Acte de notaire manuscrit datant de 1818 documentant le contrat de mariage de Louis-Joseph Papineau et Rosalie Cherrier
Félix Têtu, 1795-1852, BAnQ Québec, Fonds Cour supérieure. District judiciaire de Québec. Greffes de notaires, avril 1818,(03Q,CN301,S262).

Les bases de données généalogiques de BAnQ : trucs et astuces

Voici des conseils et des informations utiles qui vous aideront à tirer le meilleur des bases de données généalogiques produites par BAnQ.

Généalogie

Le texte de présentation

Le titre de la base de données contient trois informations essentielles : la thématique, la période couverte et la date de mise en ligne. Il est recommandé de lire le texte de présentation de la base de données : celui-ci vous renseignera sur le contexte de création des documents indexés, leurs caractéristiques, leur portée et leurs limites. Vous y trouverez aussi des conseils pour la recherche.  

L’écriture des noms, des prénoms et des localités

Dans toutes les bases de données produites par BAnQ, le moteur de recherche tient compte des accents. Une erreur ou une omission dans la saisie d’un caractère accentué aura donc une incidence sur les résultats de recherche. En revanche, cette caractéristique du moteur de recherche permet d’exploiter les variantes orthographiques des noms, des prénoms et des localités. 

La description des documents indexés contient souvent, entre parenthèses ou entre crochets, les variantes orthographiques. Il est possible d’utiliser ces dernières dans la recherche.  

 

Particularités des bases de données relatives aux tribunaux 

Dans les bases de données relatives aux tribunaux, les prénoms peuvent être manquants ou représentés seulement par une initiale. De plus, les femmes mariées sont régulièrement désignées par le nom de leur mari. Ainsi, si le nom de jeune fille ne donne pas de résultats pertinents, tentez une nouvelle recherche avec le nom et le prénom du mari. Enfin, dans certains cas, le prénom de la femme peut avoir été utilisé avec le nom du mari. 

Langue des documents indexés

Les informations dans les bases de données sont écrites dans la langue du document original. Si une recherche basée sur un terme français ne donne pas les résultats voulus, recommencez avec le terme anglais équivalent. 

Lieux de conservation des documents

Les résultats de recherche donnent systématiquement la référence précise du document décrit. Lorsque le document est conservé dans un centre d'archives de BAnQ, le repérage du document original dans Advitam et la demande de reproduction sont ainsi facilités. Lorsque le document est conservé dans un autre centre d’archives, le lieu où il se trouve est indiqué. Par exemple, les recensements paroissiaux de Notre-Dame-de-Québec sont conservés aux archives de la paroisse. 

Bien que plusieurs de ces bases de données répertorient des documents conservés par les Archives nationales à Québec, certaines concernent aussi d’autres centres des Archives nationales.  

De plus, le lieu de conservation des documents ne correspond pas nécessairement à l’étendue géographique couverte par ceux-ci. Par exemple, les documents indexés dans la base de données sur les octrois gratuits de terres pour les familles d’au moins 12 enfants sont conservés aux Archives nationales à Québec, mais ils couvrent tout le territoire de la province.