Pistard

Recherche avancée Aide

Pistard vous permet de consulter les fonds et les collections d'archives conservés par BAnQ ou l'un de ses partenaires.

Inscrivez un mot ou une expression à rechercher (par exemple : un sujet, un lieu, un événement, un nom de personne ou d'organisme, etc.).

Si vous souhaitez entrer plus d'un mot ou d'une expression ou si vous souhaitez chercher parmi les archives d’un centre en particulier, optez pour la recherche avancée.

Généalogie

Aide

Cherchez simultanément dans les 17 bases de données publiques de BAnQ en généalogie.

Vous pouvez restreindre les résultats de la recherche en cochant seulement les bases de données qui vous intéressent à l’aide de l’option « Limiter la recherche ».

La recherche se fait à partir du nom de famille (au moins 3 lettres) et du prénom (optionnel).

Journal personnel de George Martin-Zédé

Le journal personnel de George Martin-Zédé, directeur-général de l’Île d’Anticosti (1896-1929)

BAnQ Québec, fonds Georges Martin-Zédé, (P186,S2)

Véritable paradis de chasse et de pêche, l’Île d’Anticosti est longtemps demeurée sauvage et pratiquement inhabitée. Mise en vente en 1895 par la société «Governor and Company of the Island of Anticosti», l’île attire l’attention du célèbre chocolatier français Henri Menier qui décide de l’acheter et d’en faire une réserve de chasse personnelle. Avant de conclure cette vente, Menier charge, à l’été 1895, son ami George Martin-Zédé, homme de loi et grand voyageur, d’une mission d’exploration d’une dizaine de jours. Martin-Zédé, éblouit par la beauté de l’île, revient en France avec de belles promesses de chasse certes, mais aussi avec des projets d’agriculture, d’exploitation forestière et d’énergie électrique. Pendant trente ans, cet homme, qui sera le bras droit de Menier et son directeur-général, fera d’Anticosti, un paradis terrestre pour les amoureux de la nature tout en y développant notamment l’industrie des pâtes de bois et de la pêche au homard.

Colonel John Francis Wilson
(1866-1958)
Pêche à la rivière Jupiter

Rédigé entre 1896 et 1929, le journal de Martin-Zédé relate les activités quotidiennes de l’île et nous permet de comprendre l’histoire de son développement. Toutefois, la source la plus impressionnante d’informations est, sans nul doute, le lot de 1500 photographies contenues en dans ce journal, qui illustre avec justesse les propos de l’auteur. Les nombreuses prises de vue représentent surtout des paysages, des habitations, les industries de pâte de bois et de mise en boîte du homard, ainsi que les cours d'eau de l'île l’Île d'Anticosti telles la rivière Jupiter et la baie Gamache. On peut aussi y voir la demeure d'Henry Menier sur l'île, de même que celle de Georges Martin-Zédé en France. Des scènes de chasses à l'ours et au cerf, de pêche, de navires ainsi que des photographies de la famille, des amis et des connaissances des deux hommes s'y retrouvent aussi en quantité impressionnante. Enfin, un livre de pêche de Martin-Zédé comprend également lui aussi plusieurs photographies de pêcheurs, de bateaux et de divers paysages et cours d’eau de l’île.

Par les efforts des Henri Menier, George Martin-Zédé, et plusieurs autres, Anticosti a pu développer son économie et enrichir son écosystème. En effet, aujourd’hui, les chasseurs et les touristes peuvent côtoyer à loisir les quelques 120 000 descendants des 200 cerfs de Virginie, introduits par Menier et ses amis sur l’île. Que vous soyez intéressés par l’histoire de l’Île d’Anticosti, par celle de la chasse et de la pêche, du tourisme ou tout simplement par les beaux paysages, le journal de cet aventurier français sera certainement pour vous, une source d’information et d’éblouissement!

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.