Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail Québec English Aide

FAMILLE DESSAULLES

À LA DÉCOUVERTE D’UNE DES FAMILLES
LES PLUS ILLUSTRES DU QUÉBEC…


Marie-Louise-Henriette Dessaulles (1860-1946)
Alias Fadette
Studio William Notman, Montréal
P7,S13,D3,P30

 

Fille de Georges-Casimir Dessaulles et d’Émilie Mondelet, née le 6 février 1860 à Saint-Hyacinthe, Marie-Louise-Henriette Dessaulles se fera connaître sous le pseudonyme de Fadette dans la presse francophone. À la suite du décès prématuré de son époux, Maurice Saint-Jacques, elle se consacre au journalisme afin d’assurer la subsistance de sa famille de sept enfants. Auteure prolifique, elle collabore à de nombreux journaux dont La Patrie, Le Journal de Françoise, Le Canada, Le Nationaliste, ainsi que Le Devoir où elle publiera jusqu’à l’âge de 86 ans une chronique littéraire hebdomadaire fort appréciée du lectorat féminin, sous le titre de « Lettres de Fadette ». Plus de 1700 lettres y paraîtront jusqu’en 1946. Le Devoir est dirigé à l’époque par Henri Bourassa, un petit cousin par alliance, petit-fils de Louis-Joseph Papineau. Témoin de son passage tourmenté de l’adolescence à la maturité (1874-1880), son journal10, qui ne sera publié que vingt-cinq ans après sa mort, constitue un chef-d’œuvre de littérature intimiste pour l’époque.

 


10: Henriette DESSAULLES, Journal; éd. critique par Jean-Louis Major, Montréal : Presses de l'Université de Montréal, 1989, 669 p.

propos de BAnQ | Droits d'auteur | Confidentialité | Déclaration de services aux citoyens
 Dernière modification : 12 avril 2006 -- Dernière refonte : janvier 2006
   © Gouvernement du Québec, 2006-2007