Guide des archives hospitalières de la région de Québec 1639-1970

Clinique Roy-Rousseau [1926- ]

Centre hospitalier Saint-Augustin [1947- ] Crèche Saint-Vincent de Paul [1901-1972]

FONDS

Pavillon spécialisé

Clinique Roy-Rousseau [1926- ]
2 601, chemin de la Canardière
Beauport, Qc
G1J 2G3

TYPE, DATES EXTRÊMES ET ESPACE OCCUPÉ PAR LES DOCUMENTS

1- Sœurs de la Charité de Québec

Documents textuels et iconographiques : 1935-1995 ; 1,08 m et plus

2- Archives nationales du Québec

Documents textuels : 1927-1962 ;

HISTORIQUE

La Clinique Roy-Rousseau ouvre officiellement ses portes le 1er juillet 1926. Le but premier de sa construction était de remédier au surpeuplement de l'Hôpital Saint-Michel-Archange, mais la clinique se spécialisera, plutôt, dans le dépistage et le traitement des maladies mentales et des affections neurologiques. Sa dénomination est un honneur rendu à Mgr Camille Roy, recteur de l'Université Laval, et au Dr Arthur Rousseau, doyen de la Faculté de médecine de l'Université Laval, puisqu'ils en ont promu la réalisation.

C'est en janvier 1927 que la clinique reçoit ses premiers patients. Elle a une capacité de 200 lits. La clinique est affiliée à l'Université Laval, aussi elle comprend un centre d'hébergement pour les étudiants en médecine et les infirmières. En juillet 1927, l'école des gardes-malades, fondée à l'Hôpital Saint-Michel-Archange en 1915, y a été transférée. Puis, en 1964, la Clinique Roy-Rousseau est incorporée suivant la législation des hôpitaux avec un conseil d'administration formé de laïcs et de religieuses. En 1996, la clinique fusionne avec le Centre hospitalier Robert-Giffard.

CONTENU

1- Sœurs de la Charité de Québec

Ce fonds renferme les annales de la clinique tenues par les religieuses, des informations sur les comités et conseils, des renseignements sur l'histoire de l'établissement, des photographies, des plans, des rapports annuels, des procès-verbaux, des statistiques financières, des états financiers, divers règlements, des documents en relation avec la corporation, des lettres patentes, des rapports financiers et des documents divers relatifs à la clinique.

2- Archives nationales du Québec

Le fonds du ministère de la Santé et des Services sociaux contient, dans la série hôpitaux, de la correspondance échangée entre le ministère et cet établissement de santé couvrant la période suivante : 18 juillet 1927 au 13 juin 1944. Il y a également des rapports annuels concernant les années 1959 et 1962. La série service médical aux aliénés renferme, pour sa part, de nombreux documents sur cet établissement et plusieurs autres institutions psychiatriques : des dossiers d'admissions, des registres, de la correspondance, etc. Il est à noter que de nombreuses restrictions à la consultation s'appliquent pour la majorité des documents conservés à l'intérieur de ce fonds.

PORTÉE

Ces documents d'archives permettent d'entrer en contact avec la Clinique Roy-Rousseau et son mode de fonctionnement. Les annales et les nombreux procès-verbaux de différents comités sont fort pertinents pour saisir la nature et le rôle de la clinique indépendamment et en collaboration avec l'Hôpital Saint-Michel-Archange, puis le Centre hospitalier Robert-Giffard. Les statistiques financières et les états financiers s'avèrent être des outils fort utiles pour bien comprendre l'administration de cette clinique.

LIEU DE CONSERVATION DES DOCUMENTS

  1. Maison généralice des Sœurs de la Charité de Québec
    2 655, rue Le Pelletier
    Beauport,
    Qc G1C 3X7
  1. Archives nationales du Québec
    1210, avenue du Séminaire
    Cité Universitaire, C.P. 10450
    Sainte-Foy, Qc
    G1V 4N1

PERSONNE RESSOURCE

  1. Gemma Gastonguay, s.c.q., archiviste418 628-8860
  2. Rénald Lessard, archiviste418 644-4783

CONDITIONS D'ACCÈS ET RESTRICTIONS À LA CONSULTATION

Sur rendez-vous à la communauté des Sœurs de la Charité de Québec et aux heures d'ouverture aux Archives nationales du Québec.

La communauté des Sœurs de la Charité de Québec ne dispose pas, pour le moment, d'instruments de recherche pour ce fonds. Cependant, le chercheur peut recourir aux services de l'archiviste. Aux Archives nationales, un instrument de recherche est disponible, il s'agit du Répertoire numérique du fonds du Ministère de la santé et des services sociaux (E8), rédigé par Rachelle Blackburn.

Certaines archives sont sujettes à des restrictions de consultation compte tenu de leur caractère privé et confidentiel.

SOURCES COMPLÉMENTAIRES

Certains documents concernant la Clinique Roy-Rousseau se retrouvent à la Galerie historique Lucienne-Maheux du Centre hospitalier Robert-Giffard, confondus avec les archives de l'hôpital psychiatrique. Le chercheur peut recourir aux services de l'archiviste.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

CARON, Sylvio. « Clinique Roy-Rousseau ». Bulletin de la Société médicale des hôpitaux universitaires de Québec, no 8 (août 1934), p. 310-312.

LAMBERT, Jules. Milles fenêtres. Beauport, Centre hospitalier Robert-Giffard, 1995. 209 p.

« L'Hôtel-Dieu de Québec : 350 ans de soins hospitaliers ». Cap-aux-Diamants, Hors-Série 1989, Québec, Les Éditions Cap-aux-Diamants Inc., 1989. 90 p.

ROY, Francine, Yvonne WARD, s.c.q., et Nive VOISINE. Histoire des Sœurs de la Charité de Québec, tome II : Des maisons de charité. Beauport, Publications MNH, 1998. 305 p.

 

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.