Le metteur en scène André Brassard salué par l'exposition Échos à la Grande Bibliothèque

Montréal, le 25 novembre 2014 – Metteur en scène hors norme, défenseur acharné des auteurs d'ici et d'ailleurs, professeur engagé, André Brassard a été au cœur de plus de 30 années de vie théâtrale québécoise. En collaboration avec le studio de création Artificiel, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) est fière de présenter l'exposition Échos – André Brassard qui fait résonner la passion et l'héritage de ce grand artiste. On peut visiter l'exposition dans la section Arts et littérature située au niveau 1 de la Grande Bibliothèque. 

Quatre personnes devant le visuel emblématique de l'exposition au niveau de la Grande Bibliothèque.

André Brassard entouré de Sylvain Schryburt, commissaire, de Jimmy Lakatos, concepteur du projet, et d'Olivier Choinière, concepteur du Scrabble d'André – Abécédaire de Brassard. Photo : Cédric Lavenant.

« André Brassard a dirigé pas moins de cinq générations d'acteurs et d'actrices dans quelque 140 spectacles, dont plusieurs ont fait date. La présentation de sa pensée et de son œuvre dans le cadre de l'exposition Échos honore notre institution », a affirmé Christiane Barbe, présidente-directrice générale de BAnQ.

De son passage sur toutes les scènes du Québec, il reste la mémoire des images et celle, vivante, de ceux qui ont fait l'expérience directe du théâtre d'André Brassard dans l'obscurité d'une salle de spectacle ou dans l'intimité d'un studio de répétition. Alliant photographies et paroles vives, l'exposition Échos pose un regard sur l'œuvre et le parcours d'un artiste prolifique qui a profondément marqué le territoire culturel du Québec.

Échos est une idée originale du studio de création Artificiel que dirige Jimmy Lakatos. Le commissariat de l'exposition a été confié à Sylvain Schryburt, professeur au Département de théâtre de l'Université d'Ottawa et spécialiste de la dramaturgie québécoise, de l'histoire de la mise en scène et des archives théâtrales. L'installation originale le Scrabble d'André – Abécédaire de Brassard a été conçue par Olivier Choinière, auteur et codirecteur artistique du théâtre Aux Écuries. Le design graphique est signé Uniform.

Remonter le fil du temps

Le spectateur est convié à découvrir les jalons de la carrière du metteur en scène de manière chronologique. La période 1965 à 1980 est marquée par le succès des Belles-sœurs, qui permet à Brassard de signer une quantité de productions où se mêlent allègrement le tragique et le populaire, le sacré et le profane. La période 1980 à 1990 voit le dramaturge souscrire au double principe d'un théâtre qui n'hésite pas à révéler ses artifices et d'une scénographie qui met l'acteur sous tension. La période 1990 à 2000 correspond à un recentrage de la pratique de Brassard autour de la direction d'acteurs, là où elle a toujours pris source.

Le parcours est bonifié par deux stations multimédias qui font écho à la parole et à l'œuvre d'André Brassard. En 24 capsules, on peut y écouter les propos d'artistes et d'artisans captés spécialement pour l'occasion, parmi lesquels figurent ceux de Michel Tremblay, Michel Marc Bouchard, Élise Guilbeault, Michèle Rossignol et Rita Lafontaine.

Au centre de l'aire d'exposition, le Scrabble d'André emprunte au célèbre jeu pour révéler les mots fétiches de Brassard. Ce dernier a enregistré un commentaire audio pour chacun des termes retenus.

Une dernière zone, intitulée « Enflammer », rend hommage au professeur qu'a été André Brassard, dont le travail à l'École nationale de théâtre entre 1970 et 2001 a marqué plusieurs générations d'auteurs et d'acteurs. À la manière d'un acte ultime, des souvenirs de théâtre d'artistes et de spectateurs qui sont restés marqués par les créations de l'artiste sont évoqués sur une bande-son accompagnée d'images vidéo. Pour l'occasion, on a récolté des témoignages parfois amusants, parfois touchants, dont celui de Robert Lepage, qui confie que l'envie de faire de la mise en scène lui est venue de l'adaptation de La nuit des rois par Brassard.

L'exposition met également en valeur un pan du patrimoine théâtral conservé par BAnQ. En effet, le volet visuel d'Échos a notamment été conçu à l'aide de photographies extraites des fonds d'archives de Daniel Kieffer, de la Comédie Canadienne, du Théâtre populaire du Québec, du Théâtre du Rideau Vert et du Théâtre du Nouveau Monde.

L'exposition Échos est présentée jusqu'au 25 octobre 2015. Jusqu'au 6 septembre 2015, on pourra également découvrir l'exposition L'Univers de Michel Tremblay au niveau M de la Grande Bibliothèque.

Faire découvrir l'univers du théâtre aux jeunes

En partenariat avec le Théâtre Denise-Pelletier, BAnQ a créé une trousse de médiation intitulée Du texte au spectacle – Le processus de création au théâtre. Cet outil permet aux élèves du secondaire de découvrir le processus de la création théâtrale, les étapes d'une production et quelques métiers connexes en travaillant avec de grands textes de la dramaturgie québécoise.

 

Remonter en haut de la page.HautAu sujet de Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Plus grande institution culturelle du Québec par sa fréquentation et la diversité de ses missions, pilier essentiel de la société du savoir, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) a pour mandat d'offrir un accès démocratique à la culture et à la connaissance. Elle rassemble, conserve et diffuse le patrimoine documentaire québécois ou relatif au Québec. Elle offre aussi les services d'une bibliothèque publique d'envergure. BAnQ déploie ses activités dans 12 édifices ouverts à tous : la Grande Bibliothèque, BAnQ Vieux-Montréal et BAnQ Rosemont–La Petite-Patrie à Montréal, BAnQ Gaspé, BAnQ Gatineau, BAnQ Québec, BAnQ Rimouski, BAnQ Rouyn-Noranda, BAnQ Saguenay, BAnQ Sept-Îles, BAnQ Sherbrooke et BAnQ Trois-Rivières.

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.