15 septembre 2008

À la Grande Bibliothèque du 23 septembre 2008 au 18 janvier 2009

BAnQ présente une exposition d'envergure consacrée à l'écrivain Yves Thériault

Montréal, le 15 septembre 2008 – Vingt-cinq années après le décès d'Yves Thériault et cinquante ans après la parution d'Agaguk, son roman le plus célèbre, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) consacre une exposition d'envergure à ce maître conteur et romancier des grands espaces et de la liberté. Intitulée Yves Thériault : le pari de l'écriture, l'exposition est présentée à la Grande Bibliothèque, simultanément dans la salle d'exposition principale et à l'Espace Jeunes, du 23 septembre 2008 au 18 janvier 2009.

Yves Thériault

Photo : Denis Plain

L'exposition témoigne du pari téméraire d'Yves Thériault de vivre de ses écrits et fait écho à l'étonnante diversité des formes de son écriture : contes, scénarios, courriers du cœur et, bien sûr, grands romans. La majorité des artéfacts, dont des textes inédits, proviennent du fonds Yves Thériault de BAnQ. Les visiteurs sont invités à redécouvrir l'homme et son œuvre par des manuscrits, des livres et leurs traductions dans diverses langues, des documents personnels, des photos, des coupures de journaux, des films et des entretiens radiophoniques. Une scénographie soignée et inventive enveloppe l'exposition qui se déploie sous un ciel boréal.

 

Un écrivain prolifique et libre

Le pari de l'écriture comme gagne-pain, mais aussi comme art de vivre, fut l'ancrage de l'aventure d'Yves Thériault en littérature, et son originalité sociale dans le Québec d'alors. L'audace des thèmes abordés dans son œuvre – la défense des minorités, la reconnaissance de l'autre, les dangers de « l'invasion du progrès », entre autres –, sa manière toute personnelle d'utiliser la langue, sa liberté inédite qui l'autorise à passer de l'oral à l'écrit, de l'écriture populaire à l'écriture savante ou de la radio au roman ainsi que le succès de son œuvre entraînent un constat indéniable : Yves Thériault a été un écrivain professionnel, un écrivain à temps complet, jusqu'à la toute fin. Cet autodidacte instinctif n'a vécu que de son art, ne se protégeant pas en faisant un autre métier qui lui aurait assuré des revenus.

Yves Thériault est né à Québec en 1915 et a grandi à Montréal. N'ayant qu'une « huitième année forte », selon sa propre expression, il a reçu le prix Athanase-David en 1979. Il est décédé en 1983. Depuis Contes pour un homme seul (1944) jusqu'à Moi, Pierre Huneau (1976), un très beau roman plein de noblesse et de tendresse, il a signé une œuvre singulière et controversée. Auteur de 30 romans, de neuf recueils de contes et de nouvelles, de 26 romans et recueils pour la jeunesse, de 1400 textes radiophoniques, de 50 textes pour la télévision, de nombreux « romans à dix cennes » écrits sous divers pseudonymes, de textes parus dans divers journaux et revues du Québec et du Canada, de scripts de courts métrages, de textes publicitaires et de conférences, Yves Thériault est un véritable géant de la littérature québécoise. On parle souvent de lui comme de l'écrivain le plus lu, le plus étudié, le plus traduit et le plus prolifique du Québec.

 

Un volet jeunesse à l'Espace Jeunes

Yves Thériault a publié 26 romans et recueils de contes et de nouvelles pour les jeunes. La littérature jeunesse lui apportait d'immenses satisfactions car il pouvait y aborder plus librement encore les thèmes de ses autres écrits : le respect des lois de la nature, l'importance de l'amitié et de la tendresse, la nécessité de reconnaître les droits territoriaux des Amérindiens, etc. Dans le cadre de cette grande exposition, il est donc apparu essentiel de présenter ses écrits pour la jeunesse avec, en avant-plan, les aventures de l'agent secret Volpek, un personnage considéré comme l'équivalent canadien du légendaire Bob Morane. L'intérêt des plus jeunes sera aussi suscité par les aventures de Ti-Jean, Nakika et Popok. Des activités ludiques, notamment des jeux questionnaires et des jeux d'observation, entraîneront les jeunes de 2 à 13 ans sur la piste de l'œuvre de l'écrivain.

 

Un commissaire d'exposition féru de l'œuvre d'Yves Thériault

Appuyé par un comité scientifique composé de huit personnes, Renald Bérubé est le commissaire de cette exposition. Titulaire d'un doctorat de l'Université Laval, il a enseigné la littérature au Collège Sainte-Marie (1965-1969), à l'Université du Québec à Montréal (1969-1975) et à l'Université du Québec à Rimouski (1975-2003). Son mémoire de maîtrise s'intitule d'ailleurs Suite et discontinuité entre Agaguk et Tayaout, fils d'Agaguk d'Yves Thériault (Université de Montréal, 1972).

 

Le catalogue, complément indispensable de l'exposition

Parallèlement à l'exposition, BAnQ publie, en coédition avec les Presses de l'Université Laval, un catalogue intitulé Yves Thériault : le pari de l'écriture. Sous la direction de Renald Bérubé, cette publication de 176 pages réunit des textes inédits de onze auteurs, soit Renald Bérubé, Michel Biron, Lise Bissonnette, André Brochu, Jacques Godbout, Hélène Lafrance, Claire Le Brun-Gouanvic, Laurent Mailhot, Robert Major, Jean Morency et Alain Person. Il est illustré de photographies et d'images tirées principalement du fonds Yves Thériault de BAnQ. Cet ouvrage est en vente à la Boutique de la Grande Bibliothèque (boutique@banq.qc.ca) ainsi qu'en librairie au prix de 37,95 $.

 

Une programmation culturelle riche et variée

BAnQ offrira aussi au grand public une lecture en hommage à Yves Thériault ainsi que des visites guidées de l'exposition.

  • Les mercredis 24 septembre et 19 novembre à 19 h
    Visite-conférence de l'exposition Yves Thériault : le pari de l'écriture en compagnie du commissaire Renald Bérubé
    Point de départ : salle M.450, niveau M
    Réservation au comptoir d'accueil de la Grande Bibliothèque (20 places disponibles par visite)

 

  • Le vendredi 26 septembre à 19 h
    Yves Thériault, maître conteur
    Auditorium, rez-de-chaussée
    Entrée libre (300 places disponibles)
    Lecture d'extraits de l'œuvre d'Yves Thériault accompagnée de musique, avec la participation de Marie José Thériault (textes et chansons) et de Jean Marchand (textes et piano), présentée dans le cadre du 14e Festival international de la littérature (FIL).

 

  • Les dimanches 5 octobre, 2 et 30 novembre de 14 h à 15 h
    Visites endimanchées pour les jeunes
    Théâtre Inimagimô, Espace Jeunes, niveau M
    Nombre de places limité : 30 par groupe (15 enfants, accompagnés chacun d'un adulte)
    Réservation au comptoir de service de l'Espace Jeunes
    Visite animée de l'exposition Yves Thériault : le pari de l'écriture, ainsi que plusieurs autres activités : des lectures à haute voix, du bricolage et des jeux axés sur le thème de l'exposition.

 

En résumé

Exposition Yves Thériault : le pari de l'écriture
Du 23 septembre 2008 au 18 janvier 2009
Salle d'exposition principale de la Grande Bibliothèque et Espace Jeunes (niveau M)
475, boulevard De Maisonneuve Est,
Montréal
Métro Berri-UQAM
Renseignements : 514 873-1100 ou 1 800 363-9028 – www.banq.qc.ca
Entrée libre

Une réalisation de BAnQ

 

HautAu sujet de la Grande Bibliothèque et de BAnQ

 Accueillant près de 10 000 visiteurs par jour depuis son ouverture en avril 2005, la Grande Bibliothèque est un important centre de rayonnement culturel de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) , une institution qui a pour mission d'acquérir, de conserver et de diffuser le patrimoine documentaire publié, archivistique et filmique du Québec ou relatif au Québec. BAnQ offre aussi à tous les Québécois — sur place, par Internet ou par prêt entre bibliothèques — un accès gratuit à de vastes collections universelles et aux services d'une bibliothèque publique d'envergure. BAnQ regroupe la Grande Bibliothèque, le Centre de conservation et neuf centres d'archives à Montréal, Québec, Gatineau, Rimouski, Rouyn-Noranda, Saguenay, Sept-Îles, Sherbrooke et Trois-Rivières.

Communiqué de presse

Facebook. Twitter.

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.