À la découverte de la Collection nationale

Le Québec cherche, et trouve : une exploration de l’histoire de la recherche scientifique québécoise

Par Simon Mayer, bibliothécaire
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Avril 2012

Le Québec cherche, et trouve : une exploration de l’histoire de la recherche scientifique québécoise

Source : Collection de cartes postales de BAnQ
http ://collections.banq.qc.ca/ark :/52327/1954468

Chaque année, les découvertes de scientifiques québécois font avancer la recherche dans de nombreux domaines. C’est d’abord grâce à une détermination exemplaire que certains défricheurs ont su paver la voie à la recherche dans leur discipline. Ainsi, les travaux de naturalistes, de médecins, de géologues, de biologistes, de chimistes, de mathématiciens et de physiciens ont permis d’approfondir notre compréhension du monde, d’améliorer notre qualité de vie et de développer les industries que nous connaissons aujourd’hui.

Bibliothèque et Archives nationales du Québec profite des festivités entourant le 80e congrès de l’Association francophone pour le savoir (Acfas) pour vous proposer, dans le cadre de la série « À la découverte de la Collection nationale », cette sélection thématique composée de livres et d’articles portant sur l’histoire des sciences au Québec.

Nous vous proposons d’abord d’explorer la vie et l’œuvre des premiers chercheurs québécois qui, déjà avant le XXe siècle, se sont donné pour vocation la découverte et la compréhension de leur environnement; une aventure qui vous mènera de l’ouvrage du père Lafitau traitant du ginseng nord-américain à l’exploration de nos ressources géologiques. Après 1900, le développement des institutions universitaires a permis aux recherches scientifiques de prendre des élans variés menant à l’apparition de nouvelles disciplines de recherche. Le Québec cherche, et trouve présente l’histoire de quelques-unes de ces disciplines au Québec ainsi que leurs principaux acteurs. Vous y découvrirez aussi une sélection de 10 ouvrages scientifiques québécois qui ont marqué leur domaine et notre collectivité.

Table des matières :

 

Haut À la découverte de la nature : les précurseurs

BUREAU, Joseph, Biographie d’un homme de bien – Mr. D. N. Saint-Cyr, Ottawa, Institut canadien de microreproductions historiques, 1997, 1 microfiche.
Cote : MIC/B524\83018

« Pendant les années qui suivirent son arrivée à Québec en 1882, il s’appliqua à la fondation d’un musée d’histoire naturelle, au département de l’instruction publique, et en 1886, il fut nommé conservateur de ce musée. »

CASTONGUAY, Stéphane et Camille LIMOGES, François Blanchet, Montréal, VLB, 2004, 378 p.
Cote : 923.2714 B6412c 2004 t.1

« Ce premier tome de sa biographie retrace ses années de formation et donne l’édition critique et annotée des Recherches sur la médecine, ou l’application de la chimie à la médecine, premier ouvrage scientifique écrit par un Canadien, publié en français à New York en 1800. Par delà la personne de Blanchet, ce livre présente le paysage intellectuel du Bas-Canada et de la Nouvelle-Angleterre à la fin du siècle des Lumières,[...] »

CHABERT, Abbé, Le Premier Canadien nommé à l’éminente charge de paléontologiste de la Commission géologique du Canada – Richesses géologiques de la Puissance – Vie du Dr J. A. Crevier, Montréal, J. Chapleau & fils imprimeurs-relieurs, 1877, 58 p.
Cote : 560.92 C92c 1877 (En ligne, accessible par le catalogue Iris)

CLARKE, John Mason, Memoir of J.C.K. Laflamme, Geological Society of America, 1910, 8 p.
Cote : Env. 4882

Mgr Joseph-Clovis K.Laflamme a été le premier géologue du Canada français.

DOUGLAS, James et American Institute of Mining Engineers, Biographical sketch of Thomas Sterry Hunt, Ottawa, Canadian Institute for Historical Microreproductions, 1892, 1 microfiche.
Cote : MIC/B524\64581 GEN

DUCHESNE, Raymond, « Science et société coloniale. Les naturalistes du Canada français et leurs correspondants scientifiques (1860-1900) », HSTC Bulletin : Journal of the History of Canadian Science, Technology and Medecine / HSTC Bulletin : revue d’histoire des sciences, des techniques et de la médecine au Canada, vol. 5, n° 2, 1981, p. 99-139.
Cote : Texte intégral en ligne, accessible par Érudit

DUCHESNE, Raymond et Paul CARLE, « L’ordre des choses : cabinets et musées d’histoire naturelle au Québec (1824-1900) », Revue d’histoire de l’Amérique française, vol. 44, n° 1, 1990, p. 3-30.
Cote : PER R-252 (Texte en ligne, accessible par Érudit)

GABORIAULT, Victor et Charles-Eusèbe DIONNE, Charles-Eusèbe Dionne, naturaliste né à Saint-Denis-de-la-Bouteillerie, La Pocatière, Société historique de la Côte-du-Sud, 1974, 144 p.
Cote : 590.92 D592g 1974

HALL, Archibald, A biographical sketch of the late A.F. Holmes, M.D., LL.D – Including a summary history of Medical Department of McGill College, Ottawa, Canadian Institute for Historical Microreproductions, 1983, 1 microfiche.
Cote : MIC/B524\44936 GEN

HARRINGTON, Bernard James et William Edmond LOGAN, Life of Sir William E. Logan, Kt., LL.D., F.R.S., F.G.S., & c., first director of the Geological Survey of Canada – Chiefly compiled from his letters, journals and reports, Montreal, Dawson Brothers Publishers, 1883, 432 p.
Cote : 925.5 H299L 1883

HÉBERT, Yves, « Des oiseaux et des hommes. L’ornithologie de 1535 à nos jours », Cap-aux-Diamants, n° 51, 1997, p. 28-32.
Cote : PER C-1459 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

HÉBERT, Yves, « Henri de Puyjalon (1814-1905) et les ressources de la Côte-Nord », Cap-aux-Diamants, n° 76, 2004, p. 22-25.
Cote : PER C-1459 (Texte en ligne, accessible par Érudit)

HUARD, Victor-Alphonse, La vie et l’œuvre de l’abbé Provancher, Paris / Québec, Éditions Spes / Librairie J.-P. Garneau, 1926, 509 p.
Cote : 925.8 P9691hu 1926 (Texte en ligne, accessible par le catalogue Iris)

« […] durant sa carrière de cinquante-deux ans, l’Administration, la Direction et la Rédaction du Naturaliste canadien, toujours placées dans un même et unique bonnet, ont toujours et facilement donné le spectacle d’une concorde parfaite. »

LAFITAU, Joseph François et autres, Le père Lafitau et le gin-seng, Charlesbourg, J. Labrecque, 1995, 71 p.
Cote : 583.84 L164p 1995

« […], le père Lafitau est un des jésuites qui se sont le plus distingués comme historien et comme naturaliste. Le Journal de l’Instruction publique, dont les rédacteurs s’efforcent de réunir dans leur collection tout ce qui peut intéresser les amis sincères de la gloire de notre pays, commence aujourd’hui la reproduction du Mémoire que ce savant missionnaire présenta au duc d’Orléans, régent de France, ‘‘sur la précieuse plante du gin-seng’’, qu’il venait de découvrir dans les forêts du Canada[…] »

LAMONTAGNE, Roland, « La contribution scientifique de La Galissonière au Canada », Revue d’histoire de l’Amérique française, vol.13, n° 4, 1960, p. 509-524.
Cote : PER R-252 (Texte en ligne, accessible par Érudit)

PERRON, Jean-Marie, « La collection d’insectes de Victor-Alphonse Huard », Le naturaliste canadien, vol. 129, n° 1, 2005, p. 30-34.
Cote : PER N-8 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

PERRON, Marc-A. et Jean-Charles MAGNAN, Un grand éducateur agricole, Édouard-A. Barnard, 1835-1898 – Étude historique sur l’agriculture de 1760 à 1900, Québec, 1955, 355 p.
Cote : 926.3 B2594p 1955

SHEETS-PYENSON, Susan, John William Dawson – Faith, hope, and science, Montréal, McGill-Queen’s University Press, 1996, 274 p.
Cote : 923.771 D2724s 1996

TÉSIO, Stéphanie, « Climat et médecine à Québec au milieu du xviiie siècle », Scientia canadensis, vol. 31, n° 1-2, 2008, p. 155-165.
Cote : Texte en ligne, accessible par Érudit

VALLÉE, Arthur, Michel Sarrazin, 1659-1735 – Sa vie, ses travaux et son temps, Québec, Ls-A. Proulx, imprimeur du Roi, 1927, 291 p.
Cote : A11A8/V345 OFF (Texte en ligne, accessible par le catalogue Iris)

« C’est en le comparant et le situant ici et là-bas, qu’il pouvait apparaître en pleine valeur, au rang des meilleurs, et dans son domaine, bien près en somme des grands noms qui ont bâti l’histoire de la Nouvelle-France. »

 

Haut Découvrir, analyser, classifier, protéger et combattre les espèces : nos naturalistes

CHAUVETTE, Louise, « Marcelle Gauvreau (1907-1968). Biographie d’une Québécoise scientifique au milieu du xxe siècle.  Mémoire présenté comme exigence partielle de la maîtrise en histoire », Montréal, Université du Québec à Montréal – Service des archives, 1992, 3 microfiches.
Cote : MIC/B5307 GEN

Madame Gauvreau fut une fidèle partenaire et collaboratrice du frère Marie-Victorin pendant de nombreuses années.

CLOUTIER, Conrad, « Extraits de l’évolution de l’entomologie appliquée au Québec – Emphase sur la phytoprotection », Phytoprotection, vol. 89, n° 2-3, 2008, p. 79-97.
Cote : OFF A38A1 P4/ (Texte en ligne, accessible par Érudit)

DIONNE, Yves M., Ernest Lepage, prêtre et ses explorations botaniques, Rimouski, Université du Québec à Rimouski, 1977, 42 p.
Cote : 580.92 L591d 1977

HARPER, Pierre-Paul, « Adrien Robert c.s.v. – Un entomologiste d’envergure », Le naturaliste canadien, vol. 129, n° 1, 2005, p. 5-8.
Cote : PER N-8 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

LAFLAMME, Gaston, « Un siècle de pathologie forestière au Québec, sur fond de grands pins », Phytoprotection, vol. 89, n° 2-3, 2008, p. 67-72.
Cote : OFF A38A1 P4/ (Texte en ligne, accessible par Érudit)

LEFEBVRE, André, Marie-Victorin, le poète éducateur, Montréal, Université de Montréal / Guérin littérature, 1987, 203 p.
Cote : 925.8 M3346Le 1987

« Éducateur, Marie-Victorin l’est au sens le plus large et le plus plein du terme. Comme fondateur d’institutions : l’Institut et le Jardin botaniques. Comme co-fonadteur de la société de biologie de Montréal, de l’Acfas, de la Société canadienne d’histoire naturelle. Comme patron des Cercles des Jeunes Naturalistes et de l’École de l’Éveil. Par son œuvre scientifique comme par ses écrits littéraires et ses textes sur l’éducation. Comme savant s’employant à former la conscience nationale des siens. »

MAHEUX, Laura, Bibliographie analytique de l’œuvre de Monsieur René Pomerleau, docteur ès sciences de la Société royale du Canada, pathologiste forestier, Laboratoire des recherches forestières, Gouvernement du Canada, Québec, précédée d’une biographie, Montréal, Bibliothèque nationale du Québec, 1979, 2 microfiches.
Cote : MIC/B1611 GEN

René Pomerleau est surtout connu pour sa passion de la mycologie.

MATHIEU, Jocelyne, « L’intellectuel et le lion, Jacques Rousseau : homme de tête et de passion », Les Cahiers des Dix, n° 59, 2005, p. 127-147.
Cote : PER Z-3670 (Texte en ligne, accessible par Érudit)

« Le nom de Jacques Rousseau est particulièrement associé au Jardin botanique de Montréal, à l’Association canadienne-française pour l’avancement des sciences (ACFAS) et au Centre d’études nordiques (CEN) de l’Université Laval à Québec. »

ROUSSEAU, Jacques, « Des naturalistes à la découverte du Canada au xixe siècle », Les Cahiers des Dix, n° 28, 1963, p. 180-208.
Cote : PER Z-3670

 

Haut Vecteurs de progrès : des chercheurs planchent sur la physique, les astres, le génie et les mathématiques

ARCAND, Joane, « Georges Michaud, un astrophysicien particulier [qui s’intéresse aux éléments chimiques contenus dans les étoiles] », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 11, n° 2, mars-avril 1990, p. 9-11.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

BERLINGUET, Louis et Jacinthe HARVEY, Louis Berlinguet – Parcours d’un scientifique engagé, Montréal, L. Berlinguet, 2008, 249 p.
Cote : 925.72 B5156L 2008

« Sa volonté de bâtir s’est manifestée dans tout son parcours de professionnel à l’École Polytechnique de Montréal, que ce soit à titre de professeur, de chef de division du génie nucléaire,[...] »

BINH, An Vu Van, « Les 40 ans de l’IREQ. De la Révolution tranquille à la révolution verte », Découvrir, vol. 31, n° 3, mai-juin 2010, p. 122-123.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« Depuis 40 ans, l’Institut de recherche d’Hydro-Québec développe des technologies de pointe pour assurer la performance, la fiabilité et la pérennité des installations et du réseau, et pour améliorer la performance énergétique des clients d’Hydro-Québec. Ses projets d’innovation technologique sont menés en collaboration avec les universités, les centres de recherche et l’industrie. »

CHABOT, Claire, « Lionel Boulet : un courant d’énergie innovatrice », Québec science, vol. 27, n° 8, avril 1989, p. 8-13.
Cote : PER J-69

« Dans les années 60, Lionel Boulet rêvait de créer le plus grand centre de recherche en électricité au monde et d’y faire venir et travailler les meilleurs chercheurs. Il réalise son rêve en 1967, alors qu’il fonde l’Institut de recherche d’Hydro-Québec. »

CHICOINE, Charles Aimé, Jean-Charles Bernier, 1905-1987 – Biographie d’un chercheur québécois méconnu, Saint-Eustache, Éditions Cyril Bernier, 1993, 171 p.
Cote : 926.2 B528c 1993

« Il partageait son temps entre l’enseignement, la préparation des plans et devis et la recherche sur la télévision. Il fut l’un des premiers professeurs à temps plein à Polytechnique. »

DESAUTELS, Louise, « Louis Taillefer, de cœur et de cerveau », Découvrir, vol. 23, n° 5, sept.-oct. 2002, p. 30-33.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« Le chercheur a trouvé une façon de savoir que le transport de la chaleur, dans les oxydes de cuivre, ne coïncide pas avec le transport de la charge électrique. Cette expérience appuie l’idée que l’électron, qu’on se représente classiquement comme une particule chargée qui circule librement dans le matériau, se séparerait en deux composantes, dont l’une seulement transporterait la charge électrique. »

DION, François, « Hugo Martel. L’astronomie virtuelle », Découvrir, vol. 26, n° 3, mai-juin 2005, p. 34-37.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

FLEURY, Jean-Marc, « Laser québécois, un succès éblouissant », Québec science, vol. 12, n° 3, nov. 1973, p. 32-38.
Cote : PER J-69

FORGET, Dominique, « Luc Vinet. Premier de classe, numéro un de son université », Découvrir, vol. 27, n° 1, janv.-févr. 2006, p. 28-31.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« Après son post-doctorat, Luc Vinet contemple des offres de laboratoires européens et américains, mais préfère rentrer au pays. Le domaine de la physique théorique est sous-développé au Québec et il veut y contribuer. ‘‘ Je voulais créer ici un environnement supérieur à celui dont j’avais bénéficié’’, souligne-t-il. »

GAGNON, Robert et Jean-François AUGER, « L’invention en milieu universitaire. Les recherches sur la télévision à Polytechnique dans les années 1930 », Scientia canadensis, vol.19, 1995, p. 51-75.
Cote : Texte en ligne, accessible par Érudit

GAGNON, Robert et Jean-Marie DESROCHES, « Georges Welter et l’émergence de la recherche à l’École polytechnique de Montréal, 1939-1970 », Recherches sociographiques, vol.24, n° 1, 1983, p. 33-54.
Cote : PER R-198 (Texte en ligne, accessible par Érudit)

GERVAIS, Thomas, « Montréal, berceau de la physique atomique », Québec science, vol. 46, n° 4, déc. 2007-janv. 2008, p. 42-46.
Cote : PER J-69

GINGRAS, Yves, « La physique à McGill entre 1920 et 1940. La réception de la mécanique quantique par une communauté scientifique périphérique », HSTC Bulleti – Journal of the History of Canadian Science, Technology and Medecine / HSTC Bulletin – Revue d’histoire des sciences, des techniques et de la médecine au Canada, vol. 46, n° 4, déc. 2007-janv. 2008, p. 15-39.
Cote : Texte intégral en ligne, accessible par Érudit

LARIVIÈRE, Vincent, « L’astrophysique au Québec depuis 1945. Émergence et consolidation d’une communauté scientifique périphérique », Scientia canadensis, vol. 32, n° 2, 2009, p. 21-46.
Cote : Texte en ligne, accessible par Érudit

OUELLET, Danielle, Adrien Pouliot – Un homme en avance sur son temps, Montréal, Boréal, 1986, 211 p.
Cote : 923.7714 P8748o 1986

« Personnage pittoresque, original et déjà légendaire de son vivant, le mathématicien Adrien Pouliot est aujourd’hui considéré comme un pionnier dans le domaine des sciences au Québec [...] »

OUELLET, Danielle, « La tête à Duval », Québec science, vol. 32, n° 9, juin 1994, p. 86-87.
Cote : PER J-69

« Médecin, musicien, mathématicien, ingénieur, professeur et inventeur, il a aussi été un acteur clé de la renommée mondiale des célèbres orgues Casavant. »

PALLASCIO, Richard, « Entrevue avec [le physicien] Alain Bonnier », Bulletin de l’Association mathématique du Québec, vol. 30, n° 4, déc. 1990, p. 45-49.
Cote : PER A-153 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

PAQUIN, Guy, « Pierre-Claude Aïtcin. Le bocuse du béton », Interface  – La revue de l’ACFAS, vol. 12, n° 3, mai-juin 1991, p. 9-12.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

PASKIEVICI, Wladimir, La volonté de bâtir, Montréal, Presses internationales Polytechnique, 2010, 287 p.
Cote : 925.397097142 P282v 2010

PAYEUR, Sophie, « Hélène Pigot, pour le plaisir et pour l’humain », Découvrir, vol. 26, n° 2, mars-avril 2005, p. 36-39.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« Le projet de Hèlène Pigot consiste à jeter les bases théoriques et pratiques qui serviront à construire une maison dans laquelle les personnes souffrant d’un handicap pourront vivre plus longtemps de façon autonome. »

POIRIER, Lucien, « Arthur Labrie, chimiste et bâtisseur de l’organisation gouvernementale des pêches au Québec, 1905-2003 », Le naturaliste canadien, vol. 127, n° 2, été 2003, p. 7-8.
Cote : PER N-8 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

PROVOST, Gilles, « JoshuaRokach. L’homme qui a retenu [le laboratoire de recherche pharmaceutique de] Merck Frosst à Montréal », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 9, n° 3, mai-juin 1988, p. 9-12.
Cote : PER A-522

REEVES, Hubert, Je n’aurai pas le temps – Mémoires, Paris, Éditions du Seuil, 2008, 337 p.
Cote : 925.2301 R3321j 2008

« Comment les expériences de sa prime jeunesse dans la nature canadienne ont forgé sa passion pour le cosmos, comment les enthousiasmes et les déceptions de sa formation scientifique l’ont amené au désir de partager son savoir, comment la philosophie, la religion, la musique se sont indissolublement mêlées à sa quête intellectuelle, comment les rencontres d’autres grands esprits ont orienté le sien, comment ses voyages autour de la planète l’ont amené à en devenir un défenseur fervent[…] »

SAUVÉ, Mathieu-Robert, « Nadia El-Mabrouk, bio-informaticienne et sportive », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 21, n° 5, sept.-oct. 2000, p. 20-23.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« Retenue parmi les scholars de l’Institut canadien de recherches avancées (ICRA), un groupe sélect des meilleurs chercheurs de pointe au pays, la jeune femme est l’une des premières personnes au monde à s’être spécialisée en bio-informatique. »

SAUVÉ, Mathieu-Robert, « Jocelyn Faubert, l’explorateur des perceptions », Découvrir, vol. 26, n° 1, janv.-févr. 2005, p. 36-39.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« Jocelyn Faubert a encore mille idées à exploiter dans un domaine qui fait appel aux propriétés physiques des ondes lumineuses, aux neurosciences, au génie biomédical et, évidemment, à l’optométrie. »

TRÉPANIER, Michel, « De la physique des plasmas à la fusion nucléaire. Émergence et développement d’une spécialité », Scientia canadensis, vol.16, n° 1, 1992, p. 25-59.
Cote : Texte en ligne, accessible par Érudit

VÉZINA, René, « Jean-René Roy, la tête dans les étoiles », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 20, n° 6, nov.-déc. 1999, p. 20-25.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

VILLEDIEU, Yanick, « Le chantre du quantique », L’actualité, vol. 22, n° 14, 15 sept. 1997, p. 98-102.
Cote : PER A-514 (Texte en ligne, accessible par Eureka)

« Entré à l’université à 13 ans, Gilles Brassard n’a jamais cessé de laisser travailler son imagination fertile : ordinateurs quantiques, codes secrets inviolables, téléportation... Rencontre avec un visionnaire. »

 

Haut De l’émergence de la chimie au Québec à l’aventure du génome : chimistes et biologistes

Marie-Magloire-des-Anges, Bio-bibliographie de M. l’abbé Ovila Fournier, L. Sc., professeur à l’Institut de biologie de l’Université de Montréal, 1935-1955, Montréal, les Cercles des jeunes naturalistes, 1962, 89 p.
Cote : 925.7 F7787m 1962

AUGER, Jean-François, « [Louis] Bourgoin : un pionnier de la chimie du lait », Cap-aux-Diamants, n° 71, 2002, p. 14-15.
Cote : PER C-1459 (Texte en ligne, accessible par Érudit)

CHABOT, Claire, « Camille Sandorfy, [chimiste] : une vision du monde en équations », Québec science, vol. 27, n° 9, mai 1989, p. 8-13.
Cote : PER J-69

CUERRIER, Alain, « Quand un chercheur baigne dans l’huile », Quatre-temps, vol. 31, n° 4, déc. 2007, p. 34-37.
Cote : PER B-348

« Il [Pierre Haddad] bouleverse les limites de sa propre science, la pharmacologie, en introduisant dans ses travaux de recherche sur le foie et le diabète non plus la molécule pure, mais la plante entière. »

DESROSIERS, Éric, « Le génome : l’autre révolution tranquille », Forces, n° 158, été 2009, p. 28-35.
Cote : OFF R5H88 F6/

« Le Québec fait office de chef de file mondial du domaine de la génomique, avec des projets comme la biobanque CARTAGENE. »

FRAPPIER, Armand, Un rêve, une lutte – Autobiographie, Sillery, Presses de l’Université du Québec, 1992, 318 p.
Cote : 925.79 F838r 1992

« Homme de grandes visions, il a rêvé d’un institut et l’a réalisé tout en mettant sur pied un département de bactériologie et en créant une école d’hygiène. »

JOHNSTONE, Rose, « A Sixty-Year Evolution of Biochemistry at McGill University », Scientia canadensis, vol.27, 2003, p. 27-83.
Cote : Texte en ligne, accessible par Érudit

JUTRAS, Pierre, Sur les marches du Temple – Le défi du professeur Heimpel, Canton de Magog, Éditions de Mine, 2004, 204 p.
Cote : 926.3 J969s 2004

« Pierre Jutras parcourt une à une les marches de sa vie et de sa carrière comme ingénieur et agronome, qui l’ont mené au Temple de la renommée de l’agriculture en 2002. »

KEABLE, Jacques, « Richard Béliveau dit le samouraï », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 15, n° 3, mai-juin 1994, p. 14-20.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« Chercheur étoile de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Richard Béliveau est un spécialiste du transport membranaire, une discipline où l’on étudie les mécanismes d’échange à l’échelle des cellules humaines. Mais c’est peu dire du scientifique et encore moins du personnage. Fasciné par le raffinement de la culture japonaise traditionnelle et fortement inspiré par la pensée zen, Richard Béliveau a, en effet, une vision bien à lui de la science et du monde qui nous entoure. »

LÉVESQUE, Hélène, « Stephen Hanessian : la créativité en roue libre », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 18, n° 2, mars-avril 1997, p. 18-21.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« En 1968, après avoir amorcé une prometteuse carrière de chercheur dans un grand laboratoire pharmaceutique américain et acquis une certaine notoriété, il entasse sa famille dans sa Lincoln jaune et met le cap au nord. Aujourd’hui, devenu Montréalais d’adoption, titulaire de la chaire McConnell à l’Université de Montréal et de la chaire en chimie médicinale du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), il fait figure de star au sein de la communauté scientifique internationale. »

NADEAU, Jean-Benoît, « Jurassique prof », Québec science, vol. 45, n° 3, nov. 2006, p. 26-29.
Cote : PER J-69

« Vie et parcours professionnel de Hans Larsson, conservateur du Musée Redpath et détenteur de la chaire de recherche du Canada en paléontologie des vertébrés à l’Université McGill. »

OUELLET, Danielle, « L’émergence de la chimie et de la physique à l’Université Laval », Recherches sociographiques, vol. 36, n° 3, 1995, p. 579-604.
Cote : PER R-198 (Texte en ligne, accessible par Érudit)

OUELLET, Danielle, Histoires de chimistes – L’École supérieure de chimie de l’Université Laval, 1920-1937, Sainte-Foy, Presses de l’Université Laval, 1996, 189 p.
Cote : 540.711714471 O932h 1996

 

Haut Des scientifiques passionnés élucident les rouages de la terre et de la mer

BORDE, Valérie, « Line Rochefort, sauver les anciennes tourbières », Découvrir, vol. 24, n° 1, janv.-févr. 2003, p. 28-31.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

BRUNEL, Pierre, « Georges Préfontaine, hydrobiologiste, pionnier des sciences au Québec, 1897-1986 », Le naturaliste canadien, vol. 127, n° 1, hiver 2003, p. 5-8.
Cote : PER N-8 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

CHABOT, Claire, « Marianne Mareschal dans le secret du globe », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 13, n° 1, janv.-févr. 1992, p. 6-9.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« Du centre de la Terre à sa surface, 6370 km de fer et de nickel solidifiés, de matière en fusion et de roches se succèdent. Ça, c’est ce que l’on sait. Mais il reste tout ce que l’on ne sait pas et que les géophysiciens et géophysiciennes, comme Marianne Mareschal, professeure à l’École polytechnique de Montréal, cherchent à élucider.»

DROUIN, Gilles, « Bjorn Sundby : un chercheur en quête... du bonheur », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 14, n° 3, mai-juin 1993, p. 8-13.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« ‘’Je vois vraiment les sédiments comme un milieu très dynamique, un système ouvert marqué par de très nombreux échanges dont on commence à peine à connaître la nature et dont l’étude exige une multidisciplinarité.’’ Lorsqu’il explique l’objet de son travail, Bjorn Sundby ne peut s’empêcher de le situer dans un contexte très global. Il s’intéresse en fait à un moment bien précis du cycle géochimique des éléments. »

DUBOIS, Jean-Marie M., « Évolution de la géomorphologie depuis la fin du xixe siècle », Cahiers de géographie de Québec, vol.54, n° 151, avril 2010, p. 77-116.
Cote : PER C-73 (Texte en ligne, accessible par Érudit)

GUÉRICOLAS, Pascale, « Aïcha Achab, la Sherlock Holmes du paléozoïque », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 15, n° 6, nov.-déc. 1994, p. 8-13.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« Permien, carbonifère, dévonien, silurien... Si les géologues arrivent à s’y retrouver dans les différentes périodes qui constituent l’ère primaire ou paléozoïque, c’est entre autres grâce aux enquêtes d’Aïcha Achab, directrice de l’INRS-Géoressources et du Centre géoscientifique de Québec. Microfossile par microfossile, elle reconstitue, avec la minutie d’une détective, les assemblages de microflores et de microfaunes qui vivaient sur la Terre il y a 300, 400, 500 millions d’années. »

LAMOLET, Bruno, « Robert Leconte : un hydrologue à l’ère de l’anthropocène », Découvrir, vol. 31, n° 1, janv.-févr. 2010, p. 32-35.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

MALAVOY, Sophie, « Emilien Pelletier : le chimiste et la mer », Découvrir, vol. 25, n° 3, mai-juin 2004, p. 32-35.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

OUELLET, Danielle, « Claude Hillaire-Marcel sur les traces d’un chercheur », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 10, n° 3, mai-juin 1989, p. 11-16.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« Jeune chercheur dans les années 70, Claude Hillaire-Marcel n’a pas fait qu’assister à l’essor de la recherche scientifique francophone des deux dernières décennies. Premier spécialiste au Québec de la géochimie isotopique, il est le fondateur et directeur actuel du Centre de recherche en géochimie isotopique et en géochronologie de l’Université du Québec à Montréal (GEOTOP). Si la discipline semble quelque peu ésotérique, elle nous permet de retracer l’évolution climatique et géologique de notre planète Terre. Quant à la carrière de ce chercheur, c’est l’évolution de nos propres structures de recherche qu’elle permet, entre autres, de retracer. »

SAINT-PIERRE, Jacques, Les chercheurs de la mer – Les débuts de la recherche en océanographie et en biologie des pêches du Saint-Laurent, Québec, Institut québécois de recherche sur la culture, 1994, 245 p.
Cote : 551.460072 S149c 1994

VODDEN, Christy, Pierre par pierre – Les 150 premières années de la Commission géologique du Canada, Ottawa, Énergie, Mines et Ressources Canada, 1992, 58 p.
Cote : M40-53/1992F COF

 

Haut De la pratique en passant par la recherche : quelques générations de médecins au Québec

AMYOT, Roma, « Antonio Barbeau 1901-1947 », L’union médicale du Canada, juill. 1947, p. 791-795.
Cote : PER U-18

ARCAND, Joane, « Jacques de Champlain : entre recherches cliniques et recherches fondamentales », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 12, n° 5, sept.-oct. 1991, p.8-11.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« Entre l’Université de Montréal et l’Hôpital du Sacré-Cœur, Jacques de Champlain va et vient. Ce médecin, chercheur et professeur, celui-là même qui a mis en évidence le rôle du système nerveux sympathique dans le développement de l’hypertension artérielle, a toujours tenu, en effet, à concilier recherches cliniques et recherches fondamentales. »

AVOLI, Massimo, « Pierre Gloor (1923–2003) : An Appreciation », Epilepsia (Series 4), vol.45, n° 7, juill. 2004, p. 882-886.
Cote : Texte en ligne, accessible par Academic Search Premier

BEAUDOIN, Gérald-A., « Présentation du Dr André Barbeau à l’Académie canadienne-française le 14 février 1986 », L’union médicale du Canada, vol. 115, n° 12, déc. 1986, p. 882-883.
Cote : PER U-18

BEAULIEU, Ginette, « Un psychiatre qui sort de l’ordinaire », Québec science, vol. 23, n° 12, août 1985, p. 34-39.
Cote : PER J-69

« Psychiatre, chercheur, clinicien mais aussi communicateur, Yves Lamontagne parle haut et fort. »

BEAULIEU, Jacques, « Les plus grands médecins du Canada : la docteure Maude Abbott », CMAJ : Canadian Medical Association journal = Journal de l’Association médicale canadienne, vol. 183, n° 7, avril 2011, p. 757-758.
Cote : Texte en ligne, accessible par Academic Search Premier

BEAULIEU, Nicole, « Traquer l’invisible », La Gazette des femmes, vol.22, n° 3, sept.-oct. 2000, p. 33-37.
Cote : OFF A11S7 G38/ (Texte en ligne, accessible par Repère)

« La science ferme-t-elle les yeux sur les problèmes de santé des travailleuses? Oui, dénonce la chercheuse Karen Messing, qui fait tout pour les ouvrir. »

BEVAN, Joan C., Wesley Bourne : the quintessential Canadian anaesthetist – A retrospective on the foundations of McGill anesthesia, Montreal, McGill University Libraries, 1996, 138 p.
Cote : 926.1796 B7756b 1996

BLISS, Michael, William Osler – A life in medicine, Toronto, University of Toronto Press, 1999, 581 p.
Cote : 926.1 O829b 1999

CHABOT, Claire, « Hans Selye : la découverte du stress », Québec Science, vol. 27, n° 1, sept. 1988, p. 8-13.
Cote : PER J-69

CHABOT, Claire, « Thérèse Décarie : apprivoiser l’univers de l’enfant », Québec science, vol. 27, n° 4, déc. 1988, p. 8-13.
Cote : PER J-69

« Penchée sur l’enfant qui vient au monde, Thérèse Gouin Décarie veut faire connaître la manière dont celui-ci s’intègre, peu à peu, dans l’univers. Elle a tenté de comprendre comment la perception, l’intelligence et les émotions, en se développant, permettent graduellement au nouveau-né de "se joindre définitivement à la race humaine", comme l’écrit Konrad Lorenz. »

DUBÉ, Joseph-Edmond, « Le professeur Amédée Marien 1866-1936 », L’union médicale du Canada, sept. 1939, p. 937-943.
Cote : PER U-18

DUBUC, Bruno, « Rosemonde Mandeville : combattre la prolifération du cancer par celle de la connaissance! », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 15, n° 1, janv.-févr. 1994, p. 8-13.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

DUMESNIL, Thérèse, « Pas de tout repos, l’univers du sommeil », Le médecin du Québec, vol. 31, n° 10, oct. 1996, p. 99-104.
Cote : PER M-332

Entretien avec Jacques Montplaisir, directeur du centre d’étude du sommeil de l’hôpital du Sacré-Cœur.

DUPONT, Luc, « Le Groupe de recherche en sciences et technologies biomédicales », Recherche en santé, n° 43, nov. 2009, p. 37-43.
Publication électronique

ENTIN, Martin A., Edward Archibald, surgeon of the Royal Vic, Montréal, McGill University Libraries, 2004, 195 p.
Cote : 926.17 A6731e 2004

FIORE, Francine, « La recherche clinique : du laboratoire au patient », Le médecin du Québec, vol. 43, n° 3, mars 2008, p. 15-18.
Cote : PER M-332 (Texte en ligne)

FORTIN, Richard, « André Roch Lecours : les grands désordres du langage », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 11, n° 6, nov.-déc. 1990, p. 6-8.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

FORTIN, Richard, « Paul Jolicœur Les méandres d’une carrière [de rétrovirologue] », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 10, n° 5, sept.-oct.1989, p. 6-10.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

GAGNON, Jean-Marc, « Maurice Lalonde : à la remorque de sa curiosité [pour le microorganisme Frankia] », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 8, n° 2 mars-avril 1987, p. 6-10.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« Scientifique par formation et humaniste par goût, Maurice Lalonde s’intéresse tout autant à la micro-électronique qu’au dernier-né littéraire. Sa curiosité l’a conduit, entre autres, à un baccalauréat en foresterie et à une maîtrise en écologie à l’Université Laval, à un doctorat en microbiologie à l’Université McGill et à un postdoctorat en microscopie électronique à l’Université de Leiden en Hollande. Mais surtout, cette curiosité l’a poussé à traquer, pendant 20 ans, un microorganisme fixateur de l’azote sur les plantes, Frankia. »

GAUTHIER, Jean-Richard, Michel Sarrazin – Un médecin du roi en Nouvelle-France, Sillery, Septentrion, 2007, 124 p.
Cote : 926.1 S247g 2007

« Appréciée et reconnue de ses contemporains, la pratique médicale de Sarrazin met en lumière les nouveaux courants médicaux de l’époque qui donneront naissance à la médecine moderne. »

GORDON, Sydney, Docteur Bethune, Outremont, Éditions L’Étincelle, 1973, 313 p.
Cote : 926.17 B563a F1973

« En Amérique, il était surtout réputé en tant que chirurgien thoracique. Mais il fut aussi inventeur, peintre, poète et bohème invétéré. C’est à Montréal, durant la Grande Dépression, qu’il a commencé sa Longue Marche, qui le conduisit de la bohème, de la défaite, de la maladie, de l’abîme de la mort jusqu’aux champs de bataille de l’Espagne et de la Chine. »

GRONDIN, Normand, « Jean-Marie Leclerc, chercheur de l’année », Québec science, vol. 34, n° 5, févr. 1996, p. 7-8.
Cote : PER J-69

« En janvier 1995, au moment même où des portes se ferment un peu partout dans le réseau de la santé, Sainte-Justine ouvre celles du Centre de cancérologie Charles-Bruneau... Jean-Marie Leclerc, chef des activités cliniques et fondamentales du Centre, est l’un des grands responsables de ce succès. »

HENRY, Robert, « Quand la médecine conçoit sa propre ingénierie... », L’Union médicale du Canada, vol. 122, n° 6, nov.-déc.1993, p. 396-402.
Cote : PER U-18

« Plusieurs travaux de recherche réalisés par son équipe de neurochirurgie sont reconnus sur le plan international et ont révolutionné certains aspects de la neurochirurgie : hypophyse, mouvements involontaires et, surtout, chirurgie du torticolis spasmodique, technique élaborée par le Dr (Claude) Bertrand et ses collaborateurs. »

KINNARD, Nathalie, « Alain Beaudet, chercheur et gestionnaire au service de la recherche », Découvrir, vol. 27, n° 4, sept.-oct. 2006, p. 36-38.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« Plusieurs pays s’inspirent de ses travaux, qui ont permis de mieux comprendre les mécanismes de l’analgésie et de l’accoutumance aux drogues. La France particulièrement, où le chercheur a passé quelques années à travailler et à former des étudiants. Et même s’il a troqué son sarrau de laboratoire pour revêtir le veston cravate de président-directeur général du Fonds de recherche en santé du Québec (FRSQ), le neurobiologiste entretient toujours la même passion pour la science. »

KINNARD, Nathalie, « Charles Couillard : un chercheur aux multiples facettes », Découvrir, vol. 26, n° 6, nov.-déc. 2005, p. 30-33.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« Charles Couillard nage dans le jus de canneberge. Il l’étudie, il en parle avec passion, il en boit. Ses dernières recherches sur l’effet santé de cette boisson lui ont valu une couverture médiatique et la reconnaissance de ses pairs. »

LAMOLET, Bruno, « Mona Nemer, le cœur à l’ouvrage », Découvrir, vol. 27, n° 5, nov.-déc. 2006, p. 36-38.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« En 1977, lorsque Mona Nemer entreprend son doctorat en chimie bio-organique à l’Université McGill, les livres de cardiologie stipulent, à tort, que le cœur n’est qu’une pompe à sang et que le muscle cardiaque équivaut à un biceps. L’étudiante d’origine libanaise, qui travaille alors sur la synthèse chimique de l’ADN, est loin de se douter qu’elle contribuera à la réécriture de certains chapitres, au cours de sa carrière. » 

LESAGE, Albert, « DUBÉ », L’Union médicale du Canada, déc. 1939, p. 1278-1284.
Cote : PER U-18

MARCIL-DENAULT, Eveline, « Brenda Milner : femme de tête et d’espoirs heureux », Psychologie Québec, vol. 27, no 2, mars 2010, p. 18-20.
Cote : PER P-1061 (Texte en ligne, rendu accessible par l’Ordre des psychologues du Québec)

McKENNA, Claire, « La force tranquille », Entreprendre – Bulletin d’information et de formation du club de l’entrepreneurship, vol. 17, n° 4, 2004, p. 9-10.
Cote : PER C-1640

« Déjà très jeune, Jean-François Yale dirigeait un groupe de recherche, avant de devenir patron, dans sa branche, à la tête d’une équipe de 20 spécialistes en endocrinologie. »

MONTPETIT, Édouard, « Albert Prévost », La Revue trimestrielle canadienne, n°19, sept.1926, p. 360-367.
Cote : PER R-336

OUELLET, Danielle, « Le secret de la vie : le Dr Thomas Hudson et le génome », Forces, n° 129, janv. 2001, p. 16-22.
Cote : OFF R5H88 F6/

PARISEAU, Léo-Errol et Antonio BARBEAU, Histoires anciennes sur la transfusion du sang, Montréal, 1944, 76 p.
Cote : Env. 10193 (Texte en ligne, accessible par le catalogue Iris)

PRINCE, Doris, « Homme de cœur, de vision et d’action : hommage au Dr Paul David », Le médecin du Québec, vol. 34, n° 5, mai 1999, p. 93-95.
Cote : PER M-332

« Fondateur de l’Institut de cardiologie de Montréal; Grand prix du Collège des médecins du Québec 1999. »

ROBERT, Véronique, « Parcours de combattantes », Perspective infirmière, vol. 5, n° 4, mars-avril 2008, p. 25-27.
Cote : PER N-220

ROSENBLATT, David S., « CANADIAN PIONEERS : Charles Robert Scriver / PIONNIERS CANADIENS : Charles Robert Scriver.
Genome », Genome, vol.51, n° 5, mai 2008, p. III-IV.
Cote : Texte en ligne, accessible par Academic Search Premier

« Tôt dans sa carrière, le Dr Scriver a été un ardent défenseur de l’ajout de vitamine D dans le lait au Québec et de la création d’une banque alimentaire destinée aux enfants souffrant d’erreurs innées du métabolisme. En 1969, le Dr Scriver, en collaboration avec le Dr Claude Laberge et d’autres médecins, forme le Réseau de médecine génétique du Québec, qui à l’époque était un modèle à l’échelle mondiale en matière de soins de santé reliés à la médecine génétique. »

ST-HILAIRE, Louis, « Louise Provencher : derrière le cancer du sein, d’abord des femmes », Entreprendre – Bulletin d’information et de formation du club de l’entrepreneurship, vol. 20, n° 2, 2007, p. 4-6.
Cote : PER C-1640

ST-HILAIRE, Louis, « Fernand Labrie : une rage de vaincre », Entreprendre – Bulletin d’information et de formation du club de l’entrepreneurship, vol. 18, n°3, 2005, p. 6-11.
Cote : PER C-1640

« Aujourd’hui, lorsque nous diagnostiquons un cancer de la prostate à un stade précoce, ce qui peut être fait dans 99 % des cas, nous sommes en mesure d’appliquer un traitement si efficace qu’il permet pratiquement d’éliminer le risque de décès, dit-il. Il n’y a plus de raison de mourir du cancer de la prostate en 2005. Le taux de décès dû à ce cancer a diminué de plus de 40 % au cours des 10 dernières années dans la région de Québec, et de 32% dans l’ensemble de la province. Et nous espérons en arriver bientôt à des résultats semblables en ce qui a trait au cancer du sein. »

ST-HILAIRE, Louis, « Michel G. Bergeron : celui qui repousse les limites de Pasteur », Entreprendre – Bulletin d’information et de formation du club de l’entrepreneurship, vol. 19, n° 3, 2006, p. 12-19.
Cote : PER C-1640

TURENNE, Martine, « Profession : chercheur ; ville : Montréal », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 13, n° 3, mai-juin 1992, p. 9-17.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« Gilles Brassard, Emil Skamene et Philippe Gros : quel est le point commun? Ces professeurs viennent chacun de remporter une récompense prestigieuse pour leurs travaux. La gloire en quelque sorte. De plus, ils habitent tous les trois à Montréal. Mais l’analogie s’arrête là. Ce sont trois parcours différents que nous vous présentons ici, qui témoignent d’une chose : il se fait de la recherche de haut calibre à Montréal. Trois exemples et non trois exceptions. Car ils ne sont pas seuls... »

VÉZINA, René, « La nouvelle vie de Félix d’Hérelle », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 21, n° 3, mai-juin 2000, p. 11.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

« Félix-Hubert d’Hérelle a tout des personnages des romans de Jules Verne. Il a vécu à la même époque, il a fait le tour du monde, il a connu des aventures périlleuses et il s’est passionné pour les découvertes scientifiques. La différence, c’est qu’il a réellement existé, même si l’Histoire l’a pratiquement oublié, notamment au Québec. C’est pourtant ici qu’il est né et qu’il a montré les premiers signes du talent qui allait faire de lui un grand microbiologiste sur les traces de Louis Pasteur. Son souvenir est lié pour toujours au développement de la phagothérapie, c’est-à-dire au traitement des maladies infectieuses par ces ‘’bons’’ virus que sont les bactériophages. Ceux-ci se retrouvent au centre d’une attention nouvelle au moment où les antibiotiques donnent des signes inquiétants de faiblesse. »

VILLEDIEU, Yanick, « Josée Hamel, une passion nommée immunologie », Interface – La revue de l’ACFAS, vol. 10, n° 1, janv-févr. 1989, p. 7-9.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

 

Haut Pour aller plus loin

BIZIER, Hélène-Andrée, L’Université de Montréal – La quête du savoir, Montréal, Libre Expression, 1993, 311 p.
Cote : 378.71428 B625u 1993 FOL

CHABOT, Claire, Une passion : la science – Portraits de pionniers québécois, Saint-Nicolas Est, Éditions Multimondes, 1990, 148 p.
Cote : 925 A1c 1990

CHARTRAND, Luc, Raymond DUCHESNE and Yves GINGRAS, Histoire des sciences au Québec – De la Nouvelle-France à nos jours, Montréal, Boréal, 2008, 535 p.
Cote : 509.714 C4867hj 2008

GAGNON, Robert et Armand ROSS, Histoire de l’École polytechnique, 1873-1990 – La montée des ingénieurs francophones, Montréal, Boréal, 1991, 526 p.
Cote : 620.007117142 G1359h 1991

GINGRAS, Yves, « Les chiffres : 30 ans de recherche universitaire au Québec », Découvrir, vol. 31, n° 3, mai-juin 2010, p. 80-88.
Cote : PER A-522 (Texte en ligne, accessible par Repère*)

GINGRAS, Yves, Pour l’avancement des sciences – Histoire de l’ACFAS, 1923-1993, Montréal, Boréal, 1994, 268 p.
Cote : 506.0714 G4926p 1994

PAQUETTE, Lyson, Les Prix du Québec au xxe siècle – Domaine scientifique, Sillery, Ministère de la recherche de la science et de la technologie, 2001, 253 p.
Cote : R42A1/P759 OFF

SYLVESTRE, Marcel, Peur du mal – Le conflit science et religion au Québec – L’affaire Laurendeau, Québec, Presses de l’Université Laval, 2008, 262 p.
Cote : 261.550971409 S985p 2008 (aussi disponible en ligne : ebooks on EBSCOhost)

 

Haut Quelques ouvrages marquants

BÉLIVEAU, Richard et Denis GINGRAS, Les aliments contre le cancer : la prévention et le traitement du cancer par l’alimentation, Outremont, Trécarré, 2005, 213 p.
Cote : 616.9940654 B4319a 2005

DANSEREAU, Pierre, Biogeography – An ecological perspective, New York, Ronald Press Company, 1957, 394 p.
Cote : 578.09 D191b 1957

GOUIN-DÉCARIE, Thérèse, Intelligence et affectivité chez le jeune enfant – Étude expérimentale de la notion d’objet chez Jean Piaget et de la relation objectale, Neuchâtel, Éditions Delachaux et Niestlé, 1962, 215 p.
Cote : 155.4 G692i 1962

LAURENDEAU, Albert, La vie, considérations biologiques, Québec, 1911, 238 p.
Cote : 570 L379v 1911 (Nouvelle édition disponible en ligne, accessible par Ebrary)

MARIE-VICTORIN, Frère, Flore laurentienne, Montréal, Imprimerie de La Salle, 1935, 917 p.
Cote : 580.9714 M3346f 1935 (En ligne, accessible par le catalogue Iris)

MONTPETIT, André-Napoléon, Les poissons d’eau douce du Canada, Montréal, C.-O. Beauchemin & fils libraires-imprimeurs, 1897, 552 p.
Cote : 597.1760971 M799p 1897 (En ligne, accessible par le catalogue Iris)

RUTHERFORD, Ernest, Radio-activity, Cambridge, University Press, 1904, 399 p.
Cote : 541.38 R933

PENFIELD, Wilder, The cerebral cortex of man – A clinical study of localization of function, New York, MacMillan, 1950, 248 p.
Cote :

POMERLEAU, René, Flore des champignons au Québec et régions limitrophes, Montréal, Editions La Presse, 1980, 652 p.
Cote : 579.609714 P785f 1980

SIMARD, Henri, Propos scientifiques, Québec, Imp. l’Action sociale ltée, 1920, 2 vol.
Cote : 500 S5885p 1920 (En ligne, accessible par le catalogue Iris)

 

Haut La collection Saint-Sulpice : un voyage dans l’histoire des sciences

Un reflet de la société québécoise de 1801 à 1967

La collection Saint-Sulpice est une collection à caractère historique et patrimonial qui regroupe des ouvrages publiés et acquis entre 1801 et 1967.

Constituée par les prêtres sulpiciens de Montréal dès 1844, cette collection contenait à l’origine des ouvrages, en majorité littéraires, destinés à un public francophone. Entre 1912 et 1931, elle a été développée par son conservateur, Ægidius Fauteux, qui y a intégré des ouvrages universitaires et généraux.

Ses successeurs en ont poursuivi le développement dans le même sens. Au fil des ans, la collection s’est enrichie de livres provenant des bibliothèques privées de diverses personnalités, notamment celles de Louis-Joseph Papineau et de Louis-Hippolyte Lafontaine. À compter de 1920, la collection est devenue successivement la propriété de l’Université de Montréal et du gouvernement du Québec. En 1967, elle a été transférée à la nouvelle Bibliothèque nationale du Québec, qui est devenue Bibliothèque et Archives nationale du Québec en 2006.

Une collection à valeur historique et patrimoniale

Vous trouverez dans cette collection de nombreux ouvrages portant sur l’histoire des sciences et des techniques, les métiers, la pensée philosophique et religieuse et les langues. Monographies, dictionnaires et autres ouvrages de référence, revues et journaux étrangers sont les principaux types de documents qui composent ce remarquable fonds documentaire.

Nouveau dictionnaire classique d’histoire naturelle, ou, Répertoire universel par ordre alphabétique des sciences naturelles et physiques, Paris, A. Roger, 1844, 47 vol.
Cote : 503 N857 v.1 - v.47

Information processing – Proceedings of the International Conference on Information Processing, Unesco, Paris 15-20 June 1959, Paris, Unesco, 1960, 520 p.
Cote : 510.78 C76

ANDRADE, Jules, Horlogerie et chronométrie, Paris, Libr. J.-B. Baillière, 1924, 582 p.
Cote : 529.7 An24ho

ARMENGAUD, Eugène, Publication industrielle des machines, outils et appareils les plus perfectionnés et les plus récents employés dans les différentes branches de l’industrie française et étrangère, Paris, L. Mathias 1841, 32 vol.
Cote : 620.5 Ar54 v.1 - v.9

AVICENNE, Le Livre de science, Paris, Les Belles Lettres, 1955-1958, 2 vol.
Cote : 181.92 A957L 1955 v.1 - v.2

BOSSUT, Charles, Histoire générale des mathématiques depuis leur origine jusqu’à l’année 1808, Paris, F. Louis, 1810, 2 vol.
Cote : 510.9 B655hi v.1 - v.2

CASTIGLIONI, Arturo, Histoire de la médecine, Paris, Payot, 1931, 781 p.
Cote : 610.9 C278hi

CUVIER, Georges, Bernard Germain Etienne de La Ville sur Illon LACEPEDE et Pierre-Jean-Marie FLOURENS, Œuvres de Cuvier et Lacépède – Contenant le complément de Buffon à l’Histoire des mammifères et des oiseaux, l’Histoire des cétacés, batraciens, serpents et poissons, Paris, Garnier, 1883, 4 vol.
Cote : 508.2 C988La - v.1 - v.4

DAMPIER, William Cecil, Histoire de la science et de ses rapports avec la philosophie et la religion, Paris, Payot, 1951, 601 p.
Cote : 509 D188sc

DOLLFUS, Charles, Histoire de l’aéronautique, Paris, L’Illustration, 1942, 613 p.
Cote : 629.1309 IL6dh

FLAMMARION, Camille, La planète Mars et ses conditions d’habitabilité – Synthèse générale de toutes les observations, climatologie, météorologie, aréographie, continents, mers, et rivages, eaux et neiges, saisons, variations observées, Paris, Gauthier-Villars, 1892-1909, 2 vol.
Cote : 523.43 F612 v.1 - v.2

LABOULAYE, Charles, Dictionnaire des arts et manufactures et de l’agriculture, formant un traité complet de technologie, Paris, Librairie du Dictionnaire des arts et manufactures, 1891, 5 vol.
Cote : 603 L114 v.1 - v.5

MAREY, Etienne-Jules, Physiologie du mouvement – Le vol des oiseaux, Paris, G. Masson, 1890, 394 p.
Cote : 591.47 M33

MONTESSUS de BALLORE, Fernand, La science séismologique – Les tremblements de terre, Paris, A. Colin, 1907, 579 p.
Cote : 551.22 M765

MOQUIN-TANDON, Alfred, Le monde de la mer, Paris, Hachette, 1865, 632 p.
Cote : 591.92 F87

OSLER, William, Modern medicine, Philadelphie, Lea brothers & co., 1907, 7 vol.
Cote : 610.2 M467os v.1 à v.7

RASPAIL, François-Vincent, Nouveau système de chimie organique fondé sur de nouvelles méthodes d’observation, et précédé d’un traité complet de l’art d’observer et de manipuler, en grand et en petit, dans le laboratoire et sur le porte-objet du microscope, Bruxelles, Wahlen, 1839, 2 vol.
Cote : 547 R184no v.1 - v.2

RIOS, Jose de Mendoza, A complete collection of tables for navigation and nautical astronomy – With simple, concise, and accurate methods for all the calculations useful at sea, particularly for deducing the longitude from lunar distances, and the latitude from two altitudes of the sun and the interval of time between the observations, London, Bensley, 1809, 604 p.
Cote : 527 R479

SALLERON, Jules, Notice sur les instruments de précision construits, Paris, 1864.
Cote : 530.8 Sa34n

SIGALAS, Clément, Précis de physique, appliquée à la pharmacie, Paris, Maloine, 1939, 914 p.
Cote : 615.1 Si22wa

SIMONIN, Louis, La vie souterraine, ou, Les mines et les mineurs, Paris, Hachette, 1867, 607 p.
Cote : 622.04 Si57

TISSERAND, Françoix Felix, Traité de mécanique céleste, Paris, Gauthier-Villars et fils, 1889-1996, 4 vol.
Cote : 521.1 T527 v.1 - v.3

URBAIN, Georges et Marcel BOLL, La science, ses progrès, ses applications, Paris, Larousse, 1933, 2 vol.
Cote : 509 Sc27ub v.1 - v.2

WURTZ, Charles Adolphe, Dictionnaire de chimie pure et appliquée, Paris, Hachette, 1817-1884, vol.7.
Cote : 540.3 W96 v.1 - v.7

* En consultation sur place, dans les différents établissements de BAnQ. De nombreuses bibliothèques publiques et collégiales du Québec offrent également l’accès à Repère, sur place ou à distance. Informez-vous auprès de votre bibliothèque.

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.