L'aventure de la pensée philosophique au Québec

Table des matières

La philosophie au Québec de 1950 à nos jours : la diversité des voies

Introduction à la philosophie

La philosophie et les savoirs, Montréal, Bellarmin, coll. « L'univers de la philosophie », 1975, 273 p.
Cote : 101 P5684 1975
« Les textes qui composent ce recueil ont été d'abord présentés, à une exception près, dans le cadre d'une série de conférences organisées par le département de philosophie de l'Université du Québec à Montréal. Ces conférences avaient pour but d'offrir au public un éventail, le plus large possible, des pratiques de la philosophie telles qu'elles se poursuivent dans les universités québécoises.  »

BAILLARGEON, Normand, Petit cours d'autodéfense intellectuelle , Montréal, Lux, coll. « Instinct de liberté », 2006, 338 p.
Cote : 160 B157p 2006
« Rédigé dans une langue claire et accessible, cet ouvrage, illustré par Charb, constitue une véritable initiation à la pensée critique, plus que jamais indispensable à quiconque veut assurer son autodéfense intellectuelle.  »

BAILLARGEON, Normand, Stéroïdes pour comprendre la philosophie, Verdun, Amérik média, 273 p.
Cote : 100 B157s 2010
«  La philosophie n'est ni ennuyeuse ni inaccessible. Brillamment racontée par Normand Baillargeon, elle est dans ce livre aussi facile d'accès que pertinente. D'Aristote à Noam Chomsky, l'auteur vous convie à la rencontre de ces grands esprits qui, de l'Antiquité à nos jours, continuent à alimenter la réflexion philosophique. »

BAILLARGEON, Normand et Christian BOISSINOT (dir.), La vraie dureté du mental : hockey et philosophie, Québec, Presses de l'Université Laval, coll. « Quand la philosophie fait pop ! », 2009, 262 p.
Cote : 796.96201 V978 2009 (également disponible en ligne : Ebrary)
«  Le hockey permet-il de mieux saisir les différences entre nationalismes québécois et canadien? Quels liens profonds unissent l'aréna de hockey et l'arène politique? [...] Existe-t-il une mythologie et une métaphysique propres à notre sport national? [...] Ces étonnantes questions, et bien d'autres, sont examinées par une quinzaine de passionnés de philosophie et de hockey, soucieux de réfléchir sur ce sport auquel les Québécois vouent un véritable culte. »

BASTIEN, Hermas, Philosophies et philosophes américains, Montréal, les Frères des écoles chrétiennes, 1959, 250 p.
Cote : 191 B3267p 1959
Les philosophes à l’étude dans cet ouvrage sont Benjamin Franklin, Ralph Waldo Emerson, Charles Sanders Pierce, Josiah Royce, John Dewey, George Herbert Mead, George Santayana et Paul Elmer More .

BURGEVIN, Maurice, Approches pour une philosophie éthique et politique, Sainte-Foy, Éditions le Griffon d'argile, coll. « Philosophie », 1995, 315 p.
Cote : 170 B9559a 1995
« Dès lors la question se pose inévitablement : comment bien vivre ensemble? Je peux choisir en fonction de mes désirs, de mes goûts. [...] Lorsque je choisis uniquement à partir de ce que je désire, à partir de mes goûts, aucune discussion, aucune réflexion ne sont possibles. Mais si je fais intervenir ce qui est désirable ou correct, c'est-à-dire une valeur, la réflexion et la discussion sont alors possibles. C'est là qu'intervient la philosophie éthique et politique. »

CHRÉTIEN, Émile, Le Québec philosophique : une introduction à la philosophie, Montréal, McGraw Hill, 1991, 122 p.
Cote : 101 C553q 1991
« Par l'étude des auteurs et des textes classiques en philosophie, nous nous initions à l'histoire de la pensée en Occident. Par l'étude de l'histoire de la philosophie au Québec, de ses auteurs et de leurs textes, nous ajoutons à cette initiation la connaissance, voire la reconnaissance, de l'histoire de la pensée chez nous. Le Québec philosophique propose la réunion de ces deux sources d'inspiration en guise d'introduction à la philosophie. »

CUERRIER, Jacques et Michel DUSSAULT, L'être humain : quelques grandes conceptions modernes et contemporaines , Montréal, Chenelière éducation, 2009, 268 p.
Cote : 128 C9656e 2009
«  Dans une nouvelle édition toute en couleurs, revue et mise à jour, [ce livre] propose : huit conceptions de l'être humain […], en fermeture de chapitres, des rubriques pédagogiques étoffées […], des ressources pédagogiques en ligne comprenant un guide du maître et un chapitre supplémentaire sur Fromm[…] . »

DIONNE, Maurice, Les définitions de la philosophie : ne lecture commentée d'Ammonius d'Hermeias et de David, [Québec], Société d'études aristotéliciennes, 1990, 61 p.
Cote : 101 D592d 1990
«  Le présent texte a été rédigé [par Louis Brunet et Michel Fauteux] à partir d'enregistrements effectués lors des cours mêmes de Monseigneur Dionne. Il rassemble les considérations faites sur les définitions de la philosophie les 7, 8 et 14 février 1973 . »

GRENIER, Henri, Cours de philosophie, tome I – Logique, philosophie de la nature, métaphysique, Québec, Les Presses universitaires Laval, 1953, 410 p.
Cote : 101 G827C F1953 t. 1
«  Notre cours français de philosophie n'est pas une traduction de notre édition latine. Pour le rédiger, nous avons consulté, à peu près uniquement, les textes d'Aristote, de saint Thomas et des grands commentateurs scolastiques, comme Cajetan, Jean de Saint-Thomas et le Ferrarais. [...] Nous avons délibérément laissé tomber tous les éléments étrangers et pseudo-scientifiques qui encombrent si souvent les ouvrages philosophiques présentés par les scolastiques modernes . »

GRENIER, Henri , Cours de philosophie, tome II – Monastique ou éthique, économique, politique, Québec, Les Presses universitaires Laval, 1956, 467 p.
Cote : 101 G827c F1956 t. 2

HÉBERT, Robert, Novation : philosophie artisanale, Montréal, Liber, 2004, 160 p.
Cote : 191 H4466n 2004
«  Robert Hébert pose une seule et même question : que signifie faire de la philosophie ici et maintenant? C'est à une pensée incarnée qu'on a donc affaire dans ces pages, une pensée qui n'ignore pas sa condition géo-historique, ni sa propre circonstance (fils de son époque, Français d'Amérique, enseignant, etc.), et dont le style même, artisanal, porte les marques.  »

LANE, Gilles, À quoi bon la philosophie?, [Saint-Laurent], Bellarmin, 1997, 122 p.
Cote : 101 L2656a 1997
«  Pour bien des gens, la philosophie a la réputation d'être la connaissance la plus profonde ou la plus impressionnante qui soit, alors que pour bien d'autres, elle n'est que jargon prétentieux et simple fumisterie. [....] Gilles Lane a donc cherché à voir comment la connaissance philosophique pourrait constituer un apport culturel important, et à quelles conditions les philosophes, loin de vivre en parasites, pourraient être utiles.  »

LARAMÉE, Hélène, Introduction à la philosophie, Montréal, Chenelière éducation, 2007, 190 p.
Cote : 100 L318i 2007
« Il n’y a pas de philosophie sans interrogation à l’égard de ce que nous ne savons pas et sans remise en question de ce que nous croyons savoir. Les philosophes sont des questionneurs insatiables qui mettent à l’épreuve leur propre pensée et incitent autrui à en faire autant, car ils croient en la vocation de tout humain à penser par soi-même. »

LARAMÉE, Hélène et autres, L'art du dialogue et de l'argumentation : s'initier à la pensée critique pour le cours Philosophie et rationalité, Montréal, Chenelière éducation, 2009, 111 p.
Cote : 168 A7843 2009
« Véritable manuel d'accompagnement conçu pour le cours Philosophie et rationalité , [...] [il] vise le développement de l'esprit rationnel et critique. Par une approche pragmatique de l'enseignement de l'argumentation, l'ouvrage cherche à initier le lecteur autant à la compréhension du discours philosophique, voire de tout discours auquel nous sommes confrontés en tant que citoyens, qu'aux notions de base de l'argumentation que sont le concept, la définition, la proposition, les critères d'acceptabilité et le raisonnement. »

MÉTAYER, Michel, Guide d'argumentation éthique, Québec, Presses de l'Université Laval, coll. « Quand la philosophie fait pop ! », 154 p.
Cote : 170 M5879pe 2011
«  L'argumentation éthique n'est certes pas une science et les grands débats éthiques sont généralement des débats ouverts. Mais il serait erroné d'en conclure qu'en ce domaine tous les arguments se valent. Il est possible d'évaluer avec rigueur les arguments qui composent les débats éthiques et de déterminer s'ils sont valides, cohérents, forts, faibles ou nuls. C'est du moins le pari que fait l'auteur de ce livre . »

PARADIS, Gilles, Sylvain AUCLAIR et Cyndie SAUTEREAU, Guide de la recherche documentaire en philosophie, Québec, Presses de l'Université Laval, 2008, 340 p.
Cote : 107 P 2222g 2008

PELLERIN, René, Lettres d'un philosophe québécois à ses fils, [Trois-Rivières], R. Pellerin, 2008, 332 p.
Cote : 191 P387L 2008
« Je lègue surtout des convictions, des valeurs et des idées dont je ne vous ai jamais parlé clairement et directement. J'en ai professé pendant plus de 30 ans à des milliers d'étudiants et j'ai été plus explicite qu'avec mes propres enfants. Je corrige cela aujourd'hui par ces lettres. [...] Je m'adresse à ceux qui savent qu'ils ont une philosophie dans la vie, qu'elle se transmet et vient de quelque part, et pas nécessairement des cours de philosophie. Quand un étudiant arrive à son premier cours de philosophie, il a déjà une philosophie dont il n'a conscience ni de l'origine ni du contenu. »

SENÉCAL, Jacques, Manières de dire, manières de penser : initiation à la réflexion critique sur les lieux communs, Montréal, Liber, 2004, 152 p.
Cote : 101 S475m 2004
«  "Prendre les choses avec philosophie", "Les idées mènent le monde", "À chacun sa vérité", "Plus ça change, plus c'est pareil"... L'auteur examine ainsi onze expressions courantes que nous entendons souvent autour de nous pour résumer une opinion ou conseiller une attitude. Dans un langage clair, une réflexion vive et engagée sur notre temps et sur les lieux communs qui lui tiennent souvent lieu de pensée . »

SÉNÉCAL, Jacques, Le bonheur philosophe de Pythagore à Al Gore, Montréal, Liber, 2008, 252 p.
Cote : 170 S475b 2008
« Ce livre est une introduction à la philosophie abordée sous l'angle du bonheur devenu, aujourd'hui, un véritable devoir social. Je propose une analyse d'une trentaine de philosophes ou d'écoles qui ont marqué notre civilisation, les grands mouvements des trois derniers siècles, les bonheurs multiples de l'individu et de la collectivité, celui de la raison comme de la foi, celui des droits et des devoirs. »

SEYMOUR, Michel, Profession, philosophe, [Montréal], Presses de l'Université de Montréal, 2006, 68 p.
Cote : 101 S5215p 2006 (également disponible en ligne : Ebrary)
« Quel est le rôle, dans la Cité, des chercheurs, des intellectuels, des professeurs, des universitaires en général? Qui sont-ils et que font-ils exactement? Quel a été leur parcours intellectuel? La collection "Profession" répond à ces questions. »

VACHER, Laurent-Michel, Découvrons la philosophie avec François Hertel, Montréal, Liber, 1995, 194 p.
Cote : 102 V118de 1995
«  Cet ouvrage prétend remplir trois fonctions principales à la fois [...] : premièrement, fournir au lecteur débutant une approche relativement élémentaire du domaine et de la démarche philosophiques; deuxièmement, le familiariser quelque peu avec un penseur en particulier (François Hertel); troisièmement enfin, illustrer et, indirectement, promouvoir un courant d'idées spécifique, parfaitement contestable ou discutable, le naturalisme agnostique (voire le matérialisme athée) . »

WEINSTOCK, Daniel, Profession, éthicien, [Montréal], Presses de l'Université de Montréal, 2006, 59 p.
Cote : 170.23 W4247p 2006 (également disponible en ligne : Ebrary)
« Ma première passion a été pour la philosophie politique, et je suis avant tout un penseur du politique. J'ai fait mes études de premier et de deuxième cycle à l'Université McGill au début des années 1980. J'ai eu la chance d'avoir pu y fréquenter les cours et séminaires de deux des plus grands philosophes politiques du Canada, Charles Taylor et James Tully. Ils m'ont convaincu de l'importance, de l'urgence même, de réfléchir aux questions d'actualité politique en ne négligeant jamais les questions philosophiques profondes dans lesquelles ces questions s'inscrivent . »

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.