Le développement d'une collection de jeux de société pour adultes

Version imprimable à venir

Cette fiche s’adresse au personnel des bibliothèques s'interrogeant sur la pertinence d’une collection de jeux de société pour adultes ou cherchant des conseils pratiques pour offrir ce service à leurs usagers. 

coll_jeu_societe

Depuis quelques années, nous assistons à un nouvel âge d’or des jeux de société, en raison notamment de l’engouement des milléniaux pour ce loisir. Le développement d’une collection de jeux de société peut alors être vu comme un moyen d’attirer cette clientèle qui échappe parfois aux bibliothèques. Cette fiche propose de mettre en contexte l’univers du jeu de société contemporain et d’offrir divers conseils pour que cette nouvelle collection soit un succès.

1. Mise en contexte

Au début des années 1990, de nouveaux jeux allemands – le plus connu étant Les colons de Catane – deviennent vite populaires et marquent un renouveau dans l’univers des jeux de société. Ces jeux aux règles simples, axés sur la stratégie, visent un large public et se distinguent des jeux classiques tels Monopoly et Destin où la chance joue un rôle prédominant. De nombreux autres créateurs ont par la suite emboité le pas aux concepteurs allemands. Parmi ceux-ci, plusieurs maisons d’édition américaines développent une approche axée sur l’immersion et proposent des jeux aux règles typiquement plus complexes (par ex. Twilight Imperium et Game of Thrones). Dans l’ensemble, l’originalité de ces nouveaux jeux se trouve dans leur univers plus riche, dans les multiples stratégies que peuvent concevoir les joueurs et dans les interactions complexes entre ces derniers, en particulier dans le cas des jeux coopératifs (par ex. Magic Maze). 

2. Avantages

Les avantages d’une collection de jeux de société pour adultes sont nombreux :

  • Il s’agit d’un des seuls médias en bibliothèque qui encourage naturellement l’interaction entre les usagers.
  • Ces jeux permettent de vivre des expériences stimulant entre autres la réflexion (Timeline), le raisonnement déductif (Sherlock Holmes – Détective Conseil), l’analyse (Les aventuriers du rail), la communication (Pandémie), la créativité (Dixit) et la collaboration (L’Île interdite).
  • Ils permettent potentiellement à la bibliothèque d’élargir sa base d’abonnés en rejoignant de nouveaux publics, notamment les 15-35 ans.
  • Cette offre s’insère dans l’esprit de la bibliothèque 3e lieu comme espace de sociabilité.
  • Contrairement aux jeux vidéo, dont l’utilisation est limitée à un modèle de console, les jeux de société ont une très longue durée de vie en bibliothèque.

3. Types de jeux de société

Sans nécessairement être utile pour vos usagers, connaître les différents types de jeux vous sera indispensable pour un développement de collection cohérent avec vos objectifs. Les typologies proposées sont nombreuses, mais aucune ne fait figure d’autorité.

Les bibliothécaires Lauren Hays et Kate McNair en proposent une dans leur webinaire The Name of the Game (accessible gratuitement sur inscription). Le bibliothécaire John Pappas offre également sa propre typologie. Même le pub ludique montréalais Randolph a conçu des profils ludiques pour faciliter le repérage des jeux.

Classant les jeux dans cinq catégories pouvant s’entrecroiser, la typologie proposée par Thierry Robert des Bibliothèques de Montréal a l’avantage d’être à la fois simple et claire. On y retrouve :

  1. Les jeux sociaux : simples, accessibles et favorisant avant tout les interactions entre joueurs;
  2. Les jeux de stratégie : plus complexes et s’adressant généralement aux joueurs expérimentés;
  3. Les jeux traditionnels;
  4. Les jeux tremplins, considérés comme particulièrement intéressants pour de nouveaux joueurs voulant s’initier aux jeux de la nouvelle vague. Il s’agit d’une certaine façon des nouveaux classiques;
  5. Les jeux éducatifs, conçus avec une visée éducative ou ayant un fort potentiel éducatif.

À cette classification, il serait pertinent d’ajouter une distinction entre les jeux compétitifs, qui constituent encore la majorité des jeux de société, et les jeux coopératifs, de plus en plus populaires.

4. Critères de sélection

Comme n’importe quel autre type de document en bibliothèque, les jeux de société doivent être acquis selon un profil de développement de collection. Il convient alors de définir le public cible principal de cette collection, vos objectifs et vos critères de sélection. jeux_societe_2

John Pappas offre sur le site Programming Librarian les critères de sélection de jeux de société utilisés initialement par la bibliothèque de Bensalem du réseau Bucks County Free Library (Penn.). En voici une traduction libre :

  • Les jeux acquis auront été conçus par des maisons d’édition de jeux reconnues.
  • Les jeux acquis offriront des règles disponibles en plusieurs langues.
  • Les jeux acquis pourront être utilisés par un nombre de joueurs variable : une préférence sera accordée aux jeux pour deux à quatre joueurs.
  • L’apprentissage des règles des jeux acquis doit être relativement simple.
  • Les jeux acquis auront un nombre limité de pièces.
  • Les jeux ayant gagné des prix seront privilégiés.
  • Les jeux de type « Jeux de cartes à collectionner » sont exclus de la collection.
  • Le coût et la disponibilité des jeux sont pris en considération lors de l’acquisition d’un jeu ; les jeux sélectionnés doivent être disponibles pour l’achat.
  • Les jeux annoncés sur une plateforme de sociofinancement ne seront pas acquis par l’intermédiaire de ces plateformes.
  • Les jeux de type tremplin (Gateway) seront privilégiés.
  • Les jeux acquis doivent avoir reçu des critiques favorables provenant de sources fiables.
  • Les jeux ayant un potentiel éducatif ou favorisant les interactions sociales seront privilégiés.

À ces critères, vous pourriez également considérer :

  • Favoriser les jeux conçus par des créateurs locaux.
  • Sélectionner des jeux dont le mécanisme ne fait pas uniquement appel à la chance.
  • Favoriser les jeux collaboratifs.
  • Si vous souhaitez constituer cette collection en vue d’animer des activités de jeux de société, éviter les jeux qui éliminent les joueurs en cours de partie.
  • Selon votre politique de développement de collections, rejeter d’office les jeux potentiellement offensants ou controversés (par ex. Cards against Humanity).

5. Ressources pour faciliter la sélection

Les prix et distinctions

Il peut s’agir de prix remis par des associations (Spiel des Jahres, Origins, Mensa Select, As d’or), mais également des distinctions octroyées par des médias d’influence dans le milieu (par ex. le Golden Geek Awards de BoardGameGeek).

Les ressources spécialisées

En français : Tric Trac, La sélection du dimanche, Plato

En anglais : BoardGameGeek (la référence des amateurs de jeux de société, malgré une interface vieillissante), Dice Tower, Shut Up & Sit Down, Play Play Learn, TableTop, Watch It Played

Certaines pages sont également conçues et alimentées par des bibliothécaires, notamment :

Board in the Library inclut une liste de jeux de société conseillés pour une nouvelle collection et fournit même la notice MARC de chaque jeu proposé.

Les boutiques de jeux locales

Si une boutique de jeux de société est établie dans votre municipalité, il peut être pertinent de vous y rendre pour voir les jeux mis en vedette et évaluer le public cible de ce type de collection. Il s’agit également d’une bonne occasion de développer une relation avec le personnel de la boutique, qui pourra vous conseiller dans vos acquisitions.

Les suggestions du personnel et des usagers

Tant vos collègues que vos usagers peuvent se révéler des sources inestimables de suggestions de jeux. De plus, si un jeu est déjà connu de votre équipe, il sera plus facile de l’expliquer aux usagers souhaitant l’utiliser. 

6. La question de l’accessibilité

Bien que la plupart des jeux de société n’aient pas été pensés pour une clientèle ayant des déficiences perceptuelles, il existe certaines versions adaptées, telles celles vendues par MaxiAids. Le site web britannique Meeple like us effectue également une analyse des jeux grand public en fonction de divers critères d’accessibilité et tient à jour une liste des jeux évalués selon ces critères.

7. Conseils pour une implantation réussie

Lors de la planification de cette nouvelle collection :

  • Déterminer si cette collection peut être empruntée par les usagers ou si elle servira uniquement pour un usage à l’intérieur de la bibliothèque.
  • Déterminer si votre collection sera disponible en accès libre sur les rayons. Si vous faites ce choix, il est bon de savoir que les jeux en libre-accès deviennent rapidement incomplets. Considérer placer cette collection près du comptoir d’accueil pour répondre aux questions des usagers et les conseiller. Dans le cas contraire, considérer la possibilité de placer des substituts sur les rayons ou dans la bibliothèque (par ex. des présentoirs) pour promouvoir cette nouvelle collection.
  • Déterminer si les jeux pourront être utilisés librement dans la bibliothèque. Si c’est le cas, réserver un espace permettant aux joueurs de profiter de votre collection, en conformité avec votre politique sur le bruit. Pour que le niveau sonore demeure acceptable, l’acquisition de jeux bruyants est à déconseiller (par ex. Yahtzee).
  • Établir dès le début votre procédure en cas de perte de pièces. Chargerez-vous des frais à l’usager responsable?
    • Notez que les éditeurs sont généralement très ouverts à l’idée de fournir gratuitement une pièce manquante et souhaitent la plupart du temps maintenir de bonnes relations avec les bibliothèques.
    • En prévision d’éventuelles pertes, il peut être pertinent de monter une banque de pièces génériques (pions, dés, sabliers, etc.) pour pouvoir facilement et rapidement remettre en circulation un jeu dont il manquerait une pièce.

Lors du traitement :

  • Si ce n’est déjà fait, placer chaque type de pièces dans un sac refermable distinct, en indiquant le nombre de pièces sur chaque sac.
  • Apposer à l’intérieur de la boîte une liste des pièces du jeu. À titre d’exemples, voici les fiches descriptives placées dans les boîtes des jeux de société à la Grande Bibliothèque.
  • Protéger les couvercles des boîtes à l’aide d’une fine pellicule plastique adhésive.
  • Classer les jeux par type selon la classification ESAR, le Classement des objets ludiques ou un système maison.
  • Placer les boîtes sur les rayons verticalement plutôt qu’horizontalement pour éviter que les boîtes du dessous ne s’affaissent sous le poids des autres.
    • Il sera alors nécessaire d’attacher les boîtes. Idéalement, l’utilisation d’un élastique de couture (par ex. celui-ci) est recommandée, car il n’abîmera pas la boîte en se dégradant, contrairement à un élastique de caoutchouc standard. Il existe également des élastiques de meilleure qualité, utilisés par plusieurs bibliothèques (par ex. X-treme EPDM File Bands).

Lors du prêt :

  • Compter les pièces pour confirmer avec l’usager que le document lui est remis sans pièces manquantes.
  • Demander à vos usagers de remettre le jeu au comptoir de retour (et non dans la chute intelligente ou la boîte de retour de la bibliothèque).
  • Une connaissance fonctionnelle des jeux de la collection par le personnel de la bibliothèque est recommandée, de manière à pouvoir adéquatement conseiller les usagers.

Lors du retour :

  • Compter les pièces.
  • N’hésitez pas à solliciter l’avis des usagers sur le jeu.

8. Pour en savoir plus :

Il existe également des groupes Facebook regroupant des bibliothécaires intéressés par les jeux de société, notamment League of Librarian Gamers - ALA GameRT, affilié à l’American Library Association, et Jeu en bibliothèque.

Nos partenaires

Ville de Montréal. Fondation de BAnQ. Les Amis de BAnQ. Catalogue des bibliothèques du Québec. RDAQ. RFN.