Collections

Histoires d'immigrations

Histoires d'immigrations

Des conférences qui racontent la riche histoire de l’immigration au Québec, de l’origine du phénomène migratoire aux mœurs de la communauté actuelle. Témoignages et échanges sont également au programme.

Conférences

Conférences animées par Dominique Poirier, journaliste et animatrice

Dominique Poirier.

Dominique Poirier
Journaliste et animatrice

  1. Catherine Bourbeau et Bruce Bolton. Vidéo Audio

    Les Écossais – Histoire et questions identitaires

    Catherine Bourbeau,
    Bruce Bolton

    Montréal, Service audiovisuel UQAM / Canal Savoir, © 2012

    Description

    Un portrait de la présence écossaise à Montréal. Quelles sont les raisons qui ont poussé les Écossais à émigrer vers le Québec? Quelles circonstances ont entouré la création d’une communauté aux multiples visages, représentée par des associations constituées entre autres sur des bases de classes sociales? Quelle est la dynamique interne de la communauté écossaise de Montréal telle qu’elle a évolué au fil du temps et telle qu’elle existe aujourd’hui? Quels sont les identités écossaises montréalaises contemporaines, les piliers sur lesquels elles reposent et l’importance, pour ces identités, qu’a eue – et qu’a toujours – la question identitaire et linguistique du Québec?

    Conférencière : Catherine Bourbeau, anthropologue

    Invité : Bruce Bolton, président de la Société St-Andrew’s de Montréal

  2. Simon Jolivet et Pierre Marc Johnson. Vidéo Audio

    Les Irlandais – Une histoire de leur intégration depuis 1815

    Simon Jolivet,
    Pierre Marc Johnson

    Montréal, Service audiovisuel UQAM / Canal Savoir, © 2012

    Description

    De tous les peuples qui se sont établis au Québec après 1815, ce sont les Irlandais qui ont partagé le plus activement les milieux de vie canadiens-français (paroisses, écoles, conseils scolaires, usines, etc.). Jusqu’en 1900, les Irlandais ont d’ailleurs formé, en nombre et en proportion, la plus importante communauté ethnoculturelle du Québec, devant les gens d’origine anglaise, écossaise ou italienne. C’est à Montréal, dans Griffintown, Pointe-Saint-Charles et Notre-Dame-de-Grâce, que les associations politiques et culturelles irlandaises les plus influentes du Québec se sont activées.

    L’histoire de l’intégration des Irlandais au Québec se fonde pourtant sur une étonnante complexité identitaire, originale au sein de la grande diaspora irlandaise. Plus d’un siècle après l’arrivée des premiers Irlandais, leurs descendants se trouvent encore dans un état triplement minoritaire : ils sont catholiques au sein d’un pays canadien à majorité protestante, catholiques anglophones au sein d’une institution cléricale canadienne-française et anglophones au sein d’une province et d’une ville à majorité francophone.

    Cette situation assez insolite a contribué à favoriser la persistance d’un sentiment ethnique irlandais – l’irlandicité – bien plus longtemps qu’ailleurs au Canada. C’est au Québec, du reste, que les courants républicains irlandais, qui témoignent de la ferveur de cette irlandicité, sont les plus actifs. Des Fenians des années 1860 à la création de la Self-Determination for Ireland League of Canada and Newfoundland en 1920 à Montréal, les Irlando-Québécois ont marqué le paysage politique et culturel montréalais. Aujourd’hui encore, le très important défilé de la Saint-Patrick atteste l’empreinte importante des Irlandais au Québec.

    Conférencier : Simon Jolivet, historien et professeur à l’Université d’Ottawa

    Invité : Pierre Marc Johnson, avocat, médecin et ex-premier ministre du Québec

  3. Bruno Ramirez et Donat J. Taddeo. Vidéo Audio

    Les Italiens – Immigrants dans l’espace social et culturel montréalais

    Bruno Ramirez,
    Donat J. Taddeo

    Montréal, Service audiovisuel UQAM / Canal Savoir, © 2012

    Description

    Survol de l’histoire de l’immigration des Italiens au Québec, cette conférence se penche tout particulièrement sur les deux périodes d’immigration italienne intensive, soit le début du xx e siècle et la période allant de 1946 à 1970. On y aborde notamment la naissance de pôles résidentiels dans plusieurs quartiers de la ville, les stratégies d’adaptation à une société urbaine moderne de la part d’une population de souche majoritairement agraire, l’importance de la vie familiale et associative à l’intérieur de la communauté italienne, les phénomènes d’intégration économique et culturelle dans une perspective intergénérationnelle et les perceptions de l’« italianité » dans le plus large univers métropolitain.

    Conférencier : Bruno Ramirez, professeur titulaire au Département d’histoire de l’Université de Montréal

    Invité : Donat J. Taddeo, adjoint du président, planification et développement, au Loyola High School

  4. Pierre Anctil et Rivka Augenfeld. Vidéo Audio

    Les Juifs yiddishophones – Un siècle de vie yiddish à Montréal

    Pierre Anctil,
    Rivka Augenfeld

    Montréal, Service audiovisuel UQAM / Canal Savoir, © 2012

    Description

    De langue maternelle yiddish, les Juifs est-européens ont constitué à Montréal la plus importante communauté immigrante de la première moitié du xx e siècle. Très politisés et fort bien organisés sur le plan communautaire, ils ont donné naissance dans la ville à de nombreuses institutions culturelles, scolaires et syndicales yiddishophones, en plus d’animer un important courant littéraire dans cette langue.

    Sur le boulevard Saint-Laurent en particulier, ils ont occupé un espace bien visible, d’où ils ont rayonné dans de nombreux milieux progressistes, en plus d’influencer les habitudes culinaires de tous les Montréalais.

    Après la guerre, une nouvelle vague d’immigration de Juifs yiddishophones est arrivée à Montréal, composée en grande partie de survivants de l’Holocauste. Aujourd’hui, le yiddish n’est plus utilisé couramment dans la communauté juive, mais la majorité des Juifs montréalais sont toujours issus de cette culture est-européenne.

    Conférencier : Pierre Anctil, professeur titulaire au Département d’histoire de l’Université d’Ottawa

    Invitée : Rivka Augenfeld, membre du conseil d’administration de la Bibliothèque juive de Montréal

  5. Stephanos Constantinides et Dimitrios Filippou. Vidéo Audio

    Les Grecs – Des pionniers à l’intégration actuelle de la communauté

    Stephanos Constantinides,
    Dimitrios Filippou

    Montréal, Service audiovisuel UQAM / Canal Savoir, © 2012

    Description

    Samuel de Champlain mentionne dans ses mémoires la présence d’un jeune Grec qui lui servit d’interprète dans ses relations avec les Indiens. Cependant, ce n’est qu’à partir du début du xx e siècle qu’on assiste à la naissance d’une petite communauté grecque qui ne dépassera pas 6000 personnes jusqu’aux années 1950. Entre les années 1950 et 1980, une deuxième vague d’immigration pousse le nombre total à 100 000. Forcés d’accepter les travaux les plus pénibles, les premiers immigrants grecs ont été témoins de l’intégration de leurs enfants des deuxième et troisième générations, qui sont présents aujourd’hui dans tous les secteurs de la société québécoise.

    Conférencier : Stephanos Constantinides, directeur du Centre de recherches helléniques Canada – KEEK

    Invité : Dimitrios Filippou, ingénieur et collaborateur de Radio Centre-ville

  6. Marjorie Villefranche et Maryse Alcindor. Vidéo Audio

    Les Haïtiens – Partir pour rester... Histoire de la communauté haïtienne au Québec

    Marjorie Villefranche,
    Maryse Alcindor

    Montréal, Service audiovisuel UQAM / Canal Savoir, © 2012

    Description

    Outre un bref passage d’un groupe d’Acadiens à Saint-Domingue en 1764-1765, le principal canal de communication entre Haïti et les francophones du Canada sera mis en place par les congrégations religieuses qui arrivent en Haïti à la faveur de l’occupation américaine... En 1954, les deux pays s’échangent des ambassadeurs. Dans les années 1960, des milliers de jeunes professionnels haïtiens fuyant la féroce dictature de Duvalier se réfugient au Québec. La majorité d’entre eux trouvent de bons emplois dans leur domaine et connaissent des conditions d’intégration favorables. Francophones, compétents, ils répondent aux besoins de la société québécoise de l’époque. Haïti devient le premier pays fournisseur d’immigrants pour le Québec, et ce, jusque dans les années 1970.

    Conférencière : Marjorie Villefranche, directrice générale de la Maison d’Haïti

    Invitée : Maryse Alcindor, officière de l’Ordre national du Québec, ex-sous-ministre au gouvernement du Québec

  7. Miguel Simão Andrade et Helena Loureiro. Vidéo Audio

    Les Portugais – Une présence, un héritage au Québec

    Miguel Simão Andrade,
    Helena Loureiro

    Montréal, Service audiovisuel UQAM / Canal Savoir, © 2012

    Description

    Si la présence historique portugaise au Québec est très ancienne, la première vague d’immigration massive et la création d’une véritable communauté portugaise sont un phénomène relativement récent, qui date des années 1950. Jusqu’à l’aube des années 1980, plus de 40 000 Portugais, fuyant la misère et la dictature, s’établissent au Québec et plus particulièrement à Montréal où ils créent un « quartier portugais » autour du boulevard Saint-Laurent, sur le Plateau-Mont-Royal.

    Après un bref survol sociohistorique de l’immigration portugaise, cette conférence décrit le processus d’adaptation et d’intégration sociale, économique et culturelle de ces immigrants et explore les multiples facettes de l’identité luso-québécoise (travail, famille, propriété, religion, vie associative) dans une perspective historique sensible aux permanences et aux ruptures.

    Conférencier : Miguel Simão Andrade, animateur-recherchiste pour l’organisme Ensemble pour le respect de la diversité

    Invitée : Helena Loureiro, chef cuisinière

  1. Louis-Jacques Dorais et Kim Thúy. Vidéo Audio

    Les ressortissants d’Asie du Sud-Est – Les Vietnamiens, Cambodgiens et Laotiens au Québec

    Louis-Jacques Dorais,
    Kim Thúy

    Montréal, Service audiovisuel UQAM / Canal Savoir, © 2012

    Description

    Alors qu’il y avait très peu de Vietnamiens, de Cambodgiens et de Laotiens au Québec avant les années 1980, ces communautés culturelles comptent maintenant plus de 50 000 membres, surtout regroupés dans la région montréalaise. Cette conférence tentera de faire le point sur les itinéraires migratoires et les principaux caractères démographiques et socioéconomiques de ces trois groupes, dont la présence est bien visible – qui, par exemple, n’a jamais fréquenté de restaurant vietnamien? –, mais dont on ne connaît pas vraiment les conditions de vie et le mode d’insertion dans la société d’accueil. Ces réfugiés et immigrants de naguère sont généralement devenus des Québécois bien intégrés à leur milieu, tout en conservant des valeurs et des habitudes qui leur sont propres.

    Conférencier : Louis-Jacques Dorais, professeur titulaire au Département d’anthropologie de l’Université Laval

    Invitée : Kim Thúy, auteure

  2. José Del Pozo et Bïa. Vidéo Audio

    Les Latino-Américains – Immigrants et réfugiés au Québec, depuis les années 1960 jusqu’à nos jours

    José Del Pozo,
    Bïa

    Montréal, Service audiovisuel UQAM / Canal Savoir, © 2012

    Description

    L’immigration des Latino-Américains est plutôt récente, mais elle s’étend déjà sur au moins quatre décennies. Cette conférence a pour but d’élucider les facteurs expliquant leur venue au Québec en décrivant l’expérience commune des immigrants (la violence politique, l’instabilité économique) ainsi que les caractéristiques qui les ont différenciés au fil du temps (certains ont fui leur pays, d’autres ont emprunté les voies « normales » de l’immigration). Il est aussi question de l’implantation de ces nouveaux arrivants au Québec et du degré de leur intégration, qui semble se dérouler plutôt bien sur les plans culturel et social mais beaucoup moins bien sur le plan économique.

    Conférencier : José Del Pozo, professeur d’histoire à l’Université du Québec à Montréal

    Invitée : Bïa, chanteuse d’origine brésilienne

  3. Yolande Cohen et Neev Bensimhon. Vidéo Audio

    Les Séfarades d’Afrique du Nord – Mémoires de départs : trajectoires de Juifs séfarades à Montréal

    Yolande Cohen,
    Neev Bensimhon

    Montréal, Service audiovisuel UQAM / Canal Savoir, © 2012

    Description

    Métropole de trois millions d’habitants, Montréal abrite aujourd’hui une grande communauté juive qui rassemble en son sein des juifs d’origines diverses, dont un bon quart se dit séfarade. Destin improbable que celui de ces quelques centaines de juifs chassés d’Espagne par l’Inquisition et dont les descendants sont devenus de respectables citoyens anglais qui abordent en colons les rives du Saint-Laurent à la fin du XVIII e siècle.

    Destin encore plus improbable pour ces juifs qui quittent l’Afrique du Nord, où ils étaient établis depuis plusieurs siècles, dans le contexte de la décolonisation européenne, pour venir s’établir sur les rives du Saint-Laurent.

    D’où viennent-ils, comment sont-ils arrivés à Montréal et comment peut-on aujourd’hui reconnaître les Séfarades? Telles sont les principales questions qui se posent quand on aborde les itinéraires complexes de ces migrants. Nous tâcherons de retracer les moments marquants de leurs pérégrinations.

    Conférencière : Yolande Cohen, professeure d’histoire à l’Université du Québec à Montréal

    Invité : Neev Bensimhon, humoriste

  4. Rachida Azdouz et Lynda Thalie. Vidéo Audio

    Les Maghrébins – Entre affirmation, repli et reconstruction identitaire

    Rachida Azdouz,
    Lynda Thalie

    Montréal, Service audiovisuel UQAM / Canal Savoir, © 2012

    Description

    Les Québécois originaires du Maghreb sont issus d’une immigration relativement récente, marquée par une grande diversité socioculturelle et par des parcours multiples et variés. Après avoir esquissé une histoire des Maghrébins du Québec, cette conférence pose un regard sur les défis et les enjeux liés à leur intégration à la société d’accueil ainsi que sur les diverses stratégies identitaires susceptibles de favoriser une intégration harmonieuse et une identité double, voire multiple, pleinement assumée.

    Conférencière : Rachida Azdouz, psychologue spécialiste en relations interculturelles

    Invitée : Lynda Thalie, chanteuse

  5. Christian Agbobli et Zab Maboungou. Vidéo Audio

    Les Africains subsahariens – Entre histoire, éducation et politique

    Christian Agbobli,
    Zab Maboungou

    Montréal, Service audiovisuel UQAM / Canal Savoir, © 2012

    Description

    La recherche sur les Québécois issus de l’Afrique subsaharienne est relativement récente et peu documentée. Si on peut faire remonter la présence des Subsahariens au Québec aux années 1960, c’est surtout à partir des années 1980 et 1990 que cette immigration s’est intensifiée. Loin de représenter un ensemble monolithique, les immigrants issus de l’Afrique noire subsaharienne proviennent de plusieurs pays et cultures différents et parlent de multiples langues. La conférence présente les jalons de la présence de l’immigration subsaharienne au Québec et interroge l’apport de cette immigration à la société québécoise.

    Conférencier : Christian Agbobli, professeur de communication sociale et publique à l’UQAM

    Invitée : Zab Maboungou, chorégraphe

  6. Sami Aoun et Georges Karam. Vidéo Audio

    La communauté libanaise au Québec – Appel de liberté et quête de l’excellence!

    Sami Aoun,
    Georges Karam

    Montréal, Service audiovisuel UQAM / Canal Savoir, © 2012

    Description

    L’émigration libanaise a créé l’une des plus importantes diasporas dans le monde, soit environ 15 millions de personnes, le triple de la population actuelle du Liban. Cette conférence jette un éclairage sur les origines du flot migratoire, c’est-à-dire les facteurs politiques et géopolitiques qui ont déclenché le phénomène, et offre des points de repère chronologiques.

    Il est également question de la mémoire collective des Libanais, des lieux vers lesquels ils ont émigré, de leurs cadres sociaux et culturels ainsi que de leurs affiliations confessionnelles et ethniques. La conférence se penche aussi sur les centres culturels, les lieux de culte, les congrégations de missionnaires, les représentations diplomatiques, les médias et les activités folkloriques et artistiques de la diaspora. Elle souligne la dynamique d’interaction, d’assimilation et d’intégration de la communauté libanaise ainsi que ses apports à l’économie et à la culture québécoises. Enfin, cette conférence pose un regard sur les perspectives d’avenir de la communauté au Québec et sur le délicat équilibre qu’elle devra maintenir entre ses intérêts et ses valeurs.

    Conférencier : Sami Aoun, politologue et professeur à l’Université de Sherbrooke

    Invité : Georges Karam, enseignant et homme d’affaires à la retraite

Conférence animée par Guy Berthiaume, président-directeur général de BAnQ

Guy Berthiaume.

Guy Berthiaume
Président-directeur général de BAnQ

  1. Magdalena Dembinska et Bernard Adamus. Vidéo Audio

    Les Polonais

    Magdalena Dembinska,
    Bernard Adamus

    Montréal, Service audiovisuel UQAM / Canal Savoir, © 2012

    Description

    Le premier Polonais à avoir immigré au Canada serait arrivé à Québec en 1686. Après différentes vagues d’immigration, principalement liées aux mutations politiques du XX e siècle, plus d’un million de Polonais vivent au Canada. Ceux-ci se sont d’abord majoritairement établis à Winnipeg, puis à Montréal et finalement à Toronto. La conférence retrace l’histoire de cette immigration, particulièrement au Québec, en explicitant ses causes et en retraçant le développement de la communauté et son degré d’intégration à la société canadienne.

    Conférencière : Magdalena Dembinska, professeure de science politique à l’Université de Montréal

    Invité : Bernard Adamus, auteur-compositeur-interprète

  1.  

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.