Pistard

Recherche avancée Aide

Pistard vous permet de consulter les fonds et les collections d'archives conservés par BAnQ ou l'un de ses partenaires.

Inscrivez un mot ou une expression à rechercher (par exemple : un sujet, un lieu, un événement, un nom de personne ou d'organisme, etc.).

Si vous souhaitez entrer plus d'un mot ou d'une expression ou si vous souhaitez chercher parmi les archives d’un centre en particulier, optez pour la recherche avancée.

Généalogie

Aide

Cherchez simultanément dans les 17 bases de données publiques de BAnQ en généalogie.

Vous pouvez restreindre les résultats de la recherche en cochant seulement les bases de données qui vous intéressent à l’aide de l’option « Limiter la recherche ».

La recherche se fait à partir du nom de famille (au moins 3 lettres) et du prénom (optionnel).

L'or du Québec

L'or du Québec : ses ressources hydrauliques

Cliquer pour agrandir.

E57 S44 SS1 A4-4
(barrage de Portage
des Roches 1923);


Cliquer pour agrandir.

E57 S44 SS1 B7-2
(débâcle du 10 mars 1921
à Drummondville);


Cliquer pour agrandir.

E57 S44 SS1 B30-9
(flottage du bois sur le
Saint-Maurice 1933);


Cliquer pour agrandir.

E57 S44 SS1 B67-79
(ruisseau Page: barrage
en construction 1949);

À l'heure où les grands enjeux environnementaux font régulièrement la une des journaux et où les préoccupations en ce qui concerne l'économie d'énergie et l'utilisation d'énergie propre et renouvelable trouvent un large écho auprès de la population, un regard sur l'exploitation des ressources hydrauliques du Québec paraît judicieux. En effet, si les Québécois sont, à juste titre, très fiers de leurs réalisations dans ce domaine depuis les années 1960, entre autres de la création d'Hydro-Québec, ils connaissent souvent moins bien tout ce qui a précédé. Or, la richesse de ce patrimoine naturel qu'est l'eau n'avait pas échappé à leurs ancêtres qui, dès le début du XXe siècle, ont mis en œuvre de grands chantiers afin d'exploiter ce que l'on peut nommer l'or du Québec.

Cette exploitation du réseau hydraulique québécois a été largement documentée depuis les années 1910. Des milliers de photographies rappellent la construction de barrages, l'exploration des cours d'eau et leur utilisation. Les catastrophes naturelles et leurs conséquences sont également représentées.

Très tôt, les Québécois ont compris l'importance du réseau hydraulique étendu sur leur territoire pour générer une activité économique et répondre à leurs propres besoins. Les cours d'eau ont servi entre autres à la drave, à la fabrication des pâtes et papiers (moulins), à la production d'électricité (barrages) et au transport de marchandises. C'est ainsi que plusieurs villes et villages sont apparus et se sont développés autour de ces cours d'eau, générateurs d'activités humaines. Nous proposons aux curieux 8500 images provenant de l'ensemble du Québec et datant des années 1910, 1920, 1930 et 1940.

On y trouve des photos représentant les chantiers de construction des barrages, souvent suivis du début à la fin, ce qui donne des reportages photographiques échelonnés dans le temps. Ainsi, le barrage La Loutre est documenté depuis l'excavation jusqu'aux améliorations apportées dans les années suivantes. Si on peut découvrir les différentes étapes de construction d'un barrage, la vie du chantier est elle aussi largement représentée. Les photographies des camps des travailleurs avec les zones réservées à chaque corps de métier, de la cuisine, des bureaux des ingénieurs et des maisons des gardiens de barrage nous font entrer dans le quotidien des nombreux acteurs des grands chantiers. C'est l'occasion aussi de découvrir des villages qui se construisent autour de ces nouveaux pôles économiques que représentent les barrages, qui sont souvent associés à des usines de pâte à papier.

On trouve également des photographies de catastrophes naturelles, en particulier des nombreux embâcles et débâcles de la rivière Chaudière ou encore des tornades qui ont semé la désolation à Thetford Mines en 1933.

Enfin, l'exploration des cours d'eau occupe une place importante dans ce fonds iconographique. De nombreux voyages de prospection sont organisés tant sur la rivière Saint-Maurice que sur les rivières de la Côte Nord. Ils sont l'occasion d'effectuer des relevés topographiques afin d'identifier les chutes d'eau et les endroits propices à l'installation d'un barrage.

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.