• Mon dossier

Le cinéma québécois pour l’apprentissage du français

Montréal, le 31 octobre 2018 – À la suite du succès de leur collaboration l’an dernier, Québec Cinéma et Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) sont heureux d’annoncer la présentation d’une deuxième série de projections de films québécois destinées aux nouveaux arrivants à la Grande Bibliothèque. L’initiative permet à des groupes en processus de francisation de mettre en pratique leur apprentissage du français en visionnant des films québécois pour ensuite discuter avec des artistes invités. Les deux organismes croient que le cinéma est à la fois un formidable outil pédagogique et un puissant vecteur de cohésion sociale. Notre cinématographie est représentative de l’histoire du Québec et permet aux nouveaux arrivants de découvrir la culture québécoise et les couleurs de notre langue. 

Premier de la série, le film Maman est chez le coiffeur, de Léa Pool, a été présenté le 19 octobre dernier à un groupe du programme de francisation du Cégep du Vieux-Montréal. La projection de La passion d’Augustine l’an dernier ayant obtenu un grand succès, le choix de Québec Cinéma d’intégrer de nouveau un film de cette réalisatrice s’est imposé naturellement. Ses films ont un caractère universel qui touche un large public et les thèmes de la famille et du rôle de la femme sont des sujets qui touchent particulièrement les nouveaux arrivants. Une discussion avec la scénariste Isabelle Hébert a d’ailleurs suivi la projection et suscité un vif intérêt auprès des participants, qui provenaient de près d’une dizaine de pays. Tous se sont dits ravis par l’expérience. Selon Fengna, originaire de la Chine, « C’est un film très touchant. Le côté réaliste du film m’a rappelé mon enfance […] J’ai vu des choses qui nous forcent à réfléchir. J’aime le cinéma, car il me rapproche de l’histoire du Québec ». 

À raison d’une projection par mois, plusieurs groupes seront invités à participer à cette série qui se poursuivra jusqu’au mois d’avril. Cinq autres films issus de la riche collection de BAnQ ont été sélectionnés pour leur valeur cinématographique et culturelle : Guibord s’en va-t’en guerre de Philippe Falardeau, Chasse-Galerie : La légende de Jean-Philippe Duval, La vie heureuse de Léopold Z de Gilles Carle, Corbo de Mathieu Denis ainsi que La grande séduction de Jean-François Pouliot. 

« Nous avons une cinématographie forte qui est aussi un merveilleux outil d’échange et de partage. Le cinéma est un divertissement universel et contribue de manière significative à l’accès à notre culture et à l’apprentissage de la langue française. Nos films ont le pouvoir de sensibiliser nos nouveaux compatriotes à la culture québécoise, tout en leur permettant d’acquérir des référents qui les aideront à mieux comprendre l’évolution du Québec vers la société moderne, ouverte et plurielle qu’elle est devenue aujourd’hui », mentionne Ségolène Roederer, directrice générale de Québec Cinéma.

« BAnQ favorise la francisation et l’intégration des nouveaux Québécois et nous sommes heureux que ce partenariat avec Québec Cinéma y contribue de façon aussi probante. Implantée au cœur de notre institution, l’offre plurielle et novatrice destinée aux nouveaux arrivants accroît la portée d’une action pour la cohésion sociale du Québec », indique Jean-Louis Roy, président-directeur général de BAnQ.

Québec Cinéma et BAnQ sont fiers de réitérer leur engagement vis-à-vis des nouveaux arrivants pour faciliter leur intégration culturelle et leur apprentissage de la langue française par l’entremise du cinéma d’ici. Québec Cinéma désire remercier le ministère de la Culture et des Communications pour sa contribution au projet.


À PROPOS DE QUÉBEC CINÉMA

Québec Cinéma a pour mission d’assurer le rayonnement du cinéma québécois et de ses artistes par la promotion et l’éducation. La découvrabilité de notre cinématographie nationale et la sensibilisation des publics sont au cœur même des préoccupations de l’organisme qui offre une riche programmation scolaire avec le Lab Québec Cinéma. L’organisme est le producteur des trois plus grandes vitrines pour le cinéma québécois, les Rendez-vous, la Tournée et le Gala Québec Cinéma, rejoignant annuellement près de deux millions de personnes ici et ailleurs dans le monde.

À PROPOS DE BAnQ

Plus grande institution culturelle du Québec par sa fréquentation et la diversité de ses missions, pilier essentiel de la société du savoir, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) a pour mandat d’offrir un accès démocratique à la culture et à la connaissance. Elle rassemble, conserve et diffuse le patrimoine documentaire québécois ou relatif au Québec. Elle offre aussi les services d’une bibliothèque publique d’envergure. BAnQ déploie ses activités dans 12 édifices ouverts à tous : la Grande Bibliothèque, BAnQ Vieux-Montréal et BAnQ Rosemont–La Petite-Patrie à Montréal, BAnQ Gaspé, BAnQ Gatineau, BAnQ Québec, BAnQ Rimouski, BAnQ Rouyn-Noranda, BAnQ Saguenay, BAnQ Sept-Îles, BAnQ Sherbrooke et BAnQ Trois-Rivières. En janvier 2016, BAnQ recevait du ministère de la Culture et des Communications du Québec et de la Ville de Montréal le mandat de faire revivre la bibliothèque Saint-Sulpice, située à Montréal.