Bibliothèque et Archives nationales du Québec et la Fondation de BAnQ honorent les sept boursiers du concours 2019-2020 du Programme de soutien à la recherche

Montréal, le 26 novembre 2019 – Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et la Fondation de BAnQ sont fières d’annoncer le nom des sept lauréats du concours 2019-2020 du Programme de soutien à la recherche. Une cérémonie en leur honneur a eu lieu le 25 novembre à BAnQ Vieux-Montréal, un centre de BAnQ qui conserve des archives publiques et privées.

« Je tiens à féliciter tous les lauréats de cette année et à souligner la qualité des projets de recherche qui ont été retenus par les jurés. Ces travaux de fond portent sur plusieurs corpus de documents patrimoniaux – des imprimés et des archives – accessibles au public dans nos édifices répartis sur l’ensemble du territoire québécois. Je tiens aussi à remercier la Fondation de BAnQ, qui soutient année après année le Programme de soutien à la recherche en faisant rayonner les boursiers et leurs travaux de recherche sur nos collections », a déclaré Jean-Louis Roy, président-directeur général de BAnQ.

« Pour la Fondation de BAnQ, soutenir ces chercheurs et chercheuses est nécessaire, car leur travail donne vie à notre patrimoine et révèle des richesses de notre histoire. Nous avons hâte de suivre leur parcours, de connaître leurs trouvailles et de célébrer leurs succès futurs. Bravo à tous les lauréats! » a indiqué Anne-Catherine Rioux, directrice générale de la Fondation de BAnQ.

Le Programme de soutien à la recherche offre cette année 64 000 $ en bourses d’excellence. Cette somme est répartie entre des étudiants des cycles supérieurs inscrits dans une université québécoise et des chercheurs de l’extérieur du Québec.

Le pdg de BAnQ, la directrice générale de la Fondation de BAnQ et quelques-uns des boursiers du Programme de soutien à la recherche de BAnQ.

Première rangée : Jean-Louis Roy, pdg de BAnQ; Anne-Catherine Rioux, directrice générale de la Fondation de BAnQ; Véronika Brandl-Mouton, boursière (maîtrise). Deuxième rangée : Élyse Guay, boursière (doctorat). Troisième rangée : Gabriel-Arnaud Berthold, boursier (doctorat); Marie-Laurence Raby, boursière (maîtrise).

Photo : Michel Legendre

Lauréats d’une bourse de doctorat :

  • Gabriel-Arnaud Berthold, étudiant en droit à l’Université McGill et à l’Institut d’études politiques de Paris, pour son projet « La construction du droit québécois de la consommation – Petite histoire d’une grande lutte politique».

  • Élyse Guay, inscrite au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal, pour son projet « Recentrement et Résistance : le réseau transaméricain des revues francophones (1941-1948) ».
     

Lauréates d’une bourse de maîtrise :

  • Véronika Brandl-Mouton, étudiante au Département d’histoire de l’Université du Québec à Montréal, pour son projet « ‟Réformer plutôt que punir” : la jeunesse devant la Cour des jeunes délinquants de la ville de Québec (1940-1951) ».

  • Marie-Laurence Raby, inscrite au Département d’histoire de l’Université Laval, pour son projet « Avortement, réseaux et clandestinité : les mutations dans l’organisation féministe de l’accès à l’avortement au Québec au regard de l’évolution des discours normatifs de l’État (1969-1988) ».
     

Lauréats d’une bourse de séjour Félicité-Laflamme-Hoffmann :

  • Alexandre Couture Gagnon, professeure au Département d’affaires publiques et d’études sur la sécurité à l’Université du Texas Rio Grande Valley (États-Unis), pour son projet « La diplomatie culturelle du Québec aux États-Unis depuis les années 1970 – Utilisation de la culture et de la langue françaises pour promouvoir les intérêts du Québec chez son voisin du Sud ».

  • Grzegorz Dulinski, professeur adjoint au Département de langues vivantes de l’Université pédagogique de Cracovie (Pologne), pour son projet « La vie et l’œuvre de Roger Brien (1910-1999) ».

  • Sarah Miles, doctorante en histoire à l’Université de la Caroline du Nord (États-Unis), pour son projet « Standing in Solidarity: Intellectuals, Publishing, and the Postcolonial Left in the Francophone World, 1959-1980 ».


Au sujet de Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) rassemble trois institutions vouées à l’enrichissement du savoir et de la culture de tous les Québécois.

La Bibliothèque nationale acquiert, traite et conserve l’ensemble de l’édition québécoise, tout en assurant la mise en valeur des collections patrimoniales qu’elle a constituées auprès du plus grand nombre.

Les Archives nationales assurent la conservation d'archives publiques et privées et en facilitent l'accès à travers 10 centres répartis sur tout le territoire québécois, en plus d’encadrer les organismes publics dans la gestion de leurs documents.

La Grande Bibliothèque, située au cœur de la métropole, est un lieu de rendez-vous culturel permettant un accès libre et gratuit à la plus grande collection de livres et de documents en français en Amérique. En tant que bibliothèque publique de tous les Québécois, elle propose également de nombreuses ressources numériques.

BAnQ participe activement au rayonnement de la culture québécoise dans l’univers numérique. En 2018-2019, son portail a attiré un total de 7 millions de visites et a généré plus de 1,5 million de prêts numériques ainsi que 18,4 millions de consultations de documents numériques. 

banq.qc.ca


Au sujet de la Fondation de BAnQ


La Fondation de BAnQ a le mandat de soutenir le développement et le rayonnement de BAnQ en recueillant des fonds destinés à la réalisation de ses missions en tant que haut lieu de culture, de savoir et de préservation du patrimoine québécois. La Fondation s’investit également dans la création de programmes favorisant l’accès à la culture pour tous.

Nos partenaires

Ville de Montréal. Fondation de BAnQ. Les Amis de BAnQ. Catalogue des bibliothèques du Québec. RDAQ. RFN.