Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail Québec English Aide

FAMILLE PAPINEAU-COUTURE

À LA DÉCOUVERTE D’UNE DES FAMILLES
LES PLUS ILLUSTRES DU QUÉBEC…


Guillaume Couture (1851-1915)
et son épouse Mercédès-Louise Papineau (1856-1950)
Photographe John Inglis, Montréal
Vers 1881
P7,S13,D1,P16

 

Professeur, chef d'orchestre, maître de chapelle, compositeur, organiste, baryton et critique, Guillaume Couture débuta sa carrière musicale à treize ans comme maître-chantre de la chapelle de Sainte-Brigide. Inscrit au Conservatoire de Paris dès 1813, il y étudie le chant, l’harmonie et la composition. De retour à Montréal en 1875, il réintègre ses fonctions de professeurs à l'École normale Jacques-Cartier et travaille comme critique musical au journal La Minerve. Il refait un bref séjour à Paris de 1876 à 1877 comme maître de chapelle à l'église Sainte-Clotilde. Il épouse Mercédès-Louise Papineau en 1881.

Nommé chef d’orchestre de la Société philharmonique en 1880, il fonde successivement de 1880 à 1886 le Montreal Amateur Operatic Club, le Montreal Ladies Vocal Society et le Montreal Symphonic Orchestra. Revenu à la composition vers 1900, il écrit à la demande de son épouse, Mercédès-Louise Papineau-Couture, une messe de requiem, puis de 1907 à 1914 l’oratorio Jean le précurseur, son œuvre majeure. Leur petit-fils, Jean Papineau-Couture né en 1916, ardent défenseur de la musique canadienne, s’est illustré comme compositeur, pédagogue, doyen de la Faculté de musique de l’Université de Montréal et président fondateur de la Société de musique contemporaine du Québec.

 

propos de BAnQ | Droits d'auteur | Confidentialité | Déclaration de services aux citoyens
 Dernière modification : 12 avril 2006 -- Dernière refonte : janvier 2006
   © Gouvernement du Québec, 2006-2007