À la découverte de la Collection nationale

Terre des femmes : la douce moitié du monde

par Andrée Sabourin, bibliothécaire
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Mai 2013

Une jeune femme traverse la place d'Armes en courant.

L'heure de pointe
Photo : Conrad Poirier, 1943

Inspirés par l'émission de radio Les remarquables oubliés de Serge Bouchard et en écho à l'exposition La moitié du monde est une femme qui se tient présentement à la Grande Bibliothèque, les bibliothécaires de la Collection nationale proposent une sélection de documents qui met en lumière des destins de femmes significatifs. Des femmes qui ont marqué la société québécoise, en diverses nuances, dans de multiples sphères.

Certains le disent, ici ou ailleurs, les femmes ont trop souvent été injustement exclues de l'histoire. Avec l'émergence du féminisme dans les années 1970, des femmes prennent la parole et écrivent sur les femmes et sur leur histoire.

Au Québec, un ouvrage capital du Collectif Clio, L'Histoire des femmes au Québec depuis quatre siècles, a permis à un certain nombre d'entre elles de sortir de l'ombre, comme l'a fait tout récemment Denyse Baillargeon avec la Brève histoire des femmes du Québec.

Qui sont-elles? Quelles ont été leurs contributions à la société? Comment peut-on repérer des ouvrages qui parlent d'elles, de leurs ambitions, de leurs rêves, de leurs idées, des routes qu'elles ont empruntées? Pour y arriver, il a fallu explorer plusieurs pistes. Outre les titres précédemment mentionnés, nous avons consulté Figures de proue au Québec, de Robert Prévost, le Dictionnaire biographique des femmes célèbres et remarquables de notre histoire, de Marie-Paule Desjardins, ainsi que quelques autres ouvrages. Nous avons de plus fureté dans le catalogue Iris et sur les rayons.

D'emblée, nous avons exclu l'autobiographie, qui se restreint généralement au strict cheminement personnel et spirituel, et les textes d'opinion ou d'humeur, pour plutôt privilégier la biographie comme genre littéraire. « Un subtil alliage d'histoire et de littérature »[1], tel que formulé par Hélène Pelletier-Baillargeon, femme de lettres, journaliste et biographe, dans Approches de la biographie au Québec. Du même souffle, Robert Vigneault précise, à propos de Pelletier-Baillargeon, que « si elle suit aussi consciencieusement que possible les traces de la réalité, elle n'en compte pas moins sur la seconde vie du rêve "pour combler les vides laissés entre les pièces documentaires ». « Imagination, toutefois, n'est pas synonyme ici d'invention gratuite. En l'absence de sources directes, l'auteure jouera sur la marge du plausible et du vérifiable [...][2]. »

Au fil de nos lectures, constatant avec amertume le déséquilibre entre les biographies au masculin et celles au féminin – ces dernières représentent seulement de 3 à 5 % du contenu du Dictionnaire biographique du Canada[3]) –, il nous est apparu nécessaire d'élargir notre sélection en incluant des ouvrages ne portant pas sur une femme en particulier mais sur des groupes sociaux. Ont également été ajoutés des ouvrages regroupant de brefs textes, heureux prétextes à de belles découvertes.

À ce florilège de biographies sur des femmes « d'exception », du début de la colonie au XXIe siècle, se greffent donc l'histoire des infirmières, des religieuses, des domestiques, des écrivaines, des peintres, des ménagères et des politiciennes, avec des titres tels que : Québécoises du 20e siècle, Profession : religieuse, Les Québécoises et le pouvoir politique, Travailleuses et féministes, La création musicale des femmes au Québec, Femmes engagées à nourrir le Québec ou Maîtresses de maisons , maîtresses d'école.

Jusqu'au début de l'automne 2013, dans la chambre de bois de la Collection nationale, de Marie de l'Incarnation à Pauline Marois en passant par Robertine Barry, la sélection Terre des femmes : la douce moitié du monde vous invite dans l'univers de ces « femmes retrouvées » pour y découvrir que l'histoire des femmes n'a pas fini d'être écrite. Avis aux intéressées!

 

L'accès aux collections numériques

Livres numériques (Prêt numérique, Ebrary, Numilog, etc.)

Vous devez être abonné aux services à distance ou avoir une carte d’abonné pour accéder aux livres numériques. Vous devrez vous authentifier à l'aide de votre numéro de client et de votre mot de passe.

Vous êtes déjà abonné, mais vous avez perdu votre mot de passe?

Pour en savoir plus sur les livres numériques.

Journaux et revues  

Pour avoir accès à ces bases de données, l'utilisateur doit s'authentifier à l'aide de son numéro de client et de son mot de passe :

  • Eureka : accès sur place et à distance
  • Érudit : accès sur place et à distance
  • Repère : accès sur place seulement

Collection numérique de BAnQ

Un simple clic à partir du catalogue Iris vous donne accès aux documents (livres, revues, etc.). Il n'est pas nécessaire de s'authentifier à l'aide de son numéro de client et de son mot de passe.

 

Tables des matières

 


[1] Dominique Lafon, Approches de la biographie au Québec, Montréal, Fides, p. 11.

[2] Dominique Lafon, Approches de la biographie au Québec, Montréal, Fides, p. 11.

[3] Micheline Dumont, Découvrir la mémoire des femmes – Une historienne face à l'histoire des femmes, Montréal, Les éditions du remue-ménage, p. 38.

Our partners

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.