Collections

Collection numérique

Journaux

 


   À propos, 1973-1974 (Québec)

Publié à Québec, le journal À propos (1973-1974) s’inscrit à la suite de L’Action sociale (1907-1915), L’Action catholique (1915-1962), L’Action (1962-1971) et L’Action-Québec (1971-1973).

 


   L'Abitibi, 1920-1922 (Amos)

Seul journal de langue française dans le Nord-Ouest québécois, L'Abitibi devient en 1922 La Gazette du Nord, qui sera publiée pendant 30 ans.

 


   L'Action, 1911-1916 (Montréal)

Dirigée par Jules Fournier, L'Action se destine à une certaine élite et compte parmi ses collaborateurs quelques-unes des meilleures plumes du Canada français. Ce journal soutient le programme nationaliste élaboré en 1903 par Olivar Asselin.

 


   L'Action, 1962-1971 (Québec)

Publié à Québec, le journal L'Action (1962-1971) fait suite à L'Action sociale (1907-1915) et à L'Action catholique (1915-1962).

 


   L'Action catholique, 1915-1962 (Québec)

Publié à Québec, L'Action catholique (1915-1962) a longtemps été le quotidien préféré des ruraux, avec ses chroniques touchant tous les sujets de la vie courante. Intitulé L'Action sociale de 1907 à 1915, il paraîtra ensuite sous le titre L'Action (1962-1971), puis L'Action-Québec de 1971 à 1973.

 


   L'Action sociale, 1907-1915 (Québec)

Ce journal d’informations locales, nationales et internationales s’intéresse aussi à la vie culturelle, aux idées et au mouvement féministe.

 


   L'Action-Québec, 1971-1973 (Québec)

Publié à Québec, le journal L'Action-Québec (1971-1973) fait suite à L'Action sociale (1907-1915), L'Action catholique (1915-1962) et L'Action (1962-1971).

 


   Album universel, 1902-1907 (Montréal)

Succédant au Monde illustré (1884-1902), L’Album universel offre des textes variés, abondamment illustrés de gravures et de photographies.

 


   L'Ami du peuple, de l'ordre et des lois, 1832-1840 (Montréal)

Dirigé par les Sulpiciens, ce journal conservateur s’oppose aux patriotes de Louis-Joseph Papineau.

 


   L'Argus, 1826-1828 (Trois-Rivières)

Journal politique, L'Argus a d'abord été publié à Trois-Rivières, puis à Montréal à compter de juillet 1827.

 


   L'Aurore, 1817-1819 (Montréal)

Hebdomadaire montréalais, L'Aurore se donne une mission d'ordre politique, scientifique et littéraire, accordant une large place aux nouvelles en provenance d'Europe et aux débats de l'Assemblée législative du Québec.

 


   L'Aurore des Canadas, 1839-1849 (Montréal)

Modéré en matière de positions politiques, L'Aurore des Canadas met l'accent sur les facteurs d'harmonie dans la société.

 


   L'Autorité, 1913-1955 (Montréal)

Libéral et anticlérical, ce journal critique la société canadienne-française et son conformisme. Dans ses dernières années, L’Autorité compte plusieurs collaborateurs prestigieux qui lui assurent une grande qualité de contenu rédactionnel.

 


   L'Avant-garde, 1908 (Montréal)

Hebdomadaire, L'Avant-garde commente l'actualité politique et offre des études sur la vie artistique et littéraire.

 


   The Axe, 1922-1924 (Montréal)

Un hebdomadaire montréalais de langue anglaise qui a connu la notoriété en 1922 au sujet de l'« Affaire Blanche Garneau ».

 


   Le Bien public, 1909-1978 (Trois-Rivières)

De tendance conservatrice, Le Bien public était consacré aux intérêts et à la vie politique, économique et sociale de la Mauricie.

 


   La Bombe, 1909 (Montréal)

Publié à Montréal, l’hebdomadaire du dimanche La Bombe adopte un humour qui s’inspire souvent d’un esprit gavroche, propre à des collégiens.

 


   Le Boréal Express, 1524-1841

Texte intégral.

Un journal qui relate au présent les faits marquants de l'histoire, comme s'il avait été publié à l'époque où ces événements ont eu lieu. Une abondante documentation sur la vie sociale, économique, politique, intellectuelle et religieuse du Québec et du Canada, dans le contexte international de l'époque, de 1524 à 1841.

 


   Le Bulletin, 1904-1908 (Montréal)

Ce journal d’informations locales, nationales et internationales s’intéresse aussi à la vie culturelle, aux idées et au mouvement féministe.

 


   Le Canada, 1903-1954 (Montréal)

Très lié au Parti libéral, Le Canada avait dès sa fondation toutes les caractéristiques du journal populaire moderne : abondante publicité, nombreuses chroniques, information nationale et internationale qui rivalisait avec celle de ses concurrents.

 


   Le Canada Français, 1893-1958 (Saint-Jean-sur-Richelieu)

Publié à Saint-Jean-Richelieu depuis 1893, Le Canada Français trouve ses origines dans Le Franco-Canadien, paru de 1860 à 1895.

 


   The Canadian Gazette / La Gazette canadienne, 1807-1808 (Montréal)

En concurrence avec la Gazette de Montréal, l'hebdomadaire bilingue La Gazette canadienne n'a vécu que sept mois.

 


   Canadian Illustrated News, 1869-1883 (Montréal)

L'un des journaux les plus innovateurs de l'histoire de l'imprimerie au Québec et au Canada, le Canadian Illustrated News (1869-1883) est et restera toujours une des principales sources iconographiques sur le Québec de cette époque.

 


   The Canadian Spectator, 1822-1829 (Montréal)

Favorable au pouvoir établi, The Canadian Spectator aborde tous les domaines de la vie politique, économique, militaire, sociale et culturelle.

 


   The Canadian Times, 1823-1824 (Montréal)

Ce journal politique et littéraire défend les intérêts de la minorité britannique du Bas-Canada.

 


   Le Canadien, 1806-1909 (Québec)

Fondé dans le but de défendre les intérêts politiques des classes professionnelles canadiennes-françaises, Le Canadien a connu une histoire mouvementée et des rédacteurs prestigieux (Pierre Bédard, Étienne Parent, Joseph-Israël Tarte, etc.).

 


   La Canadienne, 1840 (Montréal)

La Canadienne traite de politique, de littérature, d'agriculture et de commerce. Elle emprunte souvent ses nouvelles au Courrier des États-Unis.

 


   Le Canard, 1877-1936 (Montréal)

Cet hebdomadaire humoristique publié à Montréal a connu un vif succès en son temps.

 


   Le Castor, 1843-1845 (Québec)

Rédigé par Napoléon Aubin, qui possède également Le Fantasque, Le Castor est un journal politique qui vise la conservation de la nationalité française au Canada.

 


   Le Charivari canadien, 1844 (Montréal)

Orné de gravures sur bois, Le Charivari canadien veut amuser le lecteur en l’instruisant quant à l’état de sa patrie et à la conduite des autorités.

 


   Le Charivari canadien, 1868 (Québec)

Hebdomadaire humoristique, Le Charivari canadien commente l’actualité politique en textes et en images.

 


   The Christian Register, 1823 (Montréal)

Cette source de documentation s'adresse à quiconque s'intéresse à l'histoire du protestantisme au Canada.

 


   Le Clairon, 1912- (Saint-Hyacinthe)

De sa fondation à 1954, Le Clairon de Saint-Hyacinthe a exprimé les vues de son fondateur, Télesphore-Damien Bouchard, qui s’efforçait de rallier les opposants aux conservateurs, au clergé et aux nationalistes tout en se consacrant aux intérêts de sa région.

 


   Le Clairon de Saint-Hyacinthe, 1991-1995

 


   Clairon maskoutain, 1954-1961 (Saint-Hyacinthe)

 


   Le Clairon Saint-Hyacinthe, 1961-1971

 


   Le Colon, 1917-1946 (Roberval)

Au service de la région du Lac-Saint-Jean, Le Colon est indépendant sur le plan politique et soutient de nombreuses campagnes de mobilisation de l’opinion publique.

 


   Le Constitutionnel, 1823-1824 (Trois-Rivières)

Le Constitutionnel offre surtout à ses lecteurs des nouvelles de l'étranger, des anecdotes, des pensées et autres textes divers.

 


   Le Couac, 1997-2010

Texte intégral.

Publié à Montréal de 1997 à 2010, Le Couac est un hebdomadaire satirique résolument à gauche distribué dans l’ensemble du Québec.

 


   Le Courier de Québec, 1807-1808

Le Courier de Québec cherche un compromis entre les classes professionnelles de langue française et la bourgeoisie de langue anglaise. Il exprime les opinions de l’élite et fait l’éloge des institutions britanniques.

 


   Le Courrier canadien, 1838 (Montréal)

Destiné à la jeunesse, ce journal adopte un ton modéré mais défend vigoureusement les intérêts des Canadiens français.

 


   Le Courrier de Saint-Jean, 1896-1909

Cet hebdomadaire conservateur concurrence Le Canada français de Félix-Gabriel Marchand.

 


   Le Courrier du Bas-Canada, 1819 (Montréal)

Cet hebdomadaire se donne comme mission d'initier ses lecteurs au fonctionnement des institutions politiques et à les renseigner sur les développements récents dans tous les domaines, de l'agriculture aux arts.

 


   La Croix, 1903-1937 (Montréal)

Ce journal catholique est au service du pape et de l’Église. L’antisémitisme est au cœur de son univers culturel.

 


   Daily Witness, 1874-1893 (Montréal)

Ce quotidien montréalais est marqué par la personnalité de son fondateur, John Dougall, convaincu que les peuples anglo-saxons sont investis d’une mission divine.

 


   Daily World, 1926-1927 (Montréal)

Quotidien grand public de langue anglaise, abondamment illustré.

 


   Les Débats, 1899-1903 (Montréal)

Journal de combat, Les Débats affichaient souvent des positions radicales, ce qui leur valut d'encourir les foudres du clergé.

 


   La Défense, 1898-1905 (Chicoutimi)

Hebdomadaire de tendance conservatrice publié à Chicoutimi, La Défense exprime les aspirations et les besoins de ses lecteurs en accordant une grande importance aux nouvelles régionales.

 


   L'Écho de Charlevoix, 1898-1908 (Baie-Saint-Paul)

Journal qui se déclare avant tout nationaliste et démocrate catholique, L'Écho de Charlevoix couvre les questions locales et appuie le Parti libéral.

 


   L'Écho des Bois-Francs, 1894-1917 (Arthabaska)

Un journal conservateur qui s’efforce de s’adapter aux goûts du jour.

 


   L'Écho des Deux-Montagnes

Journal libéral de combat, L’Écho des Deux-Montagnes publie aussi de nombreuses nouvelles des paroisses du district de Terrebonne.

 


   L'Écho du pays, 1832-1836 (Saint-Charles-sur Richelieu)

Hebdomadaire réformiste, L'Écho du pays visait à couvrir toutes les questions d'intérêt public afin d’assurer le bien-être du peuple et de l'éclairer à propos de ses droits.

 


   L'Étendard, 1883-1893 (Montréal)

Quotidien ultramontain, L’Étendard attaque vigoureusement les conservateurs inspirés par Joseph-Adolphe Chapleau, notamment à l’occasion de la naissance du Parti national.

 


   L'Étoile du Nord, 1884-1965 (Joliette)

Journal d'esprit conservateur, L'Étoile du Nord contribue au développement économique et social de sa région.

 


   L'Éveil, 1911-1917 (Sorel)

Hebdomadaire publié à Sorel, L'Éveil recrute ses collaborateurs parmi les amis du Parti conservateur.

 


   Le Fantasque, 1837-1849 (Québec)

Contrairement aux journaux traditionnels, Le Fantasque, c’est-à-dire son rédacteur Napoléon Aubin, n’utilise pas le discours politique habituel mais manie, avec une grande maîtrise de la langue, les jeux de mots, les charades, poèmes et fables à caractère politique.

 


   La Feuille d'érable, 1880-1882 (Montréal)

Édition hebdomadaire du Courrier de Montréal, La Feuille d'érable est un journal conservateur qui bénéficie de l'appui du clergé. Vouée à l'agriculture, cette publication enrobe son message dans des articles variés et de lecture facile.

 


   Le Franc-parleur, 1870-1878 (Québec)

Partisan du conservatisme social et religieux le plus strict, Le Franc-Parleur dénonce les hérésies modernes et appuie vigoureusement le programme catholique.

 


   Le Franc-parleur, 1915-1940 (Québec)

Publié à Québec, Le Franc-parleur est un journal catholique, nationaliste et politiquement indépendant. Il reflète les opinions de son propriétaire, directeur et principal rédacteur, Raoul Renault.

 


   Le Franco-Canadien, 1860-1895 (Saint-Jean-sur-Richelieu)

Fondé par Félix-Gabriel Marchand (premier ministre du Québec de 1897 à 1900), Le Franco-Canadien a précédé Le Canada Français, qui est toujours publié à Saint-Jean-sur-Richelieu.

 


   The Free Press, 1822-1824 (Montréal)

Cet hebdomadaire réformiste montréalais traduit l'engagement politique de son propriétaire, aussi éditeur du Scribbler, qui s'intéresse davantage à la vie intellectuelle.

 


   La Gazette de Berthier, 1888-1906

Cet hebdomadaire de tendance libérale se consacre avant tout à l’actualité locale et régionale : événements, faits divers, activité commerciale, etc.

 


   La Gazette de Joliette, 1866-1895

Journal politique, commercial et agricole, La Gazette de Joliette soutient fermement le Parti conservateur.

 


   La Gazette des campagnes, 1861-1894, 1941-1956 (La Pocatière)

Un journal agricole publié à Sainte-Anne-de-la-Pocatière de 1861 à 1895 et qui a connu une deuxième vie de 1941 à 1956.

 


   La Gazette des Trois-Rivières, 1817-1822

Fondée par Ludger Duvernay, La Gazette des Trois-Rivières couvre l’actualité locale, nationale et internationale, offrant aussi à ses lecteurs des extraits d’œuvres littéraires et même des articles scientifiques. Sa publication amorce la décentralisation de la vie intellectuelle dans le Bas-Canada, hors Québec et Montréal.

 


   La Gazette du Nord, 1922-1952 (Amos)

Publiée d’abord sous le titre L’Abitibi (1920-1922), La Gazette du Nord a longtemps été le seul hebdomadaire de langue française au service du nord-ouest du Québec et du nord-est de l’Ontario.

 


   Gazette officielle du Québec, 1869-1995

Le journal officiel de l’État québécois, qui donne accès à l’ensemble des lois, règlements, décrets, arrêtés et avis dont la publication est requise.

 


   Le Glaneur, 1836-1837 (Saint-Charles-sur-Richelieu)

Ce journal se préoccupe avant tout des difficultés que connaissent les habitants des campagnes, à qui il présente les techniques les plus récentes dans le domaine de l'agriculture.

 


   Le Grognard, 1881-1884 (Montréal)

Hebdomadaire humoristique, Le Grognard fait suite au Canard et au Vrai Canard.

 


   L'Impartial, 1834-1835 (La Prairie)

Publié pendant très peu de temps, L'Impartial visait à la fois à instruire et à distraire ses lecteurs.

 


   L'Indépendance canadienne, 1894-1896 (Trois-Rivières)

Ce journal défend une position originale : la création d'une république canadienne dotée d'une administration décentralisée au profit des provinces.

 


   Le Journal de Waterloo, 1882-1956

Publié en français dans le comté de Shefford, Le Journal de Waterloo a paru de 1882 à 1956, soutenant successivement des positions favorables aux conservateurs, aux libéraux et à l'Union nationale.

 


   Le Journal des campagnes, 1882-1901 (Québec)

Lié au Courrier du Canada, cet hebdomadaire publié à Québec couvrait les domaines d'intérêt des familles rurales en accordant une grande place à la religion.

 


   Le Journal des Trois-Rivières, 1865-1893

Participant à toutes les croisades contre le libéralisme, Le Journal des Trois-Rivières exprime vigoureusement sa foi catholique et son idéologie clérico-nationaliste.

 


   Le Journal du dimanche, 1883-1885 (Montréal)

Se définissant comme un hebdomadaire avant tout littéraire, Le Journal du dimanche couvre aussi les arts, la mode, les sports et la vie mondaine montréalaise.

 


   La Justice, 1886-1892 (Québec)

Fondé à la suite de l’exécution de Louis Riel, La Justice représente les conservateurs nationaux de Québec.

 


   Le Libéral / The Liberal, 1837 (Québec)

Publié à la fois en français et en anglais à Québec, Le Libéral lutte contre son principal concurrent, Le Canadien. Il dénonce les monopoles et réclame le suffrage universel.

 


   La Libre Parole, 1905-1912 (Québec)

Œuvre de prêtres et de laïcs de la Société d’économie sociale et politique de Québec, La Libre Parole a ouvert la voie au mouvement de l’Action sociale et au journal du même nom, fondé en 1907.

 


   La Minerve, 1826-1899 (Montréal)

Considérée comme l'un des journaux les plus influents de son temps, La Minerve a appuyé trois événements majeurs de l'histoire du Québec et du Canada : les rébellions de 1837-1838, l'entrée en scène du gouvernement responsable et la Confédération.

 


   Le Monde illustré, 1884-1902 (Montréal)

Prenant la relève de L’Opinion publique (1870-1883), Le Monde illustré a occupé une place importante dans la vie intellectuelle du Québec de son époque. En 1902, il devient L’Album universel.

 


   The Montreal Witness, 1845-1938

Demeuré une entreprise familiale durant toute son existence, The Montreal Witness (1845-1938) manifestait une grande intolérance à l'égard des Irlandais et des catholiques en général.

 


   The Morning Chronicle (Jan. 1847 - Nov. 1850)

 


   The Morning Chronicle (Feb. 1888 - May 1888)

 


   The Morning Chronicle and Commercial and Shipping, 1850-1888

 


   La Nation, 1901-1909 (Saint-Jérôme)

Héritière du journal Le Nord, La Nation en maintient les orientations et les traditions.

 


   Le Nationaliste, 1904-1922 (Montréal)

Rédigé par les meilleurs journalistes du temps, jeunes et combatifs, Le Nationaliste se préoccupe de toutes les luttes politiques et s’en prend à toutes les puissances.

 


   Le Nord, 1878-1901 (Saint-Jérôme)

Publié à Saint-Jérôme, Le Nord reflétait l'attachement de ses propriétaires à l'Église catholique et au Parti conservateur.

 


   L'Observateur canadien, 1838 (Montréal)

BAnQ ne possède que deux numéros de ce journal qui s'opposa vigoureusement à Louis-Joseph Papineau.

 


   L'Opinion publique, 1870-1883 (Montréal)

Comme son jumeau de langue anglaise (le Canadian Illustrated News), L'Opinion publique (1870-1883) est une source unique pour toute étude iconographique du Québec du XIXe siècle.

 


   L'Ordre, 1858-1871 (Montréal)

Organe de l'Union catholique, L'Ordre accorde une large place à la vie religieuse mais s'engage aussi au plan politique.

 


   La Patrie, 1879-1978 (Montréal)

Journal quotidien, puis hebdomadaire, La Patrie a été durant cent ans l’un des journaux à grande diffusion du Québec.

 


   Le Pays, 1910-1921 (Montréal)

Résolument engagé, Le Pays se bat sur deux fronts : contre les chefs du Parti libéral, qu’il juge trop opportunistes, et contre l’Église catholique, trop envahissante dans les affaires temporelles.

 


   Le Pays, 1852-1869 (Montréal)

Journal de combat, démocrate et radical, Le Pays privilégie l'actualité politique, mais s'intéresse aussi à la vie commerciale et industrielle.

 


   Le Petit Journal, 1926-1978 (Montréal)

Riche en images, un hebdomadaire populaire qui témoigne de plus de 50 ans de la vie québécoise et internationale.

 


   Le Petit Québécois, 1909-1913 (Québec)

Hebdomadaire humoristique publié à Québec, Le Petit Québécois a pour devise « Je pique mais ne blesse pas ».

 


   Le Peuple, 1880-1887 (Montréal)

Né du besoin d'atteindre les populations rurales que La Patrie n'atteignait guère, Le Peuple est d'allégeance libérale mais adopte des positions modérées.

 


   Photo Journal, 1937-1978 (Montréal)

Lié au Petit Journal, Photo Journal met l'accent sur les illustrations et couvre notamment le monde du spectacle.

 


   Le Populaire, 1837-1838 (Montréal)

Opposé à Louis-Joseph Papineau, Le Populaire se fait l’avocat de la modération et de la prudence.

 


   La Presse, 1980-2010

Texte intégral.

La Presse est un grand quotidien montréalais publié depuis 1884. L'influence des journalistes de La Presse s'étend aujourd'hui au-delà du lectorat du journal et plusieurs d'entre eux sont invités à commenter l'actualité dans d'autres médias.

 


   Le Progrès de l'Est, 1883-1924 (Sherbrooke)

Publié à Sherbrooke, Le Progrès de l’Est se veut un journal local, progressiste et éducatif pour les Canadiens français. Il se déclare conservateur mais indépendant des partis politiques.

 


   Le Progrès du Golfe, 1904-1970 (Rimouski)

Libre de toute attache partisane, cet hebdomadaire est au service du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie. Il se distingue par la qualité de sa facture et la richesse de son contenu.

 


   Punch in Canada, 1849-1850 (Montréal)

Cet hebdomadaire humoristique orné de gravures sur bois se moque des travers de la société et des hommes politiques.

 


   Le Quartier latin, 1919-1970 (Montréal)

Le Quartier latin, journal officiel des étudiants de l'Université de Montréal, ne craignait pas de prendre des positions qui créaient des remous dans l'opinion publique. Plusieurs de ses rédacteurs ont par la suite occupé des postes importants au sein de la société québécoise.

 


   The Quebec Chronicle and Gazette, 1898-1906

Successeur de The Quebec Gazette (1893-1898).

 


   The Quebec Chronicle, 1898-1924

Sous un titre qui a varié (Morning Chronicle, Quebec Morning Chronicle, Quebec Chronicle), un journal de langue anglaise publié à Québec qui met notamment l’accent sur l’actualité commerciale et maritime.

 


   The Quebec Gazette, 1892-1898

Successeur du Quebec Weekly Chronicle (1888-1892), The Quebec Gazette changera son titre en 1898 pour devenir The Quebec Chronicle and Gazette (1898-1906).

 


   Quebec Mercury, 1805-1903

Désireux d’assurer la suprématie politique et économique des Canadiens anglais, le Quebec Mercury a connu des démêlés médiatisés avec son concurrent de langue française, Le Canadien.

 


   The Quebec Morning Chronicle, 1888-1898

 


   Quebec Weekly Chronicle, 1888-1892

Successeur du Weekly Chronicle (1868-1888), cet hebdomadaire de Québec devient en 1892 The Quebec Gazette (1892-1898).

 


   Le Quotidien de Lévis, 1879-1937

Publié de 1879 à 1937, Le Quotidien de Lévis a d'abord été conservateur, puis libéral au début du XXe siècle.

 


   La Quotidienne, 1837-1838 (Montréal)

Publiée à Montréal à une époque troublée, La Quotidienne veut être le porte-parole du peuple. Elle s’oppose à L’Ami du peuple et au Populaire.

 


   La Revue de Gatineau, 1966-1977

Un hebdomadaire au service de la région de l’Outaouais.

 


   Saturday Mirror, 1913 (Montréal)

Cet hebdomadaire illustré reflétait la vie sociale et culturelle de l’élite anglophone de Montréal.

 


   La Scie, 1863-1865 (Québec)

Opposé à la Confédération, le journal humoristique La Scie commente l’actualité politique en textes et en caricatures.

 


   The Settler, 1833-1834 (Montréal)

Ce journal s'intéresse tout particulièrement à la politique locale, à l'immigration et à la colonisation.

 


   Le Sorelois, 1879-1943

Concurrent du journal Le Sud, Le Sorelois appuie sans réserve le Parti conservateur.

 


   Le Spectateur canadien / The Canadian Spectator, 1813-1829 (Montréal)

Favorable au pouvoir établi, ce journal est un témoin de la vie politique, économique, militaire, sociale et culturelle de son temps.

 


   Le Sud, 1887-1892 (Sorel)

Dévoué aux intérêts de la population de la rive sud du Saint-Laurent, Le Sud milite en faveur du Parti national d’Honoré Mercier.

 


   Le Télégraphe / The Telegraph, 1837 (Québec)

C'est dans ce journal consacré principalement à la littérature que Philippe Aubert de Gaspé fit d'abord paraître des extraits de L'influence d'un livre, le premier roman québécois.

 


   Le Temps, 1838 (Montréal)

Très favorable à Louis-Joseph Papineau, Le Temps présente un programme axé sur les réformes sociales et la défense de trois libertés fondamentales : la liberté individuelle, la liberté religieuse et la liberté d'expression.

 


   Le Temps, 1883 (Montréal)

Fondé par Honoré Mercier, Félix-Gabriel Marchand (qui en est le rédacteur en chef) et Toussaint-Antoine-Rodolphe Laflamme, ce journal n’a connu qu’une courte existence, mais il a joué un rôle majeur dans l’unité du Parti libéral de l’époque.

 


   La Tribune, 1880-1884 (Montréal)

La Tribune continue le combat politique que son propriétaire-rédacteur, Laurent-Olivier David, avait mené dans L'Opinion publique et dans Le Bien public.

 


   La Tribune, 1888-1922 (Saint-Hyacinthe)

Catholique et libérale, La Tribune œuvre au développement de sa région.

 


   Le Trifluvien, 1888-1908 (Trois-Rivières)

Résolument catholique, Le Trifluvien mène une lutte constante contre les libéraux, les francs-maçons et les sociétés secrètes.

 


   L'Union nationale, 1864-1867 (Montréal)

Dirigé par Médéric Lanctôt, ce journal s'oppose au projet de Confédération dans un style que le peuple comprend et apprécie.

 


   La Vérité, 1881-1923 (Québec)

Journal d'idées, celles de son fondateur et propriétaire, Jules-Paul Tardivel, La Vérité était fidèle aux enseignements de l'Église catholique, indépendante des partis politiques et vouée à la défense du Canada français.

 


   The Vindicator, 1828-1837 (Montréal)

Rédigé dans le même esprit que The Canadian Spectator, The Vindicator défend la cause irlandaise et appuie les revendications des Canadiens français.

 


   Le Violon, 1886-1888 (Montréal)

Hebdomadaire, Le Violon est un journal humoristique illustré qui fait flèche de tout bois à partir des actualités, des travers des personnages publics et des indiscrétions du carnet social.

 

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.