Le saviez-vous?

Le saviez-vous? Art de vivre Arts et culture Histoire et géographie Langues et littérature Sciences Société

Q

Pourquoi les morts étaient-ils inhumés sous les églises?

R

L’inhumation sous les églises était un privilège revendiqué par les notables d’Europe. Cette tradition fut importée en Nouvelle-France par les premiers colons.

Dans Mourir hier et aujourd’hui, Serge Gagnon explique qu’en étant enterrés dans l’enceinte des églises, les catholiques « pensent être plus près des prières qui les mèneront au ciel ».

Une pratique maintenant interdite

Cette pratique ancienne est interdite depuis 1895. La Loi sur les inhumations et les exhumations stipule par contre que si une autorisation spéciale est accordée par l’autorité ecclésiastique, « le cadavre doit être mis dans un cercueil contenant au moins 2,50 kg de chlorure de chaux ou de chaux vive, et ce cercueil doit être déposé dans une fosse et recouvert d’au moins 1,25 m de terre, ou enfermé dans un ouvrage en maçonnerie d’au moins 45 cm d’épaisseur si cet ouvrage est en pierre, ou d’au moins 50 cm d’épaisseur si cet ouvrage est en brique, la brique et la pierre étant bien noyées dans le ciment ».

La crypte de l’église Sainte-Anne-de-la Pérade, l’une des rares ouvertes au public au Québec, accueillait jusqu’en 1947 plus de 180 dépouilles.

Publié le 14 juillet 2016

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.