Événement sur la découvrabilité de la culture et des sciences en français
Événement sur la découvrabilité de la culture et des sciences en français

Vers la découvrabilité de la culture et des sciences en français

À l’heure où la mondialisation redéfinit les frontières de l’information, de la culture et des sciences, et dans un monde numérique dominé par l’anglais, comment faire en sorte que les contenus culturels et scientifiques francophones non seulement survivent, mais prospèrent? Comment améliorer la visibilité et la repérabilité des contenus en français, et à quelles fins? Comment les tendances émergentes, comme l’intelligence artificielle adaptative, peuvent-elles être exploitées pour enrichir et diversifier l’accès aux contenus francophones? Et comment les collaborations interinstitutionnelles et intersectorielles peuvent-elles contribuer à une stratégie globale de mise en valeur du patrimoine culturel et scientifique en français?

Organisé à l’occasion du Mois de la francophonie, l’événement « Horizons convergents : Regards croisés sur la découvrabilité de la culture et des sciences en français », présenté à l’initiative de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), conjointement avec Érudit, l’Acfas et l’Université du Québec à Montréal (UQAM), vise à explorer ces questions au cœur des réflexions sociétales actuelles. 

Matinée d’échanges

Réunissant des chercheurs universitaires, des représentants gouvernementaux et divers acteurs de la chaîne de la découvrabilité, cette demi-journée de discussions et de partage abordera les défis communs de la découvrabilité en culture et en sciences, et permettra de présenter des initiatives structurantes soutenant la découvrabilité des contenus francophones au Québec.

Cette initiative vise à proposer un dialogue constructif et des pistes d’actions concrètes. En mettant de l’avant les défis liés à la découvrabilité des contenus francophones et en réfléchissant ensemble à des solutions innovantes, nous souhaitons contribuer à une francophonie vibrante et accessible à tous, tant au Québec que sur la scène mondiale.  

Rediffusion de l’événement :

Programme

8 h 30-9 h    Arrivée


9 h-9 h 05    Mot d’accueil

Marie Grégoire, présidente-directrice générale, BAnQ


9 h 05-9 h 15    Mot d’ouverture

Benoît Dubreuil, commissaire à la langue française du Québec


9 h 15-9 h 35    Conférence — « Accroître le potentiel de découvrabilité de contenus culturels francophones diversifiés en ligne : Pourquoi et comment? »

Destiny Tchéhouali, professeur au Département de communication sociale et publique, UQAM


9 h 35-9 h 55    Conférence — « Vers une plus grande découvrabilité des contenus scientifiques en français : Un survol des enjeux »

Vincent Larivière, professeur à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information, Université de Montréal


9 h 55-10 h 15      Période de questions


10 h 15-10 h 30    Pause


10 h 30-11 h 35    Panel — « La collaboration au service de la découvrabilité : initiatives et stratégies »

Animatrice : Marie Grégoire

Panélistes :

  • Christian Agbobli, professeur et vice-recteur à la recherche, à la création et à la diffusion, UQAM
  • Sophie Montreuil, directrice générale, Afcas
  • Tanja Niemann, directrice générale, Consortium Érudit
  • Mathieu Rocheleau, directeur du numérique, des médias et des communications, ministère de la Culture et des Communications
  • Viriya Thach, responsable du secteur stratégie numérique et intelligence d’affaires, BAnQ

11 h 35-12 h    Période de questions


12 h-12 h 15    Mot de clôture

Frédéric Bouchard, doyen de la Faculté des arts et des sciences, Université de Montréal, et président des conseils d’administration de BAnQ et d’Érudit


Marie Grégoire, présidente-directrice générale, BAnQ

Gestionnaire d’expérience et communicatrice au parcours atypique, Marie Grégoire a occupé plusieurs postes de cadre dans de grandes entreprises des secteurs économique et social. Associée fondatrice de TACT Intelligence-conseil, aujourd’hui l’une des agences de communication les plus importantes au Québec, elle a également prêté ses talents aux grandes entreprises IBM, Bell, Desjardins et Zoom Media. En plus d’avoir enseigné à l’UQAM, elle a contribué à plusieurs publications à titre d’auteure. Elle a entre autres participé à la relance de Premières en affaires, un magazine d’information traitant de développement économique au féminin. Elle a été nommée présidente-directrice générale de BAnQ par le Conseil des ministres le 7 juillet 2021, pour un mandat de cinq ans à compter du 9 août 2021.

Christian Agbobli, professeur et vice-recteur à la recherche, à la création et à la diffusion, UQAM

Cotitulaire de la Chaire UNESCO en communication et technologies pour le développement et cofondateur du Groupe d’études et de recherches axées sur la communication internationale et interculturelle (GERACII) dont il fut le directeur pendant 10 ans, Christian Agbobli s’intéresse à la communication internationale et interculturelle sous ses diverses formes. Il a réalisé des recherches financées notamment par le ministère de la Culture et des Communications, le ministère des Relations internationales et de la Francophonie, le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et l’Organisation internationale de la Francophonie. 

Frédéric Bouchard, doyen de la Faculté des arts et des sciences, Université de Montréal

Frédéric Bouchard est doyen de la Faculté des arts et des sciences et professeur titulaire au Département de philosophie de l’Université de Montréal. Philosophe des sciences, ses recherches interdisciplinaires portent principalement sur les fondements théoriques de la biologie évolutionnaire et de l’écologie ainsi que sur les rapports entre science et société. Il a présidé l’Acfas et l’Association canadienne de philosophie et préside actuellement les conseils d’administration de BAnQ, de la plateforme Érudit et de l’Institut de recherche en biologie végétale (IRBV). Il a été élu à la Société royale du Canada en 2021 et a conduit le comité consultatif sur le système fédéral de soutien à la recherche en 2022.

Benoît Dubreuil, commissaire à la langue française

Benoît Dubreuil est titulaire d’une maîtrise en philosophie de l’Université de Montréal, d’un doctorat en philosophie de l’Université libre de Bruxelles et d’une maîtrise en administration de l’Université Laval. Au sein du gouvernement du Canada, il a été analyste des politiques à Emploi et Développement social Canada. Il a aussi occupé des postes de direction à Services aux Autochtones Canada et à l’Agence d’évaluation d’impact du Canada. Au sein du gouvernement du Québec, il a été conseiller politique au cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur, puis commissaire à la Commission d’évaluation de l’enseignement collégial. Il a également siégé à la Commission d’éthique en science et technologie. Polyglotte, M. Dubreuil s’intéresse étroitement à la promotion de la diversité des langues et des cultures. 

Vincent Larivière, professeur en sciences de l’information, Université de Montréal

Vincent Larivière est professeur en sciences de l’information à l’Université de Montréal, où il est également titulaire de la Chaire UNESCO sur la science ouverte et vice-recteur associé (planification et communication stratégiques). Il agit aussi à titre de directeur scientifique de la plateforme de diffusion de revues savantes Érudit et est membre régulier du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie.

Sophie Montreuil, directrice générale, Acfas

Sophie Montreuil est directrice générale de l’Acfas depuis décembre 2019. Elle a auparavant assumé des postes de direction et de cadre supérieure à BAnQ et à l’Association des communicateurs scientifiques. Elle est membre du conseil d’administration de plusieurs organismes et a présidé celui du cégep du Vieux-Montréal pendant six ans. Elle est détentrice d’une maîtrise de l’Université de Montréal ainsi que d’un doctorat et d’un postdoctorat de l’Université McGill. Elle a publié plusieurs ouvrages collectifs, dont Faire connaissance : 100 ans de sciences en français, qu’elle a codirigé avec Claude Corbo et qui est paru en mai 2023 aux Éditions Cardinal.

Tanja Niemann, directrice générale, Consortium Érudit

En tant que directrice générale du Consortium Érudit, Tanja Niemann contribue au développement, à la gouvernance et au rayonnement d’Érudit à l’échelle nationale et internationale. Titulaire d’une maîtrise en communication et études des médias de l’Université de Leipzig, en Allemagne, et impliquée dans de nombreux projets d’édition savante à forte composante technologique, elle travaille à renforcer significativement le leadership du Québec et du Canada en matière de diffusion de la recherche en sciences humaines et sociales.

Mathieu Rocheleau, directeur du numérique, des médias et des communications, ministère de la Culture et des Communications

Responsable du développement culturel numérique au ministère de la Culture et des Communications depuis 2014 et chargé de projet pour la Mission franco-québécoise sur la découvrabilité des contenus culturels francophones en 2019-2021, Mathieu Rocheleau est depuis directeur du numérique, des médias et des communications.

Destiny Tchéhouali, professeur en communication internationale au Département de communication sociale et publique, UQAM

Destiny Tchéhouali est professeur en communication internationale au Département de communication sociale et publique de l’UQAM. Il est aussi titulaire de la Chaire UNESCO en communication et technologies pour le développement. Ses recherches et publications de ces dernières années portent sur l’accessibilité et la découvrabilité d’une diversité d’expressions culturelles francophones dans l’environnement numérique. Il est par ailleurs membre du Comité scientifique de l’Observatoire de la langue française de l’Organisation internationale de la francophonie, président du Conseil scientifique de l’Agence francophone et africaine pour l’intelligence artificielle et président du conseil d’administration de la section québécoise de l’Internet Society (ISOC Québec).

Viriya Thach, responsable du secteur stratégie numérique et intelligence d’affaires, BAnQ

Viriya Thach est responsable du secteur stratégie numérique et intelligence d’affaires à BAnQ. À ce titre, elle contribue à déterminer les orientations stratégiques de l’institution dans le but de déployer de manière optimale les services numériques destinés à la population du Québec. Cumulant plus d’une dizaine d’années d’expérience dans les milieux des médias, de la culture et des services publics, elle a su contribuer efficacement à l’accélération du virage numérique de plusieurs organisations.

Partenaires : Acfas, Érudit et UQAM