L'aventure de la pensée philosophique au Québec

Table des matières

La philosophie au Québec après 1950 : la diversité des voies

Les essais : multiplicité des champs de la recherche

  • Métaphysique
    • GAGNON, Ernest, L'homme d'ici – Suivi de Visage de l'intelligence, Montréal, Éditions HMH, coll. « Constantes », 1963, 190 p.
      Cote : 128 G1355h 1963
      « Causeries données dans le cadre de l'émission Radio-Collège »
    • HERTEL, François, Mystère cosmique et condition humaine, Montréal, La Presse, coll. « Écrivains des deux mondes », 1975, 259 p.
      Cote : 100 H573m 1975
      «  Ce n'est pas du tout un système philosophique complet que je me propose de présenter dans cet ouvrage. Ce sont des recherches dans maints domaines philosophiques et parfois paraphilosophiques. […] J'ai tourné et retourné dans mon esprit maints problèmes et j'ai eu le souci, au cours de mes recherches, de présenter sous un jour nouveau des thèmes que je n'avais fait qu'ébaucher il y a une trentaine d'années.  »
    • RIOUX, Bertrand, L'Être et la vérité chez Heidegger et saint Thomas d'Aquin, Montréal / Paris, Presses de l'Université de Montréal / Presses universitaires de France, 1963, 270 p.
      Cote : 111 R587e 1963
      «  Notre intention n'est pas d'entreprendre une étude historique de la pensée de Heidegger et saint Thomas d'Aquin en ce qui concerne le problème de la vérité. […] Notre but est de choisir dans la tradition métaphysique, accusée par Heidegger d'être tombée en dehors de l'être, le penseur qui nous semble le plus propre à mettre en doute une telle accusation. En effet, saint Thomas d'Aquin, par sa découverte historique de l'être comme actus essendi, échappe au reproche d'avoir oublié l'être comme tel, au sens heideggérien. »
  • Philosophie de la connaissance
    • BUNGE, Mario, Le matérialisme scientifique, Paris, Éditions Syllepse, coll. « Matériologiques », 2008, 214 p.
      Cote : 501 B9424s F2008
      «  Mario Bunge est un théoricien du matérialisme de première importance. Pourtant, il s’avère que son œuvre, remarquable par la diversité des sujets et des domaines explorés, reste insuffisamment traduite en français. Le matérialisme scientifique comble quelque peu cette lacune et surtout donne aux lecteurs une idée précise de ce qui constitue l’originalité du projet encyclopédique de son auteur, tel qu’il le développe notamment dans les huit volumes de son Treatise on Basic Philosophy. »
    • COUTURE, Jocelyne, Méta-éthique, [Montréal], Groupe de recherche en épistémologie comparée Université du Québec à Montréal, coll. « Cahiers d'épistémologie », 1986, 25 p.
      Cote : 121 C33 no8609 1986
    • KONINCK, Charles de, Œuvres de Charles De Koninck, Québec, Presses de l'Université Laval, 2009, 4 t.
      Cote : 191 K824A1 2009 t.1 v.1 - t.2 v.2 (également disponible en ligne : Ebrary)
      «  Située au confluent de la philosophie traditionnelle, de la science moderne et de la théologie, l'œuvre philosophique de Charles de Koninck est aujourd'hui plus actuelle, et peut-être plus nécessaire, que jamais. […] Cette pensée nous parle parce qu'elle est à la fois claire et troublante, ancrée dans la tradition et profondément moderne.  »
    • DUCHESNEAU, François, Leibniz – Le vivant et l'organisme, Paris, Librairie philosophique
    • J. Vrin, 2010, 348 p.
      Cote : 570.1 D829L 2010
      «  Les notions relatives au vivant jouent un rôle central dans l'économie interne du système de la nature selon Leibniz. Elles ont aussi influé sur les théories qui ont ponctué le développement des sciences de la vie. Le dessein de cet ouvrage est de traiter de ce double sujet.  »
    • GAUTHIER, Yvon, Fondements des mathématiques – Introduction à une philosophie constructiviste , Montréal, Presses de l'Université de Montréal, 1976, 460 p.
      Cote : 510.1 G276fo2 1976
    • GAUTHIER, Yvon, La philosophie des sciences – Une introduction critique, Montréal, Presses de l'Université de Montréal, 1995, 129 p.
      Cote: 501 G2769p 1995
    • JACQUES, Daniel, La révolution technique – Essai sur le devoir d'humanité, [Montréal], Boréal, 2002, 192 p.
    • Cote : 174.96 J195r 2002 (également disponible en ligne : Prêt numérique)
      «  La génétique, l'informatique, les neurosciences et ce que certains nomment déjà la bionique sont porteuses d'un avenir prodigieux tout autant par ses promesses que par ses périls. […] Daniel Jacques entend montrer ici que notre puissance technique doit être assujettie au devoir d'humanité qui nous distingue. Il nous faut entrer dans le règne de la technique par la voie la plus humaine . »
    • JOHANNISSE, Yvon et Gilles LANE, La Science comme mythe – Pour en finir avec Darwin et les théories de l'évolution, Montréal, VLB, coll. « Enjeux philosophiques », 1988, 149 p.
      Cote : 501 J651s 1988
    • L'ABBÉ, Maurice, Quelques aspects des mathématiques contemporaines, Montréal, Beauchemin, coll. « Initiation à la pensée actuelle », 1963, 110 p.
      Cote : 510 L115q 1963
    • LECLERC, Bruno (dir.), Génétique et éthique – Identification et thérapie des maladies génétiques : Actes du colloque multidisciplinaire tenu à l'Université du Québec à Montréal le 18 mai 1989 au 57e congrès de l'ACFAS Montréal, Association canadienne-française pour l'avancement des sciences, coll. « Les Cahiers scientifiques », 1989, 121 p.
      Cote  : 174.957 G3287 1989
      « Le colloque Génétique et éthique […] propose une double entrée sur la problématique de la génétique médicale. Au niveau scientifique, d'abord, en faisant le point sur les marqueurs génétiques et la thérapie génique. Sur le plan éthique et social, ensuite, en développant les questions soulevées par l'intervention socio-génétique et la thérapie génique et en proposant certaines balises pour l'élaboration de normes directrices. »
    • LEROUX, Georges et Robert NADEAU (dir.), Epistémologie et histoire des sciences, [Montréal], Université du Québec à Montréal, Département de philosophie, coll. « Epistémologie et histoire des sciences », 1979, 208 p.
      Cote : 121 E642 1979
    • NADEAU, Robert, La philosophie des sciences après Kuhn, Montréal, Groupe de recherche en épistémologie comparée, Université du Québec à Montréal, coll. « Cahiers d'épistémologie », 1994, 50 p.
      Cote : 121 C33 no9409 1994
      « En 1962, Thomas Kuhn fait paraître l’ouvrage qui allait le rendre célèbre, à savoir La structure des révolutions scientifiques . Il visait à produire en philosophie des sciences ce qu’il appela un?gestalt switch?. Il entendait, en effet, mettre en cause le "paradigme épistémologique cartésien " […] Mon propos est de faire voir que […] Kuhn a amplifié sinon induit une crise profonde dans la philosophie des sciences post-positiviste.  »
    • NADEAU, Robert (dir.), Philosophies de la connaissance, Québec / Paris, Presses de l'Université Laval / Librairie philosophique J. Vrin, 2009, 591 p.
      Cote : 121 P5685 2009
      «  Avec des textes de Richard Bodéüs, Yves Bouchard, Josiane Boulad-Ayoub, Sébastien Charles, François Duchesneau, Yves Gingras, Sandra Lapointe, Georges Leroux, Iain MacDonald, Mathieu Marion, Martin Montminy, Robert Nadeau, Claude Panaccio, Dario Perinetti, Claude Piché, David Piché, Pierre Poirier, Serge Robert, Alain Voizard . »
    • RÉGIS, L.-M. (Louis-Marie), Cours d’épistémologie, Québec (Province), s.n., 195-?, 3 t.
      Cote : 1.141807 CON
    • ROBERT, Serge, Les Révolutions du savoir – Théorie générale des ruptures épistémologiques, Longueuil, Le Préambule, coll. « Science et Théorie », 1979, 307 p.
      Cote : 121 R6426r 1979
    • SOSOE, Lukas K., L'éthique appliquée – Cette fausse conscience de la modernité, Montréal : Université du Québec à Montréal, Groupe de recherche en épistémologie comparée, coll.
      « Cahiers d'épistémologie », 1996, 23 p.
      Cote : 121 C33 no9601 1996
    • VACHER, Laurent-Michel, La passion du réel – La philosophie devant les sciences, Montréal, Liber, coll. « Petite collection », 2006, 230 p.
      Cote : 501 V118p 2006
      «  La philosophie a toujours prétendu être la gardienne de la vérité. Se pourrait-il que, à notre époque, ce soit la science qui y parvienne le mieux? Pendant que des pans entiers de sa réflexion traditionnelle lui échappent au profit de sa concurrente, la philosophie s’enferme en tout cas dans un langage abstrus et ampoulé, soi-disant hypercritique, d’où elle pontifie […]. Si elle veut se ressaisir, il faudra qu’elle cesse de se complaire dans une superbe néfaste et qu’elle se mette à l’écoute du savoir.  »
    • VANDERVEKEN, Daniel, Aspects cognitifs en logique intensionnelle et théorie de la vérité, Montréal : Université du Québec à Montréal, Groupe de recherche en épistémologie comparée, coll. « Cahiers d'épistémologie », 2005, 28 p.
      Cote : 121 C33 no2005-05 2005
  • Philosophie éthique et morale
    • ARISTOTE, Ethique à Eudème, traduction du grec ancien par Vianney Décarie, Paris / Montréal, Librairie J. Vrin / Presses de l'Université de Montréal, coll. « Bibliothèque des textes philosophiques », 1978, 236 p.
      Cote : 185 A717e F1978
    • BERTRAND, Pierre, Le défi de vivre, Montréal, Liber, 2009, 227 p.
      Cote : 128 B551d 2009
      « Tel est le vrai défi : couler avec elle [la vie], attentif à ses tours et à ses méandres, au lieu de chercher à l'arrêter dans une prétendue vérité, issue d'une croyance ou d'une connaissance, dans un sujet ou dans une œuvre.  »
    • DE KONINCK, Thomas, Questions ultimes, Ottawa : Presses de l'Université d'Ottawa, coll. « Philosophica », 2012, 248 p.
    • Cote : 1.128 D3288q 2012 (également disponible en ligne : Prêt numérique)
      « Le premier défi de la démocratie est de donner "le goût de l'avenir" (Alexis de Tocqueville), de générer l'enthousiasme qui poussera les jeunes d'esprit à progresser d'eux-mêmes vers de nouvelles quêtes de sens et de savoir, à renouveler peut-être surtout, dans le contexte des nouvelles connaissances et d'une prise de conscience accrue des richesses des différentes cultures, les questions que l'on appelle " ultimes et les plus hautes " , pour citer Husserl, celles que la science exclut par principe et qui sont pourtant " les questions les plus brûlantes " , portant " sur le sens ou sur l'absence de sens de toute cette existence humaine "  ».
    • GIROUX, Guy, La pratique sociale de l'éthique, [Saint-Laurent], Bellarmin, coll. « Recherches », 1997, 286 p.
      Cote : 303.372 P9126 1997
    • LAVIGNE, Jacques, L'inquiétude humaine, Paris, Aubier, coll. « Philosophie de l'esprit », 1953, 230 p.
      Cote : 128 L411i 1953
      «  Il y a deux façons d'étudier le problème de l'homme engagé dans la vie : l'une s'efforce de découvrir les principes qui fondent cette vie et les lois qui la dirigent, l'autre raconte la série des évènements par lesquels l'homme y pénètre et la transforme. [...] Nous avons tenté de conjuguer les deux méthodes, nous rappelant sans cesse que la vie de l'homme se déroule dans le temps, comme une histoire qu'il nous serait impossible de rendre intelligible sans la penser dans des notions universelles.  »
    • MÉTAYER, Michel, La philosophie éthique – Enjeux et débats actuels, Saint-Laurent, ERPI, 2008, 376 p.
      Cote : 170 M5879p 2008
      «  La première partie constitue une introduction générale à la philosophie éthique. Elle est essentiellement consacrée aux philosophes et aux courants d'idées modernes et contemporains. On y accorde une place importante à des philosophes actuels tels John Rawls, Hans Jonas ou Charles Taylor, à côté de modernes et classiques tels John Hume, Emmanuel Kant ou John Stuart Mill. [...] La deuxième partie explore des domaines d'application de la réflexion éthique : l'éthique des affaires, l'éthique de l'environnement, la bioéthique, l'éthique de la science et de la technologie, ainsi que l'éthique de l'art . »
    • PROULX, Carole et Yves ROY, Introduction à l'éthique – Fondements et applications, Montréal [etc.], Chenelière / McGraw-Hill, 1996, 249 p.
      Cote : 170 P9684i 1996
    • ROUSSEAU, Félicien, La croissance solidaire des droits de l'homme – Un retour aux sources de l'éthique, Tournai / Montréal, Desclée / Bellarmin, coll. « Recherches. Philosophie », 1982, 315 p.
      Cote : 189.4 T4554Yro 1982
      «  Il semble qu'après l'immense confusion qui entraîna les adversaires de la loi de nature des XVIIe et XVIIIe siècles à croire qu'ils signaient l'acte de décès de la loi naturelle, les esprits se soient quelque peu ressaisis. […] Dans le but de favoriser une nouvelle prise de conscience de cette vieille loi qui imprègne encore l'humanité, il convient de voir de plus près la conception qu'en avait Thomas d'Aquin. […] On mesure dans cet ouvrage toute l'actualité [que ce penseur et théologien] conserve . »
    • TAYLOR, Charles, Sources of the self – The making of the modern identity , Cambridge (Mass.), Harvard University Press, 1996, 601 p.
      Cote : 126 T2392so 1996
      « I've had a difficult time writing this book. […] In part, it was because of the very ambitious nature of the enterprise, which is an attempt to articulate and write a history of the modern identity. With this term, I want to designate the ensemble of (largely unarticulated) understandings of what it is to be a human agent [...] . »
  • Philosophie politique
    • BAILLARGEON, Normand, Raison oblige  Essais de philosophie sociale et politique, Québec, Presses de l'Université Laval, 2009, 137 p.
      Cote : 320. 01 B157r 2009(également disponible en ligne : Ebrary)
      «  L'enjeu est philosophique et politique : il s'agit d'insérer dans la conversation démocratique, un maximum de pensée critique. Pour y parvenir, cet ouvrage propose de multiples voies. Des exemples, des modèles, tels l'étonnant magicien Houdini et l'éminent Bertrand Russell. Un questionnement : un monde sans guerre est-il possible et si oui à quelles conditions? Peut-on, ou non, justifier la peine de mort? »
    • BOUCHARD, Guy, Laurent GIROUX et Gilbert LECLERC, L'Utopie aujourd'hui, Montréal / Sherbrooke, Presses de l'Université de Montréal / Éditions de l'Université de Sherbrooke, 1985, 272 p.
      Cote : 321.07 B7525u 1985
      «  L'Utopie aujourd'hui, s'est échappée de la volière des chimères et hante à nouveau les coulisses de l'histoire. C'est elle qui, en philosophie, rappelle les exigences de la liberté à l'encontre des appareils d'État et des pouvoirs économiques supra-nationaux. […] Née de la révolte contre une réalité inhumaine, l'utopie dénonce l'aliénation et esquisse un modèle de société autre. »
    • BOULAD-AYOUB, Josiane et Paule-Monique VERNES, Aux fondements théoriques de la représentation politique, Québec, Presses de l'Université Laval, coll. « Mercure du Nord », 2007, 128 p.
      Cote : 321.8 B7631a 2007
      «  Le paradoxe de la représentation tient en ceci : la volonté exprimée par les représentants n'est pas censée être la leur, mais celle du peuple. En réalité si le peuple a une volonté, comment s'assurer que celle-ci est exprimée par les représentants puisqu'on ne connaît cette volonté du peuple que par celle des représentants? […] Ce livre s'efforce de remonter aux fondements théoriques non seulement de la représentation mais aussi de son refus radical et de sa contestation. »
    • CANTIN, Serge, Le philosophe et le déni du politiqueMarx, Henry, Platon, Sainte-Foy, Presses de l'Université Laval, 1992, 301 p.
      Cote : 335.401 C231p 1992
    • CHABOT, Marc et André VIDRICAIRE (dir.), Objets pour la philosophie     Nationalisme, prostitution, syndicalisme, etc., Québec, Éditions Pantoute, coll. «  Indiscipline », 1983, 293 p.
      Cote : 191 O128 1983
      Avec des textes de Jean-Paul Brodeur, Marc Chabot, Esther Delisle, Andrée Fortin, Robert Hébert, Michel Lavoie, Sylvain Pinard, Philippe Pruvost et André Vidricaire.
    • DUMOUCHEL, Paul, Le sacrifice inutile  Essai sur la violence politique, [Paris], Flammarion, 2011, 322 p.
      Cote : 172.1 D895s 2011
      «  La fonction première de l'État moderne est d'assurer la protection de ses citoyens […]. Pourtant, les violences à l'égard des populations civiles, les génocides, nettoyages ethniques ou massacres organisés sont pour l'essentiel perpétrés par des États et, dans une large mesure, contre leurs propres citoyens. Le présent essai montre que ces actes ne sont pas des accidents contingents, mais des évènements inscrits dans la structure même de l'État. »
    • GERVAIS, Richard, Dialectique et totalitarisme, LaSalle, Hurtubise HMH, coll. «  Brèches », 1990, 231 p.
      Cote : 335.41 G385d 1990
      «  En 1983, à l'occasion du centenaire de la mort de Marx, le philosophe italien Lucio Colletti tirait la conclusion programmatique que voici : "La pensée de Marx  a voulu de toutes ses forces courir le risque de la "réalisation", et elle l'a eue. Il ne reste plus désormais qu'à en repenser l’œuvre, à la lumière et en partant des effets dont elle a été la source". Le présent ouvrage se conçoit comme contribution à un tel programme. »
    • LABELLE, Gilles et François HOULE (dir.), Pensée, idéologie et politique – Mélanges offerts à André Vachet, Ottawa, Presses de l'Université d'Ottawa, coll. «  Sciences sociales », 2004, 242 p.
      Cote : 320.05 P4184 2004 (également disponible en ligne : Ebrary)
    • PESTIEAU, Joseph, L'Espoir incertain  Essai sur le pouvoir, Montréal, Hurtubise HMH, coll. «  Sciences de l'homme et humanisme », 1983, 283 p.
      Cote : 303.3 P476e 1983
      «  La dialectique entre vouloir, pouvoir et espoir, la dialectique entre l'histoire de chacun et celle de tous, la dialectique entre les inerties du passé et les projets tournés vers l'avenir, la dialectique entre les différentes forces sociales, se recoupent évidemment. C'est ce que nous aurons à l'esprit au cours des trois parties de cet essai. »
    • WEINSTOCK, Daniel, Vers une théorie normative du fédéralisme, Montréal, Université du Québec à Montréal, Équipe de recherche en éthique sociale, coll. «  Cahiers de l'ÉRES », 2000, 20 p.
      Cote : 303.372 C33 no007 2000
      «  Nous ne disposons donc pas de modèles réels sur lesquels pourraient se calquer d’éventuelles nouvelles initiatives d’intégration ou de réaménagement fédéraux. Ainsi, entre la mondialisation, la "politique des identités" et la crise des fédéralismes existants, la conjoncture semble mûre pour une réflexion sur le potentiel que possède le fédéralisme pour répondre à des impératifs apparemment incompatibles. Ce texte se veut une modeste contribution à cette entreprise. »
  • Philosophie de l’art
    • BERTRAND, Pierre et Martin THIBAULT, Paroles de l'intériorité : Dialogue autour de la poésie, Montréal, Liber, 2007, 133 p.
      Cote : 809.1 B551p 2007
      « Ni un ouvrage spécialisé ni un ouvrage de vulgarisation, Paroles de l'intériorité se veut plus modestement un coup de sonde dans le processus de création. La poésie, comprise ici dans l'acception la plus riche du terme, est le thème de leur correspondance. »
    • BOUCHARD, Guy, André ROCQUE et Jacques G. RUELLAND, Orwell et 1984 : Trois approches, Montréal, Éditions Bellarmin, 1988, 275 p.
      Cote : 823.912 O79nYb 1988
      « L’ouvrage présente trois approches, trois types d’interprétation : historique, littéraire, philosophique. »
    • CHABOT, Marc et André VIDRICAIRE (dir.), Objets pour la philosophie, II – Création, désir, enseignement, Montréal, Éditions Saint-Martin, coll. « Indiscipline », 1985, 175 p.
      Cote : 191 O1281 1985
    • Avec des textes de Jean-Paul Brodeur, Marie-Noëlle Ryan, Marc Chabot, Sven Lndqvist, Marcelle Brisson, Harel Malouin et André Vidricaire.
    • FOISY, Suzanne, Claude THÉRIEN et Josette TRÉPANIER (dir.), L'expérience esthétique en question : Enjeux philosophiques et artistiques, Paris, L'Harmattan, coll. « La philosophie en commun », 2009, 205 p.
      Cote : 111.85 E9647 2009
      «  Ce collectif présente les textes choisis d'un colloque interdisciplinaire organisé par les départements des arts et de philosophie de l'Université du Québec à Trois-Rivières, en mai 2007, dans le cadre du congrès de l'Association francophone pour le savoir (Acfas). »
    • KLIBANSKY, Raymond, Erwin PANOFSKY et Fritz SAXL, Saturne et la mélancolie – Études historiques et philosophiques : Nature, religion, médecine et art, traduit de l'anglais et d'autres langues par Fabienne Durand-Bogaert et Louis Évrard, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque illustrée des histoires », 1994, 738 p.
      Cote : 152.4 K651s F1994
      « [Ce livre] comprend quatre parties. La première, La notion de mélancolie et son évolution historique , traite de la mélancolie dans la littérature physiologique des Anciens et dans la médecine, la science et la philosophie du Moyen Âge. La deuxième, Saturne, astre de la Mélancolie, étudie l'idée et l'image de Saturne dans la tradition littéraire et picturale. La troisième partie est consacrée à la Melancholia generosa des Florentins du Quattrocento. La quatrième enfin s'occupe de Dürer, de sa mystérieuse gravure et de sa longue postérité. »
    • LEROUX, Georges, Partita pour Glenn Gould : Musique et forme de vie, Montréal, Presses de l'Université de Montréal, 2007, 331 p.
      Cote : 786.2092 G696L 2007
      «  L'essai qu'on va lire s'adresse d'abord à ceux que l'art de Glenn Gould intéresse assez pour qu'ils éprouvent le désir d'aller au-delà des figures stéréotypées de ce paradoxe de l'art et de la vie : l'artiste ascétique et maniaque, l'ermite insondable et provocateur, le prédicateur doctrinaire et facétieux. Derrière ces images d'un artiste captif à la fois de ses excès et de son langage se tient un homme qui a choisi de vivre autrement. Réfléchir sur l'exception, […] n'est sans doute qu'une manière détournée pour comprendre comment la liberté de l'artiste est possible et ce qu'elle peut apprendre à ceux qui n'ont pas reçu le don de l'art […].  »
    • POISSANT, Louise, Pragmatique esthétique, LaSalle, Hurtubise HMH, coll. « Brèches », 1994, 266 p.
      Cote : 111.850904 P754p 1994
      «  Sans prétendre résoudre l'énigme de la création artistique, l'auteur examine quelques formules et solutions, quelques dispositifs et appareils développés par l'art contemporain. À l'heure où l'art devient un grand laboratoire où s'expérimentent les prochaines formes du contrat social, il est révélateur d'observer in vivo ce que font les artistes et spectateurs . »
    • SAINT-MARTIN, Fernande, Les Fondements topologiques de la peinture : Essai sur les modes de représentation de l'espace à l'origine de l'art enfantin et de l'art abstrait, Lasalle, Editions HMH, 1980, 184 p.
      Cote : 750.18 S146f 1980
      «  Nous nous proposons […] dans cet ouvrage, sur la base de recherches de l'épistémologie génétique et des expériences déjà menées sur l'art enfantin, de dégager les structures de représentation les plus fondamentales élaborées par l'être humain dans ses premiers contacts avec la réalité. Nous croyons que loin d'avoir été totalement "refoulés" par les idéologies répressives des sociétés qui nous précèdent, ces fondements structurels de la perception et de la représentation que sont les "rapports topologiques" ont été les sources constantes de l'évolution dynamique de l'art et qu'ils trouvent dans l'art actuel un champ de développement extraordinairement fertile . »
    • WEINMANN, Heinz, Cinéma de l'imaginaire québécois : De La petite Aurore à Jésus de Montréal, Montréal, L'Hexagone, 1990, 270 p.
      Cote : 791.4309714 W4241c 1990
      «  Le présent essai retrace l'émergence, la métamorphose et la transmutation, au cours des quarante dernières années, de l'être nouveau appelé Québec qui rejette comme un cocon vide son ancien avatar, le Canada français devenu "alter ego" et "abjection de soi". »
  • Philosophie et sciences humaines
    • BAILLARGEON, Normand, Écrits dans la marge – Réflexions libres et libertaires, Montréal, Inca, 2006, 331 p.
      Cote : 335.83 B157e 2006
      « Écrits dans la marge réunit des textes de Normand Baillargeon qui, pour la plupart, ont paru dans des publications dites alternatives, journaux ou revues, souvent à tirage modeste. Les textes regroupés dans cet ouvrage sont tissés d'espérance et de persévérance au combat, tous s'inscrivent sous la double bannière du rationalisme et du socialisme libertaire. »
    • BERSIANIK, Louky, La main tranchante du symbole – Textes et essais féministes, Montréal : Les éditions du remue-ménage, 1990, 280 p.
      Cote : C844.54 B535m 1990
      «  Dans sa tentative de rouvrir le procès d'Oreste, ce livre voudrait jeter un nouvel éclairage sur les symboles issus des conclusions de ce procès, symboles qui ont façonné le patriarcat tel qu'il se présente aujourd'hui. »
    • BRISSON, Luc, Introduction à la philosophie du mythe, 1 Sauver les mythes, Paris, Librairie philosophique J. Vrin, 2005, 256 p.
      Cote : 292.13 B8599e F2005
      «  Dans ce livre, on trouve une somme d'informations historiques, textuelles et doctrinales sur les métamorphoses que subit l'interprétation allégorique des mythes pendant deux millénaires. L'ensemble de ce dossier permet de remettre en question plusieurs idées simplistes mais très répandues sur les rapports qu'entretiennent mûthos et lògos, tradition religieuse et spéculation sur la nature, théologie et philosophie, paganisme et christianisme. »
    • BROUILLET, Guy, La passion de l'égalité, [Montréal], Leméac, 1979, 212 p.
      Cote : 305 B8758p 1979
      «  Dans un précédent ouvrage, j'avais affirmé, face à l'exagération et aux simplifications outrancières, l'urgence d'établir un discours cohérent et responsable sur certains problèmes de notre époque. J'avais aussi indiqué qu'on devait le faire à partir de l'héritage des Anciens qui, seuls, nous permettront de nous expliquer à nous-mêmes, de comprendre notre présent et d'orienter notre avenir. Le présent volume s'essaie à cette tâche, à partir de cette méthode, sur un problème capital de notre monde, celui de l'égalité. »
    • CAUCHY, Venant, Différences culturelles et visée d'universalité en philosophie, [Montréal], Université de Montréal, Faculté des arts et des sciences, coll. « Cahiers du Département de philosophie », 1991, 26 p.
      Cote : 100 C33 no91-09 1991
      «  Nous partons du constat des différences ou de l'altérité des cultures. Ces différences peuvent donner lieu à l'hostilité, au mépris, à toutes sortes d'attitudes de rejet ou de négation. […] Mais il est faux, à mon sens, de soutenir que la différence ou l'altérité mène nécessairement à de telles conséquences ou qu'elle implique une impuissance de la raison à saisir dans la différence ce qu'il en est du monde et de l'humain. »
    • CHABOT, Marc, En finir avec soi Les voix du suicide, Montréal, VLB, coll. « Des hommes et des femmes en changement », 1997, 161 p.
      Cote : 362.28 C428e 1997
      «  Toute personne qui commet le meurtre de soi emporte avec elle un secret. C'est ce secret qu'il faut penser. Philosophiquement, le monde est autre chose qu'une absurdité. Une personne qui s'enlève la vie peut-elle, par son acte, défendre celle-ci et se battre pour une certaine idée du bonheur ?  »
    • COUTURE, Jocelyne, La loi de la liberté, Montréal, [Université du Québec à Montréal], Équipe de recherche en éthique sociale, coll. « Cahiers de l'ÉRES », 2000, 17 p.
      Cote : 303. 372 C33 no003 2000
    • DE KONINCK, Thomas et Gilbert LAROCHELLE, La dignité humaine – Philosophie, droit, politique, économie, médecine, Presses universitaires de France, coll. « Débats philosophiques », 2005, 175 p.
      Cote : 128 D5752 2005
      «  La reconnaissance de la dignité humaine relève d'une exigence antérieure à toute philosophie. Le cri d'Antigone retentit toujours contre tout effort de réduire l'être humain et sa transcendance; il est à jamais témoin d'une indéfinissable dignité que l'on peut davantage reconnaître que connaître, procédant de ce qui ?élève chacun de nous au-delà de lui-même? . »
    • DE KONINCK, Thomas, Philosophie de l'éducation – Essai sur le devenir humain, Presses universitaires de France, coll, « Thémis », 2004, 296 p.
      Cote : 370.1 D3288p 2004
      « La question de la formation des personnes est aussi ancienne que l'humanité, aussi complexe que celle de la culture, avec laquelle elle se confond d'ailleurs. L'idée qu'on s'en fait dépend de l'idée que l'on se fait du savoir et de l'art, de l'être humain lui-même, du sens ou du non-sens de sa condition. La tâche à venir est d'autant plus grande que notre monde traverse une crise éthique et culturelle profonde qui concerne spécialement les jeunes. C'est dire l'importance du thème que nous abordons dans ce livre […]  ».
    • DUMONT, Fernand, Œuvres complètes de Fernand Dumont, Québec, Presses de l'Université Laval, 2008. 5 t.
      Cote : 1.306 D893o 2008 t. 1 - t. 5
      « Pour Dumont, on n'ouvre pas les vraies questions en se soumettant à des méthodes, mais plutôt en suivant les problèmes "jusqu'où ils nous mènent". Ni les méthodes apprises dans les manuels ni les théories éprouvées ne sauraient suffire à ouvrir les vraies questions, à rendre le monde parlant. Au contraire, méthodes et théories n'auront trop souvent servi, selon lui, qu'à faire taire le monde, qu'à refouler ou censurer la parole de ceux que l'on trouve tout juste bons à servir d'objets ou de prétextes à la connaissance, de matériaux pour l'anthropologie.  »
    • DUSSAULT, Jean-Claude, Pour une civilisation du plaisir, Montréal, Quinze, coll. « Présence », 1980, 134 p.
      Cote : 171.4 D974p 1980
    • LAGUEUX, Maurice, L'agent économique Rationalité maximale ou minimale?, Montréal, Groupe de recherche en épistémologie comparée, UQAM, coll. « Cahiers d'épistémologie », 2005, 22 p.
      Cote : 121 C33 no 2005-06 2005
    • LAVIGNE, Jacques, L'objectivité, ses conditions instinctuelles et affectives, [Montréal], Leméac, coll. « Recherches sur l'homme », 1971, 256 p.
      Cote : 191 L411o 1971
      «  Que la validité de l'activité philosophique puisse être mise en doute de nos jours, on peut le constater à plusieurs signes. Si l'on considère, en effet, l'importance de l'univers scientifique, aujourd'hui, il semble qu'il occupe tout l'espace de la connaissance savante et qu'il ne demeure aucun champ du savoir qui soit réservé uniquement à la philosophie. […] C'est que la spéculation philosophique, en face de la méthode scientifique qui ne concède sa certitude qu'à la vérification d'expériences très circonscrites et contrôlées, apparaît comme le lieu des généralités et abstractions. […] Nous avons […] cherché la racine de cette activité à un niveau plus fondamental et plus humble que celui où l'on a coutume de se situer pour éliminer ou prolonger le prestige de cet ancien savoir . »
    • LAVIGNE, Jacques, Philosophie et psychothérapie Essai de justification expérimentale de la validité et de la nécessité de l'activité philosophique, [Beauport], Éditions du Beffroi, 1987, 298 p.
      Cote : 616.891401 L411p 1987
      « Jamais, depuis sa naissance chez les Grecs, n'a-t-on mis en doute sa valeur d'une manière aussi radicale. L'activité philosophique a-t-elle aujourd'hui un intérêt pour l'esprit humain? Remplit-elle une fonction irremplaçable dans l'évolution du moi, ou bien n'est-elle que le résidu d'une forme de connaissance qui appartient à un temps révolu?  »
    • LEGAULT, Georges-A., La structure performative du langage juridique, Montréal, Presses de l'Université de Montréal, 1977, 522 p.
      Cote : 340.1 L498s 1977
    • MARCIL-LACOSTE, Louise, La thématique contemporaine de l'égalité Répertoire, résumés, typologie, Montréal, Presses de l'Université de Montréal, 1984, 243 p.
      Cote : 305.016 M319t 1984
      «  Pour la première fois, on offre un répertoire systématique et spécialisé de plus de 800 références indispensables à la description, l'analyse, la compréhension et la critique de la thématique contemporaine de l'égalité. […] On remarquera la présence de nombreuses études relevant des disciplines des sciences humaines et sociales : histoire, anthropologie, psychologie, économique, science politique, sociologie, éducation, droit, religion […]  ».
    • MARCIL-LACOSTE, Louise, La raison en procès Essai sur la philosophie et le sexisme, LaSalle, Hurtubise HMH, coll. « Brèches », 1987, 223 p.
      Cote : 305.3 M319r 1987
      «  À la fois trop banale et trop radicale, la question de la femme semble échapper à la philosophie. [...] Qu'en est-il donc du sexisme philosophique et à quels signes épistémologiques peut-on le reconnaître ? On répondra ici à cette question par un ensemble d'études historiques et thématiques permettant de formuler explicitement des constats, des jalons et des critères du sexisme philosophique[...] . »
    • MELKEVIK, Bjarne, Philosophie du droit, Québec, Presses de l'Université Laval, 2010, 649 p.
      Cote : 340.1 M523p 2010
    • MELKEVIK, Bjarne, Droit et agir communicationnel – Penser avec Habermas, Paris, Buonos Books International, 2012, 117 p.
      Cote : 340.1 H1148m 2012
      « Habermas exige que les individus trouvent la "valeur" de la modernité juridique dans le mode d'un agir communicationnel, c'est-à-dire qu'autant la démocratie que le droit se confirment ou se nient dans la pratique communicationnelle. Il faut repenser la question du droit pour ainsi le libérer des contraintes dogmatiques qui présentement pèsent si lourdement sur son développement […].  »
    • MORIN, Michel, Le territoire imaginaire de la culture, LaSalle, Hurtubise HMH, coll. « Brèches », 1979, 182 p.
      Cote : 320.01 M8587t 1979 t. 1
      «  Le concept de culture s'entendrait ainsi dans un sens relativement indifférencié, comprenant l'ensemble des représentations ou la représentation qu'une société parvient à se renvoyer d'elle-même dans les divers champs de son activité, sans distinction ni discrimination de quelque sorte.  »
    • MORIN, Michel et Claude BERTRAND, Le territoire imaginaire de la culture, LaSalle, Hurtubise HMH, coll. « Brèches », 1979, 317 p.
      Cote : 320.01 M8587t 1979 t. 2
    • PELLAND, Ginette, La peur des mots Essai, Lachine, La Pleine Lune, 1993, 108 p.
      Cote : 153.43 P385p 1993
      «  Il faut agir rapidement et efficacement, tel est l'adage d'un américanisme pragmatique, techno-logique, axé avant tout sur la performance effective et la rentabilité immédiate. Cette mentalité a envahi tous les rapports aux différents savoirs. C'est désormais la société elle-même qui fait passer les productions discursives au crible de ses impératifs à courte vue. [...] La pensée se meurt. [...] L'originalité critique et la créativité personnelle deviennent des tares. C'est ce que cet essai percutant démontre et dénonce.  »
    • PELLERIN, René, Théories et pratiques de la désaliénation, Montréal, L'Hexagone, coll. « Positions philosophiques », 1983, 200 p.
      Cote : 128 P387t 1983
      «  De qui (ou de quoi) pouvons-nous attendre une authentique reconnaissance de notre nature d'être personnel ? Qui peut vraiment nous libérer de l'insignifiance de notre destin biologique […]? Voilà des questions auxquelles ne peut échapper celui qui voudrait s'approprier jusqu'à son initiative même de se libérer et de libérer les autres.  »
    • PIOTTE, Jean-Marc, Les neuf clés de la modernité, Montréal, Québec Amérique, coll. « QA compact », 2007, 236 p.
      Cote : 909.08 P6629n 2007 (également disponible en ligne : Prêt numérique)
      « À partir de neuf points d'ancrage, Jean-Marc Piotte effectue des comparaisons entre ce que pensaient les philosophes de l'Antiquité et du Moyen Âge et ce qu'ont développé les philosophes modernes depuis le XVIIe siècle. [...] L'individu et son statut, la raison, le travail, l'amour, l'État, la religion sont les thèmes exploités pour mettre en relief et mieux comprendre les articulations de notre vision du monde . »
    • SEYMOUR, Michel, L'institution du langage, Montréal, Presses de l'Université de Montréal, 2005, 446 p.
      Cote : 306.44 S5215i 2005 (également disponible en ligne : Ebrary)
      «  Existe-t-il un rapport naturel entre un mot et ce qu'il représente? […] Adoptant une approche controversée, basée principalement sur une relecture originale du philosophe Ludwig Wittgenstein, […] l'auteur réfléchit sur le langage tel qu'il s'est développé au sein de l'espèce humaine . »
    • TAYLOR, Charles, A secular age, Cambridge [etc.], Belknap Press of Harvard University Press, 2007, 874 p.
      Cote : 211.6 T2392s 2007
      «  What does it mean to say that we live in a secular age? Almost everyone would agree that in some sense we do: I mean the "we" who live in the West, or perhaps Northwest, or otherwise put, the North Atlantic world although secularity extends also partially, and in different ways, beyond this world. And the judgment of secularity seems hard to resist when we compare these societies with anything else in human history: that is, with almost all other contemporary societies (e.g., Islamic countries, India, Africa) on one hand; and with the rest of human history, Atlantic or otherwise, on the other. »
  • Des philosophes à l'étude
    • ALLARD, Gérald, La Boétie et Montaigne sur les liens humains, Sainte-Foy, Le Griffon d'argile, coll. « Philosophie », 1994, 308 p.
      Cote : 323.65 A419l 1994
      «  Si Plutarque et Hippocrate ont pu aider Étienne de La Boétie à réfléchir sur la servitude volontaire, si la vie de réflexion de Montaigne dépendait de sa pratique régulière des Anciens, si l'un et l'autre ont laissé les traces de ce dialogue dans leurs œuvres, il est possible de tirer de ces hommes de quoi réfléchir efficacement à notre tour.  »
    • BEAUDRY, Jacques, Autour de Jacques Lavigne, philosophe – Histoire de la vie intellectuelle d'un philosophe québécois de 1935 à aujourd'hui – Accompagnée d'un choix de textes de Jacques Lavigne, [Trois-Rivières], Éditions du Bien public, 1985, 168 p.
      Cote : 191 L411zbe 1985
      « Mon texte est un fragment d'une histoire parabiographique toujours à faire. L'histoire parabiographique se révèle d'abord sous la forme d'un texte "autour de" se développant à partir d'un élément biographique ou d'une biographie, pour dessiner, par associations et distanciations, un moment d'une histoire plus large  ».
    • BEAUDRY, Jacques, Roland Houde, un philosophe et sa circonstance – Itinéraire intellectuel d'un philosophe québécois de 1945 à aujourd'hui, Trois-Rivières, Éditions du Bien public, 1986, 195 p.
      Cote : 191 H836Xbe 1986
    • FERRETTI, Andrée, La passion de l'engagement, 1964-2001 – Discours et textes, Outremont, Lanctôt, 2002, 192 p.
      Cote : 320.1509714 F387p 2002
      « Avec les années, cependant, [l'écriture d'Andrée Ferretti] change. La militante donne naissance à une penseuse originale, tout aussi passionnée que la première, mais plus structurée, plus nuancée et plus raffinée. Le premier degré de la pure propagande devient analyse et l'appel à l'action devient aussi réflexion philosophique. » (Extrait de la préface d'Hélène Pedneault).
    • FISETTE, Denis et Sandra LAPOINTE (dir.), Aux origines de la phénoménologie – Husserl et le contexte des recherches logiques, Paris / Sainte-Foy, Librairie philosophique J. Vrin / Presses de l'Université Laval, coll. « Zêtêsis. Série textes et essais », 2003, 311 p.
      Cote: 193 h9724Ya 2003
      « Douze études ont été réunies dans ce volume afin de souligner le centenaire de la publication de l'ouvrage séminal de la phénoménologie. Fidèles à la vocation que lui assigne le père de la phénoménologie d'être une œuvre de percée, ces études ouvrent de nouvelles perspectives sur ce monumental Grundwerk. Elles se penchent sur différents aspects des Recherches logiques en portant une attention particulière à son contexte historique, à ses sources […]. »
    • GAUTHIER, Yvon, Hegel – Introduction à une lecture critique , Québec, Presses de l'université Laval, coll. « Logique de la science », 2010, 105 p.
      Cote : 193. H462pYg 2010 (également disponible en ligne : Ebrary)
    • GRONDIN, Jean, Introduction à Hans-Georg Gadamer, Paris, Editions du Cerf, coll. « La nuit surveillée », 1999, 238 p.
      Cote: 193 G123Yg 1999
      « La théorie fondamentale de Gadamer est que le monopole revendiqué par la science moderne dans l'ordre du savoir représente une évolution unilatérale de notre civilisation. Il nous conduit à déformer et à manquer l'expérience de vérité des formes de compréhension qui ne se conforment pas à son modèle méthodique  ».
    • JOANNIS, David Guy, Sartre et le problème de la connaissance, Sainte-Foy, Presses de l'Université Laval, 1997, 150 p.
      Cote: 194 S2515Yj 1997
    • LABERGE, Pierre, La théologie kantienne précritique, Ottawa, Éditions de l'Université d'Ottawa, coll. « Philosophica », 1973, 192 p.
      Cote: 193 K1678YL 1973
    • LACHARITÉ, Normand, Lisons Kant – Analyses, commentaires, paraphrases, résumés et tableaux pour aider à lire la Critique de la raison pure et la Critique de la faculté de juger, Montréal, Université du Québec à Montréal, 1997, 236 p.
      Cote: 193 K1678YL 1997
    • LAFRANCE, Guy, La philosophie sociale de Bergson – Sources et interprétation , Ottawa, Éditions de l'Université d'Ottawa, 1974, 148 p.
      Cote: 194 B4997YLg 1974
    • MARION, Mathieu, Ludwig Wittgenstein – Introduction au Tractatus logico-philosophicus, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Philosophies », 2004, 127 p.
      Cote: 192 W831tYm 2004
    • MELKEVIK, Bjarne et Jean-Marc NARBONNE, Une philosophie dans l'histoire – Hommages à Raymond Klibansky, Sainte-Foy, Presses de l'Université Laval, coll. « Zêtêsis. Série textes et essais », 2000, 410 p.
      Cote : 109 P5683 2000
    • MATTÉI, Jean-François et Jean-Marc NARBONNE, La transcendance de l'homme? Études en hommage à Thomas de Koninck, Presses de l'Université Laval, coll. « Zêtêsis », 2012, 254 p.
      Cote : 144 T7722 2012
      « Le dévouement entier de Thomas de Koninck envers la philosophie est une évidence pour tous ceux qui ont eu l'occasion de le côtoyer, dévouement fondé sur la conviction […], que la philosophie délie, comme le suggérait déjà le Phédon, c'est-à-dire possède le pouvoir de libérer les virtualités humaines […]. »
    • PATRY, Jacques, L'interdit, la transgression, Georges Bataille et nous, Québec, Presses de l'Université Laval, 2012, 96 p.
      Cote : 194 B3281Yp 2012
      «  Les interdits et le travail fondent notre monde. Pourtant, l'humain a en lui une force, qu'il désigne par diverses expressions : vie, excès, désir, passion […]. C'est ce que Georges Bataille (1897-1962) appelait "la part maudite". Alors comment rejoindre l'humain dans son intégralité? Il faut transgresser les interdits, mais sans les détruire. Telle est la lecture que Jacques Patry nous propose de l'œuvre de Georges Bataille . »
    • PIOTTE, Jean-Marc, La pensée politique de Gramsci, Montréal, Lux, coll. « Humanités », 2010, 280 p.
      Cote : 320.532092 G747p 2010
      « Les réflexions politiques d'Antonio Gramsci, qui sont contenues dans une trentaine de cahiers rédigés dans les geôles de Mussolini de 1929 à 1935, révèlent une pensée complexe, originale et profonde. Jean-Marc Piotte, en centrant son analyse sur la notion d'intellectuel, donne une interprétation cohérente de l'ensemble de l'œuvre de Gramsci et explique l'apport important de ce penseur, qui renouvelle la théorie marxiste en démontrant l'importance des luttes culturelles dans les luttes politiques. »
    • PLATON, La république, traduction du grec ancien par Georges Leroux, Paris, Flammarion, 2002, 801 p.
      Cote : 184 P718r F2002
    • PLATON, Œuvres complètes, sous la direction de Luc Brisson, Paris, Flammarion, 2008, 2204 p.
      Cote : 184 P718A1 F2008
      « Cette édition comprend la totalité des dialogues de Platon, ainsi que la traduction inédite des œuvres douteuses et apocryphes. Elle comporte en outre une introduction générale, des notices de présentation pour chaque dialogue, des annexes, un index des noms propres et des notions, et un répertoire des citations, qui permettent à tous, néophytes ou familiers, de redécouvrir Platon.  »
    • RUELLAND, Jacques G., De l'épistémologie à la politique – la philosophie de l'histoire de l'art de Karl R. Popper, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Philosophie d'aujourd'hui », 1991, 248 p.
      Cote : 901 R921d 1991
    • STEENBERGHEN, Fernand Van, Le retour à saint Thomas a-t-il encore un sens aujourd'hui?, Montréal / Paris, Inst. [Institut] d'études médiévales / Librairie J. Vrin, 1967, 60 p.
      Cote : 149.91 S8147r 1967

Nos partenaires

Ville de Montréal. Fondation de BAnQ. Les Amis de BAnQ. Catalogue des bibliothèques du Québec. RDAQ. RFN.