Baladodiffusion

(21-11-2013) Série 50 ans après le rapport Parent - Du Rapport Parent aux États généraux - De grands pas pour les tout-petits

Série 50 ans après le rapport

Par Camil Bouchard, professeur de psychologie à l’UQAM, ex-député de l’Assemblée nationale

Commentatrice : Yolande Brunelle, ex-directrice de l’école Saint-Zotique à Montréal

Animation : Dominique Payette, professeure en communication à l’Université Laval et ex-journaliste

En 1960, on comptait 2000 bambins de 5 ans inscrits dans les maternelles catholiques du Québec, soit 2 % des enfants de cet âge. Autant dire un enfant pour chacune des 1500 corporations scolaires chargées de l’administration locale de l’éducation.

En se référant aux pratiques des communautés protestantes, dont la moitié des enfants de cinq ans fréquentaient la maternelle au même moment, la commission Parent a recommandé la multiplication de ces classes. En 1981, elles parviendront à accueillir 175 000 enfants.

Habités d’une étonnante et admirable modernité, les commissaires prenaient aussi parti pour le développement global des jeunes enfants et contre leur scolarisation précoce. La question des enfants de moins de cinq ans ne faisait cependant pas partie du mandat de la commission Parent. L’histoire corrigera cette omission de belle façon.

Format MP3  [Durée : 01:45:17; taille : 131 Mo]

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.