L'aventure de la pensée philosophique au Québec

Table des matières

La philosophie au Québec : quelques repères historiques 1

De 1665 à 1760

  • 1665 : les cours de philosophie font obligatoirement partie de la formation des étudiants;
  • Les philosophes enseignés sont saint Thomas d'Aquin et Aristote;
  • Le père Bouvart, un enseignant, s'oppose à Mgr de Saint-Vallier, fondateur du Séminaire de Québec. L'enseignant déplore le conservatisme trop appuyé des Rituels.

De 1760 à 1838

  • Après la Conquête, l'étude du thomisme est délaissé pour en enseignement plus éclectique. Cependant, la dimension religieuse est toujours présente;
  • Les clercs critiquent les philosophes libres penseurs, dont le philosophe français Félicité Lamennais;
  • Avènement d'une classe d'intellectuels épris de liberté opposés à l'Église : ils s'expriment dans des journaux, comme Le Canadien et La Minerve. Leur révolte va mener à l'Insurrection de 1837-1838;
  • Dans les classes de philosophie, le livre de Jérôme Demers, Institutiones philosophic ad usum studiosæ juventutis, est à l'étude.

De 1840 à 1879

  • 1844 : après la défaite de 1837-1838, des intellectuels opposés au clergé fondent l'Institut canadien de Montréal. C'est un lieu de débats ouverts à tous. L'institut a une bibliothèque très riche et de plus, elle publie ses propres journaux, Le pays et L'Avenir;
  • 1853 : parution du livre Essai de logique judiciaire du professeur de droit, François Bibaud. L'ouvrage est à l'avant-garde puisqu'il propose que les femmes et les hommes soient égaux devant la loi;
  • 1869 : Mgr Bourget excommunie les membres de l'Institut Canadien de Montréal parce que ceux-ci ont refusé de retirer de leur bibliothèque les livres condamnés par l'Église.

De 1879 à 1950

  • 1879 : l'encyclique æterni patris du pape Léon III exige que le thomisme soit la seule pensée philosophique enseignée;
  • 1920 : la faculté de philosophie de l'Université de Montréal est inaugurée;
  • 1937 : les ouvrages de Stanislas-Alfred Lortie et de Henri Grenier sont utilisés dans les collèges classiques.

Après 1950

  • 1955 : premier congrès national de philosophie
  • 1967 : avènement des cégeps. Au programme, quatre cours de philosophie obligatoires et pour les professeurs, une grande latitude sur le plan académique.
  • 1970 : l'épistémologie et la critique de la culture apparaissent au programme de philosophie à l'Université du Québec à Montréal (UQAM).
  • 1974 : la Société de philosophie du Québec est fondée. Elle a sa propre revue, Philosophiques.
  • 1983 : à Montréal, tenue d'un congrès mondial de philosophie.

1. Émile Chrétien, Le Québec philosophique, Montréal, McGraw Hill, 1991, p. 50-66.

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.