Le saviez-vous?

Le saviez-vous? Art de vivre Arts et culture Histoire et géographie Langues et littérature Sciences Société

Q

Les murales publicitaires peintes font-elles partie du patrimoine protégé?

R

Au début du XXe siècle, les murs de plusieurs bâtiments des grandes villes ont servi de panneaux publicitaires. Il ne reste hélas que quelques vestiges de ces murales publicitaires. En anglais, on utilise le terme ghostsigns.

Bien qu’elles soient des témoins d’une activité commerciale disparue, les murales dont il reste des traces ne font actuellement pas partie du patrimoine protégé au Québec; leur conservation ne tient qu’à la bonne volonté des propriétaires des immeubles.

Voici trois exemples montréalais.

Photo 1 — BAnQ Vieux-Montréal (MAS 4-8-c)

Photo 1 — Dans la partie gauche de la photo se trouve la publicité de Heney Carriage & Harness Supply sur le mur du commerce de voitures à chevaux Carriage & Harness Supply Co. ouvert en 1910 au 208-210 rue McGill. Un avis public publié dans La Patrie du 25 juin 1910 (p. 14) mentionne qu’on trouve dans cette nouvelle salle de démonstration « traps, surreys, bogheis, express, voitures ʺdémocrates" et voitures de livraison avec harnais pour les appareiller toutes et chacune ».

Photo 2 — Collections de BAnQ, Grande Bibliothèque,  Collection nationale (MIC/B524\11153 GEN)

Photo 2 — La quincaillerie John Millen & Son, établie en 1870 rue Sainte-Catherine au coin de Plessis, est un autre bon exemple. Outre le nom du magasin, on peut reconnaître une publicité du thé Joseph (Jos) Tetley and Co.

Photo 3 — BAnQ Vieux-Montréal (MAS 7-35-b), détail

Photo 3 — On aperçoit sur cette photo la murale du magasin Lavallée et Fils, sur le boulevard Saint-Laurent (Monde illustré, 7 juillet 1894) : « Lavallée et Fils Instruments de musique Réparations de toutes sortes / Musical Instruments Repairing of all kinds ».

À l’époque, cette portion du boulevard, entre Notre-Dame et Craig (devenue Saint-Antoine), s’appelait la côte Saint-Lambert. L’immeuble se trouvait à l’emplacement de l’actuel Palais de justice de Montréal. Ce magasin a été fondé par Augustin Lavallée, luthier et père du compositeur de l’hymne national du Canada, Callixte (Calixa) Lavallée.

Pour en savoir plus :

 

Publié le 20 février 2017

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.