English

Courir les Magasins: de la rue principale au centre commercialCourir les magasins: De la rue principale au centre commercial

Punaise
Punaise

Visite Libre - Sept-Îles

Dans la première moitié du 20e siècle, Sept-Îles n'est encore qu'un petit village vivant de la pêche et de l'industrie du bois. En 1930, il compte à peine 600 habitants. La rue Arnaud, la première des deux seules rues de Sept-Îles à cette époque, accueille quelques commerces et la première banque. L'urbanisation de Sept-Îles se fait tardivement, mais ce retard sera compensé par la rapidité de ces transformations.

À partir des années 1950, l'extraction du minerai de fer du Labrador et son expédition à partir de Sept-Îles attirent les travailleurs. En moins de vingt ans, la population est multipliée par 12. D'environ 1500 habitants en 1949, la population passe à 18 000 en 1961. La ville se modernise en aménageant des rues pour desservir les nouveaux quartiers et améliorer la circulation automobile. Dans cette effervescence, la rue Arnaud tente de conserver sa vocation commerciale. Toutefois, l'apparition sur la rue Laure, la seconde rue de Sept-Îles, de grands centres commerciaux offrant de vastes stationnements déplace l'activité commerciale vers cette partie de la ville.

 

 

 

Cliquer sur la photo pour l'agrandir.
Visite Libre - Sept-Îles - Cliquer pour agrandir
Activité de pêche dans la baie de Sept-Îles

Activité de pêche dans la baie de Sept-ÎlesVers 1940
Photographe inconnu
BAnQ, Centre d'archives de la Côte-Nord
Fonds Société historique du Golfe
P6,S3,D4,P926

Visite Libre - Sept-Îles - Cliquer pour agrandir
Activité de pêche dans la baie de Sept-Îles
Plan du site.