Un homme et une femme signant des papiers.
Gilles Pécout, président de la BnF, et Marie Grégoire, présidente-directrice générale de BAnQ.

BAnQ et la BnF unissent leurs forces pour promouvoir les contenus culturels des pays francophones en ligne

Montréal, le 26 juin 2024 – Une nouvelle ère de collaboration s'annonce entre Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et la Bibliothèque nationale de France (BnF), qui ont signé une nouvelle entente de partenariat pour les trois prochaines années.

Mercredi 26 juin 2024 Lecture de min.

Le renouvellement de cette alliance stratégique entre deux institutions culturelles majeures de la Francophonie, qui s’inscrit dans une longue tradition de coopération, vient ainsi répondre proactivement à la volonté des gouvernements québécois et français de contrer le manque de visibilité des contenus francophones en ligne. Cette entente permettra en outre à BAnQ et à la BnF d’intensifier leurs efforts en mutualisant leurs expériences et leurs ressources au bénéfice de la Francophonie et de la protection de la langue française sur le Web.

L’accent sur l’intelligence artificielle

L’entente prévoit notamment la création d’un comité sur la découvrabilité des contenus culturels francophones en ligne. Ce comité aura le mandat d’aborder des questions cruciales telles que l’utilisation de l’intelligence artificielle par les bibliothèques pour le traitement de leurs collections et l’utilisation des données des bibliothèques par les acteurs de l’intelligence artificielle, qu’ils œuvrent au public ou au privé. 

Une coopération francophone

Les deux institutions s’engagent aussi à poursuivre leur collaboration au sein du Réseau francophone numérique (RFN), en travaillant notamment de concert à l’accroissement continu de la bibliothèque numérique du Réseau. Elles s’engagent également à élaborer et à mettre en œuvre des projets de collaboration afin d’élargir leurs actions au sein de la Francophonie.

Enrichir les plateformes Web d’une histoire commune

Parmi les objectifs clés de cette entente, on compte notamment l'enrichissement des plateformes Web existantes telles que Les Lignes du temps du Québec et Notre territoire, nos identités de BAnQ, ainsi que La France aux Amériques et Les Essentiels de la BnF. 

La signature de cette entente a eu lieu en mai dernier à Rabat, au Maroc, lors de l’assemblée générale annuelle du RFN au sein duquel une trentaine d’institutions situées dans une vingtaine de pays coopèrent pour assurer la présence du patrimoine documentaire francophone sur le Web.