Guide des archives hospitalières de la région

Hôpital Général de Québec [1692- ]

Hôpital Évangéline [195-? -196-] Hôpital Grondin [189- -191-]

FONDS

Hôpital spécialisé, soins gériatriques

Hôpital Général de Québec [1692- ]
260, boulevard Langelier
Québec, Qc
G1K 5N1

TYPE, DATES EXTRÊMES ET ESPACE OCCUPÉ PAR LES DOCUMENTS

1- Monastère de l'Hôpital Général de Québec

Documents textuels et iconographiques : 1685-1995 ; env. 18,76 m

2- Hôpital Général de Québec

Documents textuels : dans les années 1960-2001 ; approximativement 40 m

3- Monastère de l'Hôtel-Dieu de Québec

Documents textuels : 1692-1702 ; 0,015 m

HISTORIQUE

En 1692, Mgr de Saint-Vallier reçoit les lettres patentes pour la construction de l'Hôpital Général de Québec qui doit servir à accueillir les pauvres et les invalides de la ville et des environs. Le 1er avril de l'année suivante, quatre religieuses de la communauté des Augustines de la Miséricorde de Jésus, oeuvrant jusque là à l'Hôtel-Dieu de Québec, arrivent à l'hôpital afin d'y poursuivre l'œuvre déjà amorcée.

L'hôpital avait comme mission première d'accueillir les vieillards et les démunis, mais très tôt, sa clientèle s'est modifiée. En 1717, une petite maison est construite près de l'hôpital sous les instances de Mgr de St-Vallier pour accommoder les aliénés et les femmes dévoyées. Les personnes atteintes d'aliénation mentale seront ainsi reçues jusqu'en 1845, année qui marque l'ouverture de l'Asile provisoire de Beauport. En 1725, un pensionnat pour jeunes filles est ouvert afin d'aider financièrement les œuvres d'hospitalisation. Il sera fermé en 1868, permettant ainsi de créer de l'espace supplémentaire pour loger des malades. L'année 1737, quant à elle, amène dans son sillon la construction d'une aile de 120 pieds qui se montrera très utile dans les années à venir. En effet, lors des épidémies de fièvre et des divers combats contre les Anglais et les Américains dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, l'hôpital est d'une grande utilité. De plus, en 1845 et 1866, l'hôpital sert de refuge aux sinistrés des incendies des faubourgs Saint-Roch et Saint-Sauveur. En 1843, une infirmerie est aménagée pour les femmes hospitalisées.

Avec la fin du XIXe siècle, commence une ère de modernisation qui apportera plus de confort aux malades et de meilleurs soins : une salle moderne pour dentiste est aménagée, ainsi qu'une salle d'opération; le chauffage est centralisé et l'électricité est installée au début du vingtième siècle. En 1913, une salle de chirurgie est installée. Une nouvelle aile est construite de 1951 à 1953 et elle permet l'installation d'un département de physiothérapie et d'un service de radiologie. Une école des infirmières auxiliaires est ouverte en 1962, au sein du centre hospitalier. Elle fermera en 1972. Le 14 mars 1975, l'administration du centre hospitalier est confiée à un directeur général laïc.

Il est possible de dénombrer 94 médecins visiteurs et environ 40 médecins réguliers qui ont exercé leur profession auprès des malades à l'Hôpital Général de Québec. Aujourd'hui, c'est un hôpital moderne spécialisé dans les soins aux personnes âgées.

CONTENU

1- Monastère de l'Hôpital Général de Québec

Les archives conservées au Monastère de l'Hôpital Général de Québec comprennent plusieurs documents dont le contenu peut concerner à la fois ou indépendamment l'hôpital et le monastère. On y retrouve les annales de la communauté depuis 1693, de nombreux registres d'entrées des pauvres, d'entrées et de sorties des malades, de pensions, de décès, etc. Certains documents d'archives sont relatifs à la fondation de l'hôpital et de la communauté ainsi qu'au fondateur, Mgr de St-Vallier. On y décèle également divers documents au sujet de l'administration de l'hôpital, ce qui inclut des livres de comptes, de la correspondance, des testaments, de l'information sur des conventions, des quittances, des fondations de lits, des dons, des décès, des procès et les transports, de la documentation sur les aliénés internés à l'hôpital, la livraison de cadavres à l'Université Laval pour la dissection, les pensionnaires aux frais du gouvernement, l'équipement médical et les biens immobiliers, l'assistance publique, les médecins, la pharmacie, l'école des infirmières auxiliaires et des statistiques générales.

De plus, certaines archives nous renseignent sur les constructions, les réparations, les installations et l'entretien de l'hôpital et du monastère. D'autres archives, fournissent de l'information sur les relations de l'hôpital pour les rentes de France ainsi que les rentes constituées de Mlle Healy, les relations au sujet du personnel et les relations entre des particuliers et l'hôpital et entre des prêtres et l'hôpital. Le monastère possède également un grand nombre de photographies de l'établissement, de son personnel et des événements qui ont marqué son existence. Des livres anciens y sont aussi conservés ainsi que des dictionnaires sur la médecine et différentes maladies et un musée renfermant de nombreuses pièces muséologiques très intéressantes y est aménagé.

2- Hôpital Général de Québec

Tous les documents administratifs qui ont été produits suite à la Loi sur les hôpitaux de 1962 sont conservés à l'hôpital même. Cela comprend, principalement, les procès-verbaux du conseil d'administration, les rapports annuels de l'établissement, les états financiers et les rapports de paie.

3- Monastère de l'Hôtel-Dieu de Québec

Le Monastère de l'Hôtel-Dieu de Québec conserve quelques documents entourant la fondation de l'Hôpital Général. Il y a des lettres patentes, des contrats et des actes notariés.

PORTÉE

Ce fonds est d'une richesse particulière puisqu'il concerne le deuxième établissement de soins hospitaliers de la région de Québec. Bien que sa mission première était davantage sociale que médicale, les années et les besoins de la population ont fait en sorte de modifier ses orientations. Aussi, ce fonds renferme de nombreuses pièces pouvant être très pertinentes pour l'histoire de la médecine et même pour l'histoire de la Nouvelle-France et des années entourant la guerre de la conquête par les Anglais. Les nombreux documents concernant l'administration de l'hôpital témoignent de la pauvreté de la population de Québec à diverses époques et fournissent des informations intéressantes sur l'aide gouvernementale de même que sur les méthodes préconisées pour s'assurer des ressources financières suffisantes. La correspondance de la direction, des médecins et des bénéficiaires permet, quant à elle, de mettre en évidence les événements particuliers qui ont marqué l'histoire de l'hôpital. Les activités de l'hôpital dans les quatre dernières décennies du XXe siècle sont également très bien documentées grâce aux archives conservées à l'hôpital même.

LIEU DE CONSERVATION DES DOCUMENTS

  1. Monastère de l'Hôpital Général de Québec
    260, boulevard Langelier
    Québec, Qc
    G1K 5N1
  1. Hôpital Général de Québec
    260, boulevard Langelier
    Québec, Qc
    G1K 5N1
  1. Monastère de l'Hôtel-Dieu de Québec
    75, rue des Remparts
    Québec, Qc
    G1R 3R9

PERSONNE RESSOURCE

  1. Juliette Cloutier, o.s.a., archiviste: 418 529-0931, poste 217
  2. Marie Rhéaume, archiviste: 418 529-0931, poste 218
  3. Claire Gagnon, o.s.a., archiviste: 418 692-2492

CONDITIONS D'ACCÈS ET RESTRICTIONS À LA CONSULTATION

Sur rendez-vous.

Certaines archives sont sujettes à des restrictions de consultation compte tenu de leur caractère privé et confidentiel.

Pour les archives conservées aux Monastères de l'Hôtel-Dieu et de l'Hôpital Général, bien que classées et répertoriées en grande majorité, elles ne jouissent pas d'un inventaire publié. Toutefois, plusieurs instruments de recherches sont disponibles sur place.

Les archives conservées à l'Hôpital Général n'ont pas été traitées jusqu'à maintenant, mais sont appelées à l'être dans les prochaines années.

SOURCES COMPLÉMENTAIRES

La sous-série Conseil et comités du fonds de la ville de Québec, conservée aux Archives de la ville de Québec, contient des documents d'archives qui concernent l'Hôpital Général de Québec. Un répertoire numérique est mis à la disposition du chercheur pour l'aider dans ses recherches, soit le Répertoire numérique détaillé de la sous-série Conseil et comités du fonds de la Ville de Québec.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Archives des Augustines de la Miséricorde de Jésus du Monastère de l'Hôpital Général de Québec.

BRONZE, Jean-Yves. Les morts de la Guerre de Sept Ans au cimetière de l'Hôpital général de Québec. Québec, Presses de l'Université Laval, 2001. 190 p.

CLOUTIER, Juliette, o.s.a. « Le legs de Mgr de Saint-Vallier : L'Hôpital Général de Québec ». Cap-aux-Diamants, no 29 (printemps 1992), p. 46-49.

Conférence catholique canadienne. Département d'action sociale. Les hôpitaux dans la province de Québec : Listes complètes, statistiques, associations, assurance-hospitalisation, documents divers. Ottawa, Conférence catholique canadienne, 1961. 103 p. Coll. « Documentation sociale. Série Hôpitaux ; no 1 ».

D'ALLAIRE, Micheline. L'Hôpital-général de Québec, 1692-1764. Montréal, Fides, 1971. xxxiv-251 p.

Hôpital Général de Québec. L'Hôpital de Québec : 300 ans de dévouement : Précurseurs des soins gériatriques de demain. Québec, Hôpital Général de Québec, 1992. 52 p.

LAMBERT, Serge. La stratégie foncière des religieuses de l'Hôpital Général de Québec (1847-1929). Mémoire de maîtrise, Sainte-Foy, Université Laval, 1985. xiv-118 f.

Principaux faits historiques concernant le Monastère des Augustines et l'Hôpital Général de Québec, 1620-2000. Québec, Monastère des Augustines de l'Hôpital Général, 2000. 37 p.


 Hôpital Général de Québec

Hôpital Général de Québec, 1948, Joseph W. Michaud
Centre d'archives de Québec, Fonds Ministère de la Culture et des Communications
Série Office du film de Québec, E6,S7,P63267-48


 Hôpital Général de Québec

Hôpital Général de Québec, 1937, W.B. Edwards
Centre d'archives de Québec, Collection Magella Bureau,
P547,S1,SS1,SSS1,D1,P3648