Services

Service de l'accueil et du prêt

Politique et règlement

Bibliothécaires et responsables de bibliothèques, vous pouvez vous inspirer des politiques et règlements d'abonnement et de prêt de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Politique d’abonnement et de prêt de BAnQ et le règlement qui en découle.

Répartition des abonnés et des prêts 

BAnQ a préparé un document qui détaille:

  • le nombre d’abonnés à ses services en date du 31 mars 2016;
  • les prêts enregistrés du 1er avril 2015 au 31 mars 2016,

par « région de tri d’acheminement » ou RTA, soit les trois premiers caractères du code postal. 

Libre-service

(Dossier disponible en format PDF)

  1. Prêt en libre-service
  2. Retour en libre-service
  3. Réservations en libre-service
  4. Avantages et désavantages
  5. Fournisseurs
  6. Autres fonctions en libre-service
  7. Exemples de bibliothèques
  8. Bibliographie

 Haut1. Prêt en libre-service

Le prêt en libre-service consiste à utiliser des automates ou des bornes autonomes de prêt.

  • L'usager accède à son dossier en faisant passer sa carte d’abonné sous le lecteur optique.
  • L'usager scanne le code à barres ou l'étiquette RFID des documents qu’il désire emprunter.
  • L'usager termine sa transaction (avec l'option d'obtenir un reçu).
85%

Le nombre de bibliothèques américaines proposant à leurs usagers des fonctions traditionnelles de la bibliothèque en libre-service.

Deux technologies :

 

Postes de prêt en libre-service, Grande Biliothèque, Bibliothèque et ARchives nationales du Québec, Montréal, Québec, Canada.
Postes de prêt en libre-service (RFID), Grande Bibliothèque, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Montréal, Québec, Canada.

 

 Haut2. Retour en libre-service

Le retour en libre-service consiste à utiliser des automates ou des bornes autonomes de retour.

  • L'usager insère son document dans une portière ou une fente où un dispositif  scanne l’étiquette RFID du document.
  • Ou encore, l’usager passe son document sous le lecteur optique, qui permet de retirer celui-ci de son dossier.
  • L'usager termine la transaction (avec la possibilité d’obtenir un reçu).
Poste de retour en libre service, Grande Bibliothèque, Bibliothèque et ARchives nationales du Québec, Montréal, Québec, Canada.

Postes de prêt en libre-service, Grande Bibliothèque, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Montréal, Québec, Canada. 

Le seul fait de déposer un document dans une chute à livres, ne constitue pas un retour en libre-service puisque le document est encore emprunté jusqu’à ce qu’un employé de la bibliothèque enregistre le retour et retire ainsi le document du dossier de l’abonné.

Une fois remis,

Trieuse de documents, Grande Bibliothèque, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Montréal, Québec, Canada.

Trieuse de documents, Grande Bibliothèque, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Montréal, Québec, Canada.

Aux États-Unis, parmi les bibliothèques qui offraient le prêt en libre-service en 2010 :

  • 77 % utilisaient les codes à barres;
  • 5 % étaient équipées de la technologie RFID;
  • 15 % utilisaient une combinaison des deux.

 

 Haut3. Réservation en libre-service

La réservation en libre-service consiste à mettre les documents réservés et prêts à être empruntés dans une aire ouverte au public. C’est l’usager qui récupère lui-même ses documents réservés selon un code ou un numéro affiché sur un papier apposé au dos du document.

Réservations en libre-service

Réservations en libre-service à la Grande Bibliothèque.

 

Voici le trajet que prend un document de son retour en bibliothèque à l’étagère de réservation.

 

Cliquez pour agrandir.

Cliquez pour agrandir.

Photo : La Grande Bibliothèque.

 Haut4. Avantages et désavantages

Les avantages de l’implantation du libre-service en bibliothèque pour les usagers sont nombreux. En voici quelques-uns :

  • Une plus grande confidentialité : en effet, les usagers empruntent eux-mêmes leurs livres sans devoir se rendre au comptoir pour qu’un employé voie les titres qu’ils empruntent. 
  • Plus d’indépendance : les usagers peuvent effectuer les transactions qu’ils désirent (emprunter des documents, renouveler des emprunts, consulter leur dossier) sans dépendre de l’intervention d’un employé de la bibliothèque.
  • De plus longues heures d’ouverture : le libre-service en bibliothèque peut se traduire par une plus grande offre de services, notamment en matière d’heures d’ouverture de la bibliothèque.
  • De la rapidité : les postes de prêt en libre-service libèrent le comptoir traditionnel de prêt et permettent donc aux usagers de faire leurs emprunts plus rapidement, soit au comptoir du prêt, soit au poste de prêt en libre-service.

En général, les usagers voient l’ajout du libre-service comme une amélioration des services offerts par la bibliothèque.

Les avantages pour le personnel :

  • Diminution des tâches répétitives au comptoir du prêt 
  • Réduction du taux de microtraumatismes répétés

Avantages généraux :

  • Augmentation du nombre de prêts
  • Amélioration du service aux usagers
  • Dans le cas de la technologie RFID : amélioration de la gestion des collections,  entre autres pour la lecture de rayon, l’élagage et la prise d’inventaire
  • Dans le cas du retour en libre-service : réduction du taux d’erreur lors des retours de documents

Les désavantages

  • Coût élevé de l’équipement nécessaire pour implanter le libre-service en bibliothèque, surtout si les documents n’ont pas de codes à barre ou d’étiquettes RFID. (Les étiquettes RFID coûtent plus cher que les codes à barres : environ 0,25 $ chacune pour le RFID contre 0,05 $ chacune pour les codes à barres) 
  • Coût encore plus élevé en ce qui concerne les étiquettes spéciales pour les CD et les DVD
  • Résistance au changement de la part des employés et des usagers

 Haut5. Fournisseurs

Voici les principaux fournisseurs d’équipement de prêt et de retour en libre-service auprès des bibliothèques :

Bibliotheca

Bibliotheca + 3M Canada

http://solutions.3mcanada.ca/wps/portal/3M/fr_CA/library/home/

Bibliotheca + 3M est une entreprise internationale qui possède un bureau au Canada.

 

Logo EnvisionWare

EnvisionWare

http://www.envisionware.com/

EnvisionWare, une entreprise américaine active à l’échelle internationale, se spécialise dans l’industrie des produits de libre-service destinés aux bibliothèques.

 

Logo Lyngsoe Systems

Lyngsoe Systems

http://www.lyngsoesystems.com/library/

Lyngsoe Systems, une entreprise danoise spécialisée dans le domaine de la RFID depuis plus de 40 ans, offre notamment des produits destinés à l’industrie du transport.

 

Logo MK Sorting Systems

MK Sorting Systems

http://www.mk-sorting-systems.com/en.html

Le siège social de MK Sorting Systems est situé en Allemagne. Les bureaux nord-américains de cette société se trouvent dans le Connecticut, aux États-Unis.

 

Logo Nedap

Nedap

http://www.nedap.fr/contenu/bibliothque-rfid/1366/m 

NEDAP est une société française spécialisée dans la RFID et dans les systèmes antivol destinés non seulement aux bibliothèques mais aussi aux entreprises en général. 

 

Logo Tagsys

Tagsys

http://www.tagsysrfid.com/Markets/Industries/Library

Tagsys est une entreprise spécialisée dans la mise en œuvre de systèmes RFID au sein de diverses industries, dont les bibliothèques.

 

Logo Tech Logic

Tech Logic

http://www.tech-logic.com/

TechLogic est une entreprise américaine spécialisée dans le domaine du libre-service en bibliothèque.

 

 Haut6. Autres fonctions en libre-service :

  • Acquisitions faites par les usagers (Patron-driven acquisitions)

  • Cartes électroniques et abonnement en ligne : permettent aux usagers de commencer eux-mêmes le processus d’abonnement et donnent un accès limité, à distance, à certaines ressources. La carte électronique est souvent la première étape vers un abonnement complet à toutes les ressources d’une bibliothèque.

  • Cartes intelligentes : carte d’identité multifonctions qui offre la possibilité d’emprunter des documents, de payer pour des services offerts à la bibliothèque et d’accéder à Internet.

  • Machine distributrice de livres ou d’iPad

  • Paiement des frais de retard en libre-service : par carte de crédit à distance, à partir du dossier d’abonné en ligne ou sur place à partir de bornes destinées à cet usage

  • Réservation d’ordinateurs et de postes Internet

 

 Haut7. Exemples de bibliothèques

Tableau comparatif de bibliothèques

BibliothèquePopulation servieRégionNombre de prêts annuel (2010)Système en placeTechnologie utiliséeAnnée d'implan-
tation
% du prêt en libre-serviceRetour en libre-serviceRéservation en libre-service
Grande Bibliothèque (BAnQ) ___ Québec, Canada 4 836 820 3M Codes à barres
et RFID
2005 60% Non Oui
Edmonton Public Library 782 439 Alberta,
Canada
13 528 955** 3M RFID 2006 86% Oui Oui
Réseau des bibliothèques de la Ville de Québec 659 545 Québec,
Canada
3 775 475* 3M Codes à
barres
2007 40% Non Oui
Médiathèque centrale d'Agglomération Emile Zola 406 100 Montpellier
France
761 877* NEDAP RFID 2009 100% Oui Oui
Frederick County Public Library 233 385 Maryland, É.-U. 2 280 450** Tech Logic Codes à
barres
2001 5% Non Oui
Les bibliothèques de Saguenay 143 692 Québec,
Canada
945 833** 3M RFID 2010 1% Non Non
Novi Public Library 55 224 Michigan,
É.-U.
556 582*** Tech Logic RFID 2010 54% Non Oui

 *Données pour l'année financière 2010-2011
** Données pour l'année 2011
*** Données pour l'année financière 2009-2010

Grande Bibliothèque (Bibliothèque et Archives nationales du Québec)
Montréal, Québec

banq.qc.ca

 

 

Pour en savoir plus
Voir les Questions à la une de l'Espace professionnel pour le mois de novembre 2011

Équipements

Système : 3M (V-Series) et 3M (R-Series)

Technologie : code à barres et RFID

Année d'implantation : 2005 (à l'ouverture de la Grande Bibliothèque) pour les V-Series et 2014 pour les R-Series

Caractéristiques : -14 postes de prêt en libre-service répartis sur les étages
 
  -Réservation accessibles en libre-service
Nombre de prêts annuels sur place (2013-2014) 3 386 050
Prêts en libre-service sur place (%) 57 %
Retour en libre-service : BAnQ utilise un système intégré de retour automatisé de la firme Lyngsoe pour effectuer le retour des documents et les transporter jusqu'à la salle de tri. L'équipement comprend 4 postes de retour en libre-service, un convoyeur intelligent et une trieuse automatique.

 

Edmonton Public Library

Edmonton, Alberta, Canada

www.epl.ca

 

Population servie : 782 439

 

Crédit : EPL

 

À noter
Le budget d’implantation du système a été divisé entre la Ville d’Edmonton (trois millions de dollars) et la province d’Alberta (trois millions).

Équipements

Système : 3M

Technologie : RFID

Année d'implantation : de 2006 à 2009

Caractéristiques : -Un projet de six millions de dollars
  -43 automates de prêt
  -16 automates de retour à 17 points de service
-Six automates de tri
-Réservation en libre-service
Nombre de prêts annuels (2011) 13 528 955
Prêts en libre-service (%) 85,6 %
Retour en libre-service (%) 39,3 %

 

Réseau des bibliothèques de la Ville de Québec

Québec, Québec

www.bibliothequesdequebec.qc.ca/

 

Population servie : 516 620

 

Équipements

Système : Bibliotheca

Technologie : RFID

Année d'implantation : 2013

Caractéristiques : -47 postes de prêt en libre-service répartis dans
23 bibliothèques
  -Réservation en libre-service dans presque toutes
les bibliothèques du réseau
Nombre de prêts annuels
(2013)
3 862 000
Prêts en libre-service (%) 57 % pour l'ensemble des bibliothèques de la Ville de Québec. Les bibliothèques Gabrielle-Roy et Monique-Corriveau ont un taux d'utilisation plus élevé, soit 75%.
Retour en libre-service (%) Non disponible

 

Médiathèque centrale d’Agglomération Emile Zola

Montpellier, France

mediatheque.montpellier-agglo.com/le-reseau/les-mediatheques/emile-zola/

 

Population servie : 406 100

 

 

Pour en savoir plus
www.slideshare.net/guest41388f/mdiathque-mile-zola
Gilles Gudin de Vallerin, « La bibliothèque municipale à vocation régionale de Montpellier, dix ans après l’ouverture », Bibliothèques d’aujourd’hui - À la conquête de nouveaux espaces, Paris, Éditions du Cercle de la Librairie, 2010, p. 379-381

Équipements

Système : NEDAP

Technologie : RFID

Année d'implantation : 2009

Caractéristiques : -Six automates de prêt répartis aux étages
  -Quatre automates de retour au rez-de-chaussée
-Un robot de retour avec deux bacs
-Réservation en libre-service
Nombre de prêts annuels
(2010-2011)
761 877
Prêts en libre-service (%) 100 %
Retour en libre-service (%) 100 %

 

Frederick County Public Library

Frederick, Maryland, États-Unis

www.fcpl.org/

 

Population servie : 233 385

 

 

À noter
Le taux de prêt en libre-service est passé à 12 % en novembre 2011 à la Frederick County Public Library (FCPL) après l’installation d’un troisième automate à la bibliothèque centrale. La FCPL utilise un produit de Tech Logic où l’automate de prêt est doté de deux écrans, un pour l’usager et l’autre pour l’employé au comptoir. De cette façon, l’employé peut facilement aider l’usager à partir du comptoir.

Équipements

Système : Sentry, Tech Logic

Technologie : codes à barres

Année d'implantation : 2001

Caractéristiques : -Huit automates de prêt répartis dans
quatre succursales
  -Réservations en libre-service
Nombre de prêts annuels
(2011)
2 280 450
Prêts en libre-service (%) 5 %

 

Les bibliothèques de Saguenay

Saguenay, Québec

www.ville.saguenay.qc.ca/web2/tramp2.exe/log_in?setting_key=French

 

Population servie : 143 692

 

 

À noter
L'implantation de la RFID à la succursale de Kénogami est en fait un projet qui permet de tâter le terrain en vue de l’implantation de la RFID dans tout le réseau. La bibliothèque de Jonquière, entre autres, est sur le point d’être rénovée et devrait inclure la RFID.

Équipements

Système : 3M

Technologie : RFID

Année d'implantation : 2010 (automne)

Caractéristiques : -Un seul automate à la succursale de Kénogami.
  -Pas de retour en libre-service ni de réservation en libre-service.
-Projet pilote en vue de l’implantation de la RFID dans le reste du réseau
Nombre de prêts annuels
(2011)
945 833
Prêts en libre-service (%) 1 %

 

Novi Public Library

Novi, Michigan, États-Unis

www.novilibrary.org/

 

Population servie : 55 224

 

 

Pour en savoir plus
Chaîne officielle de la Novi Public Library sur YouTube
Entrevue avec la directrice de la Novi Public Library, Julie Farkas, lors de l’ouverture de la nouvelle bibliothèque en 2010

Équipements

Système : Tech Logic

Technologie : RFID

Année d'implantation : 2010

Caractéristiques : -Six automates de prêt pour un édifice
  -Un automate de tri pour les retours
-Réservation en libre-service
Nombre de prêts annuels
(2011)
556 582
Prêts en libre-service (%) 54 %

 

 HautBibliographie

BUTLER, Lorrie Ann, « Online Library Card Registration Enables Free Passage to Digital Gems », Computers in Libraries, mai 2007, http://www.infotoday.com/cilmag/may07/Butler_Kantor-Horning.shtml (consulté le 30 janvier 2012).

DEMPSEY, Beth, « Do-It-Yourself Libraries », Library Journal, vol. 135, no 12, 2010, p. 24-28. http://www.libraryjournal.com/lj/home/885275-264/state_of_self-service_2010_do-it-yourself.html.csp (consulté le 5 décembre 2011).

LIBRARY SUCCESS : A BEST PRACTICES WIKI, « Self Checkout », http://www.libsuccess.org/index.php?title=Self_Checkout (consulté le 27 janvier 2012)

LIBRARY SUCCESS : A BEST PRACTICES WIKI, « Self Check-in », http://www.libsuccess.org/index.php?title=Self_Check-in (consulté le 27 janvier 2012).

LIBRARY SUCCESS : A BEST PRACTICES WIKI, « Radio Frequency Identification (RFID) », http://www.libsuccess.org/index.php?title=Radio_Frequency_Identification_(RFID) (consulté le 27 janvier 2012).

MEHRJERDI, Yahia Zare, « RFID : the big player in the libraries of the future », The Electronic Library, vol. 29, no 1, 2011, p. 36-51.

RAPP, David. « LJ Virtual Tech Summit Explores How Libraries Use Tech to Connect with Patrons », Library Journal, 12 décembre 2011, http://www.thedigitalshift.com/2011/12/information-technology/lj-virtual-tech-summit-explores-how-libraries-use-tech-to-connect-with-patrons/ (consulté le 10 février 2012).

SAN FRANCISCO PUBLIC LIBRARY TECHNOLOGY AND PRIVACY ADVISORY COMMITTEE, « Radio Frequency Identification and the San Francisco Public Library », Library technology and Privacy Advisory Committee, San Francisco Public Library, octobre 2005, http://sfpl.org/pdf/about/commission/RFID-and-SFPL-summary-report-oct2005.pdf (consulté le 25 janvier 2012).

TRÉPANIER, Marik, « Passer en mode autoprêt! Pour une plus grande autonomie de la clientèle dans le Réseau des bibliothèques de la ville de Québec », http://slidegur.com/doc/5320000/diapositive-1 (consulté le 15 novembre 2016).

Consultez également notre Question à la une de novembre 2011, sur le sujet de la RFID et du prêt en libre-service.

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.