Généalogie

Généalogie

Retracez vos ancêtres

Lancez-vous dans une aventure passionnante qui vous mènera sur les traces de vos ancêtres et qui vous fera visiter les différentes époques de l’histoire du Québec. Découvrez les ressources que BAnQ met gratuitement à votre disposition. Commencez vos recherches en ligne ou rendez-vous dans un de nos édifices, où notre personnel vous attend.

Ressources offertes en ligne

Voir toutes les ressources

MesAïeux.com

Base de données généalogiques qui couvre l'ensemble des mariages contractés depuis le début de la Nouvelle-France jusqu'au XXe siècle.

Parchemin

Notices correspondant aux actes notariés rédigés sur le territoire du Québec entre 1626 et 1802

Trucs et astuces

  • Il est possible d’estimer une date de mariage en ajoutant environ vingt ans à l’année de naissance d’un des époux. Au moment de mener les recherches, prévoyez une marge d’erreur de plus ou moins cinq ans. Par exemple, on suppose qu’une personne née en 1840 se serait mariée vers 1860. En faisant les recherches, on s’intéressera alors à un intervalle allant de 1855 à 1865.  
  • La section mondaine des revues et journaux rapportait, entre autres, des mariages et des déplacements d’époux en voyage de noces. Bien que ces événements n’aient pas été systématiquement publiés, ces annonces peuvent offrir de précieux renseignements. Plusieurs revues et journaux sont accessibles en ligne sur BAnQ numérique, dans la collection de revues et journaux québécois.  
  • Si la personne défunte est une femme, il est possible que son avis de décès ait été publié dans les journaux sous le nom de son époux, une pratique observée dans le passé. Ainsi, à une certaine époque, une Annette Lefebvre mariée à un Jacques Boutiller devenait Mme Jacques Boutiller, ou simplement Annette Boutiller. Cependant, les actes de décès des registres civils et religieux sont généralement établis au nom de la femme (prénom et nom de jeune fille).  
  • Les données relatives à la sépulture d’une personne peuvent apporter des informations utiles par rapport au décès de cette personne, notamment l’année, voire la date précise de la mort. De plus, le lieu de sépulture est généralement un bon indicateur du lieu de décès. On peut alors consulter les registres de cette localité s’ils sont accessibles.