Un négatif sur verre de grande dimension
Négatif sur verre illustrant des installations portuaires et des bateaux accostés au quai.

Les Archives nationales en bref

Gardiennes de l’histoire du Québec, les Archives nationales rendent accessible la plus importante collection d’archives sur l’histoire du Québec du début de la Nouvelle-France à aujourd’hui. Découvrez les origines des Archives nationales et leur rôle au sein de la société québécoise. 

Rôle des Archives nationales

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) acquiert, conserve et rend accessible une incroyable quantité de documents d’archives variés qui témoignent de l’histoire du Québec. Elle met aussi à contribution son expertise au bénéfice du milieu archivistique québécois.  

Histoire des Archives nationales 

Créées en 1920, les Archives nationales du Québec ont fusionné avec la Bibliothèque nationale du Québec en 2006 pour former l’actuelle BAnQ. Ce sont les Archives nationales qui assument, au sein de BAnQ, les responsabilités en matière de gestion des archives de l’État qui lui sont attribuées en vertu de la Loi sur les archives. 

Dates importantes

1920 – Création des Archives de la province de Québec sous l’autorité du Secrétariat de la province de Québec. 

1931 – Installation des Archives de la province de Québec au Musée de la province de Québec (aujourd’hui le Musée national des beaux-arts du Québec). 

1961 – Rattachement des Archives de la province de Québec au ministère des Affaires culturelles. 

1963 – Désignation de l’institution sous le nom d’Archives du Québec. 

1970 – Désignation de l’institution sous le nom d’Archives nationales du Québec. 

1971 – Le Centre d’archives de Montréal est inauguré, premier jalon d’un processus de régionalisation qui offrira à terme 10 centres répartis sur le territoire du Québec. 

1979 – Implantation du premier outil informatique de gestion des archives, SAPHIR. 

1980 – Installation du centre d’archives de Québec au pavillon Louis-Jacques-Casault de l’Université Laval. 

1983 – Entrée en vigueur de la Loi sur les archives. 

1990 – Début de la mise en place graduelle d’un réseau de services d’archives privées agréés. 

1994 – Remplacement de SAPHIR par la base de données Pistard. 

1996 – Mise en ligne du site Web des Archives nationales du Québec. 

2000 – Déménagement du Centre d’archives de Montréal dans l’ancienne école des Hautes Études commerciales, avenue Viger. 

2006 – Fusion des Archives nationales du Québec avec la Bibliothèque nationale du Québec pour former l’actuelle Bibliothèque et Archives nationales du Québec. 

2019 – Remplacement de la base de données Pistard par Advitam (application destinée au versement d’information et au traitement des archives sur de multiples supports). 

2020 – Le 2 septembre, 100e anniversaire de la création des Archives nationales. 

Mission des Archives nationales 

Les Archives nationales ont pour mission : 

  • D’encadrer, de soutenir et de conseiller les organismes publics en matière de gestion de leurs documents
  • D’assurer la conservation d'archives publiques et judiciaires, d'en faciliter l'accès et d'en favoriser la diffusion
  • De promouvoir la conservation et l'accessibilité des archives privées

Les trois axes de cette mission se traduisent de la manière suivante :

  • L'orientation de la gestion des archives de l’État 

Les Archives nationales élaborent les orientations de l'État québécois en matière de constitution, de conservation et de diffusion des archives publiques et privées, ou participent à leur élaboration. Elles s’assurent de la tenue à jour du cadre législatif, administratif et normatif entourant la gestion des archives produites par l’appareil gouvernemental et formulent des avis sur les projets de lois ou de règlements susceptibles d'en influencer la gestion. 

  • L’encadrement et le soutien offerts pour les archives publiques et judiciaires 

En tant que service d’archives de l’État québécois, les Archives nationales encadrent la gestion des archives des ministères, des organismes gouvernementaux et des tribunaux. Elles s’assurent de l’approbation et du suivi de l’application des calendriers de conservation de tous les organismes assujettis à la Loi sur les archives et, pour certains d’entre eux, de la conservation et de la diffusion de leurs archives historiques vouées à une conservation permanente. Finalement, les Archives nationales fournissent à tout l’appareil étatique le soutien et l’expertise qui lui sont nécessaires pour assumer pleinement ses responsabilités à l’égard de la richesse collective que représentent les archives qu’il produit.  

  • Le soutien et la collaboration avec le milieu pour la gestion des archives privées 

Les Archives nationales font la promotion de la conservation et de l'accessibilité des archives privées et offrent du soutien et de l’aide-conseil aux détenteurs de ces documents. Enfin, les Archives nationales peuvent assurer elles-mêmes la conservation et la diffusion de documents d’archives privées en concertation avec leurs partenaires régionaux.

Organisation  

Les Archives nationales comptent 10 centres répartis sur le territoire québécois. En plus de conserver les documents produits dans chaque région, le personnel de BAnQ y œuvre à donner aux communautés la possibilité de les consulter et de les utiliser. Ces centres régionaux s’appuient sur un réseau de services d’archives privées agréés qui contribuent à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine archivistique québécois. 

Carte centres d'archives

Aller plus loin

  • Édition spéciale de la revue À rayons ouverts sur les Archives nationales  
  • L'histoire des Archives nationales en images
  • Vidéo de la conférence d'Hélène Laverdure, conservatrice et directrice générale des Archives nationales, au congrès de l'Association des archivistes du Québec (26 mai 2021), intitulée : Regard rétrospectif : l'histoire centenaire des Archives nationales en 60 minutes.