Baladodiffusion

(1-03-2012) Conférence : Le livre de la Renaissance à Montréal, par Brenda Dunn-Lardeau

Illustration : Marque d'imprimeur Jean de Roigny

Brenda Dunn-Lardeau, professeure au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal et commissaire de l’exposition Le livre de la Renaissance à Montréal, propose de suivre, tel un fil d’Ariane, la période exaltante de la Renaissance, qui marque l’envol de la modernité en Occident. Méthodes et savoirs sont renouvelés grâce à l’humanisme et malgré le pouvoir religieux et la répression civile.

Parmi les livres précieux conservés à Montréal dont il est question, il y a le Novum Testamentum d’Érasme, qui porte des marques de censure par lacération au poignard. La conférence aborde des passages truculents du Gargantua de Rabelais, puis les pleurs des femmes dans le tragique Richard II de Shakespeare. Enfin, de belles gravures sur bois ou sur métal, dont certaines de Hans Holbein, amènent le public dans l’univers d’un atelier d’imprimerie et lui permettent de découvrir les méthodes d’accouchement pour femmes obèses de Scipion Mercurio. Parmi les questions parallèlement abordées : où et quand commence la Renaissance? Qu’est-ce qui renaît : les arts et lettres ou plutôt les sciences?

Prononcée en complément à l’exposition Le livre de la Renaissance à Montréal, dont le premier volet, intitulé « Approche idéologique, morale, religieuse et philosophique », est présenté à la Collection nationale de la Grande Bibliothèque jusqu’au 12 août 2012.

Cette conférence a eu lieu à l’Auditorium de la Grande Bibliothèque le jeudi 1er mars 2012.

Format MP3  [Durée : 01:27:00; taille : 39 Mo]

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.