L'aventure de la pensée philosophique au Québec

Table des matières

La philosophie au Québec avant 1950 : l'influence de l'Église catholique

Journaux

L'Avenir, Montréal : Société canadienne du microfilm, 1847-1857.
Cote : MIC A/1422

Le Canadien, Montréal : Société canadienne du microfilm, 1806-1909.
Cote : MIC A/62 (également accessible à partir du catalogue Iris : collection numérique de BAnQ)
« Fondé dans le but de défendre les intérêts politiques des classes professionnelles canadiennes-françaises, Le Canadien a connu une histoire mouvementée et des rédacteurs prestigieux (Pierre Bédard, Étienne Parent, Joseph-Israël Tarte, etc.) ».

La Minerve, Montréal : Société canadienne du microfilm, 1826-1864.
Cote : MIC A/110 (également accessible à partir du catalogue Iris : collection numérique de BAnQ)
« Considéré comme l'un des journaux les plus influents de son temps, La Minerve a appuyé trois événements majeurs de l'histoire du Québec et du Canada : les rébellions de 1837-1838, l'entrée en scène du gouvernement responsable et la Confédération.  »

Le Pays, Montréal : Bibliothèque nationale du Québec, 1852-1858.
Cote : MIC A/1708 (également accessible à partir du catalogue Iris : collection numérique de BAnQ)
« Journal de combat, démocrate et radical, Le Pays privilégie l'actualité politique, mais s'intéresse aussi à la vie commerciale et industrielle. »

Livres

Journées thomistes, no 1 : Essais et bilans , Ottawa, Collège Dominicain, 1935, 242 p.
Cote : 189.4 J867 1935

BASTIEN, Hermas, L'enseignement de la philosophie – 1 : Au Canada français, Montréal, Éditions Albert Lévesque, 1936, 220 p.
Cote : 107.1 B3267e 1936
« [] Ces pages visent à prouver qu'en dépit d'une inertie dont nous connaissons le secret et la tactique, notre climat philosophique, saturé d'un thomisme qui nous vaut plus de rapports que d'apports, a pourtant produit quelques fleurs et quelques fruits. [ ] Les uns estimeront trop frêles ces fleurs et ces fruits; les autres les jugeront prometteurs de plus amples moissons. Notre effort aura sa récompense si les uns et les autres décident qu'à l'avenir leur jugement tiendra compte des circonstances dans lesquelles se développe notre nationalité, encore à l'aube de la vie intellectuelle.  »

BASTIEN, Hermas, Itinéraires philosophiques, Montréal, Librairie d'Action canadienne-française ltée / Arbour et Dupont ltée, imprimeurs-éditeurs, 1929, 211 p.
Cote : 100 B3267i 1929

BIBAUD, jeune, Essai de logique judiciaire – Ouvrage qui doit servir d'appréciation, et sur quelques points, d'antirrhétique, de la Logique judiciaire publiée à Paris, en 1841, par M. Hortensius de St.-Albin, juge au tribunal de la Seine, membre de la Chambre des députés, et chevalier de la Légion d'honneur et de l'Étoile polaire, Montréal, Montigny et cie, éditeurs-imprimeurs, 1853, 156 p.
Cote : 340.1 B581e 1853

DEMERS, Jérôme, Institutiones philosophicæ ad usum studiosæ juventutis, Quebec : ex typis Tho. Cary & socii, 1835, 395 p.
Cote : 101 D3767i 1835

DESSAULLES, Louis-Antoine, Écrits, Montréal, Presses de l'Université de Montréal, coll. « Bibliothèque du nouveau monde », 1994, 382 p.
Cote : 971.402092 D475e 1994 (également accessible à partir du catalogue Iris : collection numérique de BAnQ)

Louis-Antoine Dessaulles a été journaliste, auteur et homme politique. Il a été directeur de l'Institut Canadien de Montréal entre les années 1862 et 1867. (Dictionnaire biographique du Canada)

Église catholique, Rituel du diocèse de Québec – Publié par l'ordre de Mgr de Saint Valier (sic), évêque de Québec, Paris, S. Langlois, 1703, 604 p.
Cote : RES/AE/17 (également accessible à partir du catalogue Iris : collection numérique de BAnQ)

FILION, Émile, Éléments de philosophie thomiste, traduit du latin par le Collège Marguerite-Bourgeoys, Congrégation de Notre-Dame, Montréal, [s.n.] / J. D. de Lamirande et cie, 1939-1940, 3 vol.
Cote : 189.4 F482e F1939 t. 1 - t. 3

LORTIE, Stanislas-Alfred , Elementa philosophiæ christianæ – Ad mentem S. Thomæ Aquinatis exposita, Québeci, ex typographia l'Action sociale ltée, 1909-1910, 3 vol.
Cote : 189.4 T4554YLo 1909 t. 1 - t. 3
Le texte est en latin et comprend également des notes en français.

PÂQUET, Louis-Adolphe, Au soir de la vie – Modestes pages philosophico-religieuses, Québec, Imprimerie franciscaine missionnaire, 1938, 306 p.
Cote : 149.91 P2193au 1938 (également accessible à partir du catalogue Iris : collection numérique de BAnQ)
«  Dans un article fort instructif de Louis Bertrand sur ses études au lycée de Bar-le-Due, nous lisions l'an dernier avec quel geste désinvolte le professeur de philosophie de ce lycée, imbu jusqu'à la moelle du virus de Kant, rejetait comme périmée la philosophie scolastique et thomiste, poussant par là ses élèves à toutes les rébellions de l'esprit et à toutes les licences de la vie.  »

PÂQUET, Louis-Adolphe, Droit public de l'Église, Québec, Imprimerie de l'Action sociale, 1908-1915, 4 t.
Cote : 322.1 P2193d 1908 t. 1 - t. 4 (également accessible à partir du catalogue Iris : collection numérique de BAnQ)

RAYMOND, Joseph-Raymond, Discours sur l'action de Marie dans la société prononcé devant l'Union catholique de St-Hyacinthe le 8 décembre 1872, Québec : Ovide Fréchette libraire-éditeur, 1873, 72 p.
Cote : 232.91 R269d 1873 (également accessible à partir du catalogue Iris : collection numérique de BAnQ)

RAYMOND, Joseph-Sabin, Entretien sur les études classiques, Montréal : Eusèbe Senécal imprimeur-éditeur, 1872, 33 p.
Cote : 373.242 R269e 1872
Joseph-Sabin Raymond fut «  prêtre catholique, professeur, grand vicaire et auteur. [ ] depuis le début des années 1830, il lit les œuvres de Hugues-Félicité Robert de La Mennais, celles de Charles Forbes, comte de Montalembert, et il s'intéresse au journal L'Avenir (Paris), organe des écrivains catholiques libéraux. En 1833, il correspond avec La Mennais et, de 1839 à 1852, avec Montalembert dont il introduit la pensée dans le Bas-Canada. [ ] Toutefois, la condamnation prononcée à l'endroit de la philosophie de La Mennais dans l'encyclique Singulari nos , parue en 1834, devait toucher profondément Raymond. Pour Raymond, c'est la rupture avec La Mennais, comme il le souligne dans un long texte, où il se soumet aux directives du Vatican. » (Dictionnaire biographique du Canada )

RÉGIS, L.-M. (Louis-Marie), L'odyssée de la métaphysique, Montréal / Paris, Inst. d'études médiévales / Librairie J. Vrin, coll. « Conférence Albert-le-Grand », 1949, 95 p.
Cote : 110 R3371o 1949
«  La métaphysique est une connaissance, donc une activité qui transcende le devenir physique par l'immanence qui la caractérise et la met tout entière au service de l'homme. Elle est une coopération de l'être, graduellement éduqué et affiné par la connaissance sensible, et de l'intelligence qui, sous la poussée fécondatrice de cet être, engendre, réincarne en elle-même la totalité de l'univers.  »

ROBERT, Arthur, Histoire de la philosophie, Québec, Typ. Laflamme & Proulx, 1912, 417 p.
Cote : 109 R639h 1912

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.