Guide des archives hospitalières de la région de Québec 1639-1970

Hôpital Sainte-Foy (Anciens Combattants) [1954-1968]

Hôpital Sainte-Claire [196-? -1966] Hôpital Sainte-Marie [1925 -1934]

FONDS

Hôpital militaire

Hôpital Sainte-Foy (Anciens Combattants) [1954-1968]
2 705, boulevard Laurier
Ste-Foy, Qc

TYPE, DATES EXTRÊMES ET ESPACE OCCUPÉ PAR LES DOCUMENTS

HISTORIQUE

L'Hôpital Sainte-Foy, inauguré officiellement le 16 mai 1954, vient prendre le relais de l'Hôpital des Anciens Combattants ou « des Vétérans », logé jusque là dans l'édifice de l'ancien Hôpital de la Marine. En effet, le nouvel établissement, sis sur le boulevard Laurier, est consacré au traitement et à la réhabilitation des anciens combattants. Dès ses premières années d'existence, l'hôpital désire s'allier de quelque façon que ce soit avec la Faculté de médecine de l'Université Laval. Déjà, les médecins universitaires dispensent la moitié de leur temps de travail à l'Hôpital Sainte-Foy et l'autre moitié soit à l'Hôtel-Dieu de Québec, soit à l'Hôpital du Saint-Sacrement.

Avec le docteur Caron à la direction du Service de chirurgie, dans les dernières années de la décennie 1950, l'Hôpital Sainte-Foy connaît un nouvel essor. À la même époque, le docteur Eustache Morin réorganise le service de médecine et s'implique dans l'enseignement. C'est alors que l'hôpital reprend son rôle universitaire de premier plan. En 1961, cet établissement fédéral compte 325 lits et le directeur médical est le docteur J. Ths. Turmel. Toutefois, au fil des ans, le particularisme de ses malades, qui se devaient de n'être que des vétérans, fait en sorte qu'il n'y a pas de pédiatrie, peu de gynécologie, et pas de clinique externe. L'hôpital est destiné à ne faire que de la gériatrie et le nombre d'anciens combattants décroît sensiblement. Aussi, des pourparlers débutent pour que l'hôpital relève d'un organisme québécois. Le 26 mars 1968, le gouvernement fédéral transfère officiellement l'Hôpital Sainte-Foy au gouvernement provincial. Dans les derniers mois de la même année, l'hôpital est de nouveau transféré, cette fois à la corporation Le Centre hospitalier de l'Université Laval ; le CHUL était né. L'entente qui a été conclue lors de ces transferts précise que le tiers des lits doit être réservé aux anciens combattants.

CONTENU

Les archives de cet établissement n'ont pas été trouvées au cours de nos recherches.

Certains dossiers de bénéficiaires sont conservés aux archives médicales du Centre hospitalier de l'Université Laval.

PORTÉE

LIEU DE CONSERVATION DES DOCUMENTS

PERSONNE RESSOURCE

CONDITIONS D'ACCÈS ET RESTRICTIONS À LA CONSULTATION

SOURCES COMPLÉMENTAIRES

Les Archives nationales du Canada à Ottawa ont, dans la Collection Canada. Affaires des Anciens Combattants, quelques photos par L.B. Foote (Winnipeg), Climo (Saint John), Lorne Burkell (Calgary), et Lingard qui concernent les hôpitaux administrés par le ministère des Affaires des Anciens Combattants et par la Commission des hôpitaux militaires, partout au Canada, cela inclut l'Hôpital Sainte-Foy.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Conférence catholique canadienne. Département d'action sociale. Les hôpitaux dans la province de Québec : Listes complètes, statistiques, associations, assurance-hospitalisation, documents divers. Ottawa, Conférence catholique canadienne, 1961. 103 p. Coll. « Documentation sociale. Série Hôpitaux ; no 1 ».

MARCEAU, Gilles. Historique de l'Hôpital Sainte-Foy. Québec, Centre hospitalier de l'Université Laval, 1978. 6 p.

 

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.