Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail Québec English Aide

FAMILLE DE LOUIS-JOSEPH PAPINEAU

À LA DÉCOUVERTE D’UNE DES FAMILLES
LES PLUS ILLUSTRES DU QUÉBEC…


Joseph-Benjamin-Lactance Papineau
(1822-1862)
Reproduction d’un daguerréotype (vers 1840) sur plaque de verre
Studio Notman & Son, Montréal
Vers 1920
P266,S1,SS1,P23

 

De deux ans le cadet de Louis-Joseph-Amédée Papineau, Joseph-Benjamin-Lactance fréquente également le collège de Saint-Hyacinthe où il étudie, en plus des matières académiques, le dessin et la musique. En juin 1838 à l’âge de 17 ans, il va rejoindre son père en exil politique à Albany et Saratoga Springs. Il y travaille quelque temps comme clerc dans les bureaux de l’avocat américain Porter avant de repartir dès 1839 à Paris où son père s’est réfugié. Il y poursuivra jusqu’en 1845 des études à l’École de médecine de Paris et à l’Hôtel-Dieu en qualité d’étudiant libre. Encadré par le professeur Robert, le jeune interne fréquente les salles opératoires de l’hôpital Beaujon. Au cours de cette longue période d’instabilité émotionnelle de l’exil parisien, les relations entre Lactance et son père se révèlent peu à peu problématiques, voire conflictuelles.

De retour au pays, il passe brillamment ses examens d’admission devant le Bureau médical de Montréal et obtient une licence de médecin-chirurgien. Il ouvre son cabinet, rue Craig (devenue Saint-Antoine) dans le Vieux-Montréal et occupe aussi la chaire de botanique de l’Université McGill. Atteint de troubles de l’humeur, il devra bientôt abandonner à la fois l’enseignement et sa pratique médicale. À l’occasion du décès de son jeune frère Gustave en 1851, il prend la décision d’entrer au noviciat d’Ottawa. Sa santé psychologique va se détériorer progressivement. Sa communauté religieuse le confie aux soins des Frères hospitaliers de Saint-Jean-de-Dieu à Lyon où il demeurera jusqu’à son décès à l’âge de 40 ans en 1862.

Un recueil de la correspondance de Lactance Papineau a été publié récemment, Lactance Papineau, correspondance (1831-1857)5 ainsi que son journal6 couvrant l’époque de ses études de médecine à Paris.

 

5: Lactance PAPINEAU, Correspondance (1831-1857); texte établi avec introduction et notes par Renée Blanchet, Comeau & Nadeau, Montréal, 2000, 249 p.

6: Lactance PAPINEAU, Journal d’un étudiant en médecine à Paris ; texte établi avec présentation et notes par Georges Aubin et Renée Blanchet, Montréal : Éditions Varia, 2003, 609 p.

propos de BAnQ | Droits d'auteur | Confidentialité | Déclaration de services aux citoyens
 Dernière modification : 12 avril 2006 -- Dernière refonte : janvier 2006
   © Gouvernement du Québec, 2006-2007