Rapport annuel 2011-2012

Table des matières

Des lieux rassembleurs

Au cœur de la communauté, carrefour des connaissances et des cultures, les édifices de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) sont des troisièmes lieux consacrés à la recherche et au plaisir d'apprendre, des espaces accueillants et propices à la découverte.

  • 3 636 nouveaux abonnés dans les médias sociaux : de 5375 à 9011 en un an;
  • 13 000 festivaliers ont envahi la Grande Bibliothèque au cours de la Nuit blanche;
  • 2 714 488 fois cette année, les édifices de BAnQ ont accueilli un visiteur;
  • 283 761 questions ont trouvé réponse auprès de nos bibliothécaires et de nos archivistes;
  • 58,9 kilomètres linéaires de documents d'archives sont conservés par BAnQ;
  • 27 985 participants ont profité des activités culturelles de BAnQ;
  • 646 activités d'animation ont été offertes aux adultes et aux jeunes;
  • 299 836 personnes sont abonnées à BAnQ;
  • 4 824 505 documents ont été empruntés à la Grande Bibliothèque.

 

Médias sociaux sur un téléphone intelligent.

Si l'on considère la sphère intime, la maison, comme le premier lieu et le domaine professionnel comme le deuxième, le troisième lieu est complémentaire aux deux autres : un espace de rencontres et d'échanges informels, comme autrefois les perrons d'église ou les places du marché. Favorisant des formes multiples de « vivre ensemble », le troisième lieu permet de restaurer les relations sociales, de côtoyer les autres dans un endroit confortable, de briser la solitude. Visiteur occasionnel ou régulier, on y vient par hasard, par habitude, par plaisir. On y revient, surtout. BAnQ offre des troisièmes lieux qui transforment le rapport et l'accès à la culture  : comme l'accès aux collections et les activités y sont gratuites, elle est responsable d'une véritable démocratisation culturelle, en rupture avec une vision élitiste de la culture.

Un espace polyvalent

Se détendre, travailler, apprendre, certes… et s'amuser! BAnQ sait se faire festive, le temps d'une Nuit blanche, en gardant la Grande Bibliothèque ouverte jusqu'aux petites heures, ou en participant aux grandes manifestations montréalaises : les Journées de la culture, la Journée des musées montréalais, le Festival international de la littérature…

Rassemblement dans le hall de la Grande Bibliothèque.

La Nuit blanche Manga du 25 février 2012 fut incontestablement un des moments forts de la saison. La Grande Bibliothèque s'étant mise à l'heure japonaise à tous les étages, une foule d'activités étaient offertes aux noctambules : des ateliers d'origami, de dessin manga, de calligraphie et d'ikébana (art floral), la fabrication de lanternes, une dégustation de thé et de sushis, en plus de deux expositions sur le manga… Dans le hall, un spectacle littéraire et visuel, Yoigoshi (nuit blanche en japonais), se distribuait sur trois scènes de 21 h à minuit. Puis, le grand bal manga a fait danser public et cosplayers (amateurs de jeux de rôles et de déguisement en personnages manga) jusqu'à 3 h du matin! Le festival Montréal en lumière, organisateur de la Nuit blanche à Montréal, a souligné le grand succès obtenu à la Grande Bibliothèque.

S'adressant à un très large public, BAnQ sait aussi intéresser les chercheurs et spécialistes lors de colloques ou de journées d'étude, en littérature, sciences, histoire. Honorant son rôle d'institution du savoir tout en démocratisant l'image même de la culture, BAnQ excelle dans sa mission de « passeur de culture », de « transmetteur culturel ».

Un espace accueillant

À l'heure du lunch, après le travail (ou avant!), le troisième lieu constitue une invitation à la détente et au plaisir. Un lieu neutre, où l'on peut rencontrer des gens, participer à des activités, lire, écrire, boire un café, rêver… ou ne rien faire. Un lieu de vie, palpitant, au cœur de la cité.

Amateurs et professionnels, savants et curieux, spécialistes et touristes, enfants et adultes : les édifices de BAnQ réunissent des gens de toutes origines et de divers univers qui partagent un intérêt commun pour la culture et le savoir. C'est dire s'ils sont nombreux! Ces lieux ont reçu pas moins de 2,7 millions de visites en 2011-2012. Certains chercheurs, étudiants et professionnels, habitent les lieux de BAnQ pendant des mois, parfois des années ; ils y sont comme chez eux, connus et reconnus des employés, du serveur du café, des autres usagers avec lesquels parfois s'engagent les échanges…

Parmi les 11 édifices de BAnQ (dont neuf centres d'archives répartis sur tout le territoire du Québec), le plus achalandé est la Grande Bibliothèque. Venue combler un besoin criant en 2005, celle-ci est vite devenue la bibliothèque la plus fréquentée de la francophonie. Ouverte à tous les Québécois, elle joue également le rôle de bibliothèque centrale de Montréal.

L'architecture même de la Grande Bibliothèque a réussi le pari d'en faire un lieu ouvert et confortable, à la fois place publique et endroit familier. À la croisée des chemins, le vaste hall, taillé comme un passage dans la ville, abrité les jours de pluie, suggère la bibliothèque comme un refuge, une voie d'accès. Derrière les façades vitrées qui baignent les lieux d'une lumière ambrée, la salle de lecture de la Collection nationale, à l'ambiance feutrée, respire le calme. Elle côtoie les grands espaces consacrés à la lecture ou au visionnement de films, où l'on vient feuilleter une revue ou lire un journal dans un fauteuil confortable, surfer sur Internet ou répondre à ses courriels grâce à l'accès Internet sans fil, comparer à voix basse avec son voisin la qualité de reproductions des livres sur Rembrandt…

Un espace de liberté

Puisqu'il se passe toujours quelque chose dans les édifices de BAnQ, on n'y va pas seulement pour emprunter des livres, des films ou des disques à la Grande Bibliothèque, mais aussi pour visiter une exposition, participer à un colloque ou assister à une lecture publique. On peut personnaliser son programme, improviser ou réserver, en fonction de son temps et de ses envies. BAnQ offre une qualité essentielle à un troisième lieu : l'accessibilité pour les personnes ayant une incapacité. Dans ce troisième lieu comme une deuxième maison, ouverte à tous, l'institution propose des services adaptés : mobilier, postes multimédias, collections particulières (livres sonores, en braille…), service de relais téléphonique pour les malentendants, ainsi qu'un accompagnement réalisé par les bénévoles de l'Association Les Amis de BAnQ. Une maison où l'on est accueilli comme de la « grande visite » : à la Grande Bibliothèque, au Centre de conservation et dans les centres d'archives, que ce soit sur place, au téléphone ou sur Internet, des bibliothécaires et des archivistes passionnés accompagnent l'usager dans ses recherches et ses démarches avec compétence et enthousiasme, répondant à leurs questions sur tous les sujets. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils en connaissent un rayon! Cette année, ils ont trouvé réponse à près de 285 000 questions reçues du public.

BAnQ, un troisième lieu à lieux multiples

Employés au Centre d'archives de Montréal.

Fréquentés par des chercheurs, des étudiants et toute personne intéressée par la généalogie, l'histoire de sa famille ou de sa localité, les centres d'archives de BAnQ et le point de service ouvert à Gaspé il y a deux ans voient se croiser et se rencontrer des passionnés qui deviennent vite des habitués. Certains y nouent des relations signifiantes avec « leur » archiviste et d'autres mordus. La création d'espaces conviviaux, favorisant la rencontre et les échanges, la présentation d'ateliers-conférences par des spécialistes ou encore les visites organisées pour les élèves du secondaire, du cégep et de l'université dynamisent les lieux. En 2011-2012, pas moins de 33 expositions, comme celle sur le travail en arts graphiques de Jean Paul Riopelle présentée au Centre d'archives de Montréal, ont animé ces lieux tout en mettant en valeur nombre d'œuvres et de documents qui constituent la richesse des collections patrimoniales et des fonds d'archives conservés par BAnQ.

De même au Centre de conservation, qui fourmille d'activités toute l'année. Une centaine d'employés s'y affairent à rendre les collections de BAnQ plus attrayantes et plus complètes. Des spécialistes acquièrent, traitent et préservent le patrimoine publié du Québec, pour les générations futures... et aussi pour les présentes! En effet, par exemple en prêtant des documents pour des expositions, BAnQ met des trésors patrimoniaux à la portée du public. Celui-ci peut aussi consulter au Centre de conservation les 10 « collections spéciales » de BAnQ (livres anciens, estampes, affiches, cartes géographiques, etc.), en contact direct avec les spécialistes qui les rassemblent ; ces derniers offrent aussi des présentations sur place à des groupes, participant ainsi à la diffusion du savoir que vise BAnQ. Avec son exposition permanente Mémoire de papier, le Centre de conservation se présente aussi comme un lieu intermédiaire, comme une porte d'entrée ouverte au public vers l'univers peu connu des artisans du livre, peuplé d'outils, d'objets et d'œuvres qui ne cessent de fasciner.

Un espace stimulant

Guy Berthiaume, pdg de BAnQ et Claude Legault, comédien à l'auditorium de la Grande Bibliothèque.

La programmation culturelle de BAnQ offre de grands moments. Si, à partir de septembre 2011, l'année a été résolument manga, avec deux expositions, L'art du mouvement et Raconte-moi un manga, des conférences et des ateliers autour de la bande dessinée japonaise, bien des activités culturelles et d'animation portant sur d'autres thèmes ont été proposées à un public toujours plus nombreux : des ateliers de découverte autour du roman, de la biographie, des auteurs québécois, des revues ou des voyages, animés par des spécialistes, des lectures publiques de théâtre, de poésie ou de documents historiques, des soirées poésie et jazz qui soulignent le passage des saisons, des colloques sur la littérature et l'histoire, des concerts, des séances de théâtre de marionnettes, une fascinante exposition sur Le livre de la Renaissance à Montréal…

Un inventaire à la Prévert pour dire tout l'éclectisme multicolore de BAnQ. Parce que la culture est stimulante, attrayante, amusante. L'Auditorium de la Grande Bibliothèque accueille presque tous les soirs de l'année des activités, spectacles, tables rondes, films, entretiens, cérémonies… D'autres salles et d'autres édifices participant à l'animation des lieux, ce n'est pas par hasard que l'affluence aux activités culturelles a connu une augmentation importante cette année.

Un troisième lieu rassembleur, capable de répondre aux besoins et aux désirs du plus grand nombre, BAnQ offre tout cela, et plus encore.

Enfants à l'Espace Jeunes de la Grande Bibliothèque.

Un espace d'apprentissage

Parce qu'elle offre au public de nombreuses façons d'améliorer sa formation, la Grande Bibliothèque est aussi l'endroit idéal où développer ses compétences. Ainsi le Laboratoire de langues où il est possible, en autoformation, d'apprendre une nouvelle langue, pour le travail, le voyage ou le plaisir. Ou, pour les jeunes de 8 à 13 ans, le service d'aide aux devoirs qui offre un accompagnement sur mesure, réalisé par des animateurs, avec la mise à disposition de postes informatiques. Comment profiter des ressources offertes par BAnQ : portail, catalogue Iris et, plus largement, les encyclopédies, les dictionnaires, la recherche en ligne… et transformer un travail en démarche enrichissante, en plus de rencontrer de nouveaux amis! Parmi les nombreux ateliers, thématiques et gratuits, celui sur le livre numérique a connu une affluence telle que des séances supplémentaires ont été ajoutées.

Fréquenter la bibliothèque, une bonne habitude à prendre dès le plus jeune âge! À partir de 18 mois, on y fait ses Premiers pas, premiers contes. Les « grands » de 3 à 5 ans sont invités à participer à L'Heure du conte, en français et en anglais. Pour les nouveaux arrivants et pour tous ceux qui veulent garder des liens avec leur langue et leur culture d'origine, il se raconte à L'Heure du conte TD des histoires en arabe, en mandarin, en créole haïtien, en espagnol et en roumain.

Unique en son genre, l'Espace Jeunes est une vraie caverne d'Ali Baba recelant des trésors d'activités, d'expositions ainsi que d'ateliers de découverte et de créativité réservés aux jeunes de 13 ans et moins. Contes, conteurs et comptines, théâtre de marionnettes ou de kamishibaï, ateliers sur le roman policier ou la bande dessinée, d'illustration de mangas ou de contes en origami, l'éventail de propositions de l'Espace Jeunes est varié et éclaté. Les nombreuses activités reliées à l'année Manga ont connu une affluence considérable.

Un espace d'intégration

BAnQ se pose en véritable partenaire pour entreprendre un nouveau projet professionnel. L'institution propose, en collaboration avec Emploi Québec, des ateliers sur la recherche d'emploi, le marché du travail, la rédaction d'un curriculum vitae. Pour ceux qui se lancent en affaires, des ateliers de démarrage d'entreprise sont également disponibles, ainsi qu'une information de pointe sur l'économie dispensée par des spécialistes au Carrefour Affaires. BAnQ offre des séances de formation pratique gratuites, de véritables coups de pouce qui permettent, au-delà des connaissances acquises, de rencontrer des personnes partageant une même situation professionnelle, de créer des liens, d'agrandir les réseaux, de s'entraider.

Un lieu ouvert sur le monde se doit d'accueillir et d'intégrer les nouveaux arrivants. Pour cela, BAnQ a renouvelé son entente avec le ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles pour offrir plusieurs services : une collection spéciale pour les nouveaux arrivants, qui permet de découvrir et de connaître le pays d'accueil, une collection multilingue en 11 langues, le Laboratoire de langues pour parfaire sa connaissance du français et des séances d'information sur la vie et l'emploi dans les régions du Québec qui ont réuni plus de 1300 participants en 2011-2012. Les séances de conversation française, créées par les Amis de BAnQ en 2011, attirent un tel nombre de participants qu'elles ont affiché complet cette année. Comme un phare dans un univers encore étranger, BAnQ se veut une alliée efficace dans l'intégration des nouveaux arrivants. Une autre maison, un lieu de transition, où l'on peut lire des journaux et des revues du monde entier et rester connecté au pays qu'on a quitté tout en découvrant celui qui nous accueille.

Lieu de mémoire, BAnQ mène un travail considérable pour la préservation des cultures autochtones. Recueillir les traditions orales, consigner la mémoire et constituer un fonds de ressources disponibles en ligne sont les priorités. De plus, depuis 2011, des formations spécialement destinées aux autochtones ont été mises en ligne pour leur faciliter l'accès aux ressources de BAnQ et pour encourager la conservation de documents d'archives.

Comme à la maison, mieux qu'à la maison

Aire de lecture de la Grande Bibliothèque.

La devise du troisième lieu pourrait être : comme à la maison, mieux qu'à la maison! Le troisième lieu doit, pour développer le sentiment d'appartenance, procurer détente et bien-être à son usager, avec le « petit plus » qu'on ne trouve pas à la maison.

En guise de « petit plus », BAnQ donne accès au savoir universel, tout en s'ouvrant aux gens du monde entier qui fréquentent ses lieux, creuset d'humanité qui ajoute à la richesse de ses collections et de sa programmation culturelle. En cela, BAnQ réussit pleinement dans sa vocation de troisième lieu, un endroit où se croisent des gens de tous horizons, réunis pour lire, chercher, apprendre, jouer, discuter, pendant une heure ou une journée. Comme la bibliothèque de Delft, aux Pays-Bas, BAnQ pourrait affirmer : « Notre meilleure collection, c'est les gens! »

C'est ainsi qu'en plaçant l'usager au cœur de sa démarche, BAnQ s'affirme comme une partenaire essentielle, utile et agréable, une complice de tous les instants dans le cheminement de chacun. Une alliée pour mieux comprendre le monde qui vous entoure, qui vous accueille dans des lieux ouverts, matin, midi et soir, pour rire et réfléchir, pour écouter de la musique et rencontrer le monde, comme ça, tout simplement…

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.