Guide des archives hospitalières de la région de Québec 1639-1970

Hôtel-Dieu de Québec [1639- ]

Hôtel-Dieu de Lévis [1892- ] Hôtel-Dieu de Lévis [1892- ]

FONDS

Hôpital général

Hôtel-Dieu de Québec [1639- ]
11, côte du Palais
Québec, Qc
G1R 2J6

TYPE, DATES EXTRÊMES ET ESPACE OCCUPÉ PAR LES DOCUMENTS

Monastère de l'Hôtel-Dieu de Québec

Documents textuels et iconographiques : 1664-1994 ; 26,00 m

HISTORIQUE

En 1637, la duchesse d'Aiguillon, fondatrice de l'hôpital, s'engage à verser une large somme pour l'établissement de l'Hôtel-Dieu de Québec. Trois religieuses de la communauté des Augustines de la Miséricorde de Jésus, établies à Dieppe, en France, arrivent à Québec en 1639 pour y ouvrir l'Hôtel-Dieu du Précieux-Sang, mieux connu sous le nom de l'Hôtel-Dieu de Québec. Dès 1654, la croissance de la population coloniale impose un agrandissement dont les frais sont déboursés par la duchesse, et il en est de même en 1672. L'établissement répond ainsi rapidement à la demande civile. De 1665 à 1759, il tient même le rôle d'hôpital militaire. À la suite de la conquête de la Nouvelle-France par les Anglais, ceux-ci utilisent l'Hôtel-Dieu pour satisfaire différents besoins des militaires jusqu'en 1784. La même année, l'hôpital est ouvert de nouveau à la population civile, mais avec un nombre de lits inférieur à celui qu'il contenait avant l'incendie du 7 juin 1755, soit 18 au lieu d'une cinquantaine.

En 1825, un agrandissement, dont la construction a débuté en 1816, permet à l'Hôtel-Dieu de reprendre son épanouissement et de recevoir davantage de malades. Le répertoire de François Rousseau souligne qu'alors des services réguliers de médecine et de chirurgie y sont organisés et que les praticiens commencent à y enseigner. De plus, il ajoute que cette nouvelle vocation de l'hôpital sera consacrée en 1855, lorsque l'Hôtel-Dieu devient le premier hôpital d'enseignement affilié à la Faculté de médecine de l'Université Laval. En 1890, alors que l'établissement compte tout juste une centaine de lits, la communauté s'engage à financer la construction du pavillon d'Aiguillon, qui porte le nombre de lits à 135. Cette nouvelle aile, comme le précise François Rousseau dans son répertoire, marque l'entrée de l'Hôtel-Dieu dans l'ère de la médecine telle que nous la connaissons aujourd'hui. Ce pavillon sera démoli en 1953 et sera remplacé par un édifice de quatorze étages. Au fil des ans, les besoins s'accroissent et de nouveaux agrandissements voient le jour en 1931 et en 1961. La capacité de l'hôpital passera ainsi à 375 lits en 1931 et à 578 lits en 1961. En novembre 1995, l'Hôtel-Dieu de Québec est intégré au Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ), également composé du Centre hospitalier de l'Université Laval (CHUL) et de l'Hôpital Saint-François d'Assise. À la même date, les Augustines n'agissent plus à titre de corporation propriétaire.

Hôpital de soins, d'enseignement et de recherche, l'Hôtel-Dieu a développé une expertise particulière en plusieurs domaines, notamment en néphrologie et en oncologie, cette dernière spécialité ayant pris naissance dès les années 1930.

CONTENU

Le répertoire de François Rousseau souligne que ce fonds renferme de l'information sur les relations de l'établissement avec l'État, les associations hospitalières, les médecins, le personnel, les bénéficiaires et le public, sur la formation des médecins et des infirmières, l'organisation des services administratifs et des services cliniques, l'évolution des soins, la standardisation des procédures administratives, l'évaluation et l'agrément de l'établissement, le financement et le coût des soins, l'introduction de l'assurance-hospitalisation, le début du syndicalisme hospitalier dans la région de Québec, la mise en valeur des propriétés foncières de l'hôpital et notamment de la seigneurie de Saint-Augustin, le bénévolat, etc.

Monsieur Rousseau souligne également que le fonds contient principalement des documents textuels de gestion et d'exploitation composés de procès-verbaux, de règlements internes, de correspondance, de rapports, de statistiques, d'états financiers et de livres comptables, de registres de malades et de registres de sépultures, de registres d'observations cliniques et de prescriptions, d'actes notariés, de manuels de techniques de soins, de volumes publiés par l'hôpital, etc. Il contient également plusieurs documents iconographiques (photographies, diapositives, affiches, images, collages, dessins, cartes postales et gravures), des documents cartographiques, des dessins d'architecture, des dessins techniques, des images en mouvement, des documents sonores, des microformes et quelques objets.

À l'Hôtel-Dieu de Québec, il y a quelques archives administratives qui sont conservées dans les divers départements, principalement des actes légaux et des titres de propriété. Le traitement de ces documents se fera au cours des prochaines années, alors il sera plus aisé d'en connaître la teneur exacte.
Il est possible de contacter Laurie Larouche, archiviste, au numéro suivant : 418 525-4444, poste 5444.

PORTÉE

Ce fonds témoigne de l'histoire administrative et médicale de l'Hôtel-Dieu de Québec au cours des trois siècles et demi pendant lesquels il a été la propriété des Augustines. Il renferme des renseignements pertinents qui témoignent de la vie spirituelle et matérielle des religieuses et de leur mission auprès des malades ainsi que du développement de l'établissement médical dont elles étaient responsables. Les chercheurs qui s'intéressent à l'histoire de la médecine et des établissements hospitaliers dans la région de Québec ne peuvent passer à côté de ce fonds dont la richesse documentaire est particulièrement volubile sur l'importance d'avoir un tel établissement dès les premières années de sa fondation ainsi que sur son incidence et son fonctionnement dans les années qui ont suivi.

LIEU DE CONSERVATION DES DOCUMENTS

Monastère de l'Hôtel-Dieu de Québec
75, rue des Remparts
Québec, Qc
G1R 3R9

PERSONNE RESSOURCE

Claire Gagnon, o.s.a., archiviste: 418 692-2492

CONDITIONS D'ACCÈS ET RESTRICTIONS À LA CONSULTATION

Sur rendez-vous.

Certaines restrictions à la consultation des documents ou à leur reproduction peuvent s'appliquer.

Quelques répertoires sont disponibles sur place, dont celui de François Rousseau.

La plupart des documents hospitaliers antérieurs au XIXe siècle ont été confondus avec ceux du fonds des Augustines proprement dit, puisque la communauté et son œuvre ne faisaient qu'un. L'éloignement progressif des Augustines des postes de commande au profit des laïcs, après 1967, a fait en sorte que les documents récents sont demeurés dans les archives de l'établissement de même que quelques documents du début du XXe siècle.

SOURCES COMPLÉMENTAIRES

Aux Archives nationales du Québec, dans le fonds du ministère de la santé et des services sociaux, dans la série hôpitaux, on retrouve de la correspondance entre le ministère et cet hôpital qui couvre la période suivante : 12 août 1930 au 13 octobre 1948.

Fonds des Augustines de la Miséricorde de Jésus du Monastère de l'Hôtel-Dieu de Québec

La sous-série Conseil et comités du fonds de la ville de Québec, conservée aux Archives de la ville de Québec, contient des documents d'archives qui concernent l'Hôtel-Dieu de Québec. Un répertoire numérique est mis à la disposition du chercheur pour l'aider dans ses recherches, soit le Répertoire numérique détaillé de la sous-série Conseil et comités du fonds de la Ville de Québec.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Archives des Augustines de la Miséricorde de Jésus du Monastère de l'Hôtel-Dieu de Québec.

JAMET, Albert. Les annales de l'Hôtel-Dieu de Québec : 1636-1716. Québec, Hôtel-Dieu de Québec, 1984. xvii-444 p.

LEBLOND, Sylvio. « L'Hôtel-Dieu de Québec ». Laval Médical, vol. 16, no 9 (septembre 1951), p.936-948.

« L'Hôtel-Dieu de Québec : 350 ans de soins hospitaliers ». Cap-aux-Diamants, Hors-Série 1989, Québec, Les Éditions Cap-aux-Diamants Inc., 1989. 90 p.

Mère Saint-Ignace. Histoire de l'Hôtel-Dieu de Québec. France, 1751. 303 images.
http://www.canadiana.org/ECO/mtq?doc=40272&language=fr

ROUSSEAU, François. La croix et le scalpel : Histoire des Augustines et de l'Hôtel-Dieu de Québec (1639-1989). Sillery, Éditions du Septentrion, 1989. 2 volumes.

ROUSSEAU, François. Répertoire numérique simple du fonds de la corporation de l'Hôtel-Dieu de Québec et du fonds de l'Hôtel-Dieu de Québec. 2000. 257 p.


Section disparue de  l'Hôtel-Dieu   vers 1930

Section disparue de l'Hôtel-Dieu vers 1930, vers 1930, Thadée Lebel
Centre d'archives de Québec, Collection Centre d'archives de Québec,
Série Documents iconographiques, P1000,S4 (GH-270-137)


Hôtel-Dieu de Québec

Hôtel-Dieu de Québec, s.d., Éditions d'art Jackie
Centre d'archives de Québec, Collection Magella Bureau,
P547,S1,SS1,SSS1,P3676


Hôtel-Dieu de Québec

Hôtel-Dieu de Québec, s.d., Éditions d'art Jackie
Centre d'archives de Québec, Collection Magella Bureau,
P547,S1,SS1,SSS1,P3677


Hôtel-Dieu de Québec

Hôtel-Dieu de Québec, s.d., Éditions d'art Jackie
Centre d'archives de Québec, Collection Magella Bureau,
P547,S1,SS1,SSS1,P3681


Hôtel-Dieu de Québec

Hôpital Hôtel-Dieu, Québec, 1948, Joseph W. Michaud
Centre d'archives de Québec, Fonds Ministère de la Culture et des Communications
Série Office du film du Québec, E6,S7,P63260-48

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.