Baladodiffusion

(3-05-2012) Le manga et l’art au Japon par Jaqueline Berndt, de l’Université Kyoto Seika (Japon) (en anglais)

Au Japon, on a tendance à souligner la popularité et le potentiel économique du manga au détriment de sa valeur artistique. Les formes les plus populaires du manga contemporain échappent aux définitions modernistes d’œuvre d’art, de création d’auteur et d’authenticité. Quel est le véritable potentiel artistique du manga? La conférencière, qui est professeure en théorie de la bande dessinée et du manga, touche à de nombreux aspects de l’univers du manga, notamment la parodie, l’intertextualité, l’autofiction et les origines « présumées » du manga contemporain, qui remonteraient aux emaki, les rouleaux de dessins du Moyen Âge, et aux « esquisses rapides » de Katsushika Hokusai.

Présentée en collaboration avec le ministère des Relations internationales du Québec.

Cette rencontre a eu lieu à l’Auditorium de la Grande Bibliothèque le jeudi 3 mai 2012.

La conférence est en anglais.

Format MP3  [Durée : 01:32:48; taille : 78 Mo]

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.