1678, l’acte de mariage est inscrit uniquement dans un registre de paroisse. 
  • De 1679 à 1993, l’acte est inscrit dans un registre de paroisse, et une copie de ce registre est déposée au tribunal local. Cette copie fait office de registre de l’état civil. 
  • Depuis 1994, le gouvernement du Québec tient officiellement un registre de l’état civil dans lequel les actes de mariages sont systématiquement inscrits. La copie religieuse n’est alors plus requise.  

Mariage religieux 
Union entre deux personnes célébrée devant un représentant spirituel d’une communauté religieuse (prêtre, pasteur, etc.). Depuis 1994, ce représentant doit être autorisé par le Directeur de l’état civil.  

Mariage civil 
Union entre deux personnes célébrée devant un représentant civil (greffier, notaire, maire, etc.) autorisé par le Directeur de l’état civil. Les mariages civils sont autorisés au Québec depuis le 1er avril 1969. 

Contrat de mariage  
Contrat rédigé devant un notaire avant le mariage. Cet acte notarié fixe les règles qui régissent les intérêts pécuniaires des futurs époux. Le contrat de mariage n’est pas obligatoire et son utilisation varie selon les époques.   

Avant d’effectuer une recherche, il est indispensable de détenir des informations de base. Plus vous possédez d’informations, plus la recherche est précise. Les données les plus utiles sont :  

  • les noms des époux; 
  • les noms des parents des époux; 
  • le nom de l’ex-époux ou de l’ex-épouse, si applicable; 
  • la date du mariage;  
  • le lieu du mariage.  

Les ressources présentées dans cette section permettent de faire des recherches en ligne à partir de la maison. La sélection comprend des ressources offertes par BAnQ et d’autres provenant de différentes organisations. Parmi celles offertes par BAnQ, certaines sont librement accessibles, d’autres nécessitent un abonnement (*).   

Programme de recherche en démographie historique (PRDH)*

  • Fiches des mariages célébrés au Québec de 1621 à 1849.  
  • Les actes originaux ne sont pas inclus. 

Registres de l’état civil du Québec numérisés par BAnQ 

  • Actes de mariage enregistrés au Québec de la période de la Nouvelle-France jusqu’au début du XXe siècle.  
  • BAnQ rend accessibles les registres datant de plus de 100 ans. La diffusion et la conservation des actes et registres plus récents sont du ressort du Directeur de l’état civil du Québec.  
  • La numérisation des documents est en cours et la disponibilité du contenu varie selon le lieu.  
  • Consultez l’aide à la recherche.

FamilySearch

  • Actes de mariage tirés des registres religieux et civils québécois de 1621 jusqu’au début du XXe siècle, et contrats de mariage tirés des actes notariés du Québec de 1800 à 1920. 
  • La création d’un compte gratuit est nécessaire. 

Généalogie du Québec et d’Amérique française

  • Site Web participatif qui répertorie les arbres généalogiques des familles québécoises de l’époque de la Nouvelle-France à nos jours.  
  • Les données diffusées relativement aux mariages varient selon les familles.  
  • Les actes originaux ne sont pas inclus. 

Naissances, mariages et décès enregistrés au Canada

  • Fiches d’individus dont les informations sont tirées de registres paroissiaux et d’histoires de familles.  
  • Les données relatives au Québec proviennent du fonds Joseph E. et Arthur Gravelle et concernent seulement les municipalités de Bouchette, de Buckingham et de Hull ainsi que le comté de Pontiac.  
  • Les données répertoriées datent de plus de 100 ans.  

Parchemin*

  • Fiches des actes notariés québécois, dont les écrits relatifs aux contrats de mariage, de 1626 à 1806.  
  • Les actes originaux ne sont pas inclus. 

Archives des notaires du Québec numérisées par BAnQ

  • Tous les actes rédigés par les notaires au cours de leur vie professionnelle, dont les contrats de mariage.  
  • BAnQ rend accessible ce qui date de plus de 80 ans. 
  • La numérisation des documents est en cours et la disponibilité du contenu varie selon le lieu et le notaire.   
  • Consultez l’aide à la recherche.

Répertoires des contrats de mariage du Québec (les actes originaux ne sont pas inclus) :  

Répertoire des mariages non catholiques de la région de Montréal de 1766 à 1899

  • Chaque entrée comprend les noms et prénoms des époux, l’année du mariage, le nom de la paroisse et celui de la confession religieuse.  
  • Les actes originaux ne sont pas inclus. 

Visitez les édifices de BAnQ pour accéder gratuitement à ces ressources. Le personnel vous guidera dans vos démarches.  

Ressources numériques  

BMS2000

  • Fiches des mariages répertoriés au Québec et dans les environs de la période de la Nouvelle-France jusqu’à nos jours. 
  • Les actes originaux sont parfois accessibles grâce à une redirection vers le site FamilySearch (l’accès à FamilySearch nécessite la création d’un compte gratuit). 

Ancestry.ca

  • Actes de mariage tirés des registres religieux et civils de la période de la Nouvelle-France jusqu’au milieu du XXe siècle. 
  • Contrats de mariage tirés des actes notariés du Québec de 1637 à 1935. 
  • Contrats de mariage tirés des actes notariés du Québec (collection Drouin) de 1647 à 1942. 

MesAïeux.com

  • Fiches des mariages répertoriés au Québec de 1621 à nos jours. 
  • Les actes originaux ne sont pas inclus. 
  • La création d’un compte gratuit est nécessaire.  

Index consolidé des mariages (1926-1996)  

  • Fiches des mariages enregistrés au Québec de 1926 à 1996.  
  • L’index est accessible uniquement sur les postes multimédias des Archives nationales. 

Collections d’imprimés  

Vos recherches dans les bases de données n’ont pas produit les résultats escomptés? Poursuivez votre enquête en consultant les ouvrages de généalogie disponibles à la Bibliothèque nationale (site Grande Bibliothèque) et dans les différents centres des Archives nationales.  

Les collections d’imprimés diffèrent d’un édifice à l’autre. Pour repérer des documents précis, consultez le catalogue ou renseignez-vous auprès du personnel. Voici les types d’ouvrages les plus utiles pour la recherche de mariages :  

  • Répertoires de mariages par paroisses ou comtés;  
  • Histoires de familles; 
  • Dictionnaires généalogiques. 

Documents d'archives

Si les bases de données et les imprimés n’apportent pas les réponses souhaitées, orientez vos recherches vers les documents d’archives. La disponibilité des documents diffère d’un centre d’archives à l’autre. Pour trouver lesquels sont conservés aux Archives nationales de votre région, consultez Advitam ou renseignez-vous auprès du personnel. 

Registres de l’état civil du Québec de 1625 à 1900, sur microfilms. 

Index des mariages par régions ou par districts judiciaires, sur microformes : 

  • Région métropolitaine de Québec 
  • Région métropolitaine de Montréal 
  • District judiciaire de Saint-François 

Licences de mariage 

  • Originaux conservés aux Archives nationales à Québec. 
  • Index des licences accessible sur cédérom. 

Index des mariages civils  

  • Afin de protéger les renseignements personnels, des restrictions peuvent s’appliquer pour la consultation des index des mariages. Pour plus d’information, consultez le personnel. 

Gardez ces conseils en tête pendant vos recherches. Ils vous aideront à surmonter les principales difficultés que vous pourriez rencontrer. 

Même avec toutes les informations de base (nom, date, lieu, etc.) la ressource ne fournit pas de résultats pertinents. 

  • Bien qu’elles visent généralement l’exhaustivité, les ressources en généalogie comportent parfois des omissions. Si vous ne parvenez pas à trouver l’information voulue, cela ne signifie pas qu’elle est inexistante. Pour réaliser une recherche minutieuse, explorez plusieurs des diverses ressources proposées dans ce guide.  

Le lieu du mariage est inconnu ou introuvable.  

  • Les mariages étaient généralement célébrés dans la paroisse de l’épouse. Ainsi, si le lieu du mariage est inconnu, la paroisse où l’épouse a été baptisée et celle où elle a vécu avant son mariage sont des lieux à considérer.  
  • Vous connaissez le nom de la paroisse où le mariage a été enregistré, mais vous n’arrivez pas à trouver les registres correspondants? Consultez l’ouvrage de référence Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la province de Québec de Hormisdas Magnan pour vérifier les informations relatives aux localités.   

La date ou le lieu du mariage sont inconnus.  

  • Il est possible d’estimer une date de mariage en ajoutant environ vingt ans à l’année de naissance d’un des époux. Au moment de mener les recherches, prévoyez une marge d’erreur de plus ou moins cinq ans. Par exemple, on suppose qu’une personne née en 1840 se serait mariée vers 1860. En faisant les recherches, on s’intéressera alors à un intervalle allant de 1855 à 1865.  
  • La section mondaine des revues et journaux rapportait, entre autres, des mariages et des déplacements d’époux en voyage de noces. Bien que ces événements n’aient pas été systématiquement publiés, ces annonces peuvent offrir de précieux renseignements. Plusieurs revues et journaux sont accessibles en ligne sur BAnQ numérique, dans la collection de revues et journaux québécois.  

Le nom d’un ou des deux époux est inconnu.  

  • Les bases de données PRDH et BMS2000 permettent de rechercher un mariage à l’aide des noms des parents de l’époux ou de l’épouse. En complément, les ouvrages de référence comme le Dictionnaire généalogique des familles canadiennes de Cyprien Tanguay ou encore les histoires de familles peuvent fournir des informations relatives aux mariages. 

Le nom et le prénom tels qu’orthographiés ne donnent pas les résultats escomptés. 

Sources consultées

  • FOURNIER, Marcel, Retracez vos ancêtres : guide pratique de généalogie, Montréal, Éditions de l'Homme, 2009, 315 p.
  • JETTÉ, René, Traité de généalogie, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, 1991, 716 p.