Voyage dans la mémoire des Hurons-Wendats

La résidence d’écriture du Centre des auteurs dramatiques et de BAnQ touche à sa fin. La lauréate, Marie-Josée Bastien, a terminé sa pièce de théâtre Yahndawa – ce que nous sommes, sur l’histoire d’une famille huronne-wendat. Cet article présente des éléments des collections de BAnQ qui ont nourri cette œuvre. 

Arts vivants Histoire du Québec Peuples autochtones Sciences sociales et humaines
Photo noir et blanc montrant un édifice en briques pâles près d'une rivière.e
Moulin Reid à la chute de la rivière Saint-Charles (Kabir Kouba) à Wendake. Vers 1900. Archives nationales à Québec, fonds J.E. Livernois, (P560, S1, P41). Photographe non identifié.

Une résidence qui porte fruit

L’autrice, comédienne et metteure en scène Marie-Josée Bastien a été choisie à l’automne 2023 pour une résidence d’écriture. Le jury incluait des membres des équipes de BAnQ et du Centre des auteurs dramatiques. Cela lui a permis d’obtenir une bourse, des espaces de travail, de l’aide à la recherche de documents et de l’accompagnement dramaturgique. Le projet se conclut avec une lecture publique aux Archives nationales à Montréal le 17 juin 2024.

 

Du côté de BAnQ, c’est Danielle Léger, bibliothécaire, et moi-même, Edwin Bermudez, archiviste, qui avons aidé Marie-Josée à imager sa pièce de théâtre à l’aide de documents issus des collections de BAnQ. Les éléments de la pièce Yahndawa – ce que nous sommes que l’autrice a partagés avec nous ont attisé notre curiosité au plus haut point. 

Une histoire mouvementée

Yahndawa, c’est le périple d’une famille huronne-wendat, du début du xxe siècle jusqu’à aujourd’hui. Dans une composition théâtrale polyphonique nourrie d’effets visuels novateurs, l’autrice nous fait vivre les tribulations de ses ancêtres et la quête de sa propre identité. Un voyage fantasmatique qui nous mène de Wendake à Whitehorse, en passant par les champs de bataille des guerres mondiales et l’Expo 67, le tout bercé par le murmure de la mythique rivière Yahndawa.

Les collections de BAnQ mises à contribution

Pour illustrer Yahndawa – ce que nous sommes, une grande variété de documents provenant des collections de BAnQ ont été proposés à Marie-Josée Bastien, selon les critères de recherche qu’elle a énoncés. Des photos, surtout, mais aussi des documents textuels, des affiches, des gravures, des estampes, des cartes postales ainsi que des cartes et plans. Parmi les fonds d’archives qui ont été utilisés, citons les archives de l'Office du film du Québec dans le fonds Ministère de la Culture et des Communications, le fonds La Presse, le fonds J. E. Livernois, la collection Julienne Sioui, sans oublier la collection de cartes postales de Magella Bureau

La plupart de ces images montrent des lieux où se déroule l’action de la pièce, par exemple la chute Kabir Kouba ou le village de Lorette. Des images de personnalités importantes de la communauté wendat, comme le chef Ludger Bastien ou les Bastien Brothers, propriétaires de manufactures de chaussures, de mitaines et de raquettes, font aussi partie des collections de BAnQ. Ces images seront notamment projetées derrière la scène sur un écran tissé lors de la lecture publique.