Sept personnes debout devant un écran sur lequel est écrit : « L'audace des possibles. Ensemble vers une société apprenante. »
Chad G Badger, clown humanitaire; Mathieu Thuot-Dubé, directeur éducation et action culturelle à BAnQ; Phil Roy, humoriste; Marie Grégoire, présidente-directrice générale de BAnQ; Louise Richer, directrice générale de l’École nationale de l'humour.

Société apprenante : BAnQ souhaite bâtir un réseau de contributeurs

Montréal, le 17 juin 2024 – Le 13 juin dernier, à la Grande Bibliothèque, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) a déployé la troisième édition de l’événement L’audace des possibles – Ensemble vers une société apprenante, une initiative destinée à promouvoir une société apprenante québécoise, une vision de BAnQ soutenue par des actions visant à favoriser l’apprentissage de tous, à tous les âges.

Lundi 17 juin 2024 Lecture de min.

Animé par Marie Grégoire, présidente-directrice générale de BAnQ, et l’humoriste Phil Roy, l’événement visait cette année à présenter des acteurs ainsi que des initiatives de la société civile qui incarnent cette ambition. Ces passeurs étaient présents pour en stimuler de nouveaux. Il a été question d’apprentissage face à des enjeux en matière de santé et de logement, mais aussi de l’effet de la culture sur l’épanouissement individuel et de l’importance de la transmission des savoirs entre générations. 

La nécessité de s’unir pour bâtir un réseau de contributeurs

La contribution à une société apprenante québécoise est l’une des orientations du plan stratégique 2023-2027 de BAnQ. L’institution consacrera des efforts soutenus à matérialiser cette vision dans les prochaines années. 

L’un des objectifs : fédérer en réseau des contributeurs issus des régions du Québec et de différents milieux qui travaillent déjà à valoriser le savoir pour tous tout au long de la vie. En créant des ponts entre leurs initiatives et celles de BAnQ, nous espérons leur donner de l’impulsion et favoriser l’adhésion de nouveaux contributeurs. Ce futur réseau pour le développement d’une société apprenante québécoise vise à favoriser les occasions d’apprentissage dans un Québec où apprendre tôt dans la vie et toute la vie est non seulement possible, mais aussi valorisé.

Des organisations adhèrent au mouvement

Déjà, le mouvement suscite l’adhésion. Projet collectif, dont la mission est de connecter les personnes et les savoirs pour une société plus collaborative et ouverte, s’est engagé à développer le réseau auprès de BAnQ. Projet collectif travaille à travers le Québec avec des réseaux sectoriels, des institutions et des organisations de différentes échelles afin de soutenir les pratiques de collaboration et de documentation ouverte des savoirs, des conditions essentielles à une société apprenante. 

L’Université Laval a quant à elle inscrit dans son plan institutionnel le rôle central qu’elle entend jouer pour faire du Québec une société apprenante. Son chantier des études tout au long de la vie valorise le pouvoir de l’enseignement et vise notamment à faire d’elle une leader dans la recherche sur la société apprenante. 

Pour sa part, l’Université du Québec à Montréal, de concert avec BAnQ et les forces vives du secteur, poursuit la mise en place d’un quartier apprenant comme fondement de la relance du Quartier latin en s’appuyant sur une vision centrée sur l’épanouissement humain tout au long de la vie.  

Mobiliser les forces vives du Québec autour du développement d’une société apprenante : c’est avec cette ambition en tête que BAnQ agit pour soutenir ce mouvement et rassembler le plus de gens possible autour de cette vision du Québec. Je salue tous nos alliés qui, à travers leur engagement, démontrent qu’ils sont des acteurs de changement. La culture et le savoir sont de précieux leviers de développement individuel et collectif. La capacité d’une société à générer et à entretenir cette idée est gage de créativité, d’adaptabilité aux changements et d’innovation. Nous voulons rassembler autour de ces valeurs des contributeurs à travers le Québec afin que les efforts concertés de chacun ouvrent toujours plus grand les possibles. L’essaimage des valeurs de la société apprenante est bel et bien entamé!

- Marie Grégoire, présidente-directrice générale de BAnQ

La vitalité d’une société se déploie au présent, mais aussi par la manière dont elle apprend de son passé et prépare sereinement son avenir. BAnQ, lieu de mémoire, d’apprentissage et de culture, est ce carrefour essentiel joignant notre passé, notre présent et notre avenir. En s’engageant à soutenir une société apprenante, BAnQ et ses amis renouvellent leur engagement envers les Québécoises et Québécois de tous horizons : s’assurer qu’ils ont accès à la culture et au savoir pour embellir, enrichir et affranchir leur vie. Une société apprenante est une société qui offre à tous ses citoyens, au-delà des bancs d’école, des occasions d’élargir leurs connaissances au quotidien et tout au long de leur vie. BAnQ et ses amis seront là pour en soutenir la réalisation.

- Frédéric Bouchard, doyen de la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal et président du conseil d’administration de BAnQ

Au sujet de BAnQ

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) offre à toute la population du Québec des milieux stimulants pour découvrir et apprendre toute la vie, et ce, gratuitement.

En ligne comme dans ses 12 édifices répartis sur le territoire, elle rassemble et partage l’histoire et la culture du Québec tout en ouvrant des horizons sur le savoir du monde entier. Des millions de trésors (livres, revues et journaux, films, musique, images, archives, etc.) y sont accessibles à tous et conservés précieusement pour les générations futures.