Lire, écouter, voir

Suggestions de lecture, d'écoute et de visionnement RSS

Document: de 0

<< Retour

Les philosophes meurent aussi
Lire le résumé

Les philosophes meurent aussi



Les philosophes meurent aussi

Pythagore préféra se faire massacrer plutôt que de traverser un champ de fèves ; Platon serait mort d'une infestation par les poux ; Épicure accueillit sa fin avec joie, entouré de ses amis - « la mort n'est rien pour nous », disait-il ; Descartes fut emporté par une pneumonie à la suite des leçons matinales qu'il prodiguait au coeur de l'hiver suédois ; Voltaire, pourfendeur de l'Église, demanda à être confessé par un prêtre sur son lit de mort ; Kant termina sa vie sur ce mot : « Sufficit », « c'est assez » ; Bentham se fit embaumer pour être exposé dans une vitrine à l'University College de Londres ; Simone Weil s'est laissée mourir de faim pendant l'Occupation ; Camus est mort d'un accident de voiture, rattrapé par l'absurde ; Sartre lança un jour : « La mort ? Je n'y pense pas » : 50 000 personnes assistèrent à ses funérailles.

« Si j'étais faiseur de livre, je ferais un registre commenté des morts diverses » écrivait Montaigne. Le Britannique Simon Critchley s'est pris au jeu, s'intéressant à la mort de près de deux cents philosophes. Un voyage à travers les siècles et les continents pour redécouvrir l'histoire de la philosophie. Et s'interroger sur notre propre condition de mortel. Philosopher, c'est apprendre à mourir.

« Ce livre est un vrai plaisir. Savoureux et drôle. Plein d'anecdotes à picorer. »
The New York Times

Feuilleter ce livre

Les philosophes meurent aussi

Auteur / Créateur :

Année d'édition :

Contenu :

Type de document :

Lire Icone Lire

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.