Rapport annuel de gestion 2012-2013

Table des matières

Message du président-directeur général

Deviens ce que tu es

 

Guy Berthiaume.

Parfois, le hasard fait bien les choses. Depuis nombre d'années, BAnQ avait prévu consacrer une exposition aux ouvrages de la bibliothèque de Raymond Klibansky, un humaniste de génie, Montréalais d'adoption, qui a consacré sa longue vie (1905-2005) à promouvoir la paix et la tolérance. d ans la foulée, l'idée de faire de l'année 2012-2013 l'année Philo à BAnQ s'était imposée d'elle-même : notre intention était de miser sur l'exposition qui retrace le parcours de Klibansky au fil de l'histoire de la pensée occidentale pour proposer à nos usagers de plonger dans les sources de notre culture. Question de fournir un accès véritablement démocratique à la connaissance. Toutefois, dans le contexte des bouleversements sociaux qui ont marqué l'année 2012 à l'échelle locale et internationale, l'année Philo et l'exposition La bibliothèque d'un philosophe, tout entière vouée à l'éloge de la tolérance, revêtirent une dimension aussi imprévue que bienvenue et, j'affirmerais même, indispensable. À preuve la fréquentation soutenue des activités conçues dans le cadre de l'année Philo et de son point d'orgue, la nuit blanche PHILO10, qui rassembla, le 2 mars 2013, 6000 amoureux de la sagesse.

Deviens ce que tu es était la devise de l'école allemande que fréquentait Raymond Klibansky à l'âge de 15 ans. Pour BAnQ, cette maxime, librement inspirée d'un vers de la deuxième Pythique de Pindare, l'incite à trouver les moyens de s'acquitter résolument de la totalité de ses mandats. Pour offrir un accès démocratique complet à la culture et à la connaissance, notre institution doit retourner aux sources et faire appel à sa communauté, comme l'avaient fait les premières bibliothèques publiques nord-américaines au XIXe siècle. C'est ainsi que nous avons eu le plaisir de conclure une entente de quatre ans avec La Capitale Groupe financier : l'entreprise devient notre grand partenaire et, grâce à elle, BAnQ peut proposer à ses usagers une programmation digne de son statut de plus grande institution culturelle du Québec. Belle façon pour La Capitale de Valoriser l'essentiel!

Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, le Groupe Banque td nous a renouvelé sa confiance : au cours des trois prochaines années, l' heure du conte td sera proposée aux jeunes de 13 ans et moins en six langues, choisies parmi les plus présentes au Québec : l'arabe, le créole haïtien, l'espagnol, le mandarin, le roumain et, pour la première fois, le vietnamien. Grâce à la fidélité de nos partenaires, nous avons pu accentuer encore plus notre ouverture aux communautés culturelles : en collaboration avec La Capitale, l' UQAM, Télé-Québec et Canal Savoir, nous avons mis en place une nouvelle série de rencontres intitulée Histoires d'immigrations. Ces soirées, animées par la journaliste d ominique Poirier, racontent la riche histoire de l'immigration au Québec, de l'origine du phénomène migratoire aux mœurs des communautés actuelles. Quatorze rencontres associant témoignages et échanges composeront la série, dont sept ont eu lieu en 2012-2013 : les communautés écossaise, irlandaise, italienne, juive yiddishophone, grecque, haïtienne et portugaise ont tour à tour fait l'objet d'un hommage.

Deviens ce que tu es, c'est aussi jouer pleinement notre rôle de pilier de la société du savoir. En plus de conclure de nouvelles ententes de partenariat avec l'Université du Québec à Trois-Rivières et l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec, nous avons enrichi notre portail Internet d'une nouvelle section entièrement consacrée à l'éducation. L'espace virtuel Milieu de l'éducation (banq.qc.ca/education) offre à tous les professionnels du domaine (enseignants, conseillers pédagogiques, orthopédagogues, bibliothécaires, archivistes ou techniciens en documentation) l'occasion de trouver rapidement, parmi nos ressources, celles qui leur conviennent, selon leur fonction, l'ordre d'enseignement où ils œuvrent et la matière visée. Cette réalisation est la première retombée de l'entente de partenariat de cinq ans que nous avons conclue en 2012 avec le ministère de l' Éducation, du Loisir et du Sport afin de donner un cadre formel à la réalisation de nos projets communs.

Institution de mémoire, BAnQ a reçu au cours de l'année des dons d'archives qui permettront aux historiens de peindre avec précision le portrait de la vie culturelle québécoise contemporaine. La soprano Colette Boky, le chorégraphe Paul-André Fortier, l'écrivain Marcel Portal, le metteur en scène Jean-Luc Bastien et le poète Claude Beausoleil sont au nombre des artistes qui nous ont généreusement cédé leurs archives.

L'idée de faire de l'année 2012-2013 l'année Philo à BAnQ s'était imposée d'elle-même : notre intention était de miser sur l'exposition qui retrace le parcours de Raymond Klibansky au fil de l'histoire de la pensée occidentale pour proposer à nos usagers de plonger dans les sources de notre culture.

Qui peut prévoir les trésors que recèlent ces fonds d'archives? On n'a qu'à penser aux bandes audio du mythique Osstidcho qui ont été retrouvées dans les archives d'Yvon Deschamps et qui nous ont permis, en septembre 2012, de mettre en ligne l'intégrale de ce spectacle qui n'existait, pour l'essentiel, que dans la mémoire des spectateurs qui avaient eu le privilège de le voir en 1968.

Pour pouvoir affirmer fièrement Je me souviens, nous avons participé avec l'Université Harvard, la Boston Public Library et la Massachusetts Historical Society à la création du projet Archives coloniales en Amérique du Nord, qui vise la mise en commun des fonds archivistiques des grandes institutions de la côte Est, grâce à la numérisation. Et pour les chercheurs dont les préoccupations sont plus contemporaines, nous avons procédé au moissonnage des sites Web des six principaux partis politiques ayant participé à la campagne électorale québécoise de l'été 2012, ainsi que de celui de l'Assemblée nationale du Québec. Une première pour notre programme de cueillette sélective des sites Web, une première incontournable sans laquelle BAnQ ne saurait prétendre respecter sa mission de conservation et de diffusion du patrimoine documentaire québécois.

Deviens ce que tu es, c'est prendre la pleine mesure du succès de la Grande Bibliothèque, la bibliothèque publique la plus fréquentée en Amérique du Nord et, également, la plus fréquentée de toute la Francophonie, tout en jouant pleinement le rôle d'institution nationale au service de l'ensemble des citoyens du Québec. Pour y arriver, notre stratégie est à deux volets, à la fois virtuelle et présentielle. Sur le plan virtuel, notre portail Internet a reçu plus de 5,5 millions de visites et, de plus, grâce à la plateforme PRETNUMERIQUE.CA et à nos autres bases de données, nos usagers de tout le Québec ont pu emprunter près de 200 000 livres numériques sans avoir à se déplacer. Et, localement, dans nos centres répartis dans 10 grandes villes québécoises, nous avons proposé une riche programmation de conférences, d'ateliers et d'expositions visant à faire de BAnQ un carrefour culturel essentiel à l'échelle de tout le territoire national. Et pour aller plus loin encore, j'ai présidé un groupe de travail sur la présence de BAnQ en région dont les recommandations, qui seront mises en œuvre dès 2013-2014, permettront à notre institution d'incarner la diversité de ses missions dans chacune de ses implantations, faisant un pas de plus vers la pleine réalisation de la fusion de la Bibliothèque nationale et des Archives nationales qui eut lieu en janvier 2006.

Sur le plan des relations de travail, nous avons conclu la négociation des conventions collectives 2011-2015 avec nos deux syndicats, le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) et le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ).

Sur le plan budgétaire, nous avons réussi à maintenir le cap et à terminer l'année dans le respect de nos prévisions, malgré une réduction imprévue de notre subvention gouvernementale, connue quelques mois seulement avant la fin de l'exercice. Afin de pouvoir maintenir l'équilibre budgétaire en 2013-2014 malgré de nouvelles diminutions à notre subvention de fonctionnement, nous avons procédé, au cours de l'hiver 2013, à un exercice systématique d'évaluation des coûts des services rendus et d'identification de pistes d'efficience. Le 28 mars 2013, notre conseil d'administration a adopté un plan d'optimisation qui nous permettra de respecter les limites de nos revenus. Par ailleurs, une modification aux règles comptables du gouvernement du Québec a eu comme effet de créer un déficit de 64,4 millions de dollars sur le plan de nos résultats de l'année 2012-2013. Toutefois, cette modification n'a eu aucun impact sur notre trésorerie.

Deviens ce que tu es prend, dans le contexte actuel, des allures de défi existentiel et c'est l'appui de notre collectivité, la créativité de notre équipe de gestion et le dévouement des membres de notre conseil d'administration et de ses comités qui nous permettent de relever ce défi avec... philosophie.

 

Signature de Guy Berthiaume.

Guy Berthiaume

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.