50 ans à conserver la mémoire du Québec

Série Mémoire de papier : visites-conférences de la Bibliothèque nationale

Les visites-conférences Mémoire de papier permettent de jeter un coup d’œil au trésor collectif que constitue le patrimoine imprimé conservé à BAnQ Rosemont–La Petite-Patrie. Dans une ambiance conviviale, venez converser avec des bibliothécaires passionnés autour de documents coups de cœur tirés des précieuses réserves. Au menu, sept visites sur des thèmes variés, pour tous les goûts. Les rencontres sont suivies d’une visite de l’édifice, qui abrite un exemplaire de presque tout ce qui a été publié au Québec à travers le temps.

Les participants aux conférences de cette série peuvent profiter du rabais Ambassadeur à mabrasserie, complexe brassicole coopératif situé en face de BAnQ Rosemont–La Petite-Patrie.

BAnQ Rosemont-La Petite-Patrie. Bibliothèque nationale 50 ans. Rayons remplis de livres, de part et d'autre d'un long corridor..

Photo : Michel Legendre

Jeudi 28 février 2019, de 18 h à 19 h 30

Montréal à grande échelle : les plans d’assurance-incendie

par Alban Berson, cartothécaire

 

Au xixe siècle, le feu ravage souvent villes et villages. Des plans sont tracés pour aider les compagnies d’assurances à évaluer les risques d’incendie et à tarifer les polices. Charles E. Goad (1848-1910) est un pionnier de cette pratique au Canada. Lui et ses successeurs quadrillent méticuleusement Montréal, mettant régulièrement à jour la cartographie de la métropole. D’une précision remarquable, ces plans ont été tracés à une échelle suffisamment grande pour montrer la disposition et les dimensions des bâtiments, ainsi qu’une grande quantité de détails intéressants (matériaux de construction, adresse, découpage cadastral et parfois aussi noms de commerces, d’industries et de propriétaires). Pour toutes ces raisons, les plans d’assurance-incendie sont des sources incontournables pour apprécier l’évolution du territoire. Leurs usages  sont aujourd’hui multiples : dresser l’historique de l’occupation d’un terrain en vue d’une transaction immobilière, localiser la demeure d’un ancêtre, éclairer l’histoire d’un quartier ou encore envisager l’urbanisme dans une perspective historique.

 

BAnQ conserve une collection presque complète de tels plans qui permettent de découvrir le Montréal d’antan. Venez nous rencontrer pour en savoir plus à leur sujet et pour enfin voir quelques originaux.

Réservez vos places.

carte

Chas. E. Goad Co., Insurance plan of City of Montreal, Quebec, Canada, vol. III, 1915, pl. 123. Coll. patrimoniales de BAnQ.


Jeudi 28 mars 2019, de 18 h à 19 h 30

La reliure d’art au Québec

par Catherine Ratelle-Montemiglio, bibliothécaire 

 

Quel honneur plus grand pour un livre que de recevoir un habit conçu spécialement pour lui par un artiste maîtrisant parfaitement l’art de la reliure? La collection de reliures d’art de BAnQ compte plus de 360 œuvres uniques, créées par des relieurs passionnés. Cette rencontre sera l’occasion de revisiter l’histoire de la reliure d’art au Québec grâce à des œuvres de quelques-unes de ses figures les plus marquantes. À cheval sur les époques et les styles, nous verrons comment ces artisans, grâce à leur créativité et à leur enseignement, contribuent à perpétuer le savoir-faire d’un des plus anciens métiers du livre.

 

Au cours de ce parcours historique, nous croiserons le chemin de pionniers tels que Jean-Philippe Beaudoin et Louis Forest, qui ont su donner un premier souffle à la reliure d’art québécoise. Il sera également possible d’observer plusieurs œuvres de Simone Benoit-Roy, et de voir comment son enseignement donnera naissance à toute une nouvelle génération de relieurs. Les prolifiques Pierre Ouvrard et Odette Drapeau côtoieront le cas plus controversé de Gabriel Rivard. Finalement, une place importante sera consacrée aux œuvres les plus contemporaines de notre collection faites par les artisans de l’heure, dont Jonathan Tremblay, Isabelle Poitras, Delphine Platten et plusieurs autres. Venez découvrir les grands classiques de la littérature vêtus de leurs plus beaux atours!

Réservez vos places.


Jeudi 25 avril 2019, de 18 h à 19 h 30

La typographie dans les collections de BAnQ

par Isabelle Robitaille, bibliothécaire

 

« IMPRIMERIE : art de tirer sur du papier l’empreinte des lettres, des caractères mobiles, jettés en fonte, & qui servent de moule. On l’appelle autrement art typographique, & c’est un fort bon terme. Venons à la chose. » -- Denis Diderot et Jean Le Rond d’Alembert, Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, tome 8, 1765, p. 607.

 

En effet, l’art typographique est un fort bon terme et nous allons le démontrer lors de cette conférence qui explorera la présence de la typographie sous toutes ses formes. L’incunable du xve siècle, le livre gothique du xvie siècle, l’affiche de théâtre du xixe siècle et le livre d’artiste du xxie siècle se retrouveront sur la même table puisqu’ils ont comme point commun le caractère typographique. Peu importe la langue, le lieu de publication ou le sujet du document, chaque ouvrage exprime par la typographie utilisée une personnalité particulière : drôle, artistique, conventionnelle, historique, musicale...

 

La typographie est étroitement liée à l’histoire de l’imprimerie. L’invention par Gutenberg de la presse mécanique à caractères mobiles a fait apparaître un nouveau métier au milieu du xve siècle. Le typographe est celui qui compose les lignes avec les caractères mais aussi celui qui crée des polices de caractères tels le Garamond et le Didot. De nos jours, les artistes de l’imprimé s’expriment encore à l’aide de la typographie.

 

Venez découvrir des caractères qui ont du caractère et six siècles de documents imprimés!

Réservez vos places.

typographie

Montreal Type Foundry, Specimens of printing types, plain & ornamental, rules, borders, cuts, &c. from the Montreal Type Foundry, Chas. &. Palsgrave, Proprietor, Montréal et Toronto, Montreal Type Foundry, 1865, p. 84. Coll. patrimoniales de BAnQ.


Jeudi 30 mai 2019, de 18 h à 19 h 30

Illustres et méconnus : 10 affichistes québécois du XXe siècle

par Danielle Léger, bibliothécaire

 

Entre art et publicité, quel est le statut de la production graphique ? Quelle place occupe l’affiche quand vient le moment de parler de création visuelle au Québec ? Venez découvrir d’illustres protagonistes de l’histoire de l’affiche québécoise dont l’œuvre reste pourtant méconnue. Une sélection d’affiches originales, des années 1940 à aujourd’hui, donnera l’occasion d’évoquer le parcours de ces créateurs, leurs réalisations les plus remarquées et les réseaux auxquels ils sont associés.

 

Vous connaissez l’architecte Harry Mayerovitch et ses affiches de propagande réalisées pendant la Seconde Guerre mondiale ? Vous avez déjà vu l’affiche de son collègue Henry Eveleigh célébrant le retour à la paix entre les nations diffusée en 1947 par les Nations Unies ? Venez apprécier les réalisations des ténors de la promotion touristique gouvernementale, notamment un fabuleux quatuor d’Ernest Senécal dont BAnQ vient de compléter l’acquisition.  La sélection rendra également hommage aux belles affiches de promotion culturelle signées Gilles Robert, Normand Hudon ou Pierre Cornellier, aux affiches emblématiques de l’Expo 67 et des Jeux olympiques de 1976 et – au-delà du petit bonhomme vert de Juste pour rire – à la prolifique production visuelle de Vittorio. Les images percutantes d’Yvan Adam, de Richard Parent et d’Alfred Halasa seront au rendez-vous. Venez aussi découvrir le vibrant réseau de créateurs en arts visuels et en musique qui gravite autour de Simon Bossé, récemment promu directeur artistique à la Brasserie Dunham.

Réservez vos places.

affiche_gaspe

Ernest Senécal, La péninsule de Gaspé / Gaspé Peninsula, affiche, Québec, Office du tourisme de la province de Québec, vers 1948. Coll. patrimoniales de BAnQ.


Jeudi 26 septembre 2019, de 18 h à 19 h 30

Voyager au Québec, d’hier à aujourd’hui

par Danielle Léger et Michèle Lefebvre, bibliothécaires

 

Du voyageur romantique du xixe siècle au campeur des années 1970, de la villégiature élitiste au tourisme de masse, du bateau à vapeur à l’automobile, la réalité du tourisme au Québec a connu de profonds changements en deux siècles. Les collections patrimoniales publiées de BAnQ en témoignent grâce aux guides touristiques, aux gravures, aux cartes postales, aux affiches et aux autres imprimés recueillis au fil du temps. Autrefois, ces documents promotionnels proposaient aux touristes américains et canadiens-anglais une image fantasmée du Québec qui fait aujourd’hui sourire : une vieille France paysanne toujours vivante en Amérique mais dotée du confort moderne, le dépaysement d’une architecture normande et d’une langue étrangère, une joie de vivre typiquement latine…

 

Venez découvrir les premiers ouvrages touristiques sur le Québec ornés de gravures de paysages pittoresques, les guides illustrés vantant les hôtels luxueux et les itinéraires en bateau, en train puis en automobile, les superbes affiches des grandes compagnies de transport et les programmes d’événements majeurs tels que le tricentenaire de Québec et les premiers carnavals d’hiver. Pour un instant, devenez un de ces touristes d’une autre époque planifiant un périple au cœur de l’Old France of the New World!

Inscriptions à venir.

Affiche_visit

Ernest Senécal, Visitez la province de Québec / Visit la province de Québec, affiche, Québec, Office du tourisme de la province de Québec, vers 1948. Coll. patrimoniales de BAnQ.


Jeudi 24 octobre 2019, de 18 h à 19 h 30

Monstres et autres créatures dans les collections

par Isabelle Robitaille, bibliothécaire

  

À l’approche de l’Halloween, nous vous proposons une belle galerie de monstres et autres créatures fantastiques, tous différents les uns des autres. Tirées de collections variées, les images choisies feront voir l’évolution dans le temps de bêtes réelles ou fantasmées, depuis les monstres marins sur les cartes anciennes jusqu’aux créatures sympathiques des livres jeunesse d’aujourd’hui. Si les représentations rendent compte des peurs d’une époque, elles témoignent aussi du talent créatif des graveurs et des illustrateurs. Venez à leur rencontre pour frissonner un peu, mais notez que les monstres patrimoniaux ne sont pas très dangereux.

Inscriptions à venir.

creatures

Jan Jonston (1603-1675), Historia naturalis de quadrupedibus, de avibus, de insectis, de piscibus, etc, Amsterdam, apud Joannem Jacobi Fil. Shipper, 1657, planche 10. Coll. patrimoniales de BAnQ


Jeudi 28 novembre 2019, de 18 h à 19 h 30

Inventivités montréalaises : entre démesure et utopie

par Jean-François Palomino, coordonnateur de la diffusion des collections patrimoniales

 

Dès son origine, Montréal s’est bâtie sur la base d’une utopie mystique : fonder une véritable cité de Dieu. Si ce projet spirituel fut abandonné au profit d’une logique marchande, d’autres rêves se sont forgés pour les Montréalais. Venez découvrir l’inventivité, la démesure, les idées de grandeur de certains d’entre eux à différents moments de leur histoire. S’ils avaient vu le jour, ces projets auraient donné une autre allure à la ville que nous connaissons aujourd’hui. Produits par des journalistes, des politiciens, des universitaires, des techniciens et d’autres urbanistes en herbe, les documents choisis (cartes, mémoires, illustrations de presse) décrivent des projets inaboutis, qui peuvent nous paraître aujourd’hui fascinants, voire hallucinants, mais qui sont révélateurs des préoccupations urbaines de ceux qui nous ont précédés. Parce qu’ils ne sont pas inscrits dans le paysage urbain actuel, ces projets sont bien souvent méconnus. Une histoire des utopies montréalaises n’a pas encore été écrite. La présentation en fera voir quelques fragments. 

Inscriptions à venir.

inventivite

H.-R. Leigh, « Délassement de l'artiste de l'Album universel : l'aspect que présentera le port de Montréal dans vingt-cinq années, si le progrès moderne continue sa marche ascendante », dans Album universel, 22 novembre 1902.

Nos partenaires

Ville de Montréal. Fondation de BAnQ. Les Amis de BAnQ. Catalogue des bibliothèques du Québec. RDAQ. RFN.