La Fondation de BAnQ honore les 10 boursiers du Programme de soutien à la recherche

Montréal, le 23 octobre 2013 – La Fondation de BAnQ est fière d'annoncer le nom des 10 lauréats du concours 2013-2014 du Programme de soutien à la recherche. Une cérémonie en leur honneur a eu lieu hier à la Grande Bibliothèque.

Rangée du bas : Guy Berthiaume (président-directeur général de BAnQ), Benoit Ferland (directeur général de la conservation à BAnQ), Sophie Montreuil (directrice de la recherche et de l’édition à BAnQ), Céline Gendron (boursière) ; Rangée du centre : Marc-André Gagnon, Michèle Gélinas, Michel Morissette, Maxime Morin (boursiers) ;
Rangée du haut : Julien Mauduit, Mylène Bédard (boursiers), Ghislain Roussel (membre du CA de la Fondation de BAnQ), Philippe Rioux (boursier) ;
Photo : Michel Legendre.

« Cette année, nous sommes particulièrement heureux de remettre deux des nouvelles bourses offertes dans le cadre du programme : tout d'abord, la Bourse de recherche sur un sujet lié à la bibliothéconomie et à l'archivistique (12 500 $) à Céline Gendron et, ensuite, une Bourse de séjour de recherche pour les chercheurs du Québec (500 $) à Michèle Gélinas », a déclaré Guy Berthiaume, président-directeur général de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Le Programme de soutien à la recherche, financé par la Fondation de BAnQ et L'Institut Canadien de Québec, offre cette année 84 000 $ en bourses.

Lauréats d'une bourse de doctorat :

  • Mylène Bédard, inscrite au Département des littératures de l'Université Laval (en codirection avec le Département d'études littéraires de l'Université du Québec à Montréal), pour son projet « La poétique de soi : rhétorique et autoreprésentation. La pratique épistolaire des femmes en temps d'insurrection »;
  • Julien Mauduit, inscrit au Département d'histoire de l'Université du Québec à Montréal (en codirection avec le Département d'histoire et d'études classiques de l'Université McGill), pour son projet « Les patriotes en exil : les révolutionnaires canadiens et le républicanisme américain (1837-1842) »;
  • Maxime Morin, inscrit au Département d'histoire de l'Université Laval, pour son projet « L'implication politique des missionnaires dans les relations franco-amérindiennes au Canada et en Acadie (1697-1763) ».

Lauréate de la bourse de recherche sur un sujet lié à la bibliothéconomie et à l'archivistique :

  • Céline Gendron, doctorante inscrite à l'École de bibliothéconomie et des sciences de l'information de l'Université de Montréal, pour son projet « Ces papiers qui ont traversé l'Atlantique… Identification, provenance et approvisionnement en Nouvelle-France au xviie siècle ».

Lauréats d'une bourse de maîtrise :

  • Michel Morissette, inscrit au Département d'histoire de l'Université de Sherbrooke, pour son projet « Les persistances du monde seigneurial québécois : regard sur les acteurs seigneuriaux du Québec industriel (1854-1940) »;
  • Philippe Rioux, inscrit au Département des lettres et communications de l'Université de Sherbrooke, pour son projet « De la modestie à l'attaque : stratégies et postures d'auteurs dans les préfaces des romans québécois du xixe siècle ».

Lauréats d'une bourse de séjour destinée à des chercheurs de l'extérieur du Québec :

  • Danielle Constantin, chercheuse associée à l'Institut des textes et manuscrits modernes du Centre national de la recherche scientifique / École normale supérieure (France), pour son projet « Sujet et langue au pluriel. Genèse des récits chez Yolande Villemaire »;
  • Marc-André Gagnon, doctorant au Department of History de l'Université de Guelph (Ontario), pour son projet « Notre langue, nos institutions, nos droits : rupture et continuité chez les Sociétés Saint-Jean-Baptiste du Québec et de l'Ontario (1930-1984) »;
  • Claude Hauser, professeur au Département d'histoire des sociétés modernes et contemporaines de l'Université de Fribourg (Suisse), pour son projet « L'Exposition de Montréal 1967 : matrice et empreinte d'une francophonie émergente ».

Lauréate d'une bourse de séjour destinée à des chercheurs du Québec :

  • Michèle Gélinas, professeure d'histoire au Collège de Maisonneuve, pour son projet « Récit biographique d'Adèle Berthelot, épouse de Louis-Hippolyte Lafontaine ».

Pour le prochain concours (2014-2015), la Fondation de BAnQ, de concert avec L'Institut Canadien de Québec et la Chaire de recherche du Canada en rhétorique, offrira une nouvelle bourse de 10 000 $ pour des travaux sur les lettres, l'histoire ou la pensée modernes (xvie-xviiie siècles), tout en maintenant l'offre de bourses du concours 2013-2014.

Remonter en haut de la page.HautAu sujet de Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Plus grande institution culturelle du Québec par sa fréquentation et la diversité de ses missions, pilier essentiel de la société du savoir, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) a pour mandat d'offrir un accès démocratique à la culture et à la connaissance. Elle rassemble, conserve et diffuse le patrimoine documentaire québécois ou relatif au Québec. Elle offre aussi les services d'une bibliothèque publique d'envergure. BAnQ regroupe la Grande Bibliothèque, le Centre de conservation et 10 centres d'archives à Montréal, Québec, Gaspé, Gatineau, Rimouski, Rouyn-Noranda, Saguenay, Sept-Îles, Sherbrooke et Trois-Rivières.

Au sujet de la Fondation de BAnQ

La Fondation de BAnQ est un organisme à but non lucratif qui recueille des fonds privés afin d'aider BAnQ à réaliser des projets essentiels pour la démocratisation de la culture et du savoir.

Au sujet de L'Institut Canadien de Québec

Fondé en 1848, L'Institut Canadien de Québec est un organisme culturel à but non lucratif réunissant des gens passionnés et dynamiques voués à la démocratisation du savoir et de la culture, motivés par l'innovation et l'excellence. Gestionnaire de bibliothèques publiques dans la ville de Québec, L'Institut se consacre aussi à la diffusion de la littérature, des arts de la scène et de l'art contemporain.

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.