50 ans à conserver la mémoire du Québec

Série Mémoire de papier : visites-conférences pour les 50 ans de la Bibliothèque nationale

Dans une ambiance conviviale, venez converser avec nos bibliothécaires passionnés autour de documents coups de cœur tirés des précieuses réserves de BAnQ. Au menu, 12 visites thématiques pour souligner les 50 ans de la Bibliothèque nationale. Les rencontres seront suivies d’une visite de l’édifice BAnQ Rosemont–La Petite-Patrie, qui abrite un exemplaire de presque tout ce qui a été publié au Québec à travers le temps.

Les participants aux conférences de cette série peuvent profiter du rabais Ambassadeur à mabrasserie, complexe brassicole coopératif situé en face de BAnQ Rosemont–La Petite-Patrie.

BAnQ Rosemont-La Petite-Patrie. Bibliothèque nationale 50 ans. Rayons remplis de livres, de part et d'autre d'un long corridor..

Photo : Michel Legendre

13 septembre
Cartographier la Nouvelle-France au XVIIe siècle
par Jean-François Palomino, coordonnateur de la diffusion des collections patrimoniales

Au xvie siècle, les Français commencent à explorer l’immense territoire qu’ils ont baptisé du nom de Nouvelle-France, puis, au xviie siècle, à le coloniser. Une science contribue grandement à mener à bien cette entreprise : la cartographie. En effet, les cartes permettent de représenter le territoire et de communiquer un savoir géographique. Au cœur d’enjeux logistiques, politiques et militaires, elles constituent un outil de contrôle indispensable pour les autorités coloniales et pour le roi lui-même. Guidé par un spécialiste de collection, venez contempler plusieurs de ces cartes anciennes et en apprendre plus sur le contexte de leur création.

La rencontre sera suivie d’une visite de l’édifice, qui abrite non seulement un exemplaire de presque tout ce qui a été publié au Québec à travers le temps, mais une impressionnante collection de cartes géographiques et d'atlas portant sur le territoire québécois depuis la Nouvelle-France jusqu'à nos jours. 

4 octobre 
Lieux de théâtre à Montréal, 1825-1930
par Danielle Léger, bibliothécaire

Les collections et fonds d’archives de BAnQ recèlent plusieurs traces encore inexplorées de l’histoire de Montréal en tant que cité du spectacle. Grâce à un partenariat avec le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, plus de 120 de ces images et imprimés ont été analysés, interprétés, puis intégrés dans un parcours Web. Venez explorer une sélection de documents originaux qui traitent des théâtres huppés comme des lieux de divertissement populaire.

L’histoire de ces lieux culturels suscite des incursions vers l’opéra, la musique, la magie, le cirque et le cinéma. Vous pourrez examiner le tout premier imprimé du tout premier théâtre permanent de Montréal. Affiches, cartes postales, illustrations, programmes de spectacles et publicités évoqueront le vénérable Théâtre National, l’éphémère Palais-Royal, le Théâtre Family devenu Corona, l’assassin du président Abraham Lincoln, les neuf visites de Sarah Bernhardt, la vedette du théâtre yiddish Molly Picon, un bruiteur du Théâtre Chanteclerc, etc.

Plusieurs phénomènes culturels seront abordés tels le théâtre de collèges, les parcs d’attractions, la mode des chapeaux, les commerces de proximité (hôtels, restaurants), etc. Nous nous intéresserons aussi aux sources (journaux, annuaires Lovell, plans d’assurance-incendie) qui ont permis de raconter l’histoire du spectacle à Montréal et de localiser avec plus de précision les lieux de théâtre étudiés.

25 octobre
Regard sur la littérature jeunesse au Québec
par Pascale Grenier, bibliothécaire

On dit que l’enfant devient lecteur lorsqu’il entre en première année du primaire. C’est oublier qu’il est depuis son plus jeune âge un très grand lecteur… d’images!

En grandissant, nous perdons souvent cette facilité à nous plonger dans l’image au profit des lettres. Cette visite-conférence se veut l’occasion de retrouver ses yeux d’enfant et de (re)découvrir certains des plus fascinants albums des dernières décennies.

Le livre d’images (aussi appelé album) a vécu un grand renouveau artistique au Québec dans les années 1970 et surtout 1980 lorsque les Éditions Ovale et La courte échelle se sont mis à publier des livres à l’intention des tout-petits. Roger Paré, Ginette Anfousse et Philippe Béha, entre autres, ont donné traits et couleurs à des personnages qui ont habité l’imaginaire et les bibliothèques des jeunes. Vous souvenez-vous de Mon ami Pichou?

Quarante ans plus tard, la littérature jeunesse québécoise ne connaît plus de frontières, surtout ses livres d’images. Ils sont lus à l’étranger et certains de ses illustrateurs reçoivent les plus hautes distinctions internationales. Quels sont donc ces livres et ces créateurs?

15 novembre
Représenter la flore au Québec
par Céline Simonet, bibliothécaire

La flore a toujours fait partie intégrante de la vie des Autochtones (alimentation, artisanat, médecine, rituels). On en trouve la trace dans quelques ouvrages de l’époque de la Nouvelle-France. Les représentations textuelles et iconographiques de la flore sont intimement liées à l’histoire des explorateurs. Dans des récits de voyages ou des ouvrages spécialisés, ceux-ci relatent leurs découvertes botaniques. L’un des premiers ouvrages sur la flore de l’Amérique du Nord, l’ouvrage du botaniste français André Michaux intitulé Flora boreali-americana (paru en 1803), offre de formidables illustrations de la flore, œuvres de Pierre Joseph Redouté gravées par Auguste Plée.

À partir du XIXe siècle, l’abbé Léon Provancher puis le frère Marie-Victorin s’approprient la botanique québécoise. Ce dernier se démarque avec la parution de son livre intitulé Flore laurentienne, illustré par le frère Alexandre. Nous vous invitons à voyager dans le temps grâce aux collections de BAnQ afin de découvrir de multiples représentations de la flore québécoise. D’ordre scientifique ou imaginaire, figuratives ou abstraites, elles ont été publiées sur divers supports documentaires (livres, cartes postales, affiches, livres d’artiste) et au moyen de diverses techniques (dessin, peinture, gravure, photographie).

Les réservations seront possibles quelques semaines avant l’événement.


6 décembre
Levons notre verre à l'histoire: bières et autres alcools dans les imprimés de BAnQ
par Danielle Léger et Isabelle Robitaille, bibliothécaires

Entre éloge et interdiction, la consommation d’alcool a suscité – et suscite encore – bien des passions au Québec. Qu'il s'agisse du rhum, de la bière, du vin, du whisky, du gin ou du cidre, le phénomène a laissé plusieurs traces dans les collections de BAnQ. Cet atelier thématique en explore les multiples facettes – du XVIIIe siècle à aujourd’hui – et offre une « tournée des grands ducs » de ce patrimoine imprimé.

Vous y verrez notamment des publicités de bière associées à la pratique des sports et des illustrations où l’alcool accompagne les spectacles (avant, pendant ou après). Les discours publicitaires, la propagande antialcoolique, les messages de santé publique, les campagnes de sécurité routière et le contrôle gouvernemental de la vente d’alcool sont au menu. Vous croiserez plusieurs figures clés de notre histoire industrielle et culturelle, de Jean Talon à Simon Bossé, sans oublier John Molson et Olivier Guimond. Venez savourer quelques caricatures et apprécier l’exubérante production graphique qui entoure la vogue récente des micro-brasseries québécoises.

Soyez des nôtres !

Les réservations seront possibles quelques semaines avant l’événement.

Nos partenaires

Ville de Montréal. Fondation de BAnQ. Les Amis de BAnQ. Catalogue des bibliothèques du Québec. RDAQ. RFN.