L'organisation d'une bibliothèque vivante

Version imprimable (format PDF)

Cette fiche s’adresse au personnel des bibliothèques souhaitant offrir une activité de bibliothèque vivante dans leur établissement.

Photo de participants à la Bibliothèque vivante de BAnQ

Organisée pour la première fois au Danemark en 2000 dans le cadre du festival rock Rickilde, la bibliothèque vivante est un concept qui a été repris par plus de 600 organisations à travers le monde, dont plusieurs au Québec. En effet, dès 2007, la bibliothèque Gabrielle-Roy à Québec offre l’une des premières bibliothèques vivantes au Canada. La bibliothèque Atwater à Montréal fera de même en 2013.  Ces projets sont généralement encadrés par la Human Library Organization.

Cette fiche vise à partager l’expérience de BAnQ dans l’organisation d’une bibliothèque vivante et à procurer quelques conseils en matière de planification, de recrutement de livres vivants, d’animation et de promotion.

1. Mise en contexte

À la Grande Bibliothèque, BAnQ offre depuis 2017 à ses usagers la possibilité d’expérimenter une bibliothèque vivante. En 2017, les livres vivants offerts étaient issus des communautés autochtones ou de l’immigration.

L’objectif central de cette activité est d’offrir un espace de dialogue permettant de déconstruire les préjugés et de bâtir des ponts entre les personnes. Il s’agit d’une opportunité pour tous de s’expliquer, de se raconter et de s’éduquer.

2. Avantages

En plus d’être un forum idéal pour bâtir des ponts entre les citoyens, la bibliothèque vivante :

  • Sensibilise les participants aux réalités diverses de leurs concitoyens;

  • Favorise les interactions interpersonnelles dans un environnement sûr et rassurant;

  • Donne l’occasion à des usagers seuls de briser l’isolement en discutant de sujets variés avec des livres vivants;

  • Offre tant aux livres vivants qu’aux lecteurs maîtrisant peu le français l’occasion de converser dans cette langue.

3. Quelques obstacles à considérer

Si cette activité est particulièrement enrichissante, son organisation comporte certains défis :

  • Il est nécessaire que les animateurs de la bibliothèque vivante possèdent une certaine résilience et de bonnes capacités en gestion de conflits pour désamorcer d’éventuelles tensions résultant des conversations entre participants.

  • Recruter des livres vivants constitue un défi important et nécessite généralement de travailler en partenariat avec d’autres organismes.

  • Attirer des usagers peut également être difficile sans une bonne stratégie de communication, la plupart pouvant être intimidés à l’idée de participer à ce type d’animation.  

4. La bibliothèque vivante à BAnQ

Logo de la bibliothèque vivante de BAnQÀ la Grande Bibliothèque, un peu plus d’une quinzaine de séances sont organisées annuellement, mobilisant au total une trentaine de livres vivants.

Chaque séance dure trois heures et fait appel à deux livres vivants différents de la séance précédente. Le sujet des livres, qui peuvent être réservés par courriel ou empruntés sur place, est annoncé à l’avance sur le portail de BAnQ. La page dédiée à cette activité inclut également une courte biographie des participants ainsi qu’une mention de ce dont ils souhaitent discuter.

L’emprunt est normalement d’une durée de vingt minutes, après lesquelles le livre vivant peut profiter d’une pause de dix minutes. En moyenne, on compte quatre à cinq emprunts par séance, par livre.

Situé dans le hall de la Grande Bibliothèque, l’espace dédié à la Bibliothèque vivante permet de mettre en valeur l’activité et de susciter la curiosité des passants, sans déranger les usagers à l’intérieur de la bibliothèque. L’espace a de plus été aménagé pour être confortable et favoriser la conversation entre le livre vivant et le lecteur.

5. Conseils pour une programmation réussie

L’organisation d’une bibliothèque vivante demande une grande préparation. Voici quelques conseils pour accompagner la réalisation de cette activité :

Volet planification

  • Intégrer le réseau de bibliothèques vivantes de la Human Library Organization. Le terme « bibliothèque vivante » est réservé aux événements de ce réseau.

  • La bibliothèque vivante de BAnQ est offerte à tous. Il peut toutefois être pertinent de définir un public cible pour votre animation, selon les besoins, les objectifs et la clientèle cible.

  • Déterminer le type de livre vivant à présenter (voir par exemple les livres mis en valeur par la Human Library Organization).

  • Considérer la rémunération des livres vivants dans l’évaluation du coût d’une bibliothèque vivante. À titre indicatif, à la Grande Bibliothèque, les participants reçoivent 125$ par séance.

  • Concevoir une façon simple et rapide pour les usagers de s’inscrire à cette activité.

Photo de participants à la bibliothèque vivante de BAnQ

Volet recrutement

  • Tirer profit de votre réseau ou développer des partenariats (organisme d’accueil pour nouveaux arrivants, centre d’aide en toxicomanie, carrefour de réinsertion sociale, etc.) selon le type de livres vivants recherché.
    • BAnQ a établi des partenariats, notamment avec l’Université Concordia. Dans le cadre de cette entente, l’université envoie une invitation à ses étudiants internationaux, les invitant à soumettre une vidéo expliquant leur motivation à devenir un livre vivant. Les organisateurs de la bibliothèque vivante effectuent par la suite une sélection selon différents critères.

  • Déterminer ces critères de sélection (par ex. capacité à s’exprimer en français, bonnes compétences interrelationnelles, patience et résilience, profil et richesse du parcours de vie).

  • À la Grande Bibliothèque, une programmation de livres vivants par thématique est préconisée (Premières Nations, itinérance, nouveaux arrivants, etc.).

  • Varier les livres vivants. Si plusieurs séances de bibliothèques vivantes sont organisées, il est intéressant d’offrir à chaque fois des lectures différentes, si possible.

  • S’assurer de pouvoir offrir aux livres vivants un environnement positif et sécuritaire. Évaluez avec soin votre capacité à gérer le conflit avant d’inviter un livre dont la présence pourrait susciter des réactions vives.

  • À BAnQ, une formation préparatoire d’une heure est offerte aux livres vivants. Ce document de formation utilisé en 2017 peut être utilisé en cliquant ici.

Volet animation

  • Même avec des petites séances de deux livres vivants, il est conseillé d’avoir deux membres du personnel sur place, l’un pour coordonner l’activité (gestion du temps, interventions en cas de problèmes, etc.), l’autre pour répondre aux questions de passants curieux potentiellement intéressés à emprunter un livre vivant.

  • Bien qu’il soit possible que plusieurs lecteurs discutent en même temps avec un livre vivant, il est conseillé de privilégier le tête-à-tête entre un livre et son lecteur.

  • À la fin de l’activité, effectuer un retour d’expérience avec les livres vivants est utile tant pour les remercier de leur participation que pour contribuer à l’amélioration continue de votre activité.

 Volet promotion

  • Le bouche-à-oreille, en personne et sur les médias sociaux, semble être la solution la plus efficace pour attirer des usagers, parfois gênés ou intimidés, à une bibliothèque vivante.

  • Le fait d’organiser cette activité dans un endroit bien visible facilite également le recrutement de participants.

  • Les articles dans les médias locaux contribuent grandement à la popularité de cet événement.

  • La façon dont le sujet des livres vivants est annoncé doit être réfléchie. À la Grande Bibliothèque, les livres sont présentés par leur nom, suivi d’un court descriptif. La Human Library Organization suggère quant à elle de nommer les livres par ce qui les rend a priori différents de la norme, laissant par la suite à l’usager l’occasion d’aller au-delà de ses préjugés. Peu importe l’approche préconisée par votre institution, il faut s’assurer que les participants sont confortables avec la façon de les présenter.

6. Pour en savoir plus

ABERGEL, Ronni et autres, La couverture ne fait pas le livre! Le Guide de l’organisateur de la Bibliothèque vivante, 2005, en ligne.

A.R.T. FUSION, Human Library Guide, 2011, en ligne.

ASSOCIATION QUÉBÉCOISE POUR LA RÉADAPTATION PSYCHOSOCIALE, La Bibliothèque vivante – Des outils pour la vie, 2015, en ligne.

ONTARIO LIBRARY ASSOCIATION, Human Library Toolkit, s.d., en ligne.

Cette ressource inclut de nombreux documents (formulaire d’inscription, échéancier, communiqué de presse, matériel promotionnel, etc.) pouvant aider à l’organisation d’une bibliothèque vivante. [En anglais]

Nos partenaires

Ville de Montréal. Fondation de BAnQ. Les Amis de BAnQ. Catalogue des bibliothèques du Québec. RDAQ. RFN.