Rapport annuel BAnQ 2008-2009

LA GRANDE BIBLIOTHÈQUE ET LA DIFFUSION

Table des matières

 


La diffusion de ses collections en vue d’offrir un accès démocratique au patrimoine documentaire, à la culture et au savoir universel est au cœur de la mission de Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Celle-ci met de vastes ressources à la disposition de la population québécoise dans des lieux culturels conviviaux – physiques et virtuels – d’accès libre et gratuit.

Depuis 2005, le lieu principal de diffusion de BAnQ est la Grande Bibliothèque, dont le mandat est aussi de servir de bibliothèque centrale aux Montréalais et de bibliothèque-ressource à l’ensemble du Québec. Dotée de technologies de pointe, de ressources documentaires variées et d’un personnel spécialisé, la Grande Bibliothèque répond aux besoins de tous ses publics : information, éducation, culture, recherche et loisirs. Elle valorise la lecture, la recherche et l’enrichissement des connaissances, vise à promouvoir l’édition québécoise, appuie l’autoformation continue, favorise l’intégration des nouveaux arrivants, offre des services adaptés aux personnes handicapées, renforce la coopération et les échanges entre les bibliothèques et stimule la participation québécoise au développement de la bibliothèque virtuelle.

Bras virtuel de la Grande Bibliothèque et précieux outil de diffusion, le portail Internet de BAnQ réunit des ressources électroniques sur tous les sujets ainsi que de nombreux documents numérisés du patrimoine québécois. Ces ressources documentaires numériques peuvent être consultées à la Grande Bibliothèque comme dans les autres lieux publics de BAnQ et, en grande majorité, à l’extérieur de ces édifices, en utilisant un ordinateur personnel.

Misant sur la force du réseautage, BAnQ a lancé en mai 2008 le Catalogue des bibliothèques du Québec (www.cbq.banq.qc.ca), jumelé à un service commun de prêt entre bibliothèques. Un programme de subventions du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine (MCCCF) permettra de mettre sur pied d’autres services destinés aux bibliothèques, notamment un guichet unique de traitement documentaire qui permettra d’unir les forces de toutes les bibliothèques, publiques et scolaires dans un premier temps, puis collégiales et universitaires dans un deuxième temps. Ce projet est élaboré en partenariat étroit avec le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, de même qu’avec les Services documentaires multimédia inc. et avec la Société de gestion de la Banque de titres
de langue française (BTLF).

D’autres partenariats tout aussi fructueux ont conduit à la réalisation de nouveaux services en 2008-2009. Grâce à la concertation de BAnQ avec le MCCCF et à la collaboration de l’Observatoire de la culture et des communications de l’Institut de la statistique du Québec, les statistiques des bibliothèques publiques sont disponibles plus rapidement ; les données, désormais conformes à la norme internationale ISO, reflètent la réalité nouvelle des bibliothèques à l’ère d’Internet. Par ailleurs, un partenariat avec la zone Archives de Radio-Canada a rendu possible la diffusion sur le portail de BAnQ d’extraits sonores inédits permettant d’entendre des personnalités québécoises de tous les secteurs d’activité, pour le plus grand plaisir de tous. Ils ont dit... Moments choisis des archives de Radio-Canada constitue une ressource passionnante pour la découverte de notre histoire.

Un sondage effectué en 2008 auprès des usagers de la Grande Bibliothèque et des utilisateurs du portail Internet de BAnQ fournit bon nombre de renseignements sur les usagers, leurs besoins et leur satisfaction à l’égard des services offerts par l’institution. Le taux global de satisfaction (usagers satisfaits et très satisfaits) se situe à 87 % envers la Grande Bibliothèque et à 79 % en ce qui concerne le portail de BAnQ.

Satisfaction des usagers

 Grande BibliothèquePortail Internet
pas satisfaits 2,8% 5,0%
peu satisfaits 10,4% 16,3%
satisfaits 31,2% 24,5%
très satisfaits 55,6% 54,2%

 

Haut LA FRÉQUENTATION ET L'EMPRUNT

Sur une période de quatre ans, depuis son ouverture en avril 2005, la Grande Bibliothèque a accueilli 11 millions de visiteurs, qui ont emprunté 15 millions de documents. En 2008-2009, la fréquentation et le nombre de documents empruntés ont continué d’augmenter, affichant une hausse de 2 % et de 3 %, respectivement. Le nombre de visites a atteint 2 928 278, ce qui représente 56 000 visites par semaine.

Le nombre de documents empruntés se chiffre à 4 768 682 pour l’année, parmi lesquels 560 619 ont été empruntés à l’Espace Jeunes. Cela signifie au total plus de 90 000 emprunts en moyenne par semaine. Le service de réservation de documents s’avère très populaire : chaque semaine, plus de 3500 appels sont faits pour signaler à un usager que le document qu’il a réservé est disponible. La mise en place d’un robot téléphonique permet maintenant de joindre plus rapidement les usagers qui ont réservé un document.

Les abonnés de BAnQ ont la possibilité de rapporter les documents qu’ils empruntent à la Grande Bibliothèque dans les bibliothèques montréalaises en arrondissement. Cette option connaît une évolution à la hausse marquée. Les Montréalais rapportent ainsi près de 1300 documents chaque semaine.

Au 31 mars 2009, BAnQ comptait 250 890 abonnés actifs, dont 64 656 abonnés seulement aux services à distance, soit une proportion de 26 %. Plus de 58 000 nouveaux abonnés s’étaient ajoutés au cours de l’année. Selon les données du sondage effectué en 2008, le profil suivant se dessine pour les usagers de la Grande Bibliothèque âgés de 14 ans et plus : 57 % ont moins de 35 ans alors qu’une plus grande proportion d’hommes (57 %) que de femmes (43 %) fréquente l’institution. Pas moins de 55 % ont une scolarité de niveau universitaire et 11 % ne parlent ni le français ni l’anglais à la maison.

Portrait préliminaire des visiteurs de 14 ans et plus à la Grande Bibliothèque

  %
Âge De 14 à 24 28,3 %
De 25 à 34 28,6 %
De 35 à 44 17,0 %
De 45 à 54 13,3 %
55 et plus 12,8 %
Scolarité Primaire ou secondaire 20,7 %
Collégiale 24,8 %
Universitaire 54,5 %
Langue parlée à la maison Français 69,2 %
Anglais 9,2 %
Autre 11,1 %
Plus d'une langue 10,6 %
Sexe Féminin 43,0 %
Maculin 57,0 %

Toujours selon ce sondage, les usagers profitent des services de BAnQ principalement pour les loisirs, la culture et le développement personnel ; viennent ensuite des motifs d’ordre scolaire et professionnel. Il est intéressant d’observer que la fréquentation de la Grande Bibliothèque à des fins éducatives est invoquée dans 21 % des cas alors que les élèves et les étudiants représentent 34 % des répondants au sondage. Ceux-ci fréquentent donc la Grande Bibliothèque non seulement comme ressource d’appoint pour leurs études mais également pour leurs loisirs, leur culture et leur développement personnel. À signaler : la moyenne de visites par année par utilisateur est de 53.

Utilisation des services de la Grande Bibliothèque

 %
Pour les loisirs, la culture et le développement personnel 71 %
Pour les études 21 %
Pour le travail 8 %

 

L’ESPACE JEUNES

Les activités de médiation de la lecture auprès des jeunes permettent de leur transmettre l’amour des livres et de la lecture, et ce, dès le plus jeune âge. Cette année, environ 7000 jeunes ont participé aux 354 activités organisées à leur intention. Cela comprend des activités telles que l’Heure et la Demi-Heure du conte, des présentations de films, des séances de formation à l’utilisation du portail Jeunes ainsi que des spectacles et des rencontres avec des auteurs et des illustrateurs, présentés de façon régulière ou lors des vacances de Noël et des semaines de relâche scolaire.

Nouveauté cette année : le Centre québécois de ressources en littérature pour la jeunesse a lancé une série de conférences à l’intention des adultes. Les six activités organisées ont attiré 188 personnes au total.

LES SERVICES D’AIDE AUX USAGERS

Le nombre de demandes d’information nécessitant l’aide des bibliothécaires de référence a connu globalement une baisse de 7 %, se chiffrant à 238 455 en 2008-2009. Les demandes reçues par téléphone et par Internet ont, quant à elles, augmenté respectivement de 50 % et de 22 %. Par ailleurs, le nombre de demandes de renseignements généraux a diminué de 7 %. Dans ce dernier cas, il est justifié de penser que les mesures prises en matière de signalisation dans la Grande Bibliothèque et les informations ajoutées au portail Internet ont contribué à la diminution du nombre de questions formulées par les usagers, sur place ou à distance.

En réponse au souhait exprimé par les usagers dans le sondage sur les services d’information et de référence, un nouveau service de référence sur rendez-vous a été mis sur pied au Carrefour Affaires de même qu’au Centre québécois de ressources en littérature pour la jeunesse. Ces services s’adressent principalement à des publics spécialisés qui ont des besoins plus pointus, notamment les chercheurs et les gens d’affaires ; ils leur permettent de rencontrer de façon planifiée des bibliothécaires qui disposent ainsi de plus de temps pour répondre à leurs questions.

Un projet pilote de référence mobile a été lancé en février 2009. Les bibliothécaires exercent le travail de médiation dans les espaces publics et s’assurent que les usagers qui le désirent voient leur besoin d’information rapidement comblé. Ce projet a pour objectif de mesurer l’intérêt des usagers à l’égard de ce service qui pourrait être implanté à l’échelle de la Grande Bibliothèque en 2009-2010.

Enfin, mentionnons que BAnQ fait partie du nouveau réseau de référence coopérative francophone lancé à la fin de 2008 sous l’égide de la Bibliothèque nationale de France. Dénommé Service d’information @ la demande (Si@de), ce réseau regroupe des bibliothèques françaises, la Bibliothèque nationale de Suisse et BAnQ.

LES SERVICES AUX PERSONNES HANDICAPÉES ET LE SERVICE QUÉBÉCOIS DU LIVRE ADAPTÉ

En 2008-2009, BAnQ a intensifié ses efforts en vue d’assurer l’accessibilité à ses services et à ses collections à un plus grand nombre et à une plus grande diversité de personnes handicapées. L’élaboration d’activités pour les personnes ayant une déficience intellectuelle et la mise à la disposition des personnes ayant une déficience auditive de visioguides en langue des signes québécoise (LSQ) et en langue des signes américaine (ASL) favorisent la fréquentation de la Grande Bibliothèque par de nouveaux publics.

L’ajout de quatre dictionnaires électroniques au portail du Service québécois du livre adapté (SQLA) ainsi que la réalisation de formations à l’utilisation de ce portail, notamment dans les écoles spécialisées, ont permis d’accroître sa fréquentation par les usagers ayant une déficience visuelle. De plus, la collection de documents adaptés de BAnQ a été enrichie par l’ajout de 584 livres en braille, de 637 enregistrements sonores et de 500 titres convertis de l’analogique au numérique.

AUDIOGUIDES ET VISIOGUIDES

Depuis août 2008, les visiteurs de la Grande Bibliothèque peuvent profiter des audioguides en français et en anglais mis gratuitement à leur disposition pour découvrir l’édifice ainsi que les ressources et les services qui y sont offerts. Unique dans un contexte de bibliothèque publique au Québec, ce service permet aux visiteurs de parcourir la bibliothèque au moment qui leur convient et à leur propre rythme. Un peu plus de 1000 personnes ont profité des audioguides entre le 1er août 2008 et le 31 mars 2009.

Première dans les bibliothèques canadiennes : les personnes ayant une déficience auditive peuvent également faire une visite autonome de la Grande Bibliothèque en utilisant l’un des cinq visioguides offerts depuis décembre 2008. Ces appareils, dotés d’un large écran graphique rétroéclairé, permettent une visite en langue des signes. Cette initiative place BAnQ parmi les chefs de file des bibliothèques « accessibles », c’est-à-dire des bibliothèques offrant des services spécialisés aux personnes ayant des handicaps de diverses natures.

LA FORMATION DES USAGERS

BAnQ maintient le cap sur ses objectifs de mieux faire connaître ses collections et ses services et de rendre les usagers plus autonomes dans leurs recherches. Pour atteindre ces objectifs, l’institution offre différentes activités de formation gratuites. En 2008-2009, 8385 personnes ont profité des séances de formation documentaire.

Dans le cadre du volet « Exploration et découverte de l’Espace Jeunes », 29 groupes scolaires totalisant 723 élèves du primaire et de la première secondaire ont pu apprendre les bases de la recherche documentaire.

Le public adulte, quant à lui, a pu profiter d’ateliers lui permettant de s’initier au clavier et à la souris en découvrant les rudiments de l’utilisation d’un ordinateur, d’ateliers pour explorer les collections et les ressources électroniques mises à la disposition des usagers par BAnQ et de séances d’initiation au catalogue Iris, qui recense tous les documents publiés faisant partie des collections de BAnQ.

Les visites guidées sont une autre façon de découvrir les lieux, les collections et les services de l’institution. Pas moins de 5313 personnes ont participé à une visite de la Grande Bibliothèque. Dans la plupart des cas, il s’agit de visites guidées, mais certains groupes s’inscrivent aussi à des visites en mode autonome, souvent à l’aide des audioguides, disponibles depuis le mois d’août 2008.

Par ailleurs, près de 2000 personnes ont assisté à 122 ateliers offerts dans le cadre de partenariats entre BAnQ et des institutions gouvernementales québécoises. Une vingtaine d’ateliers ont été offerts par Emploi-Québec aux chercheurs d’emploi dans le but de les outiller et de les soutenir dans les efforts qu’ils consacrent à leur recherche. Les immigrants désirant s’informer sur la vie dans les régions du Québec et sur le marché de l’emploi ont pu assister à l’une des 89 séances d’information offertes par le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles. Toutes ces rencontres, tenues dans les locaux de la Grande Bibliothèque, permettent d’inscrire BAnQ en tant qu’acteur important de l’intégration des nouveaux arrivants à la société québécoise en plus de leur faire bénéficier à plus long terme des ressources et des services de l’institution.

 

Haut LA COLLECTION NATIONALE

Dans une atmosphère propice à la recherche, la salle consacrée à la Collection nationale favorise la diffusion du patrimoine documentaire publié au Québec ou relatif au Québec. Au cours de l’année 2008-2009, plus de 110 382 usagers ont fréquenté la salle de lecture de la Collection nationale, consulté plus de 125 000 documents ou utilisé les lecteurs-numériseurs pour leurs recherches. Des chercheurs poursuivant des études doctorales et postdoctorales et des boursiers de BAnQ ont quant à eux profité des six cabinets de recherche. Le personnel de la Collection nationale a répondu, sur place ou à distance, à 62 344 demandes d’information et de référence.

Tout au long de l’année, 47 322 nouveaux documents ont été ajoutés aux collections de livres, de revues, de journaux, de microformes, de documents électroniques et de publications gouvernementales. De plus, 434 documents de la Collection nationale ont été prêtés pour des expositions réalisées par BAnQ dans ses édifices ou ailleurs, par exemple au Grand Palais de Paris dans le cadre du Salon international du livre ancien et de l’estampe, ou encore pour des expositions réalisées par des partenaires comme Or des Amériques au Musée de la civilisation, à Québec. Les bibliothécaires ont présenté aux usagers de la Collection nationale un choix d’ouvrages associés aux Fêtes du 400e anniversaire de la Ville de Québec intitulé 400 ans, ça inspire et ça s’écrit ! ainsi qu’une exposition consacrée aux arts de la table.

 

Haut LA COLLECTION UNIVERSELLE DE PRÊT ET DE RÉFÉRENCE

L’autre collection que diffuse BAnQ à la Grande Bibliothèque est la Collection universelle de prêt et de référence, qui réunit plus de deux millions de documents publiés au Québec ou ailleurs destinés au prêt ou à la consultation sur place s’adressant à tous les publics : livres, revues, disques, films, logiciels, cartes, microformes et ressources en ligne. Cette vaste collection est également accessible à tous les Québécois, notamment par le prêt entre bibliothèques.

UNE COLLECTION EN CONSTANTE ÉVOLUTION

La Collection universelle de prêt et de référence s’est enrichie de façon plus marquée en 2008-2009 que l’année précédente. Certaines catégories ont bénéficié d’un développement accentué : les livres sonores, les documents adaptés, les bases de données et autres ressources électroniques. Le tableau 28 témoigne des quantités de documents acquis dans chaque catégorie en 2008-2009.

BAnQ apporte une attention particulière aux demandes des usagers, demandes dont le nombre est en hausse de 25 % par rapport à l’année dernière. C’est ainsi qu’un peu plus de 5000 livres, disques et films ont enrichi la Collection universelle de prêt et de référence à la suite de suggestions de la part des usagers. Les 7860 demandes reçues ont été satisfaites dans une proportion de 73 %.

Suggestions d'achat reçues en 2008-2009

Nombre total 7 860  
Documents commandés 5 025 64 %
Documents non disponibles 754 9 %
Documents présents dans les collections 1 703 22 %
Suggestions non retenues 378 5 %

 

LA COLLECTION EN LIGNE

La collection de ressources électroniques compte actuellement 182 bases de données, dont 80 % sont accessibles à distance aux abonnés de BAnQ. On y trouve entre autres 19 619 livres électroniques, 592 639 pièces de musique et 2410 livres sonores à écouter en ligne, de même que 16 791 titres de revues électroniques.

Désormais, le repérage d’un titre de revue est grandement facilité grâce à la présence de notices pour chacune de ces revues dans le catalogue Iris et aux nouveaux outils qui permettent la recherche simultanée dans plusieurs bases de données de revues.

LES ACQUISITIONS À SOULIGNER

Les acquisitions réalisées en 2008-2009 sauront répondre aux besoins et aux goûts diversifiés des usagers en général et plus précisément à ceux de certains publics ciblés dans le Plan stratégique 2006-2009 de BAnQ. Parmi ces nouvelles ressources, soulignons :

  • le renouvellement de la Collection pour tous, qui s’adresse tout particulièrement aux personnes en processus d’alphabétisation ;

  • une augmentation notable du nombre de livres sonores ajoutés à la collection du Service québécois du livre adapté à l’intention des personnes ayant une déficience visuelle ou perceptuelle ;

  • l’acquisition des droits de diffusion de 81 films en format numérique du réalisateur Arthur Lamothe portant sur les Innus ;

  • l’ajout sur le portail de BAnQ de nombreuses ressources électroniques, dont la série des dictionnaires Le Robert, la base de données JSTOR qui donne accès aux archives de nombreux périodiques, de la musique à télécharger dans le Smithsonian Global Sound et l’Encyclopédie médico-chirurgicale qui s’additionne aux ressources déjà disponibles dans le domaine de la santé ;

  • l’acquisition de musiques d’Haïti, d’Italie, du Portugal, de Grèce et de Russie pour la collection de disques de musique du monde.

 

LE CATALOGUE IRIS ET LE SERVICE DE TÉLÉCHARGEMENT DE NOTICES

Le catalogue Iris, qui recense tous les documents de la Collection universelle de prêt et de référence ainsi que ceux de la Collection patrimoniale, comptait, au 31 mars 2009, 2 091 157 notices, ce qui signifie que 95 523 notices ont été ajoutées au cours de l’année. Une nouvelle interface du catalogue, plus conviviale et plus moderne, verra le jour en 2009.

À partir du module d’exportation du catalogue Iris,105 bibliothèques ont téléchargé 11 687 notices bibliographiques et 2739 notices d’autorité vers leurs catalogues, pour une légère baisse de 2 % en ce qui concerne les notices bibliographiques et une hausse de 37 % pour les notices d’autorité par rapport à l’année précédente.

Notices téléchargées du catalogue Iris vers les catalogues des bibliothèques en 2008-2009

Type de bibliothèque Bibliothèques Notices bibliographiques exportées Notices d'autorité exportées
Collégiale 15 790 -
Publique 36 7 514 474
Scolaire et autres 25 894 10
Spécialisée 16 994 585
Universitaire 13 1 495 1 670
Total 105 11 687 2 739

À l’automne 2008, un premier cycle de récolement des collections de diffusion a été complété. Cette opération, qui consiste à vérifier la conformité des collections de la bibliothèque avec l’inventaire consigné dans le catalogue, a permis de constater un très faible taux de perte de documents, certainement attribuable aux mesures prises pour contrer le vol et à la vigilance du personnel.

 

Haut LES SERVICES AUX MILIEUX DOCUMENTAIRES

Le partage des ressources et de l’expertise auprès des milieux documentaires ainsi que la mise en réseau des bibliothèques ont de nouveau été au cœur des activités de BAnQ en 2008-2009. Les activités de mise en réseau des bibliothèques, de partage des ressources et d’échange de services se sont consolidées et ont progressé sensiblement.

LE CATALOGUE DES BIBLIOTHÈQUES DU QUÉBEC ET LE RÉSEAU DE PRÊT ENTRE BIBLIOTHÈQUES

En ligne depuis mars 2008, le Catalogue des bibliothèques du Québec (CBQ) (www.cbq.banq.qc.ca) se développe continuellement et devient une ressource de plus en plus utilisée par les usagers des bibliothèques québécoises. En effet, le CBQ a reçu plus de 50 000 visites depuis son lancement officiel, le 15 mai 2008. Ce catalogue collectif permet désormais de repérer des documents indexés dans plus de 87 catalogues de bibliothèques publiques, collégiales et universitaires ainsi que dans ceux de certaines bibliothèques spécialisées du Québec. Ces bibliothèques sont à la disposition des Québécois à partir de 990 points de service (bibliothèques centrales, bibliothèques de quartier, bibliothèques de campus, etc.) répartis dans toutes les régions du Québec. L’emprunt des documents se voit également facilité grâce au service de prêt entre bibliothèques (PEB). Avec le CBQ, le PEB est désormais disponible en ligne dans plus de 46 bibliothèques publiques, lesquelles disposent du logiciel de PEB offert gratuitement par BAnQ. Les usagers de ces bibliothèques peuvent effectuer des demandes de prêt en ligne et les suivre en ligne également. En simplifiant la recherche et le PEB, BAnQ et ses partenaires contribuent à élargir l’accessibilité aux richesses des bibliothèques québécoises.

UN SERVICE DE STATISTIQUES DES BIBLIOTHÈQUES PUBLIQUES

L’Enquête annuelle sur les bibliothèques publiques du Québec a connu en 2008 un tournant avec la mise en œuvre d’un service de statistiques pour celles-ci. Outre la normalisation du questionnaire de l’Enquête, la collaboration entre BAnQ et le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, avec le soutien de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec, a permis la création d’un nouvel outil statistique pour les bibliothèques publiques du Québec.

L’ACCESSIBILITÉ AUX RESSOURCES ÉLECTRONIQUES NÉGOCIÉES EN COMMUN

Le Consortium d’acquisition de ressources électroniques du Québec (CAREQ) a comme principal mandat la négociation d’ententes collectives pour les bibliothèques publiques québécoises concernant l’obtention de telles ressources. Le nombre de bibliothèques abonnées aux ressources du CAREQ progresse continuellement, soit à l’occasion du renouvellement d’ententes pour des ressources, soit à la suite de nouvelles acquisitions, comme les dictionnaires Le Robert en 2008-2009.

Ressources électroniques - Abonnement CAREQ

 Bibliothèques QuébécoisesBibliothèques hors Québec
 Bibliothèques autonomes Réseaux BIBLIO Population servieBibliothèques Population servie
Dictionnaires Le Robert 45 3 1 326 068 - -
EduMedia 23 - 523 155 - -
Encyclopædia Universalis 130 9 4 062 977 83 424 666
Encyclopédie Hachette Multimédia en ligne 73 4 1 936 269 - -
Eureka.cc 166 - 4 944 831 - -
Repère 213 - 5 304 910 - -
Tap'Touche 62 2 1 931 189 - -

 

L’EXTRANET ET LE SERVICE DE RÉFÉRENCE PROFESSIONNELLE

L’extranet de BAnQ destiné au personnel des bibliothèques regroupe de nombreuses ressources et outils utiles à la gestion quotidienne ou au développement d’une bibliothèque. Au 31 mars 2009, 664 bibliothèques y sont abonnées, dénotant une augmentation de 16 % comparativement à l’année dernière. Les nouveaux abonnements proviennent principalement de bibliothèques d’enseignement et hors Québec qui profitent à leur tour de ces ressources et services en ligne.

ABONNÉS À L’EXTRANET DES BIBLIOTHÈQUES

Abonnés à l'extranet des bibliothèques

 %
Bibliothèques publiques 40 %
Bibliothèques d'enseignement 28 %
Bibliothèques spécialisées 13 %
Bibliothèques gouvernementales 9,3 %
Bibliothèques hors Québec 9,7 %

De plus, BAnQ offre au personnel des bibliothèques des services de référence et de soutien professionnel en matière de gestion et de prestation de services en bibliothèque. Les bibliothécaires de la Direction des services aux milieux documentaires ont répondu à 705 demandes d’information ou de soutien, une augmentation de 37 % par rapport à l’année précédente.

 

Haut LA BIBLIOTHÈQUE GASTON-MIRON À PARIS

BAnQ a conclu en 2008 une entente avec le ministère des Relations internationales du Québec pour le redéploiement de l’offre de service de la Bibliothèque Gaston-Miron de la Délégation générale du Québec à Paris. L’an 1 de cette entente s’est traduit dans un premier temps par le renouvellement des activités bibliothéconomiques, une révision des processus et le dépôt d’un état des lieux incluant de nombreuses recommandations pour assurer une diffusion pérenne du patrimoine documentaire québécois en sol européen.

Par ailleurs, le chantier de mise à niveau technologique du catalogue a permis de faciliter grandement le repérage des documents de la Bibliothèque Gaston-Miron et d’y intégrer quelque 18 000 documents numérisés de BAnQ. Le contenu du site Web de la bibliothèque a été révisé et enrichi tandis que l’offensive d’information, de réseautage et de promotion menée par la directrice de la Bibliothèque Gaston-Miron a largement contribué à attirer l’attention des enseignants de lycée et des bibliothécaires franciliens et bordelais, des attachés culturels européens des délégations et bureaux du Québec, des chercheurs et des étudiants sur l’accès privilégié aux services et ressources de BAnQ, renforçant du coup les assises de cette bibliothèque québécoise à Paris.

BAnQ et la Grande Bibliothèque en chiffres

 2007-20082008-2009
Fréquentation
Visites à la Grande Bibliothèque 2 862 979 2 928 278
Visites sur le portail de BAnQ 2 838 605 3 649 701
Demandes d’information et de référence 256 703 238 455
Consultation et emprunts
Documents consultés sur place - Grande Bibliothèque 1 866 868 1 719 700
Documents empruntés - Grande Bibliothèque 4 619 302 4 768 682
Documents empruntés - Service québécois du livre adapté 98 685 100 488
Prêt entre bibliothèques
Documents prêtés par BAnQ 7 353 9 590
Documents empruntés par BAnQ 4 719 4 711
Utilisation des ressources et services électroniques
Catalogue et bases de données - nombre de sessions 1 290 896 1 692 434
Documents numériques - nombre de contenus téléchargés 1 237 881 376 910
Internet - nombre de sessions 349 275 402 757

 

Haut UNE DIFFUSION SOUTENUE

Les réalisations de BAnQ en matière de diffusion s’inscrivent dans le cadre du Plan stratégique 2006-2009 de l’institution. Elles ont en effet contribué :

  • à la démocratisation et à l’accès au patrimoine documentaire ;
  • au développement de ce patrimoine documentaire ;
  • au développement des réseaux documentaires ;
  • à la coopération internationale ;
  • à la consolidation institutionnelle.

 

Tel qu’illustré dans le tableau suivant, les collections et les services de BAnQ et de la Grande Bibliothèque continuent de répondre aux besoins des Québécois, notamment en matière de services à distance. C’est d’ailleurs à ce chapitre que sont enregistrées les hausses les plus significatives.

 


1 Cette donnée concerne les ressources électroniques hébergées par des fournisseurs externes, à l’exclusion des fichiers logés sur les serveurs de BA nQ.

 

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.