Le saviez-vous?

Le saviez-vous? Art de vivre Arts et culture Histoire et géographie Langues et littérature Sciences Société

Q

Qui était Arthur Buies, que l’on a pu voir dans la série télévisée Les pays d’en haut?

R
Arthur Buies
Photo en noir et blanc d’Arthur Buies. Texte manuscrit : « M. Arthur Buies, écrivain ».

Fonds Arthur Buies, BAnQ

La série télévisée Les pays d’en haut a ramené dans l’actualité les personnages créés par Claude-Henri Grignon (1894-1976) d’abord dans le roman Un homme et son péché, paru en 1933, puis dans les adaptations radiophoniques et télévisuelles élaborées par Grignon entre 1939 et 1970. Si le personnage fictif de Séraphin Poudrier occupe une place bien établie dans l’imaginaire québécois, d’autres protagonistes de l’univers de Grignon sont inspirés de figures réelles, que l’auteur a habilement intégrées à son histoire. C’est le cas du curé Antoine Labelle (1833-1891), surnommé le « roi du Nord » en raison de son travail acharné pour la colonisation, mais aussi de l’écrivain Arthur Buies (1840-1901), que le grand public connaît malheureusement beaucoup moins.

Le XIXe siècle québécois a produit peu d’esprits aussi libres que celui d’Arthur Buies, qui a été tour à tour journaliste, écrivain et fonctionnaire sans jamais renoncer à exercer un remarquable talent de polémiste. Dès 1864, il publie ses Lettres sur le Canada dans lesquelles il dénonce la mainmise du clergé sur la société canadienne-française. Jusqu’à la fin des années 1870, Buies utilise sa remarquable plume pour défendre dans divers livres et journaux les idées qui lui sont chères : la lutte contre le cléricalisme, la promotion d’une langue française de qualité ainsi que la nécessité de déconfessionnaliser le système scolaire et d’y introduire un enseignement des sciences plus poussé. Autant d’opinions peu banales dans le Québec de l’époque.

Puis, en 1879, à la suite d’une importante crise morale, Buies revient à la pratique religieuse et se lie d’amitié avec le curé Labelle. Il défendra alors l’idéal de la colonisation avec la passion et l’ardeur qu’on lui connaît. En réponse à diverses commandes gouvernementales, il écrit des livres pour mettre en valeur les régions du Saguenay, de l’Outaouais, du Bas-Saint-Laurent, de la Matapédia et, bien sûr, des Laurentides.

La plupart des œuvres d’Arthur Buies sont disponibles en version numérique sur le portail de BAnQ. Une anthologie préparée par Laurent Mailhot est également disponible en format papier. BAnQ conserve par ailleurs le fonds Arthur Buies à BAnQ Québec.

Publié le 25 avril 2016

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.