Des affiches retrouvées 100 ans plus tard

Dissimulé entre deux planchers, un lot d’affiches du Théâtre Impérial de Québec datant du début des années 1920 a été retrouvé. C’est dans le cadre de travaux de rénovation d’une maison familiale que la découverte est survenue.

Arts vivants Histoire du Québec Affiches et feuilles volantes
Affiche de la pièce Le Chemin du calvaire, 1922.
Impérial, semaine du 27 mars : Le Chemin du calvaire, grand drame en 5 actes, affiche, s. l., s. é., 1922?.

Il est extrêmement rare de retrouver ainsi des affiches de théâtre anciennes. Par nature, ce sont des documents éphémères imprimés en petite quantité et dont peu d’exemplaires survivent à l’événement annoncé. Confiées à BAnQ en 2021, ces affiches annoncent la pièce Le chemin du calvaire.

Cette pièce est présentée en mars 1922 au Théâtre Impérial de Québec. Une publicité parue dans le journal Le Soleil annonce un drame en cinq actes : « le crime, le dévouement d’une mère, le supplice d’un pauvre abbé, le secret de la confession, mère et fils ».

Quant à l’Impérial, il existe toujours. Il a été reconstruit après avoir été la proie des flammes en juillet 1933.

Les travaux de restauration

Même si les affiches étaient en bon état compte tenu de leur âge, elles nécessitaient tout de même des travaux de restauration. Ils ont été confiés à Hélène Sirois, étudiante de l’Université Queen’s, lors d’un stage de 12 semaines à BAnQ.

Poussiéreuses et fragiles, les affiches de format moyen, imprimées sur du papier rose, crème et bleu, ont été soigneusement nettoyées. Pour ce faire, Hélène a passé une éponge synthétique sèche délicatement sur les surfaces, ce qui a fait ressortir les belles couleurs des papiers. Ce traitement de restauration a permis de constater que beaucoup de poussière s’était déposée sur les affiches durant leur passage entre deux planchers.

Les lacunes du support et les déchirures ont ensuite été comblées et consolidées à l’aide de papier japonais, de papier occidental et de colle d’amidon de blé. Cette étape de restauration est la plus difficile, mais aussi la plus gratifiante. En effet, beaucoup de temps et d’essais sont nécessaires pour trouver la couleur exacte à l’aide de peinture à l’acrylique et d’eau. Une joie sincère envahit la restauratrice lorsque la couleur du papier japonais et occidental teint par le mélange se marie parfaitement à celle de l’affiche traitée.

Photo : Hélène Sirois
Table de travail de restauration.
Photo : Hélène Sirois.

La table lumineuse sert à tracer sur les papiers japonais teints le contour des lacunes du support des affiches. Le comblement en papier japonais prend forme lorsqu’un pinceau trempé dans l’eau est passé sur celui-ci. La restauratrice déchire délicatement le papier japonais plutôt que de le couper aux ciseaux, pour assurer la présence de longues fibres sur les bords du comblement, ce qui garantit une meilleure consolidation. La superposition de deux feuilles de papier japonais est nécessaire pour obtenir la bonne épaisseur.

Table lumineuse avec affiche.
Photo : Hélène Sirois.
Détail de l'affiche couleur rose avant restauration.
Photo : Hélène Sirois.

Le fantastique résultat des trois différents modèles restaurés peut être admiré dans BAnQ numérique.

Ce don d’affiches est une gracieuseté de Marie-Ève Ouellet, consultante en histoire de la région de Québec.

Sources consultées

Impérial, semaine du 27 mars : Le Chemin du calvaire, grand drame en 5 actes, affiche, s. l., s. é., 1922?.

Publicité du Théâtre Impérial, Le Soleil, 25 mars 1922, p. 16.

Un désastreux incendie hier à Saint Roch, L’Événement, 29 juillet 1933, p. 1.