Culture, littérature et histoire québécoises – Sélection d’articles de revues culturelles

Dans le cadre du Printemps des revues, en partenariat avec la SODEP

Table des matières

De la culture canadienne-française à la culture québécoise

par Michèle Lefebvre
Bibliothécaire à la Collection nationale

Les revues culturelles québécoises, tant par leur forme que par leur contenu, ont grandement évolué depuis leur apparition au début du XIXe siècle. De l’ancien « journal littéraire et scientifique » qui peine à inclure des œuvres ou des articles signés par des plumes de chez nous, trop rares, au foisonnement de revues culturelles québécoises d’aujourd’hui, il existe un monde de différences.

Cette lente éclosion de notre production périodique traduit les énormes changements qui se sont produits dans notre société en deux siècles. Malgré des moments difficiles, les Canadiens, devenus des Canadiens français puis des Québécois, ont démenti les propos de Lord Durham. Nous ne sommes pas – ou plus – un peuple « sans histoire et sans littérature ».

La sélection d’articles de revues culturelles présentée par la Collection nationale de Bibliothèque et Archives nationales du Québec reflète ce fait de manière éloquente. Les premières tentatives d’édition de revues « littéraires et scientifiques » au pays, souvent éphémères faute de souscripteurs, consistent surtout en un assemblage d’œuvres littéraires et d’articles repiqués de revues françaises. Les Canadiens français, absorbés par leur survie, se préoccupent peu de culture, malgré les efforts répétés de quelques hommes de lettres, notamment de l’acharné Michel Bibaud, à qui l’on doit plusieurs des revues culturelles publiées dans la première moitié du XIXe siècle.

Puis viennent nos premiers grands poètes nationaux, Octave Crémazie, Louis Fréchette... Pendant longtemps, les revues culturelles sont le seul canal d’édition possible pour nos écrivains, qui vivent au sein d’une population trop réduite pour justifier l’existence de maisons d’édition. L’édition de guerre dans la première moitié des années 1940 puis le soutien de l’État à la culture à partir des années 1960 changeront beaucoup de choses. La Révolution tranquille amène une transformation profonde de notre manière de percevoir notre culture. On passe d’une vision passéiste de notre littérature, qu’il faut impérativement teinter de terroir et de catholicisme – à l’exception notable du moderniste Nigog –, au rejet dans les années 1960 de toute contrainte créative et à la contre-culture des années 1970.

Les articles sélectionnés ici permettent de suivre à la trace cette évolution. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils sont classés par ordre chronologique. On y trouve à la fois des essais sur notre culture, et plus particulièrement sur notre littérature, et des œuvres de création littéraire signées par plusieurs grands poètes canadiens-français et québécois, œuvres qui éclairent en quelque sorte les idées véhiculées sur la littérature à différentes époques. Le corpus est si vaste que nous nous sommes résignés à un choix plus impressionniste que systématique. Malgré ses insuffisances, cette sélection constitue une porte ouverte sur notre culture.

Mézière, Henri, « Prospectus »,L’abeille canadienne – Journal de littérature et de sciences, vol. 1, no 1, 1er août 1818, p. 1-4.

Mézière, Henri, « À nos lecteurs »,L’abeille canadienne – Journal de littérature et de sciences, vol. 1, no 12, 15 janvier 1819, p. 479-480.

Bibaud, Michel, « Épîtres, satires, chansons, épigrammes, et autres pièces de vers; par M. Bibaud, Montréal, 1830 »,Magasin du Bas-Canada – Journal littéraire et scientifique, vol. 1, no 1, 1er janvier 1832, p. 21-31.

Garneau, François-Xavier, « Élégie par un jeune Canadien maintenant à Londres »,Magasin du Bas-Canada – Journal littéraire et scientifique, vol. 2, no 6, décembre 1832, p. 225-229.

Crémazie, Octave, « Promenade de trois morts – Fantaisie », Les soirées canadiennes , vol. 2, no 11, novembre 1862, p. 321-351.

Casgrain, H. R., abbé, « Le mouvement littéraire en Canada », Le foyer canadien – Recueil littéraire et historique , vol. 4, 1866, p. 1-31.

Faucher de Saint-Maurice, « L’homme de lettre – Sa mission dans la société moderne », La revue canadienne , vol. 5, 1868, p. 437-451.

Sulte, Benjamin, « La poésie française en Canada »,Nouvelles soirées canadiennes – Recueil de littérature nationale, vol. 1, n os 11-12, juin 1882, p. 274-281; vol. 1, nos 13-14, juillet 1882, p. 300-315; vol. 1, nos 15-16, août 1882, p. 356-364.

Fréchette, Louis, « Notre histoire – À la mémoire de F.-X. Garneau »,Nouvelles soirées canadiennes – Recueil de littérature nationale, vol. 2, no 9, septembre 1883, p. 385-391.

Chauveau, Pierre J. O., « Une femme auteur au Canada »,Nouvelles soirées canadiennes – Recueil de littérature nationale, vol. 4, no 2, février 1885, p. 49-64.

LaRoque de Roquebrune, R., « Littérature – De l’opportunité d’un culte de la supériorité littéraire »,Le Nigog, vol. 1, no 3, mars 1918, p. 79-83.

Chauvin, Édouard, « Le régionalisme en poésie »,Le Nigog, vol. 1, no 6, juin 1918, p. 185-188.

Letondal, Arthur, « L’âme canadienne »,Le Nigog, vol. 1, no 7, juillet 1918, p. 213-216.

Dugas, Marcel, « Jeux et ris littéraires », », Le Nigog, vol. 1, no 8, août 1918, p. 251-257.

Desrosiers, Léo-Paul, « La nationalisation de notre littérature par l’étude de notre histoire », L’action française, vol. 3, no 2, février 1919, p. 65-77.

Saint-Denys Garneau, Hector de, « Monologue fantaisiste sur le mot », La relève , 3e cahier, 3e série, 1935?, p. 71-73.

Saint-Denys Garneau, Hector de, « Poèmes », La relève , 3e cahier, 3e série, 1935?, p.82-86.

« D’une culture canadienne-française – Avant-propos », L’action nationale, vol. 16, no 3, novembre 1940, p. 252-257.

Hébert, Anne, « Poèmes », La relève , 6e cahier, 5e série, mars 1941, 174-179.

Grignon, Claude-Henri, « D’une culture canadienne-française – Notre culture sera paysanne, ou ne sera pas », L’action nationale, vol. 17, no 6, juin 1941, p. 538-543.

Hertel, François, « D’une culture canadienne-française – Honnis soit qui mal y pense », L’action nationale, vol. 17, no 6, juin 1941, p. 543-545.

Desrosiers, Léo-Paul, « D’une culture canadienne-française – Réalités canadiennes-françaises »,L’action nationale, vol. 18, no 2, octobre 1941, p. 147-150.

Roy, Gabrielle, « Un vagabond frappe à notre porte », Amérique française, janvier 1946, p. 29-51.

Gélinas, Gratien, « Pour un théâtre national et populaire », Amérique française , vol. 7, no 3, 1949?, p. 32-42.

Vadeboncoeur, Pierre, Maurice Blain et Jean-Guy Blain, « Pour une dynamique de notre culture », Cité libre, vol. 2, nos 1-2, juin-juillet 1952, p. 11-30.

Giguère, Roland, « La vie dévisagée », Amérique française, vol. 12, n o 2, 1954, p. 90-93.

Dumont, Fernand, « De quelques obstacles à la prise de conscience chez les Canadiens français », Cité libre, no 19, janvier 1958, p. 22-28.

Vadeboncoeur, Pierre, « La revanche des cerveaux », Cité libre, vol. 12, n o 37, mai 1961, p. 12-14.

Girouard, Laurent, « Notre littérature de colonie », Parti pris, vol 1, n o 3, décembre 1963, p. 30-37.

Aquin, Hubert, « Profession : écrivain », Parti pris, vol. 1, n o 4, janvier 1964, p. 23-31.

Miron, Gaston, « Un long chemin », Parti pris, vol. 2, no 5, janvier 1965, p. 25-32.

Godin, Gérald, « Le joual politique », Parti pris, vol. 2, no 7, mars 1965, p. 57-59.

Lapointe, Paul-Marie, « Poèmes », Voix et images du pays, vol. 2, no 1, 1969, p. 133-141.

Noguez, Dominique, « Un cinéma de l’errance », Vie des arts, no 55, 1969, p. 52-57.

Lalonde, Michèle, « Les écrivains et la révolution », Liberté, vol. 13, n o 2 (74), 1971, p. 14-24.

Chamberland, Paul, « La révolution de l’écrivain », Liberté, vol. 13, n o 2 (74), 1971, p. 25-29.

Morency, Pierre, « Les qualités et les défauts de l’écrivain », Liberté, vol. 13, no 2 (74), 1971, p. 58-60.

Beaulieu, Victor-Lévy, « L’écrivain, un homme sans rôle et sans qualité? », Liberté, vol. 13, no 2 (74), 1971, p. 61-65.

« Culture et contre-culture – Répression et création », Mainmise, n o 3, 1971, p. 156-173.

Vigneault, Robert, « L’essai québécois – La naissance d’une pensée », Études littéraires, vol. 5, no 1, 1972, p. 59-73.

Brossard, Nicole, « Me couler douce l’échine vulnérable », La barre du jour , hiver 1973, p. 24-33.

Bérubé, Rénald, « Les Québécois, le hockey et le Graal », Voix et images du pays, vol. 7, no 1, 1973, p. 191-202.

Beaulieu, Victor-Lévy, « Le Québec, sa langue pis sa contre-culture », Études littéraires, vol. 6, no 3, 1973, p. 363-368.

Carrier, Roch, « Pour une lecture des œuvres québécoises », Québec français, n o 16, 1974, p. 22-24.

Villemaire, Yolande, « Pour la parthénogenèse de la parole hystérique », La barre du jour , hiver 1975, p. 37-44.

Blais, Jacques, « Notes sur le héro de roman québécois », Québec français, n o 17, 1975, p. 36-39.

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.