Rapport annuel BAnQ 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES VIRTUELLES DU QUÉBEC ET SERVICES À DISTANCE

Table des matières

 


En 2008-2009, Bibliothèque et Archives nationales du Québec a continué d’exploiter pleinement toutes les technologies à sa disposition pour rendre accessibles à distance ses services et ses collections et faire rayonner le patrimoine documentaire québécois partout dans le monde.

 La volonté de faire oublier à l’internaute la complexité institutionnelle de BAnQ tout en continuant de lui proposer une offre de collections et de services sans cesse plus riches a conduit la direction de BAnQ à ouvrir en 2007-2008 un nouveau chantier de développement majeur, soit celui de l’offre virtuelle de notre établissement.

Durant l’exercice 2008-2009, des travaux d’analyse touchant l’architecture de contenus ont été entrepris afin d’amorcer le déploiement des différentes phases du projet. La première phase, qui comprendra une nouvelle maquette graphique ainsi qu’un réaménagement du contenu de la page d’accueil et des pages d’introduction aux différentes sections, sera déployée au printemps 2009.

À l’automne 2009, une seconde phase comprendra une nouvelle interface de recherche pour le catalogue Iris en version d’essai. Celle-ci reposera sur une toute nouvelle infrastructure technologique.

À l’hiver 2010, un nouvel outil de recherche unifiant les différentes sources documentaires disponibles à BAnQ (catalogue Iris, Pistard, collections numériques, site Internet, etc.) sera graduellement mis en ligne. Simultanément, on procédera à une harmonisation toujours plus grande des normes de description et des moyens d’accès aux collections de documents de bibliothèque et de documents d’archives.

LA NUMÉRISATION

Le programme permanent de numérisation de BAnQ englobe les documents de bibliothèque et les documents d’archives. En 2008-2009, quelque 2,4 millions de fichiers ont été ajoutés aux collections numériques, ce qui porte à 10,6 millions le nombre d’objets qui constituent nos collections virtuelles. Sur le portail de BAnQ, 40 nouveaux journaux et revues sont en cours de chargement sous le logiciel DSpace.

À la suite du lancement officiel du portail Internet du Réseau francophone des bibliothèques nationales numériques (RFBNN) en octobre 2008, BAnQ a de façon continue enrichi le contenu des collections proposées. Au 31 mars 2009, ce portail, auquel on peut accéder à partir du portail de BAnQ, offrait 94 collections en provenance de 11 pays, dont 367 924 fascicules de journaux, qui couvrent 199 ans (1800-1998), ainsi que des livres, revues, documents d’archives, cartes et plans.

MISES EN LIGNE À SIGNALER

  • 14 avril 2008 : Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec, de l’origine à 1900
  • 15 mai 2008 : lancement du Catalogue des bibliothèques publiques du Québec (CBQ)
  • 12 août 2008 : portail du Réseau francophone des bibliothèques nationales numériques (RFBNN)
  • 19 septembre 2008 : Le cinéma au Québec au temps du muet, 1896-1930 (en partenariat avec le groupe GRAFICS de l’Université de Montréal)
  • 1er décembre 2008 : Ils ont dit… Moments choisis des archives de Radio-Canada
  • 11 décembre 2008 : Annuaire du Québec, 1996-2007
  • 11 février 2009 : Livre d’orgue de Montréal
  • 26 mars 2009 : publications de la Société Makivik

 

Haut LE PROGRAMME DE NUMÉRISATION

Le programme de numérisation

 Nombre de fichiers
au 31 mars 2008
Nombre de fichiers
au 31 mars 2009
Documents de bibliothèque 4 630 131 6 271 618
Documents d'archives 3 535 280 4 312 967
Unités de compte : le nombre de fichiers numérisés correspond aux pages dans le cas des documents textuels (livres, journaux, revues, fonds d’archives) et aux unités de numérisation dans les autres cas : par exemple, feuillets des cartes géographiques, pièces musicales des documents sonores, etc.

VERS UN RÉSEAU CULTUREL NUMÉRIQUE QUÉBÉCOIS

L’hiver 2009 a marqué une étape importante dans le processus de concertation entre tous les milieux culturels et patrimoniaux engagés ou souhaitant s’engager dans des programmes de numérisation lancé en 2006 par Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Les 18 et 25 février ont eu lieu deux rencontres consacrées à la présentation des résultats de l’Enquête sur l’état des lieux de la numérisation au Québec, réalisée en partenariat avec la Société des musées québécois. Au cours de ces échanges, une volonté claire de partage d’expertise et de ressources a été exprimée et les principaux acteurs de la numérisation au Québec ont décidé de constituer un groupe de travail multidisciplinaire chargé, notamment, de rédiger un plan d’action destiné à être déposé dans les prochains mois auprès du gouvernement du Québec.

 

Haut LES SERVICES À DISTANCE

Les services à distance de BAnQ continuent d’être fort appréciés des usagers, nombreux à consulter leur dossier d’abonné et à utiliser le portail Internet pour effectuer des transactions en ligne : réservations de documents, renouvellement d’emprunts, demandes d’emprunts à d’autres bibliothèques, paiement par carte de crédit des amendes et autres frais, etc. Le service d’aide aux usagers (information et référence) à distance répond aux demandes reçues par téléphone ou par formulaire électronique.

C’est au chapitre de l’achalandage des services à distance que BAnQ a de nouveau connu en 2008-2009 les plus fortes hausses, ce qui contribue à l’atteinte d’objectifs fixés dans le plan d’action triennal de l’institution (voir le tableau de la p. 58) :

  • augmentation du nombre de visites sur le portail, qui a connu une croissance de 29 % cette année ;

  • consultation des catalogues Iris et Pistard, qui demeurent les services en ligne les plus populaires de BAnQ, une situation confirmée par le sondage réalisé auprès des utilisateurs du portail à l’été 2008, selon lequel 90 % des usagers du portail utilisent ces deux outils de recherche pour trouver un document ou une information ;

  • augmentation de 31 % de l’utilisation du catalogue Iris et des bases de données ;

  • augmentation de l’utilisation des ressources électroniques : par exemple, hausse de 58 % du nombre de documents téléchargés à partir des ressources électroniques autres que les documents numérisés par BAnQ ;

  • plus de 50 000 consultations au cours de la première année de fonctionnement du Catalogue des bibliothèques du Québec (www.cbq.banq.qc.ca), inauguré en mai 2008 ;

  • accroissement du nombre de prêts par BAnQ à d’autres bibliothèques, qui a augmenté de 30 % pour une deuxième année consécutive.

 

Le personnel des centres d’archives de BAnQ a aussi donné suite à 12 744 demandes de recherche formulées par la poste, par courriel, par télécopieur ou par téléphone (voir tableau 19). Il a aussi procédé à 3270 prêts de microformes entre centres d’archives pour répondre à 959 demandes (voir tableau 20).

Par l’entremise de sa salle de lecture, le Centre de conservation a donné suite, par téléphone ou par correspondance, à 778 demandes de renseignements généraux ou d’information sur les collections spéciales (voir tableaux 7 et 8).

Le nombre de demandes d’information nécessitant l’aide des bibliothécaires de référence reçues par téléphone a augmenté de 50 %, à 13 771, alors que le nombre de demandes reçues par Internet a connu une hausse de 22 %, à 3355 (voir tableau 26). Dans le cadre du prêt entre bibliothèques, BAnQ a satisfait 9590 des 11 711 demandes de prêt reçues, et a emprunté pour ses abonnés 4711 documents sur 5894 demandes (voir tableau 24). On trouvera dans les tableaux 23 à 27 plus d’information sur l’utilisation des services de BAnQ sur place et à distance.

Le sondage effectué en 2008 auprès des usagers du portail de BAnQ fournit bon nombre de renseignements sur ceux-ci, sur leurs besoins et sur leur satisfaction à l’égard du portail. Les utilisateurs effectuent en moyenne 75 visites par année sur le portail de BAnQ et s’en disent satisfaits ou très satisfaits dans une proportion de 78,7 %. La grande majorité de ces utilisateurs habite la grande région métropolitaine de Montréal, état de fait que l’institution travaille à corriger par le développement et la promotion de ses services à distance et de sa collection numérique, facilement accessibles pour tous les Québécois, peu importe leur lieu de résidence.

Selon les données de ce sondage, le profil suivant se dessine pour les usagers du portail de BAnQ, qui se répartissent entre hommes et femmes dans des proportions semblables : 43 % ont moins de 35 ans et 62 % ont une scolarité de niveau universitaire. La très grande majorité des usagers, soit 86 %, utilise le portail ailleurs qu’à la Grande Bibliothèque, principalement à la maison (65 %) ou au travail (18 %).

Toujours selon ce sondage, le portail de BAnQ est utilisé en majorité pour des fins de loisirs, de culture et de développement personnel, soit dans une proportion de 80 %.

Portrait des visiteurs de 14 ans et plus du portail internet de banq

  %
Âge De 14 à 24 ans 16,3
De 25 à 34 ans 26,7
De 35 à 44 ans 21,2
De 45 à 54 ans 19,6
55 ans et plus 16,1
Scolarité Primaire ou secondaire 16,4
Collégiale 22,1
Universitaire 61,6
Langue parlée à la maison Français 73,3
Anglais 4,4
Autre 4,8
Plus d’une langue 17,5
Sexe Féminin 49,5
Masculin 50,5
Lieu d’utilisation du portail À la Grande Bibliothèque 14,3
À la maison 64,6
Au travail 17,6
Ailleurs 3,6

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.